Windows 10 : Microsoft publie la MàJ cumulative KB 3176925
L'éditeur met les bouchées doubles pour préparer la venue de la mise à jour anniversaire

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
La mise à jour vers Windows 10 ne sera encore disponible gratuitement que jusqu’au 29 juillet, soit vendredi prochain. Passer cette date, les utilisateurs sur Windows 7 ou Windows 8/8.1 voulant effectuer la mise à niveau vers cette version vont devoir débourser au minimum 119 dollars.

Cette date va marquer une étape importante pour le système d’exploitation étant donné qu’elle va représenter jour pour jour le premier anniversaire de sa disponibilité générale. Aussi, pour marquer le coup, Microsoft a décidé de proposer aux utilisateurs une mise à jour anniversaire qui sera disponible quelques jours après (le mardi 2 août).

Un jour qui n’est certainement pas choisi au hasard, Microsoft ayant choisi le mardi (plus précisément le second mardi de chaque mois) pour proposer à ses utilisateurs des mises à jour de sécurité (Patch Tuesday).

L’entreprise a d’ores et déjà annoncé les fonctionnalités qui seront intégrées à cette version. La sécurité sera renforcée, aussi bien chez les utilisateurs personnels que chez les professionnels et les entreprises. Microsoft parle par exemple de Windows Defender Advanced Threat Protection (WDATP) qui va détecter, analyser et répondre aux attaques malveillantes de pointe sur les réseaux en fournissant une détection plus complète de renseignements sur les menaces et les attaques. De nombreuses améliorations sont à l’ordre du jour, comme une meilleure intégration de l’assistant numérique Cortana, une amélioration du navigateur web Edge ou encore une expérience améliorée pour les joueurs.

En attendant la date butoir qui se rapproche à grands pas, Microsoft continue de peaufiner les derniers détails afin de respecter son calendrier. Vendredi dernier, l’éditeur a proposé aux Windows Insider, sa communauté de bêta testeurs, la mise à jour cumulative KB3176927 qui permet à la Build 14393.3 de passer en version 14393.5.

La note de version indique que cette mise à jour s’accompagne d’une amélioration de la fiabilité et des performances du navigateur Microsoft Edge avec les extensions AdBlock et LastPass activées. Elle indique également des optimisations pour augmenter l’autonomie dont l’impact pourrait se faire ressentir suite à l’installation de KB3176927. À ce propos, elle souligne que « nous avons résolu un problème provoquant un usage non justifié de la batterie en raison d’une utilisation du processeur lorsque le dispositif est inactif. Nous avons aussi corrigé un problème d’autonomie en raison du capteur de proximité toujours actif sur certains appareils ».

En bref, cette version apporte entre autres :
  • une meilleure fiabilité de Microsoft Edge avec les extensions Adblock et LastPass ;
  • la correction d’un bogue qui pouvait causer une décharge rapide de la batterie quand le terminal n’était pas utilisé ;
  • la correction d’un bogue concernant l’impossibilité de lancer des applications du Windows Store à cause de problèmes de licence ;
  • la correction d’un bogue qui occasionnait un retard des mises à jour sur certains systèmes en veille connectée ;
  • la correction d’un bogue de saisie de texte sur le clavier coréen dans certaines applications ;
  • la correction d’un bogue qui empêchait d’introduire du texte dans la barre de recherche ou dans certaines applications sans effectuer un redémarrage ;
  • la correction d’un bogue lié à l’orientation du clavier virtuel qui ne changeait pas lors du passage en mode paysage.

Un paquet de téléchargement est disponible pour les versions 32/64 bits.

Source : support Microsoft

Voir aussi :

Windows 10 : Microsoft va verser 10 000 $ à un utilisateur pour un préjudice causé par l'échec de la mise à jour de son système d'exploitation

Windows 10 se rapproche de Windows 7 en France et pourrait bientôt prendre la première place sur le marché des OS de bureau, selon StatCounter

le forum Windows 10


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - I.A. en bêta-test https://www.developpez.com
le 26/07/2016 à 22:21
Tant que Apple et Oracle ne se demande pas "qui de l'un peut s'offrir l'autre ?" et "pourquoi les bases de données peuvent recevoirs des fichiers et autres ?" tous va bien.
Google...
Joyeux anniversaire Microsoft Windows.
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - I.A. en bêta-test https://www.developpez.com
le 26/07/2016 à 22:32
Citation Envoyé par griggione Voir le message
Parce que là, on discute de payer une licence à quelqu'un qui va en plus vendre nos données, STOP !!!
Pas les données, les profils vis-a-vis des préférences d'usages fait de Microsoft Windows. Bien sur cela concerne surtout la version familiale et ne devrait pas toucher une société anonyme.
Cela rentre dans le domaine de la maintenance, télémétrie et projets ou objectifs envisageables. Pour les professionnelles cela sont des appels d'offres ou chercher les bons futurs employés.

Citation Envoyé par griggione Voir le message

Le projet ultime des grosses pointures, que les PCs redeviennent des terminaux.
Tout sur des cloud.
PAYER pour chaque utilisation de logiciel.
Et bien sur n'avoir qu'une vision des choses.

De toutes façon, tant que les requins d'OEM et Cro$oft seront sur 99% des PCs neufs, difficile de faire comprendre aux utilisateurs qu'ils sont pré-programmés pour subir.
Qu'ils ne discutent que sur des logiciels imposés.
Quand tu l'achète dans un grand centre commerciale, oui. Il n'empêche pas FreeDOS chez HP.
Même Microsoft propose les distributions Linux des autres. Essai Macintosh, il y a beaucoup moins de libertés, sauf une fois un outil de virtualisation installé ou portage applicatif effectué ou compilation de code sources.
Les professionnelles ont leurs marchés a eu. Le business vise le plus grand nombre autrement dit les particuliers, surtout les un peu naïf. Celui qui fait du business près des professionnelles très souvent c'est le même qui vend aux particuliers. Pourtant de Quatro et autres puces professionnelles et drivers professionnelles dans les entreprises, laboratoires de recherches, écoles, universités et gouvernements, c'est vraiment très rares, pourtant je crois que l'assembleur du coins a bien son petit business sans garantir les produits.
Je suis originaire des Antilles française, pas ésayé bagoulé moin, sa ou ka chèché sè moin chè la pouw péte travail, van ou louéi sa ou ka fêt chè. Ou ka palé kon on médiocre freelance.

Tu es sûr que celui qui parle de football au SENAT et assemblée nationale à bien compris que veux dire indépendance ?
En tous cas se qui est chère a ses yeux, indépendance c'est ne plus en faire parti du SENAT ou assemblée nationale française.
Se qu'il cherche, il lui suffit d'ouvrir un "club" ou association ayant pignon sur l'international tous en restant locale à un département, mais se n'est toujours pas indépendance. Si il veut pays, là il va l'obtenir : Fort de France n'est que le nom d'une ville, la version créole et le renommage sa volonté, mais sans les acquis. Plus d'autonomie administrative, il a trouvé le mot pour dire comme resté et perdurer tout en s'ouvrent au monde sans perdre les acquis et entrer dans le domaine administratif des associations françaises. L'organisation des tours Internationaux de cyclismes dans les Antilles françaises en sont la digne démonstration, les équipes ne sont pas forcément composé uniquement des membres d'un même pays et les clubs peuvent venir d'ailleurs mais une fois arrivé sur le territoire français elles sont soumissent aux règles en vigueur sur le territoire français en plus de celles internationales. Après tout est question d'inscriptions et participations des rencontres organisés par cette association. Le club de football de Fort de France peut ainsi affronté un autre clubs de même catégorie quelques soit l'endroit où il est dans le monde. Les clubs régionaux le pouvant surement, mais pas contre les équipes représentant des pays. Haïti a pris son indépendance et est un pays a part entière donc sa ne fonctionnera pas avec eux par exemple.

P.S. : Je tiens a te rappeler que dans mon cas, l'indicatif international +590 et le .gp ont été approuvé par le gouvernement +33 et .fr dans se but, pouvoir donner et obtenir l'indépendance très vite, chose qui n'était pas possible avant. Et que des Manuel Valls sur la question de déchéance de nationalité, malheureusement il y en a plus que prévu qui serait près à l'utilisé de façon détourné.
Avatar de Aizen64 Aizen64 - Membre averti https://www.developpez.com
le 27/07/2016 à 14:38
Essai Macintosh, il y a beaucoup moins de liberté
Je ne suis pas d'accord. Pour utiliser assez régulièrement OS X, ce que je reproche à Apple est notamment :
- ne pas installer des outils wget par défaut,
- PHP pas à jour,
- Apache pas installé, enfin je crois,
- Fink nécessite XCode et les command line tools qui sont lourds à télécharger.

Ces considérations mises à part, je trouve que l'OS de la Pomme ne nécessite pas l'utilisation du terminal au quotidien, c'est un OS fait pour des utilisateurs, pas des pro de l'informatique. Le terminal et donc la puissance d'Unix est disponible si besoin De très nombreuses distrib Linux sont assez brut de décoffrage.

Pour Windows, vivement l'arrivée de Bash, c'est une très bonne nouvelle.
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - I.A. en bêta-test https://www.developpez.com
le 27/07/2016 à 15:48
oui, mais se n'est pas la subtilité système que je souhaitais mettre en évidence.
Je me suis mal exprimé donc.

Windows permet aux ingénieurs déploiement certaines choses. Se qui n'est pas venir avec son poste de travail et de le brancher sur le réseau de l'entreprise pour laquelle le salarié travail. C'est de cette liberté dont je parle.

Sinon c'est un peu une université où tous les étudiants arrivent avec une tablette et accède aux services virtualisés d'un système d'exploitation ou d'une interface distante comme via une page web. Pas forcément visible comme un accès distant.

C'est sur que sa coute beaucoup moins chère. Se qui fait qu'il a plus de libertés dans l'exercice de sa profession de cette façon, puisque il n'y a pas besoin de concevoir pour accueillir, exploité et être utilisé, mais seulement concevoir pour être utilisé (interfaces et opérations).

Entre http et terminal telnet, la relation est quand même forte. Les lecteurs réseaux, c'est surement vouloir les outils de l'entreprise ou l'université pour travailler. Le poste de travail, autant dire madmax et sa voiture qui arrive dans le désert, et qui malgré tous aura surement besoin d'un super calculateur sauf si c'est lui qui l'emmène. Le travail fourni et sa propriété légitime, elle reste encore a déterminer.
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 28/07/2016 à 19:05
Windows 10 : Microsoft fait de l'installation des modules TPM 2.0 un prérequis pour les constructeurs,
afin d'améliorer la sécurité des dispositifs

Microsoft a annoncé un changement dans la configuration matérielle minimum requise pour les dispositifs mobiles et PC qui vont tourner sur Windows 10, espérant voir les constructeurs les adopter très vite pour des dispositifs plus sécurisés.

À compter du 28 juillet 2016, tous les nouveaux modèles d’appareils devront embarquer la version 2.0 du TPM (Trusted Platform Module) qui devra être activée par défaut. Le Trusted Platform Module (qui peut également se présenter sous forme de puce et porter le nom de puce TPM ou puce Fritz) est un composant cryptographique matériel, sur lequel s'appuie l'implémentation au niveau matériel du système Next-generation secure computing base (NGSCB). Il est appelé à être intégré sur les cartes mères des ordinateurs et autres équipements électroniques et informatiques conformes aux spécifications du Trusted Computing Group.

Bien que cette puce soit un composant électronique passif (qui ne peut pas donner d'ordre à l'ordinateur tel que bloquer le système, ou surveiller l'exécution d'une application), elle permet de facilement stocker des secrets (tels que des clés de chiffrement), de manière sécurisée. Aussi, elle va profiter aux utilisateurs en leur offrant une meilleure protection de leurs informations sensibles sur PC par exemple.

Le TPM 2.0 pourrait également permettre de renforcer la sécurité de la fonctionnalité d’authentification biométrique Windows Hello via laquelle les utilisateurs peuvent se connecter sur leur PC après s’être fait identifier par leurs empreintes digitales, leur visage ou un scan rétinien. Dans ce cas de figure, le TPM 2.0 pourra générer et sauvegarder les clés d’authentification dans une zone sécurisée.

Il en va de même pour Microsoft Passport, qui remplace les mots de passe par une authentification forte à deux facteurs se composant d’un appareil inscrit et d’un Windows Hello (biométrique) ou d’un code confidentiel.

Pour rappel, Microsoft Passport permet aux utilisateurs de s’authentifier auprès d’un compte Microsoft, d'un compte Active Directory, d'un compte Microsoft Azure Active Directory (AD) ou d'un service non-Microsoft qui prend en charge l’authentification FIDO. Après une vérification initiale en deux étapes lors de l’inscription, Microsoft Passport est configuré sur l’appareil de l’utilisateur et ce dernier définit un mouvement, qui peut être un Windows Hello ou un code confidentiel. L’utilisateur indique le mouvement qu’il souhaite utiliser pour procéder à la vérification d’identité. Windows utilise ensuite Microsoft Passport pour authentifier les utilisateurs et leur permet d’accéder aux ressources et aux services protégés.

En janvier dernier, Microsoft a indiqué que les TPM ne sont pas nécessaires pour Windows Hello, mais l’éditeur recommandait cette couche de sécurité supplémentaire afin de protéger les données de connexion biométriques. Les puces TPM peuvent s’avérer difficiles à pirater et participer à mieux protéger les informations sensibles que les mécanismes logiciels qui auraient été utilisés autrement pour protéger les données de connexion de Windows Hello.

D’ailleurs, Kevin Murphy, vice-président des opérations au sein de l’entreprise en sécurité IOActive, a indiqué que les puces TPM fournissent une amélioration de la sécurité sur les ordinateurs portables ainsi qu’une excellente protection pour les clés de chiffrement et toutes les autres données critiques nécessaires à l’authentification sur PC. Selon lui, « étant donné qu’il s’agit d’une protection matérielle au lieu d’une protection logicielle, les clés ne sont pas exposées à la mémoire du PC. La mémoire du PC est un lieu commun pour les attaquants qui viennent voler la propriété intellectuelle y résidant, ce qui est généralement le but principal de l’attaque ».

Cependant, l’utilisation de puce TPM n’empêche pas que les clés de chiffrement soient manipulées par un pirate dès lors qu’il prend le contrôle de la machine, puisque le TPM va répondre à toutes les requêtes comme il le ferait avec le propriétaire légitime de l’appareil. « Il ne va pas faire la différence. L’avantage de ce scénario est que l’attaque est limitée à l’attaque en cours, l’attaquant ne saurait dérober des clés pour une attaque future », a avancé Murphy.

Même si contourner la sécurité des puces TPM est une chose possible, Murphy estime que ce serait une attaque trop difficile qui va être très demandeuse en talent, équipement, temps et investissement.

Source : Microsoft
Avatar de TiranusKBX TiranusKBX - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 28/07/2016 à 22:58
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Même si contourné la sécurité des puces TPM est une chose possible, Murphy estime que ce serait une attaque trop difficile qui va être très demandeuse en talent, équipement, temps et investissement.
Je parie que dans les 6 mois qui viennent on retrouve sur le marché noir un malware qui peut contourner la protection.
Avatar de CaptainDangeax CaptainDangeax - Membre averti https://www.developpez.com
le 29/07/2016 à 9:53
Microsoft avait laissé un petit espoir à l'arrivée de Satia Nadella. Hélas, cette boîte ne change pas. Avec le TPM2 couplé à l'UEFI, je vois venir des problèmes pour l'installation du Linux en dual boot. Et puis on nous promet toujours plus de sécurité, avec un système de fichiers NTFS qui considère tout fichier comme exécutable par défaut. Et puis il y a de plus en plus de "cloud", de "télémétrie"... Avec une identification par caractère biologique (empreinte digitale ou rétinienne), on ne pourra même plus dire "c'est pas moi". Et pour les autorités, ce sera plus facile de déverrouiller : posez votre doigt ici monsieur.
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - I.A. en bêta-test https://www.developpez.com
le 29/07/2016 à 15:21
Quand tu est l'éditeur d'un système d'exploitation, parler de sécurité du système d'exploitation peut-être compris différemment de se à quoi les utilisateurs finaux s'attend.

Ta gestion de parc informatique et les besoins ne sont pas forcément calqués sur ceux de Microsoft.
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 30/07/2016 à 23:17
La mise à jour vers Windows 10 n'est plus disponible gratuitement,
les réinstallations vont-elles devenir payantes ?

Pendant un an, Microsoft a proposé aux utilisateurs de Windows 7 et Windows 8/8.1 d’effectuer gratuitement une mise à jour vers Windows 10, la version la plus récente de son système d’exploitation. Le dernier jour pour profiter de cette mise à jour était ce vendredi 29 juillet. En réalité, cette échéance était fixée pour le vendredi 29 juillet à 23h59, UTC -10, soit le dernier fuseau horaire américain, à Hawaï. Cela veut dire que l’offre de mise à jour gratuite a pris fin à 12h59 ce samedi matin 30 juillet. Désormais, les utilisateurs devront payer pour effectuer la mise à jour. Mais que va-t-il se passer après ?

Pour ceux qui n’ont pas effectué la mise à jour vers le système d’exploitation, il n’y a pas de place pour l’interrogation : ils devront mettre la main à la poche et se préparer à débourser 135 euros pour l’édition Famille et 279 euros pour la version Pro (qui embarque toutes les caractéristiques de l’édition Famille auxquelles viennent s’ajouter des fonctionnalités professionnelles pour le chiffrement, la connexion à distance, la création de machines virtuelles et plus encore).

Pour ceux qui ont acheté un ordinateur « nu » ou alors ont téléchargé Windows 10 sur un lecteur USB sans pour autant avoir mis à jour leur appareil, ils vont devoir acheter une copie physique ou dématérialisée auprès de Microsoft s’ils souhaitent l’installer pour le premier cas. Pour le second cas, Microsoft précise sur son support technique que « toutes les mises à niveau doivent être terminées (affichage de l’écran de démarrage de Windows 10) au plus tard à 23 h 59 UTC-10 (Hawaii) le 29 juillet (heure de référence dans le monde entier) ». En d’autres termes il va également falloir mettre la main au porte-monnaie pour pouvoir effectuer cette mise à jour.

Ceux qui ont effectué une mise à niveau gratuite vers Windows 10 à partir d’un appareil éligible exécutant une copie authentique de Windows 7 ou Windows 8.1, ceux qui ont acheté une copie authentique de Windows 10 dans le Windows Store et ont réussi à activer Windows 10 n’auront pas besoin de payer. Il en va de même pour les Windows Insider qui ont effectué la mise à niveau vers la build Windows 10 Insider Preview la plus récente sur un appareil éligible exécutant une version précédente activée de Windows et Windows 10 Preview..Comme l’explique Microsoft : « les mises à jour gratuites de Windows sont liées à l’activation ». Cette procédure permet de s’assurer que votre version du système d’exploitation de Microsoft est authentique et n’est pas installée sur plus de machines que prévu. Dans tous ces cas de figure, c’est le droit numérique qui est utilisé, et non une clé de produit de 25 caractères.

Le droit numérique est une nouvelle méthode d’activation dans Windows 10. Il évite d’avoir à saisir la clé du produit. À priori, cela signifie que l’activation sera conservée en cas de réinstallation, étant donné que dès lors que Windows 10 a été activé, un numéro d'identification a été attribué au PC. Aussi, si vous lancer l’installation de Windows sur votre PC, par exemple depuis votre DVD d’installation Windows 7 ou Windows 8/8.1, lorsqu’il vous sera demandé de saisir une clé, il vous suffira de choisir l’option « Ignorer » et l’activation devrait se faire automatiquement une fois les fichiers d’installation de Windows 10 téléchargés et installés.

Par contre si vous avez effectué la mise à jour durant la période de gratuité et que vous avez changé des composants de votre PC, il est possible que vous ayez à payer. Microsoft explique que « si vous avez mis à niveau vers Windows 10 en utilisant l’offre de mise à niveau gratuite, puis changé considérablement la configuration matérielle de votre appareil, par exemple en remplaçant la carte mère, Windows 10 risque de ne plus être activé ».

Mardi 2 août, Microsoft lancera la mise à jour anniversaire de Windows 10 à laquelle tous les utilisateurs disposant d’une version Windows 10 activée auront droit.

Source : support Microsoft
Avatar de barbuslex barbuslex - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 31/07/2016 à 1:10
Le piège de Microsoft commencerait-il à se refermer ?
Contacter le responsable de la rubrique Accueil