Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

France : les entreprises de l'informatique vont recruter plus de cadres,
D'après le dernier baromètre de l'APEC

Le , par Miary

21PARTAGES

6  0 
L’année 2016 est marquée par la reprise du marché de l’emploi cadre, selon le dernier baromètre trimestriel de l’APEC. Sur les 50 % d’entreprises qui envisagent de recruter au moins un cadre au troisième trimestre, 73 % d’entre elles sont certaines de le faire. Il s’agit notamment des entreprises travaillant dans le secteur des activités informatiques. Ces dernières affirment qu’il y a un environnement économique favorable en ce moment et que la situation est stable.

Au cours du deuxième trimestre 2016, 89 % des entreprises dans l’informatique affirment avoir embauché au moins un cadre, soit une hausse d’un point par rapport au deuxième trimestre 2015. Le secteur informatique arrive ainsi en deuxième position après le secteur commercial et marketing, avec plus de 43 000 offres publiées au cours du deuxième trimestre 2016. Au cours de cette période, les spécialités les plus recherchées concernent l’informatique de gestion (30 %), les fonctions « Informatique Web, sites et portails Internet » (19 %) et les fonctions « systèmes, réseaux et données » (17 %). Cette tendance va encore continuer au troisième trimestre. Ainsi, 29 % des offres d'emploi cadre concerneront le secteur des activités informatiques.

Répartition des offres d'emploi cadre au cours du deuxième trimestre 2016


D’une manière générale, la proportion d’entreprises ayant recruté au moins un cadre est passée de 51 % à 58 % en une année. Les raisons qui motivent le recrutement des cadres varient toutefois d’un secteur à un autre. Si la plupart des entreprises recrutent à cause du turnover et des départs à la retraite, dans le domaine de l’informatique, 69 % des entreprises évoquent plutôt le développement de leurs activités.

Selon le baromètre de l’APEC, les candidats ayant entre 1 à 10 ans d’expérience sont les plus recherchés par les entreprises, tous secteurs d’activités confondus. Plus de 70 % des entreprises ont une préférence pour les jeunes cadres et les cadres confirmés qui sont tout de suite opérationnels. Cela dit, la proportion de recrutement des jeunes diplômés avance de 5 points par rapport à 2015, à la même période. Ainsi, 38 % des entreprises prévoient de recruter des jeunes diplômés au troisième trimestre, contre 33 % en 2015.

Internet fait partie des outils utilisés par les entreprises pour diffuser leurs offres d’emploi. Par rapport au deuxième trimestre 2015, la diffusion d’offres d’emploi sur Internet a progressé, passant de 297 à 360. En ce qui concerne les offres d’emploi confiées à l’APEC, il y a une baisse de candidatures pour le dernier trimestre 2015. En moyenne, il n’y eut que 42 postulants contre 46 en 2014, à la même période. Pour le secteur informatique, le nombre moyen de candidats ayant répondu à une offre d’emploi diffusée par l’APEC est de 30, contre 28 en 2015.

Environ 70 % des postes proposés, au dernier trimestre 2015, sont pourvus au bout de 3 à 6 mois, après la parution de l’offre. Cela représente une progression de 4 points par rapport à l’année dernière. Les recrutements venant à la suite d’un départ à la retraite ou d’un licenciement sont plus nombreux à aboutir par rapport à ceux motivés par la création de postes. Toutefois, 61 % des entreprises dans l’informatique affirment avoir eu des difficultés à trouver des candidats répondant au profil recherché.

Source : APEC

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

forum Emploi

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 28/07/2016 à 15:07
France : les entreprises de l’informatique vont recruter plus de cadres???
-

Que des avantages: Le cadre ne comptent pas ses heures, il est rémunéré au résultat et pas aux heures de présence et en plus il est motivé avec un joli titre pompeux sur sa carte de visite qui ne coûte pas cher à imprimer
4  0 
Avatar de Astraya
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 28/07/2016 à 17:13
Je suis assez inculte sur le sujet, mais c'est quoi l'intérêt d'être cadre pour le salarié?
  • Payer plus d’impôts
  • être payer une misère pour le temps de travail réalisé vraiment
  • Avoir le titre de Cadre (ca claque grave)
  • 3 mois de préavis pour le départ d'une entreprise ( 1 en employé )
  • Tu valides plus vite tes trimestres pour une retraite qui sera comme nulle de toute façon


Bref, si tu peux fait toi mettre en employé ( pas de le sens détourné :p ) avec le même salaire si possible.
5  1 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 29/07/2016 à 11:23
Citation Envoyé par NSKis Voir le message

Le cadre ne comptent pas ses heures, il est rémunéré au résultat et pas aux heures de présence
Ca c'est quand tu fais n'importe quoi.

La réalité c'est que quand tu es cadre au forfait jours tu es soumis aux 35h. Tu peux parfaitement réclamer des heures supplémentaires.


Au final, le forfait annuel en jours reste donc déconnecté de la notion d’horaires de travail… mais demeure sous haute surveillance. « La convention de forfait doit donc être conforme à l’accord collectif qui l’encadre, lequel doit lui-même respecter les règles de santé et de sécurité résultant de la constitution française et de la législation européenne », précise Nathalie Godard. Car à la moindre erreur, le cadre pourra désormais se retourner contre son employeur. « Faute de remplir les conditions nécessaires, la convention ne sera plus valable et privée d’effet », conclut Susana Lopes Dos Santos. Autrement dit, le salarié redevient soumis à la règle des 35 heures hebdomadaires, et non plus à une moyenne sur l'année. Et il peut, s'il en a la preuve, faire valoir toute amplitude horaire excessive. « Par conséquent, le salarié pourra réclamer devant le conseil des prud’hommes le paiement des heures supplémentaires, précise l'avocate. À condition qu’il les ai effectuées. »
4  0 
Avatar de coolspot
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 30/07/2016 à 15:32
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Je trouve d'un ridicule sans nom l'emploi du mot esclave.
Sérieusement vous avez la moindre idée de ce qu'est un esclave et de ses conditions de vie ?
Parler d'esclave alors qu'on parle juste de la rémunération d'heures supplémentaires, c'est d'un mauvais goût innommable et profondément irrespectueux envers ceux qui ont souffert ou qui souffrent actuellement d'esclavage.

Et si vous aviez un minimum de sens commun, vous sauriez qu'il est courant d'accepter cela et de ne pas lancer d'actions aux prud'hommes pour conserver de bonnes relations. Dans les cas les plus graves, l'employé fait valoir ses droits aux prud'homme lorsqu'il quitte la boîte ou est prêt à la quitter. Parce que s'embrouiller avec sa hiérarchie, ce n'est pas juste un "petit" problème de bonne ambiance. Être en froid avec un patron qu'on voit tous les jours, faut aussi être capable de le supporter car il a toute possibilité de nous en faire baver, et cela n'a rien d'une partie de plaisir. Donc quand on intente de telles actions, selon l'entreprise dans laquelle on travail, il faut aussi être prêt à renoncer à son poste.

C'est malheureux, mais c'est aussi la réalité de certains salariés.

Après, si tu chouines pour la moindre petite heure sup', trouves-toi un métier qui te plaît, qui te permette de t'épanouir, où tu travailleras aussi pour toi-même et tu ne compteras plus tes heures à la minute près.
Ca choque peut etre ta sensibilité mais c'est helas rien de plus vrai. Car travailler gratuitement pour autrui qui est une entreprise capitaliste tu le definirai comment : une oeuvre humanitaire ?
Dans l'ancien temps on appellait ca des esclaves faut croire que le politiquement correct a enrobé ca sous le terme de "salarié ayant une conscience professionnelle"
Et je le répète si ca te choque tant mieux parce que travailler gratuitement c'est choquant
7  3 
Avatar de coolspot
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 29/07/2016 à 14:21
Citation Envoyé par martopioche Voir le message
Bien que je sois tout à fait d'accord avec toi (et en général à répéter que être au forfait jour ne dispense pas du volume de travail légal), essaye donc de réclamer des heures supplémentaires que ton employeur ne t'a pas demandé de faire…
C'est simple tu lui dit que la charge de travail l'exigeait. Si il est intelligent il le paiera et si il l'est pas tu fais plus d'heure sup et il finira par venir chialer et te proposer des compensation pour que tu les re fasse à nouveau (compensation en RCR ou prime ou revalorisation salariale)

Après forcément la grande majorité ne les réclame pas parce qu'ils ont une mentalité d'esclave donc c'est tout bénef pour lui. Il va vous épuiser pendant 2-3 ans puis vous finirez par démissionner pour retrouver un autre esclavagiste pendant que lui même retourner au marche aux esclaves qu'on nomme école d'ingénieur ou école de commerce.
5  2 
Avatar de Carhiboux
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 02/08/2016 à 14:52
Citation Envoyé par martopioche Voir le message
Sauf que dans les SSIIs (en tout cas, c'était le cas dans les 4 où je suis passé), si le salarié est cadre c'est justement pour qu'il soit au forfait jour…
Non, et cela à déjà été dit maintes et maintes et maintes fois ici. Regarde le forum "Droit du travail". Le forfait jour, c'est un mythe qui est vendu aux jeunes diplômés pour les faire cravacher. Si tu es au forfait jour, crois moi, tu le sais :
* Tu n'as pas à respecter d'horaires pour commencer, puisque cela suppose que tu es autonome pour organiser ton temps de travail.
* Cela suppose un salaire minimum que n'ont pas les jeunes diplômés en général.
* Et surtout, c'est écrit sans ambiguïté dans le contrat.

Pour t'en convaincre, il suffit que tu regarde ton contrat ou ta convention collective. Si il y a souvent dans le contrat une mention à un nombre de jour c'est juste pour te tromper, et parce qu'ils ont converti ton nombre d'heures à faire en jour. Tu le verras en regardant les accords sur le temps de travail (qui doivent légalement être affichés dans l'entreprise à un endroit visible, généralement au fond du placard à balais). Cela se voit également sur ta fiche de paye.

Pour répondre aussi sur l'histoire des heures supplémentaire, noter ses horaires sur une feuille ne suffit pas... mais ça aide. Dans notre métier, on peut aussi donner l'heure des commit, des livraisons, des mails, etc, etc... Plus d'infos ici : http://www.infoprudhommes.fr/node/498

Ha, et accessoirement pour revenir au sujet de la news, c'est sur qu'avec des SS2I à 30% de turn-over, elles vont recruter des cadres... mais combien de créations nettes d'ETP?
3  0 
Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/08/2016 à 17:29
Surtout, combien de seniors poussés vers la sortie et remplacé par des jeunes diplômés au salaire d'entrée fortement compressé depuis une dizaine d'années, quand c'est pas carrément des bac+5 reconvertis qui émargent encore moins cher ?

1550 nets pour ma part (+13ème mois). Pas vu l'ombre d'une augmentation depuis 18 mois.

Je vois d'ailleurs souvent passer des offres d'emplois pour juniors entre 25k et 30k.
3  0 
Avatar de martopioche
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 29/07/2016 à 12:48
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
La réalité c'est que quand tu es cadre au forfait jours tu es soumis aux 35h. Tu peux parfaitement réclamer des heures supplémentaires.
Bien que je sois tout à fait d'accord avec toi (et en général à répéter que être au forfait jour ne dispense pas du volume de travail légal), essaye donc de réclamer des heures supplémentaires que ton employeur ne t'a pas demandé de faire…
3  1 
Avatar de martopioche
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 29/07/2016 à 18:46
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Parce que s'embrouiller avec sa hiérarchie, ce n'est pas juste un "petit" problème de bonne ambiance.
J'irai même plus loin : si on reste dans le domaine, les chances de recroiser la route d'anciens collègues est loin d'être nulle…

Après, si tu chouines pour la moindre petite heure sup', trouves-toi un métier qui te plaît, qui te permette de t'épanouir, où tu travailleras aussi pour toi-même et tu ne compteras plus tes heures à la minute près.
Quand étudiant je bossais chez McGros, le décompte des heures et des heures sups a toujours été réglo
3  1 
Avatar de Astraya
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 01/08/2016 à 22:29
très protégé ? Ah bon...il y a tout de même la Rupture Conventionnelle que l'employeur ne se prive pas d'utiliser
La rupture conventionnel nécessite l'accord des 2 parties. Si ils veulent vraiment, demande un gros chèque
2  0