Un meilleur job mieux payé ?

Deviens chef de projet, développeur, ingénieur, informaticien

Mets à jour ton profil pro

ça m'intéresse

Projet Fuchsia : Google serait en train de développer un nouvel OS
Destiné à faire tourner des appareils allant des objets connectés aux ordinateurs

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
Pendant des années, Google a développé des systèmes d’exploitation comme Android et Chrome OS afin de faire tourner ses appareils. Ces systèmes ont toujours eu un point commun, leur dépendance du noyau Linux. Cependant, avec l’émergence de l’internet des objets (IoT), de nouveaux OS sont voués à apparaitre pour suivre ce mouvement, et c’est justement ce que fait Google. La firme serait en train de développer un nouveau système d’exploitation, le nom du projet est Fuchsia.


Le projet est hébergé sur Github et encore en phase de développement. Pour le moment, la firme n’a pas précisé à quoi bon servirait cet OS, tout ce qu’on sait est que Google a fait un nouveau départ, puisqu’il n’utilise pas le noyau Linux. Pour certains, Google serait en train d’établir un lien en Chrome OS et Android. La description basique livrée avec le projet indique que Fuchsia serait capable de faire tourner n’importe quel appareil, des microprocesseurs et terminaux embarqués aux smartphones et ordinateurs portables.

La documentation contient des informations intéressantes ; tout comme Android qui s’appuie sur le noyau Linux, Fuchsia a été développé avec un nouveau noyau nommé Magenta, lui-même basé sur le projet LittleKernel. Magenta est un micro-kernel de taille moyenne caractérisé par sa capacité de s’adapter à différents types de systèmes de toutes tailles et formes (Appareils embarqués, smartphones, ordinateurs…). Magenta serait destiné à concurrencer d’autres OS embarqués et commerciaux comme FreeRTOS et ThreadX. Il semblerait que Google s’est appuyé aussi sur le projet Flutter pour l’interface de l’OS et a choisi Dart comme le langage de programmation principal de la nouvelle plateforme.

Comme cité auparavant, les points de vue divergent sur le but qui a poussé Google à commencer le développement d’un nouveau système d’exploitation. La firme avait auparavant annoncé qu’elle entendait rapprocher Chrome OS et Android avec une unification prévue pour 2017. La firme pourrait aussi travailler sur une solution pour faire tourner ses appareils comme le routeur Google OnHub ou encore les objets connectés livrés par des tiers.

Google a indiqué dans la documentation que le nouvel OS supporte un large éventail de fonctionnalités comme les modes utilisateur, ce qui veut dire que Fuchsia est destiné à faire bien plus que de tourner de simples appareils connectés à un réseau Wifi. Les outils exploités par les développeurs pour l’interface de l’OS suggèrent que Google compte livrer Fuchsia avec une interface utilisateur Material Design.

Peut-être que Google compte remplacer un jour ses deux OS vedettes par Fuchsia, ou peut-être qu'il le réserve pour la liste grandissante de terminaux et d’appareils connectés qui nécessitent un OS plus léger qu’Android. Le projet pourrait aussi être une expérimentation qui ne sera jamais commercialisée. Néanmoins, le développement d’un nouveau noyau et système d’exploitation est une tâche énorme, pour cela, il serait judicieux de garder un œil sur ce nouvel OS pour savoir quelle direction va prendre Google, surtout que l’on sait qu’il sera compatible avec différents appareils, dont le Raspberry Pi 3 prochainement.

Source : Github (Fuchsia)

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Les applications Android débarquent sur Chromebook avec Chrome OS 53 via le canal développeurs


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Uther Uther - Expert éminent https://www.developpez.com
le 16/08/2016 à 9:22
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
Comme cité auparavant, les points de vue divergent sur le but qui a poussé Google à commencer le développement d’un nouveau système d’exploitation. La firme avait auparavant annoncé qu’elle entendait rapprocher Chrome OS et Android avec une unification prévue pour 2017. La firme pourrait aussi travailler sur une solution pour faire tourner ses appareils comme le routeur Google OnHub ou encore les objets connectés livrés par des tiers.
Ca parait peut probable que Fushia serve a unifier ChromeOS et Android en 2017.

A long terme éventuellement si Davlik et Chrome sont portés dessus, mais pas pour 2017, c'est bien trop tôt. La base de cet OS étant entièrement nouvelle et très différente de ce qui se fait habituellement pour les smartphones/ordinateur, atteindre le même niveau, c'est un travail colossal qui prendra plusieurs années, si il aboutit.
Avatar de a028762 a028762 - Membre averti https://www.developpez.com
le 16/08/2016 à 11:17
Intéressant, un OS par Google, forcément !
Mais est-ce un projet technique ou un brouillage médiatique ?
Quand au Raspberry, il support Linux et Windows , autant dire que ce n'est pas un objet mais un véritable ordinateur...
A suivre
Avatar de athlon64 athlon64 - Membre averti https://www.developpez.com
le 16/08/2016 à 21:58
Chez Google ils ne dorment jamais sur leurs lauriers contrairement à certains...

A peine je viens d'apprendre qu'ils ont lancé DUO
Pour concurrencer Skype que cette nouvelle tombe aussi.
Avatar de bbalet bbalet - Membre actif https://www.developpez.com
le 17/08/2016 à 11:50
Le projet utilise Escher pour le rendu via Vulkan ou OpenGL, mais Vulkan serait préféré.

Pour les applications, deux solutions poussées par Google:
- Le framework Flutter bâti sur Dart et des widgets material design. Toujours expérimental, mais permet déjà de créer des applis androis et iOs avec le même code source. Encore expérimental, car pas d'i18n, etc.
- Golang pour les applications de type service : il est déjà porté sur Fuschia.

En ce qui concerne l'approche, cela serait intéressant de voir un OS à vrai micro-noyau déployé à grande échelle après les expérimentations plus ou moins ratées (mais qui ont permis de faire des découvertes intéressantes) telles que Mach ou L4. Je pense que cette approche unifiée va booster les performances des applications mobiles et en simplifier le développement.

Pour l'instant, le projet est open source, mais pas ouvert aux contributeurs externes à Google. Les projets GH ne sont que des mirroirs.

Il y a quand même un risque majeur de repartir de zéro en poussant Dart en langage de référence sur mobile. à ma connaissance, ce langage n'a jamais percé, même s'il est une alternative intéressante à JS.

à titre personnel, j'apprécie l'approche de l'ensemble très orientée performance.
Avatar de bbalet bbalet - Membre actif https://www.developpez.com
le 17/08/2016 à 11:56
Citation Envoyé par athlon64 Voir le message
A peine je viens d'apprendre qu'ils ont lancé DUO pour concurrencer Skype.
Je peux me tromper, mais je ne crois pas que l'idée soit de concurrencer Skype, mais plutôt Facetime. Dans Skype il y a un volet pro (fusion avec Lync, téléphonie, etc.) et des fonctionnalités différenciatrices (conversation de groupe, etc.). Le fait d'abandonner Hangout me fait penser qu'ils laissent tomber cette alternative pour les pros. Hangout était quand même pas mal utilisé en alternative à Skype justement.
Avatar de bbalet bbalet - Membre actif https://www.developpez.com
le 17/08/2016 à 12:39
Citation Envoyé par Uther Voir le message
A long terme éventuellement si Davlik et Chrome sont portés dessus.
Chrome oui, mais je crois que l'idée c'est d'en faire un conteneur pour applications riches. Et de se débarrasser de la JVM - les projets l'utilisant seraient encouragés à créer leurs applications natives avec Flutter (cf. mon post précédent).

2017 me semble aussi très ambitieux. Cependant, leur idée est d'en faire dès le départ un projet OSS. donc cela peut aller très vite. On oublie souvent que la démocratisation des smartphones, ce n'est pas si vieux que ça. Android n'est apparu qu'en 2008 et pourtant la startup qui l'éditait n'avait ni la puissance de feu de Google, ni la communauté OSS derrière elle.

Le fait d'avoir moins d'adhérence avec les spécificités des fabricants et très séduisant. Un peu comme sur un PC, les composants des devices n'auront besoin que d'un simple driver à installer (qui n'est plus un module du kernel), plus besoin d'avoir un kernel lourd et spécifique à chaque appareil. Je pense que cela va accélérer l'adoption, ainsi que les gains en performance. Depuis des années Google cherche justement à se dépêtrer de cette situation en diminuant la part spécifique au fabricant.

Après pour le portage, les projets open source ont fait pas mal de progrès ces dernières années avec un code plus propre et moins dépendant de l'architecture. Les principaux projets se compilent assez facilement aujourd'hui sur différentes archis (686, x86_64, ARM32, ARM64, etc.) et même différents OS.
Avatar de Uther Uther - Expert éminent https://www.developpez.com
le 17/08/2016 à 15:40
Citation Envoyé par bbalet Voir le message
Chrome oui, mais je crois que l'idée c'est d'en faire un conteneur pour applications riches. Et de se débarrasser de la JVM - les projets l'utilisant seraient encouragés à créer leurs applications natives avec Flutter (cf. mon post précédent).
Même s'il n'est plus le kit de dev de référence, je pense que le support des applis Android est indispensable au moins dans un premier temps, pour ne pas se tirer une balle dans le pied commercialement.
Avatar de micka132 micka132 - Membre émérite https://www.developpez.com
le 17/08/2016 à 16:04
Citation Envoyé par athlon64 Voir le message
Chez Google ils ne dorment jamais sur leurs lauriers contrairement à certains...
Tu penses à qui?
Avatar de frenchlover2 frenchlover2 - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 17/08/2016 à 23:03
je pense que c'est une reponse a microsoft qui veut mettre windows en open source
Avatar de nhugodot nhugodot - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 18/08/2016 à 11:46
Etonnant de voir que l'informatique "explose" encore, comme avant l'ère du tout pc intel dos windows, bref "Wintel"! Et C/C++/Java depuis des années.

Linux déboulant sur les serveurs Web, Steve Jobs revenu faire de Apple un ressuscité, créant l'iPhone, et Google créant Android et ChromeOS, et le Web applicatif qui passe bientôt au web assembly, on se retrouve enfin avec windows, macOS, iOS, Android, ChromeOS, la JVM et le WebAssembly, (ok, Symbian est mort, BlackBerryOS aussi, comme divers RiscOS et autres AmigaOS -paix à leurs belles âmes...), la VM Javascript et Node, BEAM, des PHP Python Ruby Haskell Scala OCaml Erlang Elm en veux tu en voilà, Rust avec lequel Mozilla veut aussi faire un OS et son navigateur pour enfin sécuriser la pile OS/Web proprement, etc.

Après l'explosion des OS PC, des constructeurs de PC, des éditeurs de suites de productivité, des navigateurs, des OS mobile, des languages, des frameworks JS, ... on sait quelle est l'histoire: "one winner take it all", mais jamais le meilleur techniquement (remember VHS vs Betacam? DOS versus Geoworks? Qui se souvient du projet Pink d'IBM et Apple versus MS Windows/NT? ARM vs x86 (belle revanche, des années après, comme S Jobs ;D, avec le rachat annoncé ce matin d'une licence ARM par Intel!!!!), WebOS versus Android?...). Pourquoi?

Etonnant, cette explosion d'"offres", on ne sait plus ou choisir ses composants mais "mieux vaut avoir l'embarras du choix que le choix de l'embarras". Et l'OSS, Sourceforge et GitHub ont sans doute joué un énorme rôle dans cette belle histoire en démultipliant les communautés de créateurs derrière ces offres.

Il reste des milliards de futurs utilisateurs dans les pays émergents, d'objets à rendre intelligents, de services, d'applications, etc à équiper de la pile telecom/CPU/OS/apps/UI, à intégrer au mieux à tous les niveaux (OSI), en utilisant ENFIN tout ce qui a été imaginé, théorisé, testé, depuis la seconde guerre mondiale (et je pense non pas qu'au micro noyau mais aussi aux languages fonctionnels, sémantique, XML et JSON, les systèmes distribués (vive Erlang et Go), la radio cognitive (et son exploitation du white space), les blockchains, l'électronique optique et/ou quantique, etc.: tant de promesses, jamais mises en oeuvre...
Tant que les "vieux", de x386, Windows, C/C++, à la conception verticale de notre monde (propriétaire, serveurs, état...) savaient encore évoluer et répondre aux nouveaux besoins, aucune place au soleil n'était disponible pour les "jeunes" pousses pour révolutionner notre écosystème vers un monde "horizontal", collaboratif, machines comme organisations humaines.

On peut en savoir gré à Stallman et Torvalds d'avoir réussi à faire prendre l'étincelle OSS à l'origine de tant de richesse, même si Linux traîne encore 1969, Unix et C: 47 ans déjà.

Reste à nous, développeurs, non pas de suivre mais d'accompagner cette r-évolution en changeant, nous aussi, notre vieille "pile": abandonner enfin C et toute sa descendance (et sa dette technique, aussi fantastiques soient ses outils, bibliothèques, communautés, etc.) pour construire, enfin, l'IT du 21e siècle, enfin réellement fiable, non piratable, souple, intégrée, efficace, utile (perso, je nous ai mis sur Elm au lieu de JS, et regarde PureScript et Elixir/Phoenix avec attention).
Avant l'heure, c'est pas l'heure, mais après l'heure, il est trop tard, définitivement. Et la bonne heure, en réalité, ça se construit, ensemble, pour s'imposer.

ps: il serait dommage que nous, "petits français", rations encore une fois le coche: quand je vois le vaste mouvement FP en Californie et que je ne trouve que des ressources PHP pour le Web et Java pour le reste, en France, ça m'attriste... Et pourtant, LIPS, OCaml, Prolog, Ada, Eiffel, et tant d'autres choses splendides ont été faites par nos "parents"... Allez les français, ne suivez pas, accompagnez, et plutôt devant!

ps 2: est ce un clin d'oeil de Google à Apple d'avoir appelé Fuschia son nouvel OS, en hommage au projet avorté "Pink" d'OS universel il y a 22 ans? (http://daringfireball.net/linked/2014/07/17/taligent)
Offres d'emploi IT
Responsable de projets - actionneurs H/F
SAFRAN - Ile de France - MASSY / MANTES
Responsable de lot / architecte fpga H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Responsable de projet (calculateur moteur) H/F
Safran - Ile de France - Massy (91300)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil