Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google amorce le rachat de Moodstocks, la startup française spécialisée dans la reconnaissance visuelle
Et l'apprentissage automatique

Le , par Stéphane le calme

22PARTAGES

6  0 
Google a annoncé avoir fait l’acquisition de Moodstocks, la jeune entreprise française qui s’est spécialisée dans la reconnaissance visuelle et le machine learning dès 2012. Elle propose notamment des outils (via des API notamment) de reconnaissance d’images. Son application Overlay permet, en scannant un objet réel ou en photo dans un magazine, d’être redirigé directement vers le site où il est possible de l’acheter.

Vincent Simonet, Responsable du centre de R&D de Google France, a insisté sur l’importance des algorithmes de Moodstocks pour la reconnaissance visuelle et l’apprentissage automatique. Dans un billet de blog, il a avancé « qu’un grand nombre de services proposés par Google utilisent du machine learning (ou apprentissage automatique) pour les rendre plus simples et plus utiles au quotidien - comme Google Translate, Smart Reply dans Inbox, ou encore l’application Google. Nous avons fait de grands pas en avant en termes de reconnaissance visuelle : aujourd’hui, vous pouvez effectuer des recherches dans Google Photos telles que “fête” ou “plage”, et l’application vous proposera les bonnes images sans que vous n’ayez jamais eu besoin de les catégoriser manuellement. »

« Mais il reste encore beaucoup à faire dans ce domaine. Et c’est ici que Moodstocks intervient. Moodstocks est une équipe d’ingénieurs et chercheurs basée à Paris, qui développe de nouveaux algorithmes de reconnaissance visuelle et de machine learning, ainsi qu’une technologie de reconnaissance d’images et d’objets sur appareils mobiles. »

Sur son site web, Moodstocks déclare que « depuis que nous avons commencé l’aventure Moodstocks, notre rêve a été de donner des yeux aux machines en transformant des caméras en capteurs intelligents capables de donner un sens à leur environnement ». Avec cette acquisition qui s’achèvera « dans les prochaines semaines » pour un montant qui n’a pas été communiqué, l’entreprise indique que « notre objectif sera de développer de grands outils de reconnaissance d'images au sein de Google, mais soyez assurés que les clients actuels qui ont payé pour des licences Moodstocks seront en mesure de les utiliser jusqu'à la fin de leur abonnement ».

Bien entendu, Moodstocks précise que « cela signifie aussi que nous allons arrêter nos services de reconnaissance d'images bientôt , mais nous nous réjouissons de vous apporter de meilleurs outils depuis le sein de Google ».

Vincent Simonet se veut très optimiste : « nous avons donc convenu d’acquérir Moodstocks. Nous sommes ravis de les accueillir au sein de notre centre de R&D parisien, que nous avons inauguré en 2011, et qui, en plus d'une équipe de recherche opérationnelle, contribue au développement de YouTube, Chrome ou encore l’Institut Culturel. Nous poursuivons ainsi nos efforts de recherche en machine learning, et Moodstocks est une autre preuve de notre implication en la matière. La France regorge de talents en ingénierie et en recherche. Nous sommes impatients de collaborer avec l'équipe de Moodstocks et de voir ce que nous pourrons développer ensemble. »

Google a déjà fait des progrès considérables dans le domaine de l’apprentissage automatique et de la reconnaissance visuelle comme l'attestent les compétences d’AlphaGo, le système d’intelligence artificielle développé par DeepMind (une startup londonienne dont il a fait l’acquisition en 2013) qui a battu Lee Seedol qui est considéré comme étant le meilleur joueur de Go. Plus récemment encore, Google a mis sur pied une équipe d’ingénieurs dédiée à l’apprentissage automatique en Suisse dans l’optique de consolider les compétences du groupe en matière d’intelligence artificielle.

Source : Google (billet de Vincent Simonet), Moodstocks

Voir aussi :

Jeu de Go : les développeurs s'imposent face à Lee Sedol, l'IA de Google terrasse la star du Go par un score de 4-1

DeepMind développe une intelligence artificielle capable d'apprendre à jouer à 49 jeux Atari 2600

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de melka one
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 07/07/2016 à 18:51
et un concurrent en moins et en plus il est français
1  0 
Avatar de Bigb
Membre actif https://www.developpez.com
Le 07/07/2016 à 14:07
Google est très offensif en ce moment sur le front du machine learning ! Effet de mode ou réelle révolution à venir ?
0  0 
Avatar de ZenZiTone
Membre expert https://www.developpez.com
Le 08/07/2016 à 11:07
Citation Envoyé par melka one Voir le message
et un concurrent en moins et en plus il est français
Difficile d'imaginer une startup pouvoir espérer faire concurrence à Google (ou tout autre géant du web d'ailleurs). On peut plutôt voir ça comme un très bon recrutement

Il est vrais que le machine learning est très prisé en ce moment, mais je doute que cela soit un effet de mode. C'est plutôt une révolution qui ouvre un grand nombre de portes à l'innovation. Enfin, on verra bien ça dans les années (mois?) à venir !
0  0