Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Ashley Madison : les dirigeants avouent avoir fait développer des fembots
Pour faire dépenser les hommes qui fréquentent le site de rencontre

Le , par Michael Guilloux

20PARTAGES

10  0 
Ashley Madison est un célèbre site de rencontre en ligne et un réseau social canadien pour les personnes mariées ou vivant en couple, mais qui veulent entretenir des relations extraconjugales. Dans la deuxième moitié de l’année dernière, le site a fait la une des médias d’informations générales, mais également des sites d’informations IT.

Ashley Madison a été victime d’un piratage informatique dans lequel les hackers ont réussi à récupérer la liste des clients et anciens clients du site. Les données personnelles de ces derniers (noms, adresses, e-mails, fantasmes sexuels, cartes de crédit, etc.) étaient également à la disposition des hackers qui ont décidé de les rendre publiques pendant le mois d’août. Plus de 30 millions de comptes ont été divulgués, y compris plus de 15 000 associés à des e-mails hébergés par les serveurs du gouvernement et de l’armée américaine utilisant les domaines .gov et .mil.

Ce piratage a sonné l’alarme dans le camp des infidèles qui fréquentent le site et aurait même entrainé deux suicides, d’après la police du Canada. Pendant ce temps, on découvre également que le site de rencontre pour les infidèles aurait eu recours à des pratiques malhonnêtes pour inciter les clients freemium à passer au modèle premium. Ashley Madison avait en effet recours à des fembots, qu’on pourrait définir comme des chatbots de genre féminin. Plus clairement, qu’elle était astuce ?

Lorsqu’un client de sexe masculin s’inscrit sur le site en souscrivant à l’offre freemium, un fembot envoie un message au nouvel inscrit, se faisant passer pour une femme qui désire faire la connaissance de ce dernier. Le profil de ce fembot est renseigné avec des photos sexy de sorte à attirer le nouveau client, et avec des informations qui correspondent aux critères de ce dernier. Dans de nombreux cas, les photos appartenaient à des femmes qui fréquentaient le site, mais qui ont fermé leur compte. Cela montre donc qu’une fois figés dans la base de données d’un réseau social ou d’une plateforme en ligne, les individus ne peuvent pas compter sur la bonne foi de leurs fournisseurs pour que leurs informations soient définitivement supprimées, encore moins pour qu’elles ne soient pas utilisées par ces derniers. Et ce, même s’ils ferment leur compte.

Pour revenir au message reçu du fembot, le nouvel inscrit va certainement vouloir répondre pour faire la connaissance de cette femme qui correspond parfaitement à ses critères. Mais, il ne pourra pas le faire, à moins de souscrire à l’offre premium qui lui donne plus de privilèges sur le site. C’est ainsi que de nombreux clients se sont fait prendre.

Dans d’autres cas encore, c’est le nouvel inscrit qui, en parcourant les différents profils à la recherche d’une partenaire, est tombé sur un profil de fembot, et a été contraint de souscrire aux services payants du site pour avoir une conversation avec le fembot. Il faut noter que pour les hommes qui ont souscrit à l’offre premium pour pouvoir poursuivre une conversion avec un partenaire de sexe opposé, dans 70 % des cas, leur conversation aurait eu lieu avec des fembots, d’après des e-mails issus de la fuite de données. Plus de 70 000 fembots ont été créés dans une dizaine de langues dans ce but précis, étant donné que seulement 5 % des membres du site étaient des femmes réelles.

Près d’un an depuis le piratage et après les rumeurs autour de cette affaire, la nouvelle direction du site de rencontre en ligne reconnait qu’Ashley Madison a eu recours à des fembots pour inciter les clients freemium de sexe masculin à souscrire aux services payants du site. Alors que des poursuites judiciaires ont été intentées par des individus contre le site et qu’Ashley Madison est actuellement enquêtée par la Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis, la nouvelle direction affirme que si les fembots ont été largement utilisés dans leur industrie, ils ne le seront plus désormais, en particulier sur leur plateforme. Cette déclaration a été faite dans une annonce sur la nouvelle vision du site de rencontre.

Source : Annonce Ashley Madison

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Avez-vous déjà développé des programmes à des fins de tromperie ?
Que pensez-vous de l’utilisation des informations personnelles des individus par un réseau social même après fermeture de leur compte ?

Voir aussi :

Des chercheurs ont trouvé des failles dans le système de protection de mots de passe d'Ashley Madison qui fait appel à la fonction de hash bcrypt

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/07/2016 à 16:29
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
@Jon : n'hésites surtout pas, il est "mondialement connu dans le quartier"...
Dans le même genre d'arnaque, et qui marche en plus...
12  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/07/2016 à 13:19
Citation Envoyé par SkyZoThreaD Voir le message
@MikeRowSoft : Chaque message de ta part est comme un coup de poignard dans le cœur.
Dans les yeux ! Faut voir comme ça pique, après
11  0 
Avatar de skuatamad
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 11/07/2016 à 11:25
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Avez-vous déjà développé des programmes à des fins de tromperie ?
Que pensez-vous l’utilisation des informations personnelles des individus par un réseau social même après fermeture de leurs comptes ?
C'est quoi ces questions troll ?

Immoral, voir illégal... Pff... Qu'est ce qu'on s'en fout tant qu'on peut faire du pognon !

J'ai bon ?
10  0 
Avatar de SkyZoThreaD
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 11/07/2016 à 13:12
@MikeRowSoft : Chaque message de ta part est comme un coup de poignard dans le cœur.
11  1 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 11/07/2016 à 15:55
Citation Envoyé par NSKis Voir le message
Le plus étonnant de l'affaire se lit dans les commentaires qui précèdent: Ce qui est de fait une vaste escroquerie, ne choque plus personne, cela devient normal, on en rit...
Car les gens relativement "normaux", savent que c'est une escroquerie avant même de s'inscrire, quand tu n'arrives pas à faire de rencontre irl, cela ne te surprendrait pas qu'au bout de 5mn d'inscription sur un site de rencontre coquin, tu te fasse aborder par une bombe atomique assoiffée de sexe, qui habite comme par hasard, à moins de 5mn de chez toi, et que tu n'a jamais croisée ?

Pour ceux qui habitent dans de très grandes villes, cela peut effectivement être encore un peu crédible, et encore.

Mais recevoir ce genre de message de 2 ou 3 "contacts" différents, en une période de temps très réduite, c'est que soit c'est une arnaque, soit que tu es un super beau-gosse qui n'a normalement pas besoin de ce genre de site pour "pécho"...

C'est comme si tu voulais qu'on s'étonne et s'insurge sur ce genre d'annonce :



C'est de l'arnaque aussi, et tout le monde s'en moque également, perso, si il y a des gens assez bêtes pour tomber dans ce genre de truc, c'est de la sélection naturelle à ce niveau là...
9  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 11/07/2016 à 11:34
On en a un peu rien à faire non ? Surtout que ça doit être la même chose sur la majorité des sites de ce genre...

De toutes façons quand c'est pas des fembots, c'est des gros blacks au fin fond du Mali, qui veulent qu'on leur envoi du fric...
8  0 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 11/07/2016 à 14:42
Le plus étonnant de l'affaire se lit dans les commentaires qui précèdent: Ce qui est de fait une vaste escroquerie, ne choque plus personne, cela devient normal, on en rit...

Sans vouloir jouer au grand moralisateur, il y a franchement de quoi s'inquièter pour l'avenir du web pour ne pas dire de notre société: Les cas d'entreprises "bien sous tout rapport" avec des dizaines de milliers de clients ayant un business model reposant simplement sur la tromperie sont devenus tellement courant que s'en devient la norme.
7  0 
Avatar de seedbarrett
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/07/2016 à 11:40
Je pensais que tous les sites de rencontre utilisaient ces fameuses fembots en fait. C'est moins cher que les hôtesses en sois.
6  0 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 11/07/2016 à 12:19
Il y a même des sites qui font du plus cheap.
Impossible de lire les messages reçus sans passer par l'offre premium.
Dès l'inscription on reçoit dans l'heure deux-trois messages de jolies femmes à l'activité sur le site bien portante.
Dès que l'on a payé et qu'on peut enfin les lire on se rend compte que ce sont les gentilles administratrices du site qui vous envoient les règles de conduite ou qui vous souhaitent bon courage pour trouver l'âme sœur.
6  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/07/2016 à 13:24
De toutes façons, de mémoire, des gens avaient fait une étude statistique sur lesdites données, pour en arriver à la conclusion que moins d'une cliente sur 1000 répondait avait un jour répondu à un message. Déjà qu'il n'y avait qu'une femme pour sept hommes inscrits..... Ces trucs-là sont de l'attrape-libido de qualité internationale. On ne baise pas, on se fait baiser. En canard.
6  0