Facebook va bientôt contourner les adblockers sur sa plateforme
Tout en offrant aux utilisateurs plus de contrôle sur leur expérience de publicités

Le , par Michael Guilloux

39PARTAGES

9  0 
Le marché mondial de la publicité en ligne est visiblement menacé avec l’utilisation croissante des bloqueurs de publicités. Le rapport d’octobre 2015 d’Adobe et PageFair évaluait à environ 200 millions (soit 6 % des internautes dans le monde), le nombre de personnes qui utilisaient des adblockers. Cette tendance également à la hausse ne semblait ne pas encore être proche de son point culminant. En termes de revenus, cela se traduisait par une perte globale estimée à 21,8 milliards de dollars pour l’industrie de la publicité en ligne pour l’année 2015.

Depuis le début de cette crise au sein de l’industrie, Google semble être le seul du duo leader du marché mondial (Google et Facebook) à avoir mené des actions concrètes pour défendre ses intérêts. Mais Facebook a enfin décidé de prendre des mesures pour s’attaquer au problème de « mauvaises publicités » qui a incité des centaines de millions d’internautes à utiliser des adblockers. Il faut comprendre par mauvaises publicités, des annonces qui cachent le contenu que les utilisateurs essaient de lire, qui ralentissent le temps de chargement du contenu légitime ou qui essaient de vendre aux utilisateurs des choses qui ne les intéressent pas.

Dans une mise à jour importante annoncée dans le cadre de la publicité sur sa plateforme, la société envisage de donner aux utilisateurs plus de contrôle sur leur expérience de publicité, mais elle introduit également une nouvelle approche au blocage de publicités sur Facebook.

En ce qui concerne le contrôle de leur expérience de publicités, Facebook affirme avoir rendu les préférences publicitaires plus faciles à utiliser de sorte que les utilisateurs puissent décider de ne plus voir certains types d’annonces. « Si vous ne voulez pas voir les annonces sur un certain centre d'intérêt, vous pouvez supprimer le centre d'intérêt de vos préférences publicitaires », explique le réseau social. Et d’ajouter : « Nous avons également entendu que les gens veulent être en mesure de cesser de voir les annonces des entreprises ou des organisations qui les ont ajoutés à leurs listes de clients, et nous ajoutons des outils qui permettent aux gens de faire cela. »

En somme, Facebook veut permettre à ses utilisateurs d’être maitres de ce qu’ils voient sur sa plateforme, mais ce n’est pas en vain. Dès le moment où les utilisateurs auront un plein contrôle de leur expérience de publicités, la société estime qu’il n’y aura donc plus de raison d’utiliser de bloqueurs de contenu. Pour cela, Facebook compte également s’attaquer à ce problème sans l’aide des utilisateurs.

Pour éviter de voir de mauvaises annonces, certains utilisateurs ont eu recours à des solutions telles que les bloqueurs de publicités. « C’était les meilleures options jusqu’à ce jour », dit Facebook. Mais la firme de Mark Zuckerberg estime que ce n’est plus le cas aujourd’hui parce qu’elle a créé des formats d’annonce performants, qui avec les contrôles offerts aux utilisateurs, permettent de « s’attaquer aux raisons pour lesquelles les gens utilisent des logiciels de blocage de publicités ». « Lorsque nous avons demandé aux gens pourquoi ils utilisaient des logiciels de blocage de publicités, la raison principale que nous avons entendue était de cesser de voir les annonces gênantes et perturbatrices. Comme nous offrons [désormais] aux gens des contrôles plus puissants, nous allons également commencer à diffuser des annonces sur Facebook pour bureau aux personnes qui utilisent actuellement des logiciels de blocage de publicités. » Autrement dit, Facebook va contourner les adblockers et servir la publicité également aux utilisateurs qui ont recours à ces logiciels sur leurs navigateurs. Pour le moment, les utilisateurs d’appareils mobiles ne semblent pas être concernés par cette dernière mesure.

Mise à jour le 10/08/2016 : Quelle technique Facebook compte utiliser pour contourner les adblockers ? Pourrait-elle être efficace ? Si oui, quelles seront les conséquences ?

Facebook envisage de servir de la publicité aux personnes qui utilisent des adblockers, mais comment la société compte-t-elle procéder ? C’est une question que peut-être beaucoup se posent déjà.

D’après le quotidien Wired, personne ne peut stopper les bloqueurs de publicités, pas même Facebook. La société compte donc utiliser une technique un peu plus astucieuse. Après avoir contacté un porte-parole de la société, Wired explique que l’idée derrière le plan de Facebook est que les adblockers ne seront pas en mesure de faire la différence entre les annonces et le contenu légitime, de sorte qu’ils ne vont tout simplement pas bloquer la publicité.

Pour faire une telle annonce, Facebook a certainement testé l’efficacité de sa technique et a probablement obtenu des résultats satisfaisants. Si c’est le cas, la firme de Mark Zuckerberg va donc donner du pain sur la planche aux éditeurs de bloqueurs de publicités, surtout si cette technique est déployée dans l’industrie. L’idée de Facebook est tout de même ingénieuse, et d’autres entreprises vont certainement se pencher là-dessus, mais les éditeurs d’adblockers restent un peu sceptiques en ce qui concerne l’efficacité de cette technique.

Ben Williams de EYEO GmbH, la société qui a développé le plugin populaire AdBlock Plus, estime que le plan de Facebook n’est pas assez réaliste. « Les tactiques de contournement existent depuis 10 ans, et parce que les bloqueurs de publicité ont le soutien d'une communauté open source, les solutions de contournement développées sont tout juste un peu mieux que les solutions précédentes », dit-il.

De son côté, Raymond Hill, le développeur du bloqueur de publicités uBlock Origin dit déjà être en train d’examiner les manières possibles pour Facebook de contourner les adblockers. En effet, si Facebook réussit son coup, la société pourrait alors donner aux éditeurs de bloqueurs de contenu des énigmes difficiles à résoudre. Par exemple, comment s’assurer de ne pas supprimer le contenu légitime et laisser passer la publicité. Cela pourra donc se faire au détriment de l’expérience utilisateur. Nous n’avons plus donc qu’à attendre le déploiement de cette mise à jour pour voir si oui ou non, cette technique sera réellement efficace.

Sources : Facebook, Wired

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Facebook renforce sa lutte contre le clickbait, en introduisant de nouveaux changements à son algorithme
Facebook triple ses bénéfices en une année et continue d'attirer de nouveaux utilisateurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Elros
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/08/2016 à 9:37
Le problème avec la publicité c'est les abus. Le nombre de publicité et page sponsorisée vers un site ou application litigieux.. Cela devient déconcertant ! Vous souhaitez avoir des polos Ralph Lauren jusqu'à - 90 % venez sur notre site, payez et allez-vous faire ...
Un moteur de recherche privilégie la qualité du contenu pourquoi personne ne fait la même chose avec la publicité !? Sur les sites où la publicité n'est pas abusive mon "Adblock" est désactivé et je suis certain que d'autre on le même geste que moi.
Au lieu de prendre du recul sur la publicité, on préfère faire des anti-anti-anti-bloqueurs de publicités.

Cela devient ridicule.
Avatar de derderder
Membre averti https://www.developpez.com
Le 10/08/2016 à 10:01
On parie combien que les adblockers trouveront quand même un moyen de virer les pubs ?
Avatar de DarkBakura
Membre actif https://www.developpez.com
Le 10/08/2016 à 10:03
C'est exaspérant, rien de moins. Si un utilisateur n'a pas envie d'être inondé de pubs inintéressantes à ses yeux, c'est quand même son droit le plus strict ! Tout comme il a le droit de mettre une étiquette "Stop pub" sur sa boîte aux lettres, je ne vois pas de quel droit certains sites, aussi puissants que Facebook soient-ils, peuvent se permettre de mettre en place par tous les moyens un système leur allouant la possibilité de polluer la page de leurs utilisateurs. Je trouve ça parfaitement minable.

Après bien sûr que des sites gratuits ont besoin de la pub pour devenir économiquement viables. Le propos n'est pas là. Mais ça devrait être au choix de l'utilisateur d'autoriser ou non la pub sur ce qu'il visite, et ainsi faire le choix de soutenir ou non ce qu'il consulte. Or aujourd'hui on préfère nous plomber de publicités intrusives et exaspérantes, qui se chargent soit au milieu de la page, soit carrément en plein écran... Ce n'est pas normal. Et ce n'est pas comme ça que ça va encourager les gens à accepter ce bourrage de crâne déplaisant.
Avatar de SteelWiWi
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 10/08/2016 à 11:03
Les utilisateurs doivent comprendre que les sites web qu'ils aiment consulter doivent contenir de la pub pour avoir un revenu régulier.
Mais je suis d'accord qu'il ne faut pas non plus abuser en mettant trop de pub, car oui au bout d'un moment ça devient vraiment très pénible ou carrément insupportable.
Avatar de TheLastShot
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 10/08/2016 à 11:17
@SteelWiWi: Les publicitaires devraient comprendre que les utilisateurs en ont marre de se faire lobotomiser h24 avec des publicités stupides|inintéressantes|grossière|etc. et qu'il faudrait peut-être trouver d'autres moyens de financement (on peut toujours rêver, mais peut-être que si les personnes concernées prenaient un peu de temps pour réfléchir à la question plutôt que de rester sur des solutions archaïques ils auraient peut-être déjà trouvé...).

De plus il me semblait qu'en France (peut-être ailleurs aussi mais ça je n'en sais rien) il était interdit de détecter l'utilisation d'adblockers, comment compte-t-il gérer la législation des différents ? Non pardon, j'oubliais, Facebook est au dessus des lois...
Avatar de emilie77
Membre actif https://www.developpez.com
Le 10/08/2016 à 11:50
Je suis la seule qui n'a jamais clické sur une pub dans un site web. Si je cherche quelque chose c'est mon choix et pas ceux qu'ils me proposent
Avatar de Beanux
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 10/08/2016 à 12:01
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
les adblockers ne seront pas en mesure de faire la différence entre les annonces et le contenu légitime
La question que je me pose c'est est-ce que les utilisateurs eux pourront faire aussi la différence ?
Si non, alors c'est illégal.
Si oui, alors les adblockers trouveront la solution.
Avatar de SteelWiWi
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 10/08/2016 à 12:08
Citation Envoyé par TheLastShot Voir le message
@SteelWiWi: Les publicitaires devraient comprendre que les utilisateurs en ont marre de se faire lobotomiser h24 avec des publicités stupides|inintéressantes|grossière|etc. et qu'il faudrait peut-être trouver d'autres moyens de financement (on peut toujours rêver, mais peut-être que si les personnes concernées prenaient un peu de temps pour réfléchir à la question plutôt que de rester sur des solutions archaïques ils auraient peut-être déjà trouvé...).

De plus il me semblait qu'en France (peut-être ailleurs aussi mais ça je n'en sais rien) il était interdit de détecter l'utilisation d'adblockers, comment compte-t-il gérer la législation des différents ? Non pardon, j'oubliais, Facebook est au dessus des lois...
Je ne dis pas que Facebook est au dessus des lois et je ne cherchais pas à sous entendre cela dans mon message, je ne suis n'y pour l'injustice ni pour l'escroquerie.
Avatar de samus35
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 10/08/2016 à 12:17
A l'heure ou l'on ne passe pas une journée sans voir une publicité (dans un journal, la télé, une affiche dans une rue ou sur un bus, sur un panneau publicitaire...)
j'ai l'impression qu'aujourd'hui, de plus en plus de monde ignore la pub, ou cherche à l'ignorer. Je dirais même que c'est démultiplié chez la jeune génération.
Je pense que le budget pub a explosé pour atteindre une seule personne. (je veux dire que le cout réel pour qu'une personne passe à l'achat après avoir perçu une publicité est plus fort aujourd'hui qu'il ne l'était y a 5, 10, 15 ans).
La publicité est devenu notre quotidien. On n'y prête plus attention sauf dans 2 cas :
- Là ou elle est pertinente, attrayante, drôle. On la remarque une fois, voir 2, puis on l'ignore après.
- Là ou elle est gênante. perturbante, agaçante, envahissante. Celle-ci est contre productive et c'est celle-ci qui pousse les gens à avoir des bloqueurs de publicité.

Combien d'entre nous profitent de la page pub télévisée pour zapper, pause pipi, faire la vaisselle ou encore autre chose tant qu'on ne la regarde pas ?
Combien d'entre-nous jetent les tracts publicitaires apposés sur le pare-brise ou dans la boite aux lettre sans même l'avoir lu ?

Je serais prêt à parier que la pub d'aujourd'hui coute beaucoup plus cher qu'hier et touche même moins de monde (en proportion).
Les chaines de télé vendent à prix d'or les créneaux des spots mais je pense que le déclencheur d'achat marche de moins en moins.
Je pense que si des études sérieuses étaient menées, on verrait que la publicité vend moins bien que ce qu'elle n'a vendu par le passé. Mais ca ne sera jamais fait, car ca détruirait un énorme marché.
Les etudes publicitaires visent toujours à démontrer qu'on touche toujours plus de monde, pour vendre ces espaces encore plus chers. Mais ce monde est-il vraiment touché par la pub ? J'en doute.
Avatar de denisys
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/08/2016 à 12:21
C’est une bonne raison pour quitter Facebook définitivement !!!!
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web