Le maire de Bressolles s'insurge contre l'implantation « sauvage » des Pokémon sur le territoire de la commune
Et interdit Pokémon Go par un arrêté

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Le maire de Bressolles, Fabrice Beauvois, a publié un arrêté interdisant « l’implantation de personnages Pokémon sur l’ensemble du territoire de la commune de Bressolles ». Le maire a donné deux mois à compter de la publication à Nantic, la société derrière Pokémon Go, pour l’appliquer.

Quelles sont les raisons que le maire évoque ? Tout d’abord il qualifie de « sauvage » l’implantation virtuelle des personnages Pokémon sur le territoire de la commune. Il estime également que la recherche des personnages constitue un danger étant donné que les piétons, mais également les conducteurs de véhicules, ne sont pas attentifs. Il craint également que cette situation ne favorise « en soirée et la nuit la constitution de groupes dont il convient de prévenir l’émergence ». Il estime que le phénomène « Pokémon Go » constitue une propagation contagieuse et anarchique, une addiction dangereuse vis-à-vis des jeunes populations. Il estime qu’il appartient à l’autorité municipale de prescrire toutes les mesures portant réglementation afin d’assurer le bon ordre et la tranquillité publique.

Toutefois, même si le maire de cette petite commune, qui comptait encore à peine un peu plus de 800 habitants en 2013, parle des regroupements de joueurs, ce ne sont pas eux qui sont directement visés par son arrêté. La chasse au Pokémon, en elle-même, n'est pas interdite sur le territoire de la commune. L’arrêté s’adresse à Nantic et à Pokemon Company.

Que le maire obtienne gain de cause ou pas, ce n’est pas la première fois que Pokémon Go se retrouve sur le banc des accusés. Sur l'ossuaire de Douaumont était installé un Poké Stop (point de ravitaillement où les chasseurs peuvent se fournir en matériel pour attraper les créatures) ainsi qu’une arène (un lieu de combat virtuel où peuvent s'affronter les Pokémon). « Nous n'avons pas été prévenus de la mise en place de ce Poké Stop et de cette Arène. Nous n'avons rien contre le jeu en lui-même, mais le problème est que l'ossuaire de Douaumont est une fondation privée qui demande donc un droit à l'image pour toute exploitation », expliquait Élodie Farcage, chargée de la communication au sein de l'ossuaire. « Les gens déambulaient avec leur téléphone au milieu du cimetière sans aucun intérêt ni respect pour l'Histoire et pour les victimes. Nous aimerions sincèrement que les touristes viennent pour se recueillir ou pour visiter et comprendre l'histoire de ce lieu, pas seulement dans l'optique de jouer à Pokémon Go ». Aussi, la fondation a fait une demande en ligne de suppression qui a été prise en compte dans les heures qui ont suivi.

Le constructeur allemand Volkswagen a pour sa part décidé d'interdire aux ouvriers de ses chaînes de montage, mais aussi de ses bureaux d'études de jouer à Pokémon Go. Officiellement, cette interdiction relève de la sécurité au travail étant donné que les ouvriers pourraient être distraits et donc être moins productifs. Par ailleurs, les erreurs d'inattention pourraient causer des problèmes qualité. Cependant, il est possible que le constructeur craigne que certaines données sensibles de ses sites ne se retrouvent sur internet étant donné que de nombreux joueurs réalisent des captures d'écran pour partager leurs trouvailles.

Le ministère de la Défense américain a également décidé d’interdire à ses employés de télécharger le jeu sur leurs smartphones professionnels. « Vous pouvez imaginer un certain nombre de raisons pour lesquelles ce ne serait pas très prudent », expliquait à ce propos Gordon Trowbridge, responsable adjoint de la presse du Pentagone. « Et au-delà de l'aspect sécuritaire, je pense que les gens qui paient des impôts apprécieraient que les téléphones mis à la disposition des employés du gouvernement soient utilisés avant tout pour leur travail », a-t-il ajouté.

Source : arrêté de la mairie de Bressolles (au format PDF)


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Songbird_ Songbird_ - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 16/08/2016 à 19:42
Bonjour,

Il estime également que la recherche des personnages constitue un danger étant donné que les piétons, mais également les conducteurs de véhicules, ne sont pas attentifs.
Je suis d'accord.

Il estime qu’il appartient à l’autorité municipale de prescrire toutes les mesures portant réglementation afin d’assurer le bon ordre et la tranquillité publique.
Ca aussi.

Il craint également que cette situation ne favorise « en soirée et la nuit la constitution de groupes dont il convient de prévenir l’émergence ». Il estime que le phénomène « Pokémon Go » constitue une propagation contagieuse et anarchique, une addiction dangereuse vis-à-vis des jeunes populations.
Là par contre un peu moins.
C'était inutile d'employer les grands mots pour appuyer sa décision, les véritables arguments suffisaient, pas la peine de dire n'importe quoi.
Les groupes de jeu constitués à la volée par les joueurs n'ont rien d'anarchique ou contagieux, il faut simplement modérer cette circulation lorsqu'un groupe important de joueurs circule sur des propriétés privées ou protégées/sacrées. (cimetières)

Voire également conseiller de ne pas déranger le voisinage ou encore les autres piétons en courant et criant/riant à plein poumons, respecter les autres en jouant, quoi.
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 16/08/2016 à 20:09
Je comprend tout à fait le maire, comment un studio de JV peut décider de mettre des Pokemons ou sa lui chante ? Sa bafoue complètement les lois sur la propriété privé.
Moi par exemple je ne veut pas de pokemon chez moi (j'en ai 1 dans mon jardin....) et sa m’énerve les types qui vienne chez moi (oui je suis très insociable, je joue d’ailleurs qu'a des jeux solo).

Quand aux lieux publique, la aussi nul n'a le droit de mettre n'importe quoi sans l'accord de la commune.

Le concept de Pokemon Go devrait être revu et au lieu de mettre des pokemons n'importe ou (cimetière, commissariat...) dans un endroit fixe, ils devrait plutôt apparaître aléatoirement dans les rues en fonction d'ou vas le joueur.

Quand je joue à de l'airsoft je le fais dans un endroit conçue pour, pas au milieu de mon village ou dans une salle de concert à Paris.
Avatar de Haseo86 Haseo86 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 16/08/2016 à 20:55
Dans le genre à côté de la plaque, il se pose là ce maire... Comme la plupart des élus quand ils parlent de technologie ou de phénomènes de sociétés d'ailleurs, malheureusement.
Citation Envoyé par Songbird_ Voir le message
Bonjour,
Les groupes de jeu constitués à la volée par les joueurs n'ont rien d'anarchique ou contagieux, il faut simplement modérer cette circulation lorsqu'un groupe important de joueurs circule sur des propriétés privées ou protégées/sacrées. (cimetières)

Voire également conseiller de ne pas déranger le voisinage ou encore les autres piétons en courant et criant/riant à plein poumons, respecter les autres en jouant, quoi.
Faire preuve de bon sens quoi... je suis peut-être pessimiste, mais c'est pas vraiment la qualité qui domine dans la population mondiale à mon humble avis :p

Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Je comprend tout à fait le maire, comment un studio de JV peut décider de mettre des Pokemons ou sa lui chante ? Sa bafoue complètement les lois sur la propriété privé.
Moi par exemple je ne veut pas de pokemon chez moi (j'en ai 1 dans mon jardin....) et sa m’énerve les types qui vienne chez moi (oui je suis très insociable, je joue d’ailleurs qu'a des jeux solo).
Ça pose la question de la propriété dans un monde virtuel oui, mais tu ne peux pas être catégorique comme ça, ça ne bafoue rien dans la mesure où c'est une problématique qui n'a pas vraiment de précédent, et donc pas d'existence dans la loi.

Citation Envoyé par sazearte Voir le message

Quand aux lieux publique, la aussi nul n'a le droit de mettre n'importe quoi sans l'accord de la commune.
Les lieux publiques appartiennent à la population. Ils n'appartiennent pas plus à la commune qu'à une entreprise comme Niantic. Certes la commune étant censée représenter la population, elle est aussi censée s'exprimer en son nom, donc là exprimer une volonté de la population de ne pas avoir de Pokémon sur le territoire, si cette volonté existe et est représentative.

Citation Envoyé par sazearte Voir le message

Le concept de Pokemon Go devrait être revu et au lieu de mettre des pokemons n'importe ou (cimetière, commissariat...) dans un endroit fixe, ils devrait plutôt apparaître aléatoirement dans les rues en fonction d'ou vas le joueur.
C'est le principe de Pokemon Go de voir les pokémon apparaître de façon aléatoire. Ce sont les Pokéstop et Arènes qui sont fixes. Et les joueurs n'ont pas besoin d'être pile poile à l'emplacement pour les utiliser, donc à moins que tu ne dispose d'un domaine de plusieurs hectares, les joueurs n'ont qu'à passer dans la rue devant chez toi, pas besoin de rentrer. Donc soit tu parles de ce que tu ne connais pas, soit tu relaies juste le ou les avis des autres, mais ce que tu dis est inexact, avec, bien entendu, la possibilité que tu aies eu affaire à des joueurs pas très malins et qui font n'importe quoi, mais comme je le disais, le bon sens n'est pas le trait le plus répandu...

Après oui, concernant les Pokéstop et les arènes, je peux totalement concevoir que certains aient des positions problématiques, mais Niantic propose un formulaire pour les signaler, pas besoin de vouloir faire parler de soi en balançant un arrêté qui n'aura aucun effet à part souligner le déphasage de l'élu avec la réalité.

Citation Envoyé par sazearte Voir le message

Quand je joue à de l'airsoft je le fais dans un endroit conçue pour, pas au milieu de mon village ou dans une salle de concert à Paris.
Ouais, donc tu es un joueur asocial pratiquant l’air-soft, il semble donc clair que tu ne fais pas vraiment partie de la cible de jeux comme Pokemon Go, donc pas étonnant que le principe ne te parle pas. Après, si tu as un élément fixe (Pokéstop ou arène) de Pokémon Go placé chez toi et qui te dérange, je te conseillerai d'en demander la suppression auprès de Niantic, au lieu de grommeler dans ton coin.

Aussi l'air soft peut en soit créer des dégâts et impose donc de le pratiquer dans un lieu adapté. Ce n'est pas le cas de Pokémon Go, qui ne représente de danger qu'à travers l'inattention ou la bêtise des joueurs, ce qui n'a rien de spécifique à ce jeu.
Avatar de Songbird_ Songbird_ - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 16/08/2016 à 21:24
Après oui, concernant les Pokéstop et les arènes, je peux totalement concevoir que certains aient des positions problématiques, mais Niantic propose un formulaire pour les signaler, pas besoin de vouloir faire parler de soi en balançant un arrêté qui n'aura aucun effet à part souligner le déphasage de l'élu avec la réalité.
Déphasage de la réalité sur certains points (lorsqu'il utilise des termes "forts": contagieux, anarchique), oui. Sur d'autres, je ne suis pas d'accord.

Que l'interdiction soit effective dans l'intégralité de la commune est, pour moi, un peu extrême, mais -comme je disais dans mon premier message- modérer (voire interdire) de jouer dans des lieux "sacrés" ou ayant besoin de calme (comme les cimetières, encore une fois) est totalement légitime.
Je pense qu'il y a d'autres lieux bien plus appropriés pour s'amuser (que ça soit avec Pokemon Go ou non) pour éviter d'aller déranger ceux qui rendent visite à leurs défunts.

Aussi l'air soft peut en soit créer des dégâts et impose donc de le pratiquer dans un lieu adapté. Ce n'est pas le cas de Pokémon Go, qui ne représente de danger qu'à travers l'inattention ou la bêtise des joueurs, ce qui n'a rien de spécifique à ce jeu.
Si ce jeu perdure (et n'existe plus qu'en tant que simple effet de mode), pourquoi pas aménager certains terrains ? Il ne faut pas énormément de matériels, simplement 5 bons hectares de forêt et tout le monde peut gambader.

Plus sérieusement, je pense que Pokemon Go était une expérience sympa vis-à-vis de la technique, mais ne pas délimiter un terrain de jeu peut causer du souci, ou en ennuyer certains. (et il ne faut pas voir tous ceux qui sont ennuyés par cette mode comme des vieux aigris, c'est aussi stupide que de dire "Pokemon Go c'est bon pour ceux qui ne savent pas quoi faire de leurs journées"
Avatar de WoniMK7 WoniMK7 - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 16/08/2016 à 23:28
Il veut surtout faire de la pub pour son pokéstop.
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 17/08/2016 à 5:18
La réaction de maire par cet arrété se résume en une chose : La peur du nouveau du point de vue des vieux. Il à peur des regroupement ? mais ça donneras un peut de vie à un village sans activité !
Et avec les réactions de certains ici on retrouve le même schémas de pensée
Avatar de LSMetag LSMetag - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 17/08/2016 à 9:04
Y a des maires plus xénophobes et opposés à la diversité que d'autres. Certains ne veulent pas accueillir d'étrangers, d'autres des gens en réinsertion, et il y en a d'autres qui ne veulent pas des Pokemons ^^

Je pense que surtout c'est une commune où les gens veulent conserver leur petite routine tranquille, avec le "chacun chez soi". C'est vrai que l'attention des gens est gênée (mais pas qu'à cause des Pokemons, le téléphone en général), que ça crée des attroupements (et des possibilités de rencontres). Pour le moment les pokemons et pokeballs restent virtuelles. Donc il n'y aura pas de guerre terroriste ^^

Il faudrait évidemment mieux contrôler l'apparition des Pokemons pour éviter les violations de propriétés privées, de lieux sacrés, d'endroits dangereux, et enfin d'institutions (comme les commissariats ou les hopitaux).

Je ne sais pas si le maire est un vieux grigou ou pas. Dans ma commune de 500 habitants, il n'y a pas de pokemons, et je le regrette ^^'
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent https://www.developpez.com
le 17/08/2016 à 11:04
J'ai une question con mais qui paye le loyer pour les Poke Stop ?

Après tout, il s'agit d'un stand, non ?
Un food truck ne peut pas décider de s'installer à la sauvage n'importe où.
Il doit formuler une demande à la mairie et/ou en préfecture et payer un emplacement.
De même pour les commerçants qui ont un local et tout un tas d'impôts.

La jeu a beau être virtuel, les Poke Stop sont bien réels.
On ne peut pas organiser des attroupements sauvages (les organisateurs de flash mob et de manif en savent quelques choses).
Avatar de Skury Skury - Membre régulier https://www.developpez.com
le 17/08/2016 à 11:29
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
J'ai une question con mais qui paye le loyer pour les Poke Stop ?

Après tout, il s'agit d'un stand, non ?
Un food truck ne peut pas décider de s'installer à la sauvage n'importe où.
Il doit formuler une demande à la mairie et/ou en préfecture et payer un emplacement.
De même pour les commerçants qui ont un local et tout un tas d'impôts.

La jeu a beau être virtuel, les Poke Stop sont bien réels.
On ne peut pas organiser des attroupements sauvages (les organisateurs de flash mob et de manif en savent quelques choses).
Nop, les PokeStop sont tout à fait virtuels. Ils se basent simplement sur l'emplacement d'un point d'intérêt physique.

Fort heureusement, il n'y a pas 300 stands pokémons dans le centre de Toulouse :p
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent https://www.developpez.com
le 17/08/2016 à 11:44
Citation Envoyé par Skury Voir le message
Nop, les PokeStop sont tout à fait virtuels. Ils se basent simplement sur l'emplacement d'un point d'intérêt physique.

Fort heureusement, il n'y a pas 300 stands pokémons dans le centre de Toulouse :p
Une position GPS désigne un lieu physique.
C'est une adresse.
D'autant plus si celui-ci génère un attroupement.

Nous sommes en Etat d'alerte et il y a des principes de précaution de base à avoir.
Les forces de l'ordre doivent être tenues informée de ces lieux pour y organiser des rondes, par exemple.

De plus, qu'en est il des horaires ?
Les riverains ont aussi le droits à de la tranquillité la nuit, par exemple.

Tant que cela restait confidentiel, on peut se permettre pas mal de chose.
Mais vu l'engouement pour ce jeu, on change de dimension.
L'espace publique n'est pas vide de droit.

Je plains le commerçant qui se retrouve avec un Poke Stop juste en face de sa boutique.
Perso, quand je vois les attroupements que ça peut générer, je change de trottoir.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil