Le Japonais SoftBank rachète le spécialiste de la conception de puces ARM Holdings
Pour 24 milliards de livres

Le , par Stéphane le calme

24PARTAGES

2  0 
La société holding japonaise SoftBank a entrepris de racheter l’entreprise britannique ARM Holdings, spécialiste de la conception de puces pour mobiles, moyennant la somme de 24 milliards de livres, soit environ 29,1 milliards d’euros. ARM a expliqué que les conseils d'administration des deux groupes étaient parvenus à un accord sur les conditions de l'opération qui s'effectuera en numéraire sur la base de 1700 pence par action, représentant une prime d'environ 43 %. Les actionnaires d'ARM recevront par ailleurs un dividende.

La raison de cette acquisition ? Le marché des smartphones et l’internet des objets. Il faut rappeler que ses microprocesseurs sont utilisés sur de très nombreux modèles de smartphones et tablettes (95 % des smartphones d’après certains baromètres), sans compter que les perspectives de croissance d’ARM sur ce secteur sont très intéressantes : le Britannique, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 1,5 milliard de dollars durant son année fiscale 2015, indique une forte demande de sa technologie (avec 50 % des smartphones qui se servent d’un processeur ARMv8-A et 40 % des smartphones qui ont un Mali GPU).

« ARM est leader sur son marché et la prochaine grande révolution scientifique sera celle de l’internet des objets », a affirmé Masayoshi Son, le PDG de SoftBank, qui a continué en disant qu’il pense que l’internet des objets sera une grande opportunité.

SoftBank a expliqué « qu’ARM sera un excellent renfort stratégique pour le groupe SoftBank, alors que nous investissons pour capturer les opportunités offertes par l'internet des objets ». Rappelons par exemple que l'entreprise japonaise a racheté 95 % des parts du français Aldebaran Robotics en février 2015 avant de le rebaptiser SoftBank Robotics cette année.


Le Japonais a assuré qu’il va « préserver l'organisation d'ARM, y compris son équipe de direction, sa marque, son modèle économique basé sur les partenariats et sa culture ». Le groupe japonais s'est aussi engagé à au moins doubler les effectifs d'ARM en Grande-Bretagne et à les accroître dans le reste du monde au cours des cinq prochaines années. De plus, il a affirmé qu’il va maintenir le siège de la société à Cambridge. Le Wall Street Journal a rapporté que les négociations n’ont duré que deux semaines.

Le nouveau ministre britannique des Finances, Philip Hammond, s'est félicité de l'opération qui selon lui montre que la Grande-Bretagne n'a pas perdu de son attrait pour les investisseurs internationaux depuis le vote du 23 juin en faveur d'une sortie de l'Union européenne, même si certains observateurs pensent que c’est la chute de la livre anglaise suite au Brexit qui a précipité ce rachat. « Nous voulons envoyer un message fort : nous sommes ouverts aux entreprises qui souhaitent utiliser le talent britannique pour construire des entreprises mondiales, et c’est ce que SoftBank veut faire avec ARM. Ils nous ont garanti qu’ils s’engageaient en faveur de l’économie du Royaume-Uni », a-t-il déclaré.

Cependant, Hermann Hauser, le fondateur d’ARM Holdings, reste sceptique quant à la suite des évènements après ce rachat par l’entreprise nipponne. Dans un entretien avec le quotidien BBC, après avoir rappelé qu’ARM est son plus bel accomplissement, il a avancé que ce rachat représente un « mauvais jour pour la technologie en Angleterre ». Il faut rappeler qu’il y a cinq ans de cela, Cambridge était le siège social de trois entreprises anglaises qui avaient une influence indéniable sur le monde technologique : ARM, Autonomy et CSR (Cambridge Silicon Radio).

Il s’est dit attristé lorsque le rachat a été annoncé lundi. Et de souligner qu’il s’agit là de la plus grosse acquisition, en termes de dépenses en numéraire, qui a été effectuée par une entreprise japonaise. Il a également rappelé qu'ARM a vendu plus de 15 milliards de puces en 2015, ce qui est plus que ce que son rival américain Intel n'a vendu dans son histoire. Il faut rappeler que les puces ARM sont embarquées dans les smartphones, mais également les montres connectées, les télévisions connectées, les drones, la domotique, les voitures intelligentes, etc.

Néanmoins, la chef du gouvernement britannique Theresa May pense également que ce rachat montre les prémices d’une économie forte après le Brexit. « Ce sont de bonnes nouvelles pour les travailleurs britanniques, ce sont de bonnes nouvelles pour l'économie britannique, qui montrent que, comme le Premier ministre l’a dit, nous pouvons faire de la sortie de l’UE un succès », a rapporté son porte-parole.

Source : WSJ, présentation des résultats du quatrième trimestre 2015 d'ARM Holdings (au format PDF), BBC

Voir aussi :

Amazon Web Services étoffe son offre d'outils de développement avec le rachat de Cloud9, un EDI de collaboration en ligne

Le studio français Amplitude racheté par Sega, le studio à l'origine des « Endless Space » faisait partie des derniers gros studios français

Antivirus : Avast annonce qu'il va racheter son rival AVG contre 1,3 milliard de dollars, pour renforcer sa position sur le marché de l'antivirus

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Omote
Membre averti https://www.developpez.com
Le 19/07/2016 à 14:07
Néanmoins, la chef du gouvernement britannique Theresa May pense également que ce rachat montre les prémices d’une économie forte après le Brexit. « Ce sont de bonnes nouvelles pour les travailleurs britanniques, ce sont de bonnes nouvelles pour l'économie britannique, qui montrent que, comme le Premier ministre l’a dit, nous pouvons faire de la sortie de l’UE un succès », a rapporté son porte-parole.
C'est surtout la dévaluation de la livre en ce moment qui donne l'occasion à SoftBank de faire cette achat. L'autre sphère de l'économie qui doit acheter à l'extérieur du pays va en souffrir (notamment à l'EU). En plus je ne suis pas certain que le rachat d'une entreprise qui a un avenir brillant par des étrangers puissent être vu comme une réussite (risque de délocalisation à moyen ou long terme, perte des brevets techno, etc.). Néanmoins, pour ce qui est de la sortie de l'Euro, il faudra attendre plusieurs années pour savoir si les effets sont bénéfiques ou non.
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 19/07/2016 à 14:45


Si ils sont sûr de ne pas se tromper. Se serait vraiment étrange qu'il y ai tromperie sur la marchandise. Pourtant l'histoire suit bien son court.
Avatar de math_lab
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/07/2016 à 15:02
Ce qui est amusant c'est que les pro-brexit disent qu'ils veulent retrouver leur souveraineté et ne plus avoir d'influences étrangères. Et quand une entreprise étrangère rachète le fleuron de leur technologie ils disent que c'est une victoire de brexit.

Aussi amusant: le concurrent direct de ARM (aussi basé au royaume uni) a vu le prix de son action monter en flèche parce que tous les investisseurs se disent qu'ils sont les prochains sur la liste. C'est beau comme système...
Avatar de joublie
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 19/07/2016 à 15:55
Le PDG de SoftBank a déclaré que " aa prochaine grande révolution scientifique sera celle de l’internet des objets ". Sérieusement, fait-il la différence entre science et technique ?
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 19/07/2016 à 17:56
Le Royaume-Uni voit un de ses joyaux technologiques racheté par une holding bancaire japonaise. "Excellente nouvelle", disent les politiques...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web