Adblock Plus répond à Facebook et promet d'éradiquer à nouveau les publicités indésirables
Sur le réseau social

Le , par Michael Guilloux

0PARTAGES

5  0 
Facebook est resté silencieux quand l’industrie de la publicité en ligne a commencé la guerre contre les adblockers. Certains sites d’informations ont tout simplement décidé d’empêcher l’accès à leurs articles aux internautes qui utilisent des bloqueurs de publicités, alors que d’autres ont opté pour de vastes campagnes de sensibilisation, en essayant de faire comprendre aux visiteurs que la publicité est ce qui leur permet de continuer à proposer des services gratuits. De son côté, Google s’est concentré sur les utilisateurs mobiles en essayant de leur offrir une expérience de publicité optimisée, avec son projet AMP par exemple.

De toutes ces mesures, le changement que Facebook vient d’annoncer est celui qui semble avoir perturbé la quiétude des éditeurs de bloqueurs de publicités, qui n’ont pas attendu avant de réagir. Quelques heures seulement après cette annonce, Ben Williams de Eyeo GmbH, la société qui a développé le plugin populaire Adblock Plus, a publié un billet de blog dans lequel il commente l’annonce de Facebook. Il compare cette nouvelle situation au jeu du chat et de la souris qui existe depuis une décennie dans l’industrie de la technologie et qui est bien illustré par les efforts fournis par les spammeurs pour contourner les filtres antispam. Selon lui, c’est donc une perte de temps pour Facebook d’essayer de contourner les bloqueurs de publicités.

Sur sa page Facebook, Adblock Plus rassure néanmoins ses utilisateurs : « Ne vous inquiétez pas !! Nous serons très bientôt de retour pour vous protéger », avant d’ajouter « avoir simplement besoin d’un petit coup de main ».


Le message véhiculé par Adblock Plus est le même sur Twitter. Dans un message publié sur le réseau social professionnel, Tim Schumacher, l’un des cofondateurs d’Adblock Plus promet que l’entreprise sera à nouveau capable de virer les publicités sur Facebook, avec bien sûr l’aide de sa communauté. Pour cette dernière, l’annonce de Facebook va certainement ouvrir un nouveau chantier : celui de trouver comment faire la différence entre les pubs et le reste du contenu sur la plateforme. « J’ai totalement confiance dans le fait que les super développeurs et la communauté d’Adblock Plus vont de nouveau éradiquer les pubs indésirables sur Facebook », rassure Tim Schumacher. « D’ici quelques jours ! », a-t-il précisé.


Facebook et les bloqueurs de publicités affirment se battre au nom de la liberté des internautes. Les deux camps reconnaissent en effet que les internautes doivent décider de la publicité qu’ils désirent voir ou non. Mais le chemin emprunté est différent.

D’après des explications fournies en décembre dernier par Eyeo GmbH, Adblock Plus impose avant tout des critères de publicités acceptables aux différents annonceurs ; lesquels critères sont soumis aux critiques des utilisateurs sur le forum d’Adblock Plus. Ensuite parmi ceux-ci, les annonceurs considérés comme de petites entités (représentant 90 % des partenaires d’Eyeo) pourront figurer gratuitement sur la liste blanche d’Adblock Plus. Quant aux grandes entités, elles vont devoir payer une licence d’utilisation pour les services de liste blanche qu’elles demandent et dont elles bénéficient.

Avec sa nouvelle mise à jour, Facebook veut donc donner plus de contrôle aux utilisateurs afin qu’ils puissent directement choisir le type de publicités qu’ils ne veulent pas voir, sans l’intervention d’un fournisseur de bloqueur de contenu. Ce qui va certainement permettre à la firme de Mark Zuckerberg de ne pas payer pour que ses annonces soient acceptées. Dans son annonce, Facebook s’est d’ailleurs attaqué au business model des éditeurs d’adblockers. Le réseau social a critiqué le fait que « certaines entreprises de blocage de publicités acceptent de l'argent en échange de la diffusion d'annonces qu'elles bloquaient auparavant ».

Pour le numéro un mondial des réseaux sociaux et le numéro deux de la publicité en ligne, cette pratique « réduit le financement nécessaire pour soutenir le journalisme et d'autres services gratuits dont nous jouissons sur le web », y compris Facebook. La société a donc décidé de laisser cette tâche entre les mains des utilisateurs, plutôt que de payer les entreprises de blocage des publicités pour débloquer les annonces qu’elle diffuse, comme certaines de ces entreprises l’ont invitée à le faire dans le passé, dit-elle.

Sources : Ben Williams (Blog Adblock Plus), Tim Schumacher (Twitter), Adblock Plus (Page Facebook)

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Facebook va bientôt contourner les adblockers sur sa plateforme tout en offrant aux utilisateurs plus de contrôle sur leur expérience de publicités
Facebook renforce sa lutte contre le clickbait, en introduisant de nouveaux changements à son algorithme
Des médias membres du groupe GESTE passent à l'offensive contre les bloqueurs de pubs pour sensibiliser les utilisateurs sur l'importance de la pub

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de uncas
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 11/08/2016 à 7:58
Je pense que Facebook essaye de contourner le problème des pubs qui fleurissent de partout et qui dérangent les utilisateurs. Certes ces pubs nous garantissent la gratuité de certains médias mais encore faut-il tolérer toute sorte de publicité ! Paradoxalement, personne ou presque n'est prêt à payer pour un web sans pub ! Les utilisateurs veulent le beurre et l'argent du beurre, alors qu'il continue à payer pour certaines services pourtant gratuits en présence d'annonces. Personnellement je suis pour un web payant et sans pub, ce qu'annonce d'ailleurs Google prochainement !
Avatar de Jarodd
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 11/08/2016 à 8:57
C'est effectivement un jeu du chat et de la souris, mais je classe AdBlockPlus dans la même catégorie que Facebook. Pour rappel ils fournissent un système de liste blanche à des régies pub pour qu'elles ne soient pas impactées par leur module, donc ils laissent passer des pubs moyennant finance. Aujourd"hui c'est plutôt uBlock Origin qu'il faut prendre pour être certain de virer les pubs non désirées.

Sans oublier que le combat contre la pub ne se limite pas à un adblocker, c'est aussi un ensemble de valeurs et de principes qu'on choisit de suivre (ou pas). Il faut aussi choisir un navigateur respectueux de la vie privée et que ne flique pas son utilisateur (donc Firefox, avec son mode lecture, ou Chromium ou Iron, plutôt que Google Chrome), ou son moteur de recherche (Qwant, StartPage, DuckDuckGo, plutôt que Google,...), voire son OS.
Avatar de Elros
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 11/08/2016 à 9:17
Citation Envoyé par uncas Voir le message
Personnellement je suis pour un web payant et sans pub, ce qu'annonce d'ailleurs Google prochainement !
L'un des objectifs de la création d'internet était l'accès libre et gratuit aux différentes publications afin de de faire avancer les choses. Maintenant, nos paroles dégoulinent d'argent avec qu'un seul mot clair : profit.

Je comprend qu'il faut un juste milieu mais, un web payant va créer des inégalités sociales et réduire l'accès à la culture.
Avatar de Ehma
Membre actif https://www.developpez.com
Le 11/08/2016 à 9:44
J'ai toujours eu horreur des pubs sur les sites. Que ceux-ci soient payants, je m'en fous. Ca me permettra de filtrer et de n'aller que sur des sites qui m’intéressent vraiment.

Pour ma part, je gère de nombreux sites gratuits sans pub. Des sites de passionnés. il existe d'ailleurs des sites de très grande qualité sans pub et totalement gratuit. Ce serait plutôt ça l'exemple à suivre, non ?

Si Addblocker existe, c'est qu'un moment la pub est vraiment devenue intrusive,voir insupportable.
Avatar de Conan Lord
Membre expert https://www.developpez.com
Le 11/08/2016 à 9:49
Citation Envoyé par miky55 Voir le message
Les données personnelles ont uniquement de la valeur parce-qu’ils leur permettent de cibler la publicité... S'ils revendaient les données personnelles à des tiers ça serait bien plus grave que d'afficher de la publicité (ce n'est que mon humble avis)
Bien sûr que les données personnelles des utilisateurs qui bloquent ont de la valeur ! Pour l'éditeur, ça lui sert à faire de l'auto-promotion (rarement bloquée par les ad blockers puisqu'à priori désirée). Pour la régie, ça sert à se positionner parmi ses concurrents, à faire des stats qui lui permettent de vendre des comptes Analytics Premium et autres, à vendre du conseil, à afficher de la publicité ciblée (eh oui, ce n'est pas parce qu'un internaute bloque les pubs à un instant T sur un site S ne verra jamais de sa vie des publicités sur le Web), bref, à faire son travail de régie.

Citation Envoyé par miky55 Voir le message
Je sais pas d'ou tu sors le chiffre de 6% la plupart des études qui en parlent avancent un chiffre entre 20 et 50%, de plus ça n'est pas à l'utilisateur de conclure s'il y a ou non un manque a gagner, mais au fournisseur du service.
Dans l'article d'origine :
Le marché mondial de la publicité en ligne est visiblement menacé avec l’utilisation croissante des bloqueurs de publicités. Le rapport d’octobre 2015 d’Adobe et PageFair évaluait à environ 200 millions (soit 6 % des internautes dans le monde), le nombre de personnes qui utilisaient des adblockers.
Bien sûr, l'utilisateur ne peut pas connaître le manque à gagner, puisque le fournisseur ne publie pas ses chiffres. Mais si on observe ce qui se passe, on remarque que les éditeurs ne bloquent plus les bloqueurs de pub (ce qui se faisait régulièrement il y a quelques années). L'opération GESTE menée par les grands journaux n'a duré que quelques jours, parce qu'ils savaient qu'ils avaient plus à perdre qu'à gagner en excluant les utilisateurs d'ad blockers. C'est une supposition certes, mais la seule qui me vienne à l'esprit. Tu en as une autre ?

Citation Envoyé par miky55 Voir le message
Peut-être, tu as l'air bien sur de toi, je me permet de mettre en doute cette affirmation, les revenus publicitaires de facebook en 2015 représentent tout de même plus de 80% de son chiffre d'affaire...
Oui, mais Facebook est une régie.
Avatar de Yepazix
Membre actif https://www.developpez.com
Le 11/08/2016 à 19:31
C'est vraiment dommage que de tels logiciels existent.
Les "gros" pourront toujours faire de la pub en télé ou dans les journaux et nous les petits qui avions la possibilité de toucher une audience ciblée pour un prix raisonnable on pourra crever.
Avatar de Namica
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 11/08/2016 à 21:04
Pour alimenter la polémique : Combien valent vos données personnelles ?
Un vieil outil du Financial Times (2013) : http://www.ft.com/intl/cms/s/2/927ca...#axzz2WfFmKwic
Voir aussi :
http://www.huffingtonpost.fr/laure-k...b_5458478.html (2014)

Facebook ou Twitter ne sont que la face émergée

Il y a les grands groupes qui s'imposent à tout le monde, comme Facebook ou Twitter, mais aussi des sociétés moins connues. Ces dernières s'appellent des "data brokers", ou "courtiers en données". Grâce à de puissants algorithmes ils chassent les moindres données privées sur Internet et les reconstituent dans un ensemble cohérent. Une fois organisé, l'ensemble permet de dresser un profil d'utilisateur, qu'il est possible de voir évoluer en fonction de vos mises à jour laissées sur Internet.

Ces courtiers d'un nouveau genre sont déjà une bonne centaine aux Etats-Unis. Avec un leader, Acxiom, une entreprise inconnue du grand public installée au Texas. Malgré son relatif anonymat et son nom bizarre, Acxiom exploiteraient les données de 700 millions de personnes. Et ça rapporte: le groupe générerait un chiffre d'affaire de 1,1 milliard de dollars. Mais comment monétise-t-il votre vie? C'est simple, chaque événement a un prix.

Le trio âge-sexe-adresse constitue une base dans ce milieu, évaluée à 0,007 dollar. C'est peu, mais les prix montent vite. Si vous laissez des messages sur Facebook évoquant un prochain mariage, votre cote grimpe à 0,107 dollar. Vous prenez la photo d'une échographie sur Instagram (sous-entendu vous allez avoir un enfant), votre prix atteint 0,187 dollar. Si vous faites des recherches sur Google en rapport avec une maladie du coeur, vous grimpez à 0,447 dollar. Si vous cherchez à faire du sport pour maigrir, vous êtes évalué à 0,552 dollar

Au final, chaque somme est faible. Mais à l'arrivée le montant est colossal si on le multiplie par des milliards d'internautes. On estime à 315 milliards de dollars les données des Européens, avec un objectif fixé à 945 milliards de dollars d'ici 2020. Et tout ça, sans que vous touchiez le moindre centime...
Édit:
Pub ou pas, le vrai problème n'est-il pas la collecte de nos données et leur agrégation ? Et l'usage qui peut en être fait ? (à notre insu de notre plein gré, évidemment)
Avatar de Michael Guilloux
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 12/08/2016 à 9:43
Facebook : Adblock Plus réussit à bloquer à nouveau les publicités
mais le réseau social aurait déjà trouvé une autre solution

Seulement deux jours après l’annonce de Facebook de contourner les bloqueurs de publicités, la communauté d’Adblock Plus a déjà trouvé une solution comme ses développeurs l’avaient promis. Et les résultats dépassent leurs attentes, souligne Ben Williams d’Adblock Plus. L’extension de blocage de publicités vient d’ajouter un nouveau filtre à son code qui permet de virer à nouveau les pubs sur Facebook. Tout ce que les utilisateurs devront faire, c’est de mettre à jour leur liste de filtres ou d’attendre un jour ou deux, alors la liste de filtres sera automatiquement mise à jour. Pour les utilisateurs avertis, le code du filtre est également disponible s’ils veulent l’ajouter manuellement.


Il s’agit donc d’une guerre qui est officiellement lancée entre Facebook et Adblock Plus, et le numéro un des réseaux va certainement utiliser à fond ses développeurs. Ces derniers auront la mission de trouver à nouveau un moyen de contourner Adblock Plus et son nouveau filtre. Une éventualité à laquelle ben Williams et la communauté d’Adblock Plus sont déjà préparés et prêts à riposter.

Ben Williams rappelle que ce genre de guerre entre la communauté open source favorable au blocage de publicités et ceux qui essaient de trouver des mesures de contournement existe depuis la création des adblockers, même si ici il s’agit d’un adversaire de taille par rapport aux autres. Alors « il est donc très probable que Facebook écrive un code pour rendre le filtre d’Adblock Plus inutile », avertit Ben Williams. Si cela se produit, va-t-il poursuivre : « la communauté de blocage des publicités va probablement trouver une autre solution de contournement, puis Facebook pourrait la contourner à nouveau, ainsi de suite. » En d’autres termes, ça sera toujours ce jeu du chat et de la souris qui existe depuis une décennie dans l’industrie de la technologie et qui est bien illustré par les efforts fournis par les spammeurs pour contourner les filtres antispam. Mais dans ce round, « on dirait que la souris a gagné », ajoute Ben Williams avec un peu d’humour.

Ben Williams avertit toutefois que le filtre n’a pas été sérieusement testé. Les utilisateurs sont donc invités à faire des retours pour dire si le filtre bloque plus ou moins que ce qu’il est censé bloquer.

À propos de la qualité du nouveau filtre, il semble actuellement qu’il soit plus agressif que prévu par Adblock Plus. Il bloquerait en effet, au-delà des pubs, les messages postés par des amis sur Facebook et même des pages. C’est ce qu’affirme Andrew Bosworth, le vice-président Ads & Business Platform de Facebook dans un message envoyé sur Twitter.


La même chose est rapportée par un porte-parole de Facebook au quotidien The Verge. « Nous regrettons le fait que des sociétés de blocage de publicités punissent les gens sur Facebook étant donné que ces nouvelles tentatives ne bloquent pas que les annonces, mais aussi les messages postés par des amis et les pages. Ce n'est pas une bonne expérience pour les utilisateurs et nous prévoyons de corriger ce problème. »

Il semble toutefois que la firme de Mark Zuckerberg ait déjà lancé une contre-attaque dans les heures suivant l’annonce d’Adblock Plus. Avant donc que la solution Adblock Plus arrive chez tous les utilisateurs, la société de blocage de publicités devrait déjà en envisager une autre. En effet, d’après le quotidien TechCrunch, une source proche de Facebook lui aurait rapporté que le géant des réseaux sociaux serait actuellement en train de déployer une mise à jour de son code qui permet de rendre inutile la solution de contournement d’Adblock Plus. Et cette mise à jour devrait bientôt atteindre tous les utilisateurs.

Source : Ben Williams (Blog Adblock Plus)

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Adblock Plus répond à Facebook et promet d'éradiquer à nouveau les publicités indésirables sur le réseau social
Facebook va bientôt contourner les adblockers sur sa plateforme tout en offrant aux utilisateurs plus de contrôle sur leur expérience de publicités
Des médias membres du groupe GESTE passent à l'offensive contre les bloqueurs de pubs pour sensibiliser les utilisateurs sur l'importance de la pub
Avatar de Guiliguili
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 16/08/2016 à 0:59
Bonjour,

Je vais peut-être en choquer quelques uns, mais voici mon fond de pensée :

Les grand d'Internet tels que Facebook, Google, Microsoft, etc... font de l'espionnage de notre vie privé. C'est extremement complexe de l'éviter (en supposant que cela soit possible)

Ainsi, les puiblicité hyper ciblé lié à mes activité sur internet sans pour autant être connecté à facebook, ou faire des recherche avec google...

J'utilise Adblock plus et je l'utiliserai encore.

Le fait de m'interdire un site qui me demande de laisser passer sa pub, je pars. Quitte à ester contre lui pour avoir regarder ma onfiguration chre moi dans mon PC pour savoir que j'utilise tel ou tel bloqueur.

Quant à Facebook, j'ai supprimé un compte. et en ai ouvert un autre avec un autre mail, aute mot de passe et pas de contact.
Bizarrement, j'avais vous connaissez peut-être... et hop que des contact que je connais effectivement...

Alors non, ces Sociétes trop curieuse ne méritent pas que je daigne lire leur pub.

De même, je suis tout à fait pret à m'abonner à un service q'il y a réellement un service...
Cela fera le tri entre ceux qui propose des truc en reprenant les services déjà proposé et ceux qui réellement travaillent pour nous rendre service...

Je n'ai que très peu de moyen. Pour autant, dans le tout et n'importe quoi, je suis pret à payer... Le journaux papier devaient être intéressant pour avoir des lecteur...

Voilou
Avatar de forthx
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 16/08/2016 à 19:26
C'est de bonne guerre

Sérieusement pour faire passer la pub, il suffi de la re-router par les serveurs de contenu : car si le bloqueur bloque le serveur de contenu ...

A mais oui, sauf que la les publicitaires devrais faire confiances aux fournisseurs pour établir la facturation, ou proposer des forfaits ...

Finalement c'est bien ce modèle économique ou les publicitaires mènent la danse, je n'imagine plus surfer sans un minimum de contrôle de pub
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web