Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google Maps Navigation critiqué
Le GPS gratuit pour Android 2.0 fait déjà polémique

Le , par Gordon Fowler

0PARTAGES

1  0 
Mise à jour du 31/10/09

Google Maps Navigation va-t-il tuer les GPS ?
Des voix se lèvent pour critiquer la nouvelle application GPS gratuite pour Android

Nous vous la présentions hier. La Google Maps Navigation (voir article d'hier ci-dessous) a fait l'effet d'une bombe et rarement une application aura fait couler autant d'encre.

Un bombe dans le milieu des portables tout d'abord, ou le Google GPS, comme on le surnomme déjà, a réussit à positionner Android comme le premier iPhone killer crédible.

Mais un bombe aussi et surtout dans le milieu des navigateurs GPS.

Pourtant, des voix s'élèvent déjà pour critiquer la GPS gratuit de Google.

Les crispations (et les réactions qui s'en suivent) s'expliquent très bien. TomTom qui vend également des applications GPS pour smartphones pour 135 Euros (moins cher NAVIGON est à 74,99). Quant au car-kit, il avoisine les 100 Euros (99,99 pour être précis).
Et ces produits payants semblent moins ergonomiques et surtout posséder moins de fonctionnalités que le Google GPS.
De nombreux analystes en ont déjà tiré une conclusion (qui explique la chute de 20 % du cours de Tom-Tom hier) : ces applications sont mortes.


L'intégration de Street View dans l'application Google Map Navigation
à l'approche del'arrivée pour mieux visualiser la destination choisie


Comme le faisait remarquer un participant du forum, si vous avez un billet de 100, misez-le sur un procès de la part de Tom-Tom pour concurrence déloyale.

Mais, ne pleurez pas encore les sociétés du secteurs : elles n'ont pas encore totalement disparues. Les applications GPS ne sont q'une partie du marché de la navigation. Les GPS seuls ont encore de beaux jours devant eux. Le client moyen n'est pas encore prêt à investir dans un smartphone puis dans un forfait données illimitées encore souvent hors de prix comparé aux abonnements voix.

Pas encore.

Quelles sont ces critiques ?

Le Google GPS ne fonctionnerait pas correctement. Ses cartes seraient de mauvaises qualité. Quant à la couverture nécessaire pour que le terminal soit connecté (et que l'application fonctionne – notamment pour l'info trafic), elle ne serait pas suffisante. Mettre en cache des données pour couvrir ces zones d'ombre ? Impossible – rétorquent les détracteurs. Il faudrait un cache énorme et surtout que l'utilisateur ne change pas de route. Sous entendu, ce n'est pas un hasard si l'application de Tom-Tom est aussi lourde. Et aussi chère.


Vue classique du Google GPS avec information trafic

Le hardware des smartphones ne permettrait pas une géolocalisation suffisamment précise. Sous-entendu,ce n'est pas un hasard si Tom-Tom vend un kit-voiture à part avec un matériel plus pointu. Les nouveaux systèmes de localisations par satellites sont curieusement oubliés dans cet argument.

Un des arguments les plus étranges est que l'interface du Google GPS serait "trop bien faite". Elle pourrait divertir le conducteur qui par définition doit regarder la route.


Vue satellite dans la Google Maps Navigation
pour simplifier les informations aux embranchements complexes


Curieusement, cette critique est en totale contradiction avec celle qui affirme que l'écran des smartphones est trop petits et ne vaut pas celui des GPS seuls. Dans le même ordre d'idée, le son pour la navigation audio serait trop mauvais sur les Google Phone ou la reconnaissance vocale un gadget inutile.

Un détail échappe cependant à toutes ces critiques (dont certaines, notamment sur le fonctionnement erratique d'un navigateur entièrement "cloud", sont justifiées) : Google GPS est gratuit.

Et surtout il ne vise pas à remplacer le Tom-Tom de votre voiture (sauf si vous utilisez votre iPhone pour cela). Il vise à remplacer l'application Tom-Tom de votre smartphone.

Ou plus exactement, il vise à remplacer votre smartphone. Tout court.

Y arrivera-t-il ?

[ame="http://www.youtube.com/watch?v=RHrA3hn7lnw"]YouTube - Google Maps Navigation In Dock[/ame]

Maj de Gordon Fowler.

Google sort un GPS entièrement gratuit pour Android 2.0
L'application va-t-elle faire mal à l'iPhone et à Tom-Tom ?

Google Maps Navigation est le genre d'application qui peut transformer Android en un énorme succès. Pour tout dire, ce GPS gratuit est ce que l'on appelle une véritable "killer app" (application tueuse).

Disponible uniquement sur les smartphones équipés d'Android 2.0, elle pourrait bien frapper un grand coup et faire extrêmement mal à l'iPhone dont les applications GPS sont, elles, payantes.

Et visiblement moins évoluées si l'on en croit la présentation du produit de Google.

Ce GPS propose une "easy search", autrement dit pas besoin d'entrer une adresse. Un simple "restaurant" ou "bureau de poste" suffit pour rentrer la destination voulue.

Sont également incluses : la recherche vocale, l'information trafic (le GPS est connecté au Net... cerise sur l'Eclaire, petit nom d'Android 2.0) et la"street view" comme sur Google Maps (avec un zoom à l'approche de la destination choisie).

Le mode "conduite" propose pour sa part des icônes plus grandes et plus faciles lorsque l'on est en voiture.

[ame="http://www.youtube.com/watch?v=tGXK4jKN_jY"]YouTube - Google Maps Navigation (Beta)[/ame]

Et rappelons-le, l'application est entièrement gratuite.

Le Droid de Motorola est le premier smartphone équipé d'Android 2.0.

Il sort aujourd'hui.

Le cour de la société de navigation par GPS Tom-Tom a chuté de plus de 20%.

L'iPhone d'Apple a-t-il enfin trouvé un concurrent à sa mesure ?

Lire aussi :

Android 2.0 est disponible

La rubrique Développement Mobile (actu, forums, tutos)

Et vous ? :

Pensez-vous que cette application va mettre à mal l'hégémonie de l'iPhone ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ILP
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 29/10/2009 à 15:11
Euh, juste une p'tite question : il marche comment le GPS si on entre dans une zone d'ombre et qu'on a plus accès au réseau GPRS ?
1  0 
Avatar de hugo123
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 29/10/2009 à 15:18
ma question est simple, est ce les téléphones aujourd'hui sont capables de bien bosser avec une appli GPS ?

A priori pour l'iphone il faut acheter une base qui contient une puce GPS et les différents tests que j'ai lu semblent montrer que les puces GPS dans les smartphones ne sont pas aussi bonnes qu'un vrai GPS.

Enfin c'est déjà super bien d'avoir un logiciel de ce type, ca pourrait me motiver a enfin passer de mon nokia 3210 (je l'ai depuis 99) a un truc plus récent ^^
1  0 
Avatar de GanYoshi
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 29/10/2009 à 16:21
Je prédit (sans trop de danger) une assignation en justice de Google par TomTom .

C'est une bonne nouvelle pour les détenteurs de téléphone sous androide, mais ça ressemble vraiment à une concurrence déloyale.
1  0 
Avatar de tontonnux
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 29/10/2009 à 17:18
La présentation contient pour sur de belles promesses.

Cependant, le logiciel ne pouvant pas fonctionner hors ligne, une application comme TOMTOM reste pour le moment quasi indispensable (bah voui, se retrouver pommé, sans GPS dans la cambrousse dans une zone sans couverture 3G... ben c'est pas la fête).
De plus si TOMTOM (ou autre) propose d'acheter des cartes de type continentale (carte europe par exemple), l'utilisation de l'application google elle sera fortement limitée au pays de l'abonné à cause du coup de l'accès DATA à l'étranger.

Donc oui, de bien belles promesses, mais également des contraintes, qui pour le coup ne sont pas dues à un défaut du logiciel, mais au concept même du model "all in the cloud" de google.
1  0 
Avatar de zknight
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 30/10/2009 à 8:36
Citation Envoyé par hugo123 Voir le message
ma question est simple, est ce les téléphones aujourd'hui sont capables de bien bosser avec une appli GPS ?

A priori pour l'iphone il faut acheter une base qui contient une puce GPS et les différents tests que j'ai lu semblent montrer que les puces GPS dans les smartphones ne sont pas aussi bonnes qu'un vrai GPS.

Enfin c'est déjà super bien d'avoir un logiciel de ce type, ca pourrait me motiver a enfin passer de mon nokia 3210 (je l'ai depuis 99) a un truc plus récent ^^
Oui
J'ai un Nokia E71 avec une puce GPS intégrée et il fonctionne très bien.
Comme tu peux désactiver l'A-GPS, pas besoin de forfait data.

Le seul défaut, c'est que l'acquisition du signal initial peut prendre de 10 secondes à ... 5 minutes.
Mais après, plus de problème tout le long de la route.
1  0 
Avatar de Gordon Fowler
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/10/2009 à 9:27
Des voix se lèvent pour critiquer la nouvelle application GPS gratuite pour Android
1  0 
Avatar de Bobo59
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 30/10/2009 à 11:55
C'est bizarre mais cette situation me rappelle un certain Microsoft qui a inclus son navigateur Internet Explorer à son OS de l'époque malgré les protestations vaines de Netscape
... TomTom Navigator bientôt Open-Source ?
1  0 
Avatar de arno31
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 30/10/2009 à 20:39
Un des arguments les plus étranges est que l'interface du Google GPS serait "trop bien faite". Elle pourrait divertir le conducteur qui par définition doit regarder la route.

Curieusement, cette critique est en totale contradiction avec celle qui affirme que l'écran des smartphones est trop petits et ne vaut pas celui des GPS seuls.
C'est faux la taille de l'écran n'a rien à voir avec la précision de la carte. Et justement le fait que l'écran soit petit et l'interface détaillée est un facteur de risque aggravant pour les irresponsables au volant (par exemple les français).
1  0 
Avatar de Gordon Fowler
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 31/10/2009 à 11:56
Citation Envoyé par arno31 Voir le message
Et justement le fait que l'écran soit petit et l'interface détaillée est un facteur de risque aggravant pour les irresponsables au volant (par exemple les français).
Mmm...

Le Droid de Motorola (Android 2.0 etc.) possède un écran de 3,7 pouces. Le Gps Tomtom One un de 3,5 pouces. Par exemple.

Je persiste donc à dire qu'il y a bien une contradiction dans cet argument des concurrents de Google et/ou leurs relais dans les médias (je précise de suite que je ne parle pas de vous là ! ).

Cordialement,

Gordon Fowler.
1  0 
Avatar de ArKam
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 31/10/2009 à 14:07
Bon perso, je tiens seulement à préciser que la puce GPS du HTC G2 est une vrai puce GPS + l'option géolocalisation.

Donc pour les zones d'ombres réseaux opérateurs OSEF, pour ce qui est de la localisation ça fonctionnera toujours.
Ensuite pour les données de cartes, même histoire, le smart est livré avec une carte SD de 8Go donc si google le veux vraiment bah ils mettront leurs cartes en cache SD des la première connexion.

Pour cela il leurs suffit de découper leurs cartes (gmaps) en zones et de proposer au premier démarrage le téléchargement de celles-ci sur la SD.
Soit toutes les cartes de tous les formats de toutes les zones (la je sais pas si ça rentre sur les 8Go)
Soit seulement les cartes de la zone X au format Y. et à ce moment la ça rejoint un tomtom etc.

Seul ombres au tableau:

La capture de signal doit être fait en espace un peu dégagé si vous voulez qu'elle soit rapide.
Sinon ça peux aller jusqu'à 2mins d'attente.

L'espace nécessaire au stockage Hors-ligne (mais vue comment les technos SD évolue c'est pas le point le plus embettant.).
1  0