Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft poursuit la transition de Skype d'une architecture P2P vers une architecture cloud
Elle devra être achevée dans les prochains mois

Le , par Stéphane le calme

60PARTAGES

8  0 
Lancé en août 2003, Skype, le service de VoIP, a opté pour un modèle qui reposait sur une architecture P2P (peer to peer) décentralisée et distribuée. En 2011, Microsoft a racheté Skype. S’est alors posée la question du choix stratégique de Microsoft pour Skype : l’éditeur allait-il conserver cette architecture ou prendre le chemin de l’évolution ?

Microsoft a choisi d’effectuer la transition d’une architecture P2P vers une architecture cloud afin de permettre au service de rester compétitif au niveau technologique. Si la transition n’est pas encore achevée, de nombreuses fonctionnalités de Skype sont déjà sur le cloud, comme la fonctionnalité permettant de lancer un appel vidéo de groupe sur mobile, les traductions des conversations en temps quasi réel, mais aussi les bots pour les services automatisés.

La transition vers le cloud contribuera à rendre le service plus mobile-friendly mais également plus efficace indépendamment des plateformes, comme l’a expliqué dans un billet blog, Gurdeep Pall, vice-président en charge de Skype et Skype for Business. Il précise que « cela fait déjà un moment que la migration a été amorcée et elle n’est pas encore totalement complète. L’équipe travaille dur pour s’assurer que les gens puissent continuer d’utiliser Skype en douceur tout au long de ce processus ». Il a rajouté que cela signifie également que Microsoft mettra fin au support de Skype pour certains anciens dispositifs, mais aussi système d’exploitation au courant des prochains mois.

« Ces décisions sont difficiles à prendre, mais elles sont nécessaires tandis que Skype évolue afin que nous puissions offrir de nouvelles expériences sur les appareils qui ont la capacité de les supporter », a-t-il déclaré. « Dans cette optique, nous allons commencer à implémenter ces changements au cours des prochains mois », a-t-il rajouté.

Parmi les systèmes d'exploitation que Skype continuera à supporter figurent Windows XP, Windows Vista, Windows 7 et Windows 8 et les versions plus récentes du côté des PC, à partir d’Android 4.0.3 et iOS 8 du côté des smartphones et à partir d’OS X Yosemite du côté des Mac.

« En concentrant nos efforts sur les appareils et systèmes d'exploitation où sont répertoriés la majorité de nos utilisateurs, nous pouvons concentrer nos efforts sur ce qui est le plus important, comme la qualité des appels et de nouvelles fonctionnalités », a-t-il expliqué. Étant donné que Microsoft intensifie ses efforts pour les futurs supports des versions mobiles et web de Skype sur Windows 10 (en particulier via la plateforme Windows universelle qui a été déployée l’année dernière), il a rappelé que les utilisateurs devront mettre à jour leur Skype pour s’assurer que le service continue d’offrir les dernières fonctionnalités qui ont été développées.

Pall a noté que la transition de Skype vers le cloud représente « un énorme effort technique » qui a pour but de s'assurer que le service puisse être à la hauteur des besoins des utilisateurs dans les années à venir. Microsoft prévoit de finaliser la migration vers le cloud dans les prochains mois tandis qu'il traite des questions techniques imprévues qui se présentent. Pall a noté par exemple que la migration a pu entraîner des problèmes de synchronisation ou des retards dans les notifications : « connaissant l’impact de ces problèmes pour nos utilisateurs, nous corrigeons ces problèmes aussi rapidement que nous le pouvons ».

Microsoft compte garder l’architecture P2P pour deux cibles. Les médias sont la première cible comme le souligne Pall qui indique que « le P2P sera le premier choix et Azure servira en backup ». Skype for Business, qui n’est pas construit sur la même architecture que Skype pour le grand public, est la seconde cible..

Un peu plus tôt cette année, Satya Nadella, le PDG de Microsoft, a annoncé que Skype avait franchi la barre des 300 millions d’utilisateurs actifs par mois.

Source : blog Skype

Voir aussi :

Skype : une toute nouvelle application WebRTC disponible en version alpha pour Linux, la version pour les Chromebooks également améliorée

Facebook va souscrire un abonnement Office 365 pour ses employés, mais sans, bien sûr, les outils Yammer et Skype for Business

Microsoft met à jour la plateforme de chatbots de Skype et ajoute le support du chat en groupe et les cartes visuelles

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de kain_tn
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 21/07/2016 à 19:44
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Lancé en août 2003, Skype, le service de VoIP, a opté pour un modèle qui reposait sur une architecture P2P (peer to peer) décentralisée et distribuée. En 2011, Microsoft a racheté Skype. S’est alors posée la question du choix stratégique de Microsoft pour Skype : l’éditeur allait-il conserver cette architecture ou prendre le chemin de l’évolution ?
Lorsque Microsoft a racheté Skype, le chemin vers une architecture centralisée avait déjà commencé - la société Skype avait été approchée par la NSA de ce qu'ils avaient expliqué à l'époque. Ce n'est donc pas comme si Microsoft avait le choix. Après, passer d'une architecture p2p vers du totalement centralisé je n'appelle pas ça une évolution, sauf si on se place du point de vue de la NSA

Citation Envoyé par loukoum82 Voir le message
Bye bye Skype pour linux en gros...
Pas forcément. Ils ont parlé d'une application Web.

Citation Envoyé par sazearte Voir le message
Je n'arrive pas à comprendre.
En quoi le p2p serait technologiquement moins compétitif qu'un serveur centralisé ? Dans mes logiciels j'ai justement toujours préférer le décentralisé. Sa offre une très bonne pérennité aux logiciels, et sa offre de bien meilleur taux de disponibilité et surtout sa permet d'éviter d'investir dans une infrastructure gargantuesque.
Il n'y a rien à comprendre: c'est du flan. Skype avait démoli ses concurrents de l'époque grâce au p2p qui permettait d'avoir une latence plus faible que quand tu dois repasser par un fichu serveur tiers à chaque paquet. Maintenant, il faut bien qu'ils justifient le tout, donc ils brassent du vent.
4  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/07/2016 à 17:38
Oui, ca sera centralisé par Microsoft au lieu d'être en peer to peer, donc ça sera plus facile pour la NSA pour surveiller tes communications, et pour Microsoft pour envoyer toutes tes infos personnelles et toutes tes conversations aux flics
5  2 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 21/07/2016 à 18:20
Microsoft a choisi d’effectuer la transition d’une architecture P2P vers une architecture cloud afin de permettre au service de rester compétitif au niveau technologique.
Je n'arrive pas à comprendre.
En quoi le p2p serait technologiquement moins compétitif qu'un serveur centralisé ? Dans mes logiciels j'ai justement toujours préférer le décentralisé. Sa offre une très bonne pérennité aux logiciels, et sa offre de bien meilleur taux de disponibilité et surtout sa permet d'éviter d'investir dans une infrastructure gargantuesque.

J'utilise des logiciels sans serveur centralisé qui date de 1996, toujours fonctionnel, mais c'est peut être cela que MS veut à tous prix éviter et nous forcer à toujours migrer et à avoir la dernière application avec la dernière mise à jours.

Niveau développent par contre c'est plus long et plus complexe à coder.

Le vrai p2p n'existe pas (c'est rare), il faut souvent un serveur centralisé qui fait office d'annuaire, mais j'aime bien les logiciels qui font client et serveur.
3  1 
Avatar de beekeep
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 21/07/2016 à 18:42
Citation Envoyé par loukoum82 Voir le message
Bye bye Skype pour linux en gros...

1  0 
Avatar de Mathayus
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 21/07/2016 à 17:18
Finalement pour l'utilisateur lambda ça va changer quelque chose ?
0  0 
Avatar de loukoum82
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 21/07/2016 à 17:41
Microsoft mettra fin au support de Skype pour certains anciens dispositifs mais aussi système d’exploitation
Bye bye Skype pour linux en gros...
0  0 
Avatar de TaoSc
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 21/07/2016 à 19:53
Citation Envoyé par beekeep Voir le message
Ce n'est pas vraiment une nouvelle version de Skype pour Linux.
Il a plutôt raison, vu qu'il s'agit juste de la version web encapsulée dans une app (donc en plus pas moyen probablement de faire tourner d'ab-blocker).
0  0 
Avatar de TiranusKBX
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 21/07/2016 à 21:18
à part pour le système de traduction et les appels téléphoniques le choix du service centralisé n'est pas justifiable mais je parie qu'ils reçoivent un chèque de la NSA pour ça
0  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 22/07/2016 à 12:48
On dirait qu'il essai d'évité le phénomène Nokia.

Citation Envoyé par TiranusKBX Voir le message
à part pour le système de traduction et les appels téléphoniques le choix du service centralisé n'est pas justifiable mais je parie qu'ils reçoivent un chèque de la NSA pour ça
Tu es une source d'idée en se qui concerne le coté multi protocole (irc, edonkey, bittorrent, tor, VoIP, etc...).

Citation Envoyé par SuperLow Voir le message

Skype "P2P" ? L'historique des conversations et la BDD des comptes utilisateurs n'était pas stocké sur chaque poste utilisateurs, ils appelent ca P2P ?
Non, c'est juste que deux clients peuvent communiquer sans passer obligatoirement par un serveur pour la phase de dialogues.
Messenger pouvait permettre la communication uniquement via les serveurs Microsoft pour absolument tous, même la visio conférence.
Skype se sert des serveurs comme annuaire et listes de contacts, et si le port est ouvert coté firewall et NAT il y a possibilité de communication direct entre deux clients consentants. Une sorte de pont ou VPN (liaison directe entre deux Intranet via Internet).

Skype professionnel a simplement Intranet en plus et a la possibilité de supprimer le passage par Internet en proposant un serveur local. (si cela devait être fait)
Donc VoIP local sur le réseau Intranet puisque c'est un protocole qui peut s'appliquer et subsister hors d'Internet.

Sachant que certains opérateurs de téléphonie propose des services de visio conférences, sa ne m'a jamais étonné. En observant les trames, se n'était pas vraiment issu de leurs domaines de compétences aux opérateurs de téléphonie, ni même aux opérateurs de télécommunications et fournisseur d'accès Internet. Skype est juste signaler le coté applicatif du modèle OSI.

Fournisseur d'accès Internet, c'est avant tous le transport entre deux "Intranet très distant géographiquement" ou entité unique distante géographiquement (point à point façon RTC, héritage offert aux modem-routeur cela dit).
0  0 
Avatar de SuperLow
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 22/07/2016 à 10:18
News bullshit commercial de MS ...

La transition vers le cloud contribuera à rendre le service plus mobile-friendly mais également plus efficace indépendamment des plateformes
Il a rajouté que cela signifie également que Microsoft mettra fin au support de Skype pour certains anciens dispositifs, mais aussi système d’exploitation au courant des prochains mois.
Et hop, une contradiction.

Skype "P2P" ? L'historique des conversations et la BDD des comptes utilisateurs n'était pas stocké sur chaque poste utilisateurs, ils appelent ca P2P ?
Que les flux video se fassent via P2P est une chose, mais de la a appeler ca du P2P ... C'est simplement une bonne excuse pour mettre en avant leur Azure qui ne marche pas aussi bien qu'ils le voudraient et le rendre de plus en plus indisponible pour Microsoft. Il faut bien justifier le budget investi.

Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Oui, ca sera centralisé par Microsoft au lieu d'être en peer to peer, donc ça sera plus facile pour la NSA pour surveiller tes communications, et pour Microsoft pour envoyer toutes tes infos personnelles et toutes tes conversations aux flics
Pas pour les métadonnées , ca devait déjà passer par leur serveur, par contre pour les paquets audio, ca peut être utile aujourd'hui.

Skype a toujours été de la merde, et ca ne risque pas de changer.
0  5