Microsoft prolonge la mise à jour gratuite vers Windows 10
Mais seulement pour un petit groupe d'utilisateurs, en principe

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Après le lancement de Windows 10 le 29 juillet 2015, les mises à jour gratuites des PC Windows 7 et 8.1 vers le nouvel OS de Microsoft ont effectivement pris fin il y a quelques jours, mais pas pour tous les utilisateurs. Un petit groupe aura en effet toujours la possibilité de bénéficier de l’offre de Microsoft. Pour les autres, il va falloir mettre la main à la poche pour l’achat d’une copie de l’OS.

Microsoft avait annoncé il y a quelques mois que les mises à jour gratuites vers Windows 10 se poursuivront pour les clients qui utilisent les technologies d'assistance. Pour honorer sa promesse, la firme de Redmond a lancé un site pour permettre à ces derniers de bénéficier de la mise à niveau gratuite vers Windows 10, après la fin de la gratuité pour le grand public. Sur la nouvelle page de mise à jour, Microsoft explique :

« Pour le grand public, l'offre de mise à jour gratuite pour Windows 10 se termine le 29 juillet. Toutefois, si vous utilisez des technologies d'assistance, vous pouvez toujours obtenir l'offre de mise à jour gratuite, même après la date limite pour le grand public alors que Microsoft poursuit ses efforts pour améliorer l'expérience Windows 10 pour les personnes qui utilisent ces technologies ».

Mais qu’est-ce qui prouve que vous n’utilisez pas de technologie d’assistance ? Rien ! Tout ce que le géant de Redmond vous demande, c’est de vérifier avec votre fournisseur de technologie d’assistance pour la compatibilité de son logiciel avec Windows 10. Microsoft semble compter sur la bonne foi des utilisateurs et ne va pas demander de preuve de leur handicap. De toute façon, tous ceux qui ont voulu migrer vers Windows 10 ont eu jusqu’à un an pour le faire. Pourquoi donc se faire passer contre toute morale pour une personne avec un handicap pour obtenir quelque chose qui vous a été proposé gratuitement pendant une année complète ?

Quoi qu’il en soit, cela prolonge tout de même la deadline pour les retardataires, puisque de manière très probable, de nombreux utilisateurs vont chercher à acheter des copies de Windows 10 après la fin de mise à jour gratuite. Même si vous vous faites passer pour des personnes utilisant des technologies d’assistance alors que ce n’est pas le cas, je crois que Microsoft ne va pas vous en vouloir pour cela. Le géant du logiciel sera au contraire ravi de vous compter enfin parmi les utilisateurs de Windows 10 si vous ne l’êtes pas déjà, ou de voir un nouvel appareil sous son OS.

Dans sa FAQ sur le site, à la question de savoir quand prendra fin la mise à jour gratuite pour les personnes qui utilisent des technologies d’assistance, Microsoft répond : « Nous n’avons pas annoncé de date pour la fin de l'offre de mise à jour gratuite pour les clients utilisant une technologie d'assistance. Nous allons faire une annonce publique avant la fin de l'offre ».

Si vous utilisez des technologies d’assistance et que vous souhaitez migrer vers Windows 10, ce qu’il reste à faire, c’est de cliquer sur le bouton « Upgrade Now » sur le site de mise à niveau. Un programme sera téléchargé pour démarrer la mise à jour gratuite vers Windows 10.

Il faut par ailleurs rappeler que les mises à jour gratuites vers Windows 10 Mobile continuent aussi d’être gratuites pour les utilisateurs de Windows Phone, comme la firme de Redmond l’a annoncé deux semaines afin la date anniversaire du lancement de Windows 10.

Site de mise à jour gratuite vers Windows 10, pour les personnes utilisant des technologies d’assistance.

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

La mise à jour vers Windows 10 n'est plus disponible gratuitement, les réinstallations vont-elles devenir payantes ?
Windows 10 Mobile : Microsoft précise aux utilisateurs que la mise à jour vers le système va demeurer gratuite, contrairement à Windows 10


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Uranne-jimmy Uranne-jimmy - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 01/08/2016 à 10:14
Et ... je change ma carte mère demain u_u
Ultra mauvais timing ~~~
Avatar de GEP007 GEP007 - Membre du Club https://www.developpez.com
le 01/08/2016 à 11:06
Citation Envoyé par LSMetag Voir le message
Polémique pour rien. ...
Mais aucun problème. Seuls ceux qui n'ont pas déjà migré auront a payer, ce qui est normal.
C'est donc une excellente nouvelle !!!
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - I.A. en bêta-test https://www.developpez.com
le 01/08/2016 à 15:27
J'ai bien remarqué cela sur mon ordinateur de type notebook.
Il avait arrêté de montrer l'icône pour le passage et puis se matin il l'a remis.

Cela dit au passage je ne souffre d'aucun handicap. Mais comme je ne veux pas la "fusion" du mode HydraVision ou nView et celui du bureau classique de Windows, se poste restera sur Windows 8.1 et ne passera pas à Windows 10 qui propose que du pleine écran.

Sa viens des paramètres de mises à l'échelle vis à vis de l'écran, a moins que l'écran d'accueil aurait dû être un affichage globale du ALT+TAB suivi d'une navigation peu détails et d'une navigation très détaillées (autant que le gestionnaires de tâches par exemple)...

Bien oui, parfois certaines marques propose des choses comme ci elles avaient proposés une solution complète (matériels, applications et systèmes d'exploitations ou B.I.O.S. ou Firmware)...
Avatar de LSMetag LSMetag - Membre expert https://www.developpez.com
le 02/08/2016 à 7:12
Pour les keylogger ca aurait fait scandale depuis longtemps. Kaspersky aurait tiré la sonnette d'alarme vu que ce sont des malware pouvant être exploités a des fins crapuleuses.

Les vrai problème, c'est de mettre en avant par une boîte de dialogue ce qui est recueilli par Microsoft et de pouvoir, sans manipulation du registre, désactiver entièrement la télémétrie.
Avatar de Andnotor Andnotor - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 02/08/2016 à 10:37
Citation Envoyé par Aeson Voir le message
il faut relire le contrat. Toutes les frappes de ton clavier sont capturées par l'OS qui les revoit aux applications concernées
Ceci est totalement faux. C’était UNIQUEMENT le cas pour les pre-version insider. PAS pour les versions publique.
Bon, il faut nuancer : bien sûr que les frappes clavier transitent par l'OS sinon il serait tout simplement impossible de définir des HotKey, de générer des actions systèmes (Ctrl+Alt+Del, Alt+Tab, etc.) et de travailler à plusieurs sur un serveur en RDP.

Que ces frappes remontent ensuite chez MS dans le cadre du Windows Insider est peut-être discutable mais les "testeurs" en sont avertis. S'ils décident d'y installer des applications sensibles voire simplement de se loguer sur leurs serveurs en utilisant leur compte admin, cela relève d'un illogisme total !

Citation Envoyé par Pierre GIRARD Voir le message
C'est pas faux, nombre de problèmes rencontrés sont directement liés à l'utilisation de la mémoire. Comme la non libération de la mémoire utilisée par une application quand elle est en sommeil ... ou pire, quand elles est arrêtée.
Que de la mémoire reste allouée à un processus même s'il n'en a plus besoin n'a rien de choquant dès lors qu'elle sera correctement réaffectée si un autre processus la demande. Par contre, si elle devait en avoir à nouveau besoin, les performances en seront améliorées.
Et non, la mémoire est entièrement libérée à la terminaison d'un processus. S'il devait y avoir un memory leak, il serait dû à l'allocation de mémoire globale qui ne serait pas libérée par l'application elle-même, soit une erreur de conception
Avatar de athlon64 athlon64 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 02/08/2016 à 19:51
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Sauf que tu peut bloquer les connections réseau indésirable, donc blacklister les serveurs de crosoft, soit niveau logiciel avec un pare feu, soit directement sur ton routeur (ce qui est mon cas)...
Sinon avec mon routeur j'ai fait un test avec un windows 10 sur VM, j'ai tous désactivé (télémétrie, cortana, windows update...etc) pendant 1 mois ma VM n'a envoyé aucune requête réseau.
...
Si je suis la NSA, j'en ai rien à foutre de Windows 10 et de Monsieur tous le monde. Les serveurs Linux de Airbus, Kaspersky, du gouvernement chinnois et co m’intéresse beaucoup plus,...
Ok ce sont pas mal de précautions, pour le moment j'ai pas ce courage et cette patience, l’idéal étant de se déconnecter tout simplement du net, mais bon on serait pas là en train de discuter .
Concernant le gouvernement chinois chinois, j'avais un collègue de classe chinois qui m'avait dit il y a une dizaine d'années que dans son pays le gouvernement rechignait à utiliser les processeurs américains dans ses satellites à cause de l'espionnage industrielle.
Une news intéressante qui montre le supercalculateur le plus puissant du monde construit avec des processeurs
...Chinois.

Citation Envoyé par Andnotor Voir le message
Bon, il faut nuancer : bien sûr que les frappes clavier transitent par l'OS sinon il serait tout simplement impossible de définir des HotKey, de générer des actions systèmes (Ctrl+Alt+Del, Alt+Tab, etc.) et de travailler à plusieurs sur un serveur en RDP.

Que ces frappes remontent ensuite chez MS dans le cadre du Windows Insider est peut-être discutable mais les "testeurs" en sont avertis. S'ils décident d'y installer des applications sensibles voire simplement de se loguer sur leurs serveurs en utilisant leur compte admin, cela relève d'un illogisme total !


Citation Envoyé par Aeson Voir le message
T'as pas le code source des app installées sur ton téléphone et tu n'as AUCUN moyen de savoir si c'est effectivement ce code source qui est déployé sur ton téléphone et si Google a fait des modifications. Les Pub sous Android sont excessive. Meme lors du déverrouillage il y a maintenant un popup de publicité qui viens.
Le problème c'est d'abord l'utilisateur, les pubs viennent des apps installées par l'utilisateur. Ils faut bien que les développeurs se rémunèrent. S'il y a trop de pubs eh ben n'installez pas l'app ou prenez la version payante pour moins de pubs. Sur le net c'est un autre débat.

Pour ma part j'ai quelques tours encore sous Win7, et franchement j’hésite à les faire migrer... Que vais-je y gagner ?
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert éminent https://www.developpez.com
le 02/08/2016 à 22:04
Citation Envoyé par Andnotor Voir le message
... S'il devait y avoir un memory leak, il serait dû à l'allocation de mémoire globale qui ne serait pas libérée par l'application elle-même, soit une erreur de conception
Nous sommes d'accord, donc, c'est possible. Hors, l'OS devrait interdire ça, même avec une application écrite avec les pieds.
Avatar de Andnotor Andnotor - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 02/08/2016 à 22:57
Citation Envoyé par Pierre GIRARD Voir le message
Nous sommes d'accord, donc, c'est possible. Hors, l'OS devrait interdire ça, même avec une application écrite avec les pieds.
Et comment saurait-il que c'est une erreur de conception ? Comment garantir qu'une donnée globale n'est plus utilisée par d'autres processus ?

Quelques exemples simples :

- je définis un nouveau message WM_XXXX, j'ajoute donc une entrée dans la table atomique (cette table est limitée en taille). Comment l'OS pourrait-il être sûr que cette données n'est plus utilisée à la terminaison de mon processus puisqu'une deuxième application définissant ce même message se verra retourner le même identificateur ? Une fois la limite atteinte, c'est bien un ERROR_NOT_ENOUGH_MEMORY que les applications suivantes recevront et pour l'utilisateur, l'obligation de redémarrer sa session (bon, c'est vrai qu'il faut y aller pour saturer la table atomique mais c'est un exemple).

- J'injecte un hook utilisant un fichier mappé pour le transfert de données vers mon application. Je termine mon application, que ce passe-t-il s'il y a libération automatique ? Les hooks ne seront de toute façon pas déchargés immédiatement (voire pas du tout) et l'absence de ce fichier mappé va simplement crasher toutes les applications dans lesquelles il a été injecté

Non, ce n'est pas si simple que ça. Coder avec les pieds n'est pas bon mais même avec les mains, ce n'est pas forcément suffisant

On pourrait bien entendu tout protéger par des compteurs de référence mais il ne faudra alors pas se plaindre que les besoins en mémoire explosent !
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 02/08/2016 à 22:59
Windows 10 : la mise à jour anniversaire est déployée progressivement,
elle apporte le support du shell Bash ainsi qu'une meilleure intégration de Hello

Comme convenu, Microsoft a amorcé le déploiement progressif de la mise à jour qui vient célébrer le premier anniversaire de la disponibilité générale de Windows 10. Pour disposer de cette version, rendez-vous à la section « Mise à jour et sécurité » des paramètres. Dans les jours à venir, un ISO sera disponible sur la page dédiée à Windows 10.

La structure du menu Démarrer a été modifiée pour lui donner un peu plus d’ergonomie. Microsoft a opté pour une structure en trois colonnes. Cette version propose un accès plus rapide à la liste complète des applications tout en conservant un accès direct aux fonctions les plus utilisées. Il faut noter que cette vue (« Toutes les apps ») occupe désormais tout l’écran (forme « déployée ») pour les utilisateurs sur tablettes. Il faut noter l’arrivée de nouvelles vignettes dynamiques pour les applications épinglées dans le menu Démarrer, qui servent à se rendre directement vers le contenu qui s’y affiche.

Le navigateur web Microsoft Edge a également évolué. Celui-ci supporte désormais les extensions, un des éléments qui a été le plus réclamé par la communauté des bêta testeurs. Quelques-unes avaient déjà été déployées précédemment. Notons toutefois que pour installer les extensions, il faudra passer par le Windows Store qui n’en propose qu’une douzaine pour le moment parmi lesquels AdBlock, LastPass, Amazon, Evernote, Pocket ou OneNote. Ce catalogue devra être plus fourni au fur et à mesure.

Il faut également noter qu’Edge dispose désormais d’une vue arborescente pour consulter ses éléments placés en Favoris, alerte l’utilisateur lorsque celui-ci veut fermer le navigateur tandis qu’un téléchargement est en cours, lui donne la possibilité d’épingler des onglets sur la barre supérieure pour un accès plus rapide. Le navigateur embarque également de nouvelles API comme Web Notifications, Beacon interface (pour l’upload asynchrone de données), Canvas Path2D, WOFF 2 fonts et bien plus encore.

L’outil d’authentification biométrique Hello de Microsoft, qui permettait déjà de déverrouiller son ordinateur en se servant de ses empreintes digitales ou de la reconnaissance d’iris sur les appareils compatibles, s’intègre un peu plus : désormais, cette possibilité va également être offerte pour déverrouiller des applications qui nécessitent des actions par mots de passe, mais également aux sites web compatibles.

Le centre de notifications a aussi également été retravaillé. Les notifications peuvent être agrémentées d’icônes ou de la photo du contact par exemple. L’utilisateur a la possibilité d’interagir directement sans quitter son bureau. Les notifications sont synchronisées entre les différentes installations.

Du côté des administrateurs systèmes et des développeurs, cette version vient avec le projet Centennial, aussi connu sous le nom de Desktop App Converter, qui permet aux applications Desktop d’être empaquetées comme des applications UWP (Universal Windows Platform) comme alternatives aux traditionnels setups Windows. Quels en sont les avantages ?
  • les applications peuvent être éventuellement livrées sur le Windows Store ;
  • les applications sont plus isolées du système d’exploitation grâce à la redirection du registre et du système de fichiers, afin que les applications adoptant un comportement potentiellement indésirable n’affectent pas le système d’exploitation.

Notons aussi l’arrivée du Shell Bash qui est bien connu des utilisateurs de GNU/Linux. Comme Microsoft l’a expliqué, il ne s’agit ni d’une compilation croisée ni d’une machine virtuelle qui permettra d’exécuter l’interpréteur de ligne de commande sous Windows 10. L’exécution de Bash sous Windows 10 sera native, et cela grâce à un partenariat avec Canonical qui a permis la création d'un sous-système dédié, Windows Subsystem for Linux (WSL), capable d’exécuter des binaires Linux. WSL a été discrètement débarqué dans la build 14251 de Windows 10. « La résultante est qu’il vous est désormais possible d’exécuter du Bash natif Ubuntu sur Windows », annonçait Microsoft pendant l’édition 2016 de sa conférence dédiée aux développeurs.

La fonctionnalité, qui est encore en préversion, est donc principalement destinée aux développeurs, leur permettant d'utiliser des outils et des utilitaires Linux populaires. Le sous-système partage l'accès au système de fichiers, mais les processus sont isolés.

Page dédiée au téléchargement de Windows 10

Source : Microsoft

Voir aussi :

Microsoft apporte le shell Unix Bash à Windows 10, le résultat d'une collaboration avec Canonical
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 02/08/2016 à 23:17
Ha la biométrie, il y a jamais eus mieux pour faciliter l'usurpation d'identité
Contacter le responsable de la rubrique Accueil