Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Projet Fuchsia : Google serait en train de développer un nouvel OS
Destiné à faire tourner des appareils allant des objets connectés aux ordinateurs

Le , par Coriolan

116PARTAGES

11  2 
Pendant des années, Google a développé des systèmes d’exploitation comme Android et Chrome OS afin de faire tourner ses appareils. Ces systèmes ont toujours eu un point commun, leur dépendance du noyau Linux. Cependant, avec l’émergence de l’internet des objets (IoT), de nouveaux OS sont voués à apparaitre pour suivre ce mouvement, et c’est justement ce que fait Google. La firme serait en train de développer un nouveau système d’exploitation, le nom du projet est Fuchsia.


Le projet est hébergé sur Github et encore en phase de développement. Pour le moment, la firme n’a pas précisé à quoi bon servirait cet OS, tout ce qu’on sait est que Google a fait un nouveau départ, puisqu’il n’utilise pas le noyau Linux. Pour certains, Google serait en train d’établir un lien en Chrome OS et Android. La description basique livrée avec le projet indique que Fuchsia serait capable de faire tourner n’importe quel appareil, des microprocesseurs et terminaux embarqués aux smartphones et ordinateurs portables.

La documentation contient des informations intéressantes ; tout comme Android qui s’appuie sur le noyau Linux, Fuchsia a été développé avec un nouveau noyau nommé Magenta, lui-même basé sur le projet LittleKernel. Magenta est un micro-kernel de taille moyenne caractérisé par sa capacité de s’adapter à différents types de systèmes de toutes tailles et formes (Appareils embarqués, smartphones, ordinateurs…). Magenta serait destiné à concurrencer d’autres OS embarqués et commerciaux comme FreeRTOS et ThreadX. Il semblerait que Google s’est appuyé aussi sur le projet Flutter pour l’interface de l’OS et a choisi Dart comme le langage de programmation principal de la nouvelle plateforme.

Comme cité auparavant, les points de vue divergent sur le but qui a poussé Google à commencer le développement d’un nouveau système d’exploitation. La firme avait auparavant annoncé qu’elle entendait rapprocher Chrome OS et Android avec une unification prévue pour 2017. La firme pourrait aussi travailler sur une solution pour faire tourner ses appareils comme le routeur Google OnHub ou encore les objets connectés livrés par des tiers.

Google a indiqué dans la documentation que le nouvel OS supporte un large éventail de fonctionnalités comme les modes utilisateur, ce qui veut dire que Fuchsia est destiné à faire bien plus que de tourner de simples appareils connectés à un réseau Wifi. Les outils exploités par les développeurs pour l’interface de l’OS suggèrent que Google compte livrer Fuchsia avec une interface utilisateur Material Design.

Peut-être que Google compte remplacer un jour ses deux OS vedettes par Fuchsia, ou peut-être qu'il le réserve pour la liste grandissante de terminaux et d’appareils connectés qui nécessitent un OS plus léger qu’Android. Le projet pourrait aussi être une expérimentation qui ne sera jamais commercialisée. Néanmoins, le développement d’un nouveau noyau et système d’exploitation est une tâche énorme, pour cela, il serait judicieux de garder un œil sur ce nouvel OS pour savoir quelle direction va prendre Google, surtout que l’on sait qu’il sera compatible avec différents appareils, dont le Raspberry Pi 3 prochainement.

Source : Github (Fuchsia)

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Les applications Android débarquent sur Chromebook avec Chrome OS 53 via le canal développeurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/07/2019 à 6:33
Citation Envoyé par air-dex Voir le message

Il sera plus fermé qu'Android. Cf. sa licence. Ce qui avantage Google sur plein de points :
  • L'OS sera plus difficilement forkable.
  • Google aura plus de lattitude pour déployer les màjs.
  • Google pourra se la jouer Apple en refusant que les partenaires y installent leurs logiciels maison.
  • Google pourra plus facilement monétiser son OS, comme Apple avec iOS.

Pour le coup c'est tout l'inverse : Fuchsia est principalement sur licence BSD/Apache ce qui signifie que :
  • l'OS sera forkable par n'importe qui, y compris pour en faire un fork entièrement propriétaire, ce qui n'est pas possible avec certains composants d'Android sous licence GPL comme le noyau Linux...
  • Google ne pourra pas plus que maintenant refuser qu'un constructeur installe ses logiciels maison.
  • Google aurait tout à fait pu monétiser Android comme Apple l'a fait pour iOS. La faible monétisation est un choix délibéré qu'il a fait pour attirer les développeurs.
  • Enfin la structure de Fuchsia aidera sans doute à simplifier les mises à jour, mais ça n'a rien a voir avec la licence.

Citation Envoyé par air-dex Voir le message
Reste à savoir comment Fuchsia prendra la place d'Android, mais aussi de Chrome OS. Cela prendra-t-il la forme de màjs majeures dans Android et Chrome OS, des màjs susceptibles de rompre la compatibilité parce qu'il faudra bien le faire à un moment donné. Cela prendra-t-il la forme d'une nouvelle gamme, avec un tout nouvel OS.
Vu le taux de remplacement actuel des smartphones et que presque personne ne fait les updates majeures (quand elles existent), je pense que si un jour Fuchsia remplace Android, ça se fera en effet surtout par remplacement des machines.

Citation Envoyé par air-dex Voir le message
De plus quel serait le nom officiel de Fuchsia ? Le plus simple serait Fuchsia, mais en anglais ça se prononce "fucks ya" donc ça ne le fera pas dans ce pays puritain. Du coup quel nom ? Google OS ? Pixel OS ? <nom de la nouvelle gamme> OS ? Autre chose ?
Ou sinon, ils pourraient tout simplement le pousser comme une nouvelle version majeure de Android. Si la couche de compatibilité est bien gérée, ça pourrait passer sans gros soucis. Je pense que ça serait inutilement risqué pour eux de ne pas profiter de la position actuelle d'Android très favorable.
Ce n'est pas parce que la base technique est différente que le produit final ne pourra pas être marketé comme Android.

Citation Envoyé par air-dex Voir le message
Cela étant il reste un danger, à savoir l'adoption de Fuchsia. Après avoir donné beaucoup de libertés avec Android, Google va donc "refermer l'enclos" avec Fuchsia qui sera donc "l'iOS de Google". Mais qui va se laisser faire ?
Android est déjà l'OS de Google, il n'y a pas de raison que ça se passe différemment.

Citation Envoyé par air-dex Voir le message
C'est en se croyant plus fort que les opérateurs américain que Nokia a perdu le marché US après que ces derniers se soient retournés contre le constructeur. Google est-il à l'abri de cela ? Je ne pense pas. Ce n'est pas parce que Google passera d'Android à Fuchsia qu'ils réussiront à en conserver toutes les parts de marché. J'en serai même un peu surpris. Du coup je pense qu'il ne serai pas impossible de voir le passage d'Android à Fuchsia relancer la guerre des OS mobiles. On aurait alors plusieurs concurrents dans cette nouvelle guerre des OS mobiles
Pour le moment rien ne semble suggérer ça. Toutes les alternatives a iOS et Android se sont plantées, il n'y a pas de raison particulières que ça change. Le jour ou Fuchsia sera prêt et assez compatible, il prendra juste sa place comme la continuation d'Android. Les utilisateurs finaux se fichent que le noyau en dessous soit Linux ou Fuchsia.
7  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 16/08/2016 à 9:22
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
Comme cité auparavant, les points de vue divergent sur le but qui a poussé Google à commencer le développement d’un nouveau système d’exploitation. La firme avait auparavant annoncé qu’elle entendait rapprocher Chrome OS et Android avec une unification prévue pour 2017. La firme pourrait aussi travailler sur une solution pour faire tourner ses appareils comme le routeur Google OnHub ou encore les objets connectés livrés par des tiers.
Ca parait peut probable que Fushia serve a unifier ChromeOS et Android en 2017.

A long terme éventuellement si Davlik et Chrome sont portés dessus, mais pas pour 2017, c'est bien trop tôt. La base de cet OS étant entièrement nouvelle et très différente de ce qui se fait habituellement pour les smartphones/ordinateur, atteindre le même niveau, c'est un travail colossal qui prendra plusieurs années, si il aboutit.
5  0 
Avatar de nhugodot
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 18/08/2016 à 11:46
Etonnant de voir que l'informatique "explose" encore, comme avant l'ère du tout pc intel dos windows, bref "Wintel"! Et C/C++/Java depuis des années.

Linux déboulant sur les serveurs Web, Steve Jobs revenu faire de Apple un ressuscité, créant l'iPhone, et Google créant Android et ChromeOS, et le Web applicatif qui passe bientôt au web assembly, on se retrouve enfin avec windows, macOS, iOS, Android, ChromeOS, la JVM et le WebAssembly, (ok, Symbian est mort, BlackBerryOS aussi, comme divers RiscOS et autres AmigaOS -paix à leurs belles âmes...), la VM Javascript et Node, BEAM, des PHP Python Ruby Haskell Scala OCaml Erlang Elm en veux tu en voilà, Rust avec lequel Mozilla veut aussi faire un OS et son navigateur pour enfin sécuriser la pile OS/Web proprement, etc.

Après l'explosion des OS PC, des constructeurs de PC, des éditeurs de suites de productivité, des navigateurs, des OS mobile, des languages, des frameworks JS, ... on sait quelle est l'histoire: "one winner take it all", mais jamais le meilleur techniquement (remember VHS vs Betacam? DOS versus Geoworks? Qui se souvient du projet Pink d'IBM et Apple versus MS Windows/NT? ARM vs x86 (belle revanche, des années après, comme S Jobs ;D, avec le rachat annoncé ce matin d'une licence ARM par Intel!!!!), WebOS versus Android?...). Pourquoi?

Etonnant, cette explosion d'"offres", on ne sait plus ou choisir ses composants mais "mieux vaut avoir l'embarras du choix que le choix de l'embarras". Et l'OSS, Sourceforge et GitHub ont sans doute joué un énorme rôle dans cette belle histoire en démultipliant les communautés de créateurs derrière ces offres.

Il reste des milliards de futurs utilisateurs dans les pays émergents, d'objets à rendre intelligents, de services, d'applications, etc à équiper de la pile telecom/CPU/OS/apps/UI, à intégrer au mieux à tous les niveaux (OSI), en utilisant ENFIN tout ce qui a été imaginé, théorisé, testé, depuis la seconde guerre mondiale (et je pense non pas qu'au micro noyau mais aussi aux languages fonctionnels, sémantique, XML et JSON, les systèmes distribués (vive Erlang et Go), la radio cognitive (et son exploitation du white space), les blockchains, l'électronique optique et/ou quantique, etc.: tant de promesses, jamais mises en oeuvre...
Tant que les "vieux", de x386, Windows, C/C++, à la conception verticale de notre monde (propriétaire, serveurs, état...) savaient encore évoluer et répondre aux nouveaux besoins, aucune place au soleil n'était disponible pour les "jeunes" pousses pour révolutionner notre écosystème vers un monde "horizontal", collaboratif, machines comme organisations humaines.

On peut en savoir gré à Stallman et Torvalds d'avoir réussi à faire prendre l'étincelle OSS à l'origine de tant de richesse, même si Linux traîne encore 1969, Unix et C: 47 ans déjà.

Reste à nous, développeurs, non pas de suivre mais d'accompagner cette r-évolution en changeant, nous aussi, notre vieille "pile": abandonner enfin C et toute sa descendance (et sa dette technique, aussi fantastiques soient ses outils, bibliothèques, communautés, etc.) pour construire, enfin, l'IT du 21e siècle, enfin réellement fiable, non piratable, souple, intégrée, efficace, utile (perso, je nous ai mis sur Elm au lieu de JS, et regarde PureScript et Elixir/Phoenix avec attention).
Avant l'heure, c'est pas l'heure, mais après l'heure, il est trop tard, définitivement. Et la bonne heure, en réalité, ça se construit, ensemble, pour s'imposer.

ps: il serait dommage que nous, "petits français", rations encore une fois le coche: quand je vois le vaste mouvement FP en Californie et que je ne trouve que des ressources PHP pour le Web et Java pour le reste, en France, ça m'attriste... Et pourtant, LIPS, OCaml, Prolog, Ada, Eiffel, et tant d'autres choses splendides ont été faites par nos "parents"... Allez les français, ne suivez pas, accompagnez, et plutôt devant!

ps 2: est ce un clin d'oeil de Google à Apple d'avoir appelé Fuschia son nouvel OS, en hommage au projet avorté "Pink" d'OS universel il y a 22 ans? (http://daringfireball.net/linked/201...07/17/taligent)
3  1 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 10/05/2017 à 8:17
Pour le moment, rien ne prouve que Fuchsia puisse remplacer Chrome OS ou Android
Les déclaration google vont même plutôt à l'opposé de cela (pour le moment)

Il s’agit juste d’un projet expérimental au sein de la très grande entreprise qu’est Google. Il ne s’agit pas d’un OS commercial, juste d’ingénieurs qui essaient de nouvelles choses. Fuschia n’est pas relié, ni de près ni de loin, à Android ou Chrome OS.
source

Après c'est évidemment pas dans leur intérêt de parler d'un éventuel successeur maintenant. Si c'était réellement le successeur d'android , il n'y aurait pas eu une leak de cette ampleur à un stade si peu avancé
2  0 
Avatar de a028762
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 16/08/2016 à 11:17
Intéressant, un OS par Google, forcément !
Mais est-ce un projet technique ou un brouillage médiatique ?
Quand au Raspberry, il support Linux et Windows , autant dire que ce n'est pas un objet mais un véritable ordinateur...
A suivre
1  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/05/2017 à 23:29
L'idée c'est que le système de micro-kernel devrait le rendre plus souple que Linux et son kernel monolithique ça pourrait justement rendre meilleur son suivi par les constructeurs.
1  0 
Avatar de darklinux
Membre averti https://www.developpez.com
Le 31/07/2018 à 5:32
Le noyau Linux fait ces preuves depuis plus de vingt ans , je ne voie pas pourquoi Google s amuserais à faire du micro kernel à la NeXT , nos ne sommes plus dans les années 1990 ...
1  0 
Avatar de nhugodot
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 05/07/2019 à 13:13
Je ne vois pas JS (ou "ES" dans la liste des langages supportés, mais il y a évidemment une VM (V8?) pour ES, et mieux encore, WASM.

Windows 3.1 est devenu Windows95 et NT est venu... devenant Windows. Nouvelle techno, même nom: ça a plus que marché, OS/2 est mort. Idem pour MacOS ("System7 => X"= MacOSX).
Même Google le fait: AngularJS est devenu Angular tout court, alors que ça n'a rien à voir.
Fuchsia deviendra donc "Android"... et ChromeOS: "ChromeOS".
Sous le capot, l'acheteur se fiche de savoir ce qui tourne: Linux ou Zircon (diesel ou essence, ça reste une Clio...).

Les apps Android? Déjà supportées sous ChromeOS, qui a aussi un noyau Linux comme Android... et Windows ayant lui-aussi dorénavant un Linux dispo, idem pour Fuchsia, avec un sous-sytème Linux/Android, les apps du Play Store Google tourneront sans problème...

Aucun autre OS ne peut sortir du lot: aucun développeur ne va s'ennuyer à développer une 4e version (avec la version web, android, iOS) de son app sur un autre OS (et même forké d'Android AOSP, il faudra bien le mettre sur un autre store que le Google Play Store et retester la compatibilité. Mais ok, ça reste plus jouable, mais un client va se demander si acheter un Android non Play Store compatible va lui permettre d'accéder à toutes les apps qu'il aime...? Je vois mal ma RATP Lyonnaise, TCL, jouer à mettre son app dans les stores divers et variés... Par contre, une initiative nationale, chinoise ou russe -et pourquoi pas européenne anti GAFA d'ailleurs, menée par...Qwant?... pourrait sans doute fonctionner. "Qwandroid"!)

Sauf avec les version PWA que Google pousse justement. In fine, on se fiche de l'OS, on retourne au seul OS universel: le Web. Et c'est très bien comme ça, c'est aussi ce que voulait Steve Jobs.

Google ne se fait pas d'argent avec Android? Son métier n'est pas de facturer les devs ou client mais les annonceurs: en étant au coeur de notre vie, avec un OS dans la poche, qui capte tout ce qui se passe dans nos apps, ils ont absolument toute notre vie, et vendent donc nos instants d'achats aux plus offrants. Mieux, y'a pas. Je me demande in fin qui fait le plus de marge: Apple en vendant "one shot" son iOS ou Google qui vend sur n années nos vues de pubs...

En tout cas, j'attends ça: Linux est basé sur Unix datant de 1969, iOS sur BSD inspiré de Unix...idem. C: idem. 50 ans de dette technique, de passoire à piratage. Mozilla a créé à cet effet Rust, sécurisé. Seul un micro-noyau peu isoler des apps pourries vérolées des autres= merci Zircon (même si c'est en C. Dommage, Mozilla avait créé un OS sous Rust, "Redox", et un moteur de rendu web, "Servo", que Chrome serait bien inspiré de reprendre...). Et plus de C, Obj-C, Java, etc. mais un langage à la fois front sur VM Web et compilé donc natif et rapide, et "propre": Dart. Et un framework intelligent de widgets encapsulés dans des widgets, reactif: Flutter. On a pris le meilleur partout ou presque, sans concession. En général, ça foire et seuls les bricolages de petit génies seuls (Linux, JS, etc.) réussissent, ou presque. Cette fois...
1  0 
Avatar de bbalet
Membre actif https://www.developpez.com
Le 17/08/2016 à 11:50
Le projet utilise Escher pour le rendu via Vulkan ou OpenGL, mais Vulkan serait préféré.

Pour les applications, deux solutions poussées par Google:
- Le framework Flutter bâti sur Dart et des widgets material design. Toujours expérimental, mais permet déjà de créer des applis androis et iOs avec le même code source. Encore expérimental, car pas d'i18n, etc.
- Golang pour les applications de type service : il est déjà porté sur Fuschia.

En ce qui concerne l'approche, cela serait intéressant de voir un OS à vrai micro-noyau déployé à grande échelle après les expérimentations plus ou moins ratées (mais qui ont permis de faire des découvertes intéressantes) telles que Mach ou L4. Je pense que cette approche unifiée va booster les performances des applications mobiles et en simplifier le développement.

Pour l'instant, le projet est open source, mais pas ouvert aux contributeurs externes à Google. Les projets GH ne sont que des mirroirs.

Il y a quand même un risque majeur de repartir de zéro en poussant Dart en langage de référence sur mobile. à ma connaissance, ce langage n'a jamais percé, même s'il est une alternative intéressante à JS.

à titre personnel, j'apprécie l'approche de l'ensemble très orientée performance.
0  0 
Avatar de bbalet
Membre actif https://www.developpez.com
Le 17/08/2016 à 11:56
Citation Envoyé par athlon64 Voir le message
A peine je viens d'apprendre qu'ils ont lancé DUO pour concurrencer Skype.
Je peux me tromper, mais je ne crois pas que l'idée soit de concurrencer Skype, mais plutôt Facetime. Dans Skype il y a un volet pro (fusion avec Lync, téléphonie, etc.) et des fonctionnalités différenciatrices (conversation de groupe, etc.). Le fait d'abandonner Hangout me fait penser qu'ils laissent tomber cette alternative pour les pros. Hangout était quand même pas mal utilisé en alternative à Skype justement.
0  0