La ville de Grenoble compte faire migrer huit autres écoles sur Linux cette année
Et prévoit de basculer plusieurs autres écoles d'ici 2018

Le , par Olivier Famien

0PARTAGES

11  0 
En juin 2015, les autorités de la ville de Grenoble ont présenté leur projet de remplacer les systèmes d’exploitation propriétaires équipant actuellement les appareils dans les écoles de la ville par le système d’exploitation Linux. Quelques mois plus tard, et plus précisément en décembre dernier, la ville de Grenoble a encore annoncé son adhésion à l’association April, ayant pour vocation de défendre et promouvoir les logiciels libres. À travers cette annonce, il faut entrevoir un renforcement des actions de la ville en faveur du logiciel libre, mais également une volonté de s’appuyer sur l’expertise de sa forte communauté du logiciel libre.

Dans la communication faite en fin d’année, il a été défini que la ville s’équiperait en logiciels libres et en faciliterait le déploiement. L’objectif étant de favoriser le partage des connaissances, réduire les coûts liés à l’utilisation des logiciels propriétaires et enfin « ;faciliter l’émancipation des personnes comme des institutions ;».

Selon Laurence Comparat, l’Adjointe au maire chargée de l’accès à l’information de la ville, cette action s’inscrit dans la mouvance de la volonté manifestée par ses administrés d’utiliser ces « ;logiciels libres et l’ouverture des données publiques ;».

Aussi, pour mettre en œuvre ce projet, une installation expérimentale a lieu dans une école au printemps 2015 et s’est étendue à d’autres écoles dans la période d’octobre à décembre 2015. Face au succès de ce projet pilote, la 16e grande ville de France entend basculer entièrement sur Linux huit autres écoles. Selon le chronogramme, les délais sont fixés à 2018 pour migrer entièrement les systèmes des écoles publiques de cette ville sur Linux.

Dans un premier temps, Ubuntu Linux avait été choisi pour les ordinateurs de bureau et les ordinateurs portables et Debian avait été sélectionné pour les serveurs. Toutefois, vu les possibilités offertes avec Debian en termes de déploiement, « ;nous sommes maintenant passés à l’utilisation de Debian pour tous les appareils ;», a affirmé Laurence Comparat.

Selon les impressions notées par cette dernière, ce passage à Linux semble avoir été facilement accepté aussi bien par les élèves que les enseignants. Toutefois, plusieurs problèmes sont encore à régler, à savoir « ;la configuration des serveurs proxy ;», a souligné l’adjointe au maire. En effet, l’utilisation des logiciels libres et open source aurait rendu difficile l’accès aux solutions éducatives requises par le ministère de l’Éducation.

Source : European Commission

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative ?

Aura-t-elle du succès ? Pourra-t-elle atteindre ses objectifs ?

Voir aussi

Forum Actualités

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 11/07/2016 à 11:53
Citation Envoyé par Conan Lord Voir le message
Utiliser Excel ou LibreOffice, à part pour les macros, je trouve que c'est kif-kif.
Et encore, même là, il n'y a pas de grosses différences, c'est juste contraignant car ce n'est pas exactement le même langage, du coup, il faut réapprendre un peu, mais je ne suis pas certains qu'une fois qu'on maitrise la syntaxe, on ne puisse pas en faire autant...

Dans 95% des cas, les gens qui trouvent cela moins bien, moins ergonomique ou moins puissant, c'est juste car cela leur demande de changer leurs petites habitudes, et que cela les fait ch*ù$ de devoir fournir le moindre effort le temps de s'habituer.

Et ces gens auraient exactement le même discours si ils avaient grandi avec LO, et qu'on leur demandait de passer sur Excel, faut arrêter de se voiler la face les pro Office/propriétaires, ces gens ne seraient pas là à sauter partout en disant "OMG Excel c'est trop bien, je peux faire tout comme avant mais en 100 fois plus rapide !!! \o/", non, ces gens seraient là à dire "tin mais comment je fais ça, je trouve pas le raccourci dans ce menu qui ressemble à rien ! " ou "fais chier, faut que je refasse toutes mes macros, c'est de la merde Excel !".

Enfin bon, ce n'est pas comme si la résistance au changement était un biais psychologique connu et reconnu, hein, c'est juste qu'objectivement, pour un utilisateur lambda basique, Excel/Windows, c'est super-mieux que LO-OO/Linux...
8  0 
Avatar de blbird
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/07/2016 à 12:53
Excel vs Calc dans Open Office / Libre Office?

Les différences sont nombreuses :

  • macro très puissantes dans Excel (ce qui n'est pas toujours un bien, je vous l'accorde)
  • intégration à d'autres outils complète : outlook, sharepoint, O365, Access Web ou Acces tout court, ...
  • édition à plusieurs en temps réel avec O365
  • gestion de grandes quantité de données (millions de lignes dans le fichier Excel)
  • BI directement intégré dans les dernières versions d'Excel (Power BI)
  • interface finalement quand même mieux foutue sur Excel
  • possibilité d'avoir de multiples sources de données, y compris via d'autres fichiers Excel, avec mises à jours automatiques possibles


Non vraiment en mode entreprise pro, il n'y a toujours pas photo.
7  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/07/2016 à 9:42
LibreOffice n'a quand même pas la puissance de EXCEL. Et Wine semble ne pas permettre une utilisation stable de EXCEL.

Mais pour qui n'a pas besoin de ça(ça doit dépasser les 90% d'utilisateurs, donc), effectivement, pas besoin de se trimballer un Windows.
7  1 
Avatar de Conan Lord
Membre expert https://www.developpez.com
Le 11/07/2016 à 11:04
Citation Envoyé par plegat Voir le message

D'un côté, je suis d'accord avec lui... il suffit de voir les logiciels utilisés actuellement en école (je parle essentiellement des cycles niveau BTS/fac/grandes écoles... vu le domaine d'activité de ma boite), et ceux utilisés en entreprise, parfois ça ne suit pas le mouvement!
Oui, mais à part quelques logiciels spécialisés utilisés en entreprise (et, de toute manière, les écoles ne peuvent pas payer toutes les licences pour ces logiciels spécialisés), on arrive quand même à s'y retrouver. Utiliser Excel ou LibreOffice, à part pour les macros, je trouve que c'est kif-kif.
Citation Envoyé par plegat Voir le message
Du coup je pars aussi sur le complément, à savoir qu'il est toujours intéressant de "connaitre" plusieurs logiciels du même type. Se focaliser sur Excel est une bonne chose, s'ouvrir à Libre Office est une excellente chose... en complément.
Justement, la plupart des enfants ont un Windows chez eux. Voir un autre OS, c'est plutôt enrichissant. Surtout que, à mon humble avis, Debian est plus facile à prendre en main (en tant qu'OS j'entend) que Windows, par exemple, l'arborescence est plus facile à appréhender. L'administration "basique" est aussi plus abordable je trouve (n'ayant aucune formation ni en Windows, ni en Debian, désolée si je dis une connerie, je parle juste de mon expérience personnelle).

Citation Envoyé par plegat Voir le message
Ce qui me gêne, c'est plutôt le côté "mode" du passage au libre... un peu comme le "sans gluten"... ça fait bien, mais tout le monde n'en a pas forcément besoin ou envie...
C'est pas plus mal à mon avis. Même si c'est éphémère, c'est pas inutile. Connaître les alternatives n'est jamais inutile. C'est comme manger bio, tout le monde n'en a pas forcément besoin ou envie, mais le jour où on en a envie, on est bien content de savoir que c'est possible
7  1 
Avatar de Cortomatt
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/07/2016 à 9:02
Il y a GCompris que mes enfants adorent
5  0 
Avatar de benjani13
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/07/2016 à 11:36
Citation Envoyé par plegat Voir le message
Ce qui me gêne, c'est plutôt le côté "mode" du passage au libre... un peu comme le "sans gluten"... ça fait bien, mais tout le monde n'en a pas forcément besoin ou envie...
Je ne suis pas d'accord, il y a des raisons tout à fait pragmatiques pour passer au libre dans de nombreux cas. Pour l'administration tu as le coût et la pérennisation des données (format fermé et/ou sur un cloud, tu es donc fortement tenu par le fournisseur du logiciel et/ou du cloud). Pour l'éducation, le coût, le fait de former les élèves à des logiciels propriétaires et commerciaux (ce qui les pousse par la suite à acheter ces logiciels là pour garder leurs habitudes). Je pense que l'éducation nationale ne doit pas jouer le rôle de VRP pour des entreprises. Après quand un logiciel d'un éditeur est majoritairement utilisé dans l'industrie c'est normal qu'il soit au programme pour le public visé (par exemple un logiciel de CAO pour des filières techniques ou d'ingénieurs)

Citation Envoyé par plegat Voir le message
La majeure partie des éditeurs de logiciels entreprise (dans mon domaine...) mettent en place des versions étudiantes souvent gratuite, ou à un prix indécemment bas.
Ça permet de se faire connaitre. Les étudiants vont prendre leurs habitudes sur le logiciels, et continuer à l'utiliser une fois les études finis. Il faut pas être dupe, les partenariat d'éditeurs avec l'éducation nationale, les programmes d'offres gratuites, y a un retour sur investissement plus tard.
5  0 
Avatar de shkyo
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 12/07/2016 à 15:03
Dans ce genre de migration, c'est plus le côté maintenance qui m'inquiète... J'ai un oncle et une belle-sœur qui sont instit et vu les moyens qu'ils ont dans leur écoles respectives, c'est-à-dire 3 bouts de ficelles, si c'est pas du Windows ça va être compliqué une fois que ça va partir en vrille...
Parce que même si les distribs du type Ubuntu ont fait beaucoup de progrès dans leur utilisation, quand tu ne connais pas un minimum la logique Linux, tu peux galérer un certain temps...

Après je comprends tout à fait l'utilisation de licences open source pour l'éducation nationale, c'est sûr que ce n'est pas le même coût à l'échelle d'une ville de taille moyenne, mais quand les instits vont être en galère dans leur classe parce que "Monsieur le nordinateur y marche plus!", je les plaints!
5  0 
Avatar de seblutfr
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 13/07/2016 à 17:29
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
C'est juste pas comparable. J'ai installé un ubuntu il y a genre 5 ans (ptet même plus je me rappelle plus vraiment tellement c'est loin) à ma môman sur une brouette de l'époque (c'est dire la gueule de la bécane). Elle n'utilise son pc que pour naviguer sur internet et pour y décharger les photos de son appareil numérique. Bref, ultra classique pour madame Michu.

Ya eu 2 opérations de maintenance à faire en 5 ans. Une sur une maj nvidia foireuse, l'autre je sais plus mais réglé en quelques minutes. Point final. RAS.

J'ose même pas imaginer le nombre de réinstall complètes de Windows que j'aurais du me taper en 5 ans pour les 10K raisons qui font qu'on réinstalle un windows de fond en comble régulièrement.

Pour l'utilisateur standard, ça ne change rien, quand un problème se présente c'est la merde qu'il soit sur windows ou linux.

Je ne comprends pas cette idée selon laquelle ça serait plus facile d'utiliser Windows pour madame michu que linux. C'est objectivement faux depuis au moins 10 ans.
Faudrait voir à arrêter avec les arguments à coup de maman ou de grand-mamie, un cas particulier n'a jamais fait une généralité.
Je peux te sortir de mon côté des exemples de Windows qui tournent nickel des années après leur installation, ça n'en fera pas une vérité universelle.
6  1 
Avatar de ZenZiTone
Membre expert https://www.developpez.com
Le 15/07/2016 à 10:56
Citation Envoyé par obs-psr Voir le message

En tout cas, je félicite la ville de Grenoble et les autres dont les choix vont avoir un impact énorme sur les étudiants en technologie et
science, débarassés de ce foutoir, qui maintient les braves gens dans le "mystère" informatique depuis 20 ans.
Petite remarque sur ce point. Le passage aux logiciels libres ne lèvera pas le voile sur le "mystère informatique". Pour ça, il faut former les professeurs, planifier du temps aux élèves, etc...
5  0 
Avatar de rodinux
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 05/08/2016 à 23:31
Mea culpa, je reconnais que je suis un méchant utilisateur de logiciels libres et que je me suis fait envoûté par des doctrines sectaires de la Free Software Foundation et par le gourou Richard Stallman. Enfin des gourous comme celui-là, j'aimerai plus en connaître; il m'a donné une fois sa carte de visite et je vous cite ce qui est imprimée dessus :
sharing good books, good food and exotic music and dance
tender embraces
unusual sense of humour
Absolument aucune trace de prosélytisme.
Bref, on devient bête à défendre des idées en insultant les convictions des autres.
Dans un sens plus pragmatique, quand je vais dans des écoles primaires dans ma campagne (je vis en milieu rural), je vous jure que ça fait de la peine comme ils sont sous-équipés, voir pas du tout en informatique. Certains n'ont pas d'ordinateurs chez eux (et oui ça existe encore des humains qui ne connaisse pas l'ordinateur ou qui refuse ce que ça représente).
Et là, de pouvoir reconditionner de vieux ordinateurs, ça vaut franchement le coup. Une distribution comme Primtux ou Emmabuntus ou Handylinux permet de redonner vie à de vieux ordinateur pendant quelques années encore et peut bien surprendre, même pas la peine d'essayer de mettre un W$, c'est trop lourd d'une part, il faut une licence d'autre part, c'est une source de virus et de backdoors. Désolé, mais c'est tellement plus simple et plus serein d'installer une distribution GNU/Linux...
Après si on a appris a utiliser tel environnement Linux à l'école pour du traitement de texte et du traitement d'images, des logiciels éducatifs ou voir de la programmation, je ne crois que ce soit une barrière pour se retrouver avec un environnement W$ dans son travail plus tard. Ce qui est important, c'est comment on apprend à se servir de l'outil et de comprendre un peu comment il marche. Évidemment que 98% des Desktop sont sous système propriétaire, ils ont le pouvoir financier pour imposer leur système et je connais peu de revendeurs qui proposent un ordinateur avec Linux installé. Mais 90% des serveurs sont sous Linux aussi il me semble, non ?
Je ne crois absolument pas que, parce que des enfants vont utiliser Linux à l'école, ils risquent d'être handicapés plus tard dans leur vie professionnelle. N'importe quoi !
Parce que en utilisant "soit disant", leur vieux ordinosaures sous XP qui rame avec des profs dépassés, ils ont plus de chance ?
Par contre, que les enseignants ai accès à des formations pour mieux maîtriser l'outil informatique et mieux comprendre me semble évident. Mais on peut aussi leur faire connaître l'intérêt d'utiliser des logiciels libres pour l'interopérabilité des formats et qu'ils comprennent pourquoi utiliser un format propriétaire exige d'avoir une licence pour le lire, etc... C'est pas anodin, tout de même. Comme si on exigeait aux élèves et aux enseignants et aux élèves d'avoir seulement une calculette CASIO pour calculer une fonction 2x -5y + 1 = 0.
Après je ne suis pas un taliban, mon fils a un Windows10 depuis pas longtemps et je lui dit tout le mal que j'en pense, mais je ne l'empêche pas de l'utiliser. C'est pas parce que son père l'a tanné avec ses convictions libristes qu'il a fait de même, si cela peut en rassurer certains.
La moindre des choses serait que les enfants découvre le logiciel libre à l'école, après cela ne veut pas dire qu'ils vont forcement l'adopter.
5  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web