Des partisans de Java EE soutenus par Red Hat et IBM décident de poursuivre leur propre développement de la plateforme
Indépendamment d'Oracle

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Face à la négligence manifeste de la firme de Larry Ellison à l’égard de la plateforme Java, plusieurs développeurs et évangélistes Java et Java EE d’Oracle ont décidé de se séparer de l’entreprise, afin de mieux faire avancer les communautés Java et Java EE.

Il y a quatre semaines, certains de ces développeurs qui ont décidé de suivre leur propre voie se sont réunis au sein d’un même groupe appelé Java EE Guardians, pour lancer une pétition adressée à la haute direction d’Oracle. Ce groupe de partisans de Java EE a également vu certaines organisations et personnages imminents rejoindre leur cause. C’est le cas notamment de James Gosling, le concepteur de Java.

Se disant « préoccupés par le manque d’engagement actuel d’Oracle vis-à-vis de Java EE », les Java EE Guardians se disent déterminés à faire tout ce qui est en leur pouvoir « pour préserver les intérêts de la communauté Java EE ». Pour cela, ils ont publié un plan d’action qui prévoit entre autres de poursuivre dans une certaine mesure le développement de Java EE. Il s’agit notamment de travailler sur des fonctionnalités qui sont censées être dans Java EE 8. Le groupe de partisans de la plateforme met en avant les fonctionnalités relatives à la sécurité, Java Message Service, et Jax-RS. Et ce, disent-ils, en travaillant en collaboration avec des fournisseurs tels que Red Hat, IBM, Tomitribe et Payara.

Les fournisseurs en question - Red Hat, IBM, Tomitribe et Payara – ont annoncé la semaine dernière, lors de la conférence DevNation pour l’open source, une initiative baptisée MicroProfile. Il s’agit d’un projet de collaboration pour poursuivre le développement de l’édition entreprise de la plateforme Java, et ce, indépendamment d’Oracle.

Dans les deux cas, il ne s’agit pas de forks de Java EE, mais de projets dont l’objectif est de faire avancer la plateforme existante en apportant leurs propres améliorations. Quant à la question de créer un fork Java EE, Reza Rahman, l’un des leaders de Java EE Guardians et ancien évangéliste Java EE chez Oracle affirme qu’un fork de Java EE dans « le sens open source pure » serait « beaucoup trop risqué d'un point de vue juridique ». « Ce qui peut être fait est de recréer des API à partir de zéro sans utiliser des API Java EE existantes. Cela est à la fois dur et très regrettable, car les API Java EE sont tellement répandues », ajoute-t-il.

Pour revenir à l’initiative MicroProfile, son but est d’apporter les microservices à Java EE. Autrement dit, il s’agira de rendre plus facile pour les développeurs d'utiliser des technologies et API Java EE familières pour construire des applications microservices. MicroProfile est donc une extension de la plateforme Java EE, misant sur les mêmes technologies et normes, mais de façon adaptée pour la construction de microservices, mais également pour la décomposition des applications existantes en microservices.

Une application en microservices est une application découpée en plusieurs petits composants. Chaque composant est pensé de sorte à être développé, déployé, exécuté et géré séparément des autres composants. L’application sera donc l’assemblage de chaque microservice. Cette approche est en contraste avec les applications traditionnelles monolithiques qui sont entièrement développées en une seule pièce. Les différents composants d’une architecture en microservices pourront donc communiquer entre eux via des API accessibles sur http, grâce à des outils et techniques familiers aux développeurs.

Parmi les avantages des microservices, on note la modifiabilité. Étant donné que le code d’un microservice est autonome de celui des autres, une mise à jour d’un composant n’impacte pas les autres microservices. L’indépendance entre les différents services favorise surtout le développement de chaque composant en même temps, ce qui est beaucoup plus difficile avec les applications traditionnelles.

MicroProfile est donc un projet assez ambitieux pour l’avenir de Java EE. Il faut également noter que si une Java EE 8 est attendue à la mi-2017, ce qui ne serait d’ailleurs pas possible d’après les partisans de la plateforme, la première version de MicroProfile est annoncée vers le mois de septembre. Celle-ci devrait étendre Java EE avec une base initiale de capacités de microservices autour de Jax-RS (Java API for RESTful Services), CDI (Contexts and Dependency Injection) et Java API for JSON Processing (JSON-P). Pour aider à étoffer cette première version de MicroProfile, les développeurs sont invités à rejoindre le groupe ou voter, sur le site microprofile.io, pour les technologies qu’ils aimeraient y voir.

Sources : Plan d’action de Java EE Guardians, Red Hat, IBM, Payara, microprofile.io

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 06/07/2016 à 0:35
Espérons qu'Oracle lâche Java. C'est la meilleure chose qui pourrait arriver, désormais.
Avatar de Cafeinoman Cafeinoman - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 06/07/2016 à 7:19
Au moins, ça met la pression sur oracle. Il faut simplement espérer que quand tous les recours de la plainte contre google seront épuisé, ils prennent conscience que jouer les pattern troll avec java ne leur rapportera rien, et ouvrent le langage.

Pour ce qui est de l'initiative microprofile en elle même, c'est une bonne idée. Après, concrètement, est-ce que ca ne va pas se traduire par une standardisation de wildfly swarm, en amélioré ? Pas que ca me gêne, au contraire...
Avatar de JackJnr JackJnr - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 06/07/2016 à 9:10
C'était sûr qu'un langage aussi répandu que Java serait quoi qu'il arrive soutenu par de gros acteurs de l'industrie. Il est probable que dans les 5 années qui arrivent Java souffre un peu, mais ça ne sera qu'un petit caillou au final
Avatar de Kasko Kasko - Membre averti https://www.developpez.com
le 06/07/2016 à 13:16
Voilà qui est rassurant.Sinon c'est flippant d'apprendre qu'un langage comme JAVA est sur le point d'arriver à la fin de ses jours.Un moment,j'étais convaincu que je suis fort en PHP mais depuis que j'ai découvert les technos offertes par JAVA je ne programme plus en PHP voire oublier certaines techniques.Quand j'ai appris la mauvaise nouvelle d'abandon de JAVA,je me suis posé un certains nombre de questions du genre : Que deviendraient les boîtes qui tournent essentiellement sur JAVA dans 5 ans?Que serait d'ici 2 ans l'avenir de ceux qui se sont spécialisés en JAVA durant leur formation et ceux qui ne connaissent que ça comme langage?Bref,je dirai chapeau à ces gens là qui ont décidé de faire évoluer cette fameuse plateforme.

Quant à MicroProfile très bonne initiative.
Au passage,je profite pour demander le sens de fork Java EE.
Avatar de FatAgnus FatAgnus - Membre habitué https://www.developpez.com
le 06/07/2016 à 13:30
Dire que Sun a failli être racheté par IBM, je regrette que cela ne soit pas arrivé.

Sun a détruit toutes les technologies open source de Sun :

  • OpenOffice => mort. Fork : LibreOffice ;
  • OpenSolaris => mort. Forks Illumos, OpenIndiana et OpenZFS ;
  • Java EE => mort ;
  • MySQL toujours en développement, mais des forks existent : MariaDB et Percona Server ;
  • Java => toujours en développement, mais au ralentit.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 06/07/2016 à 13:39
Sans parler d'OpenSparc. Et de Hudson, que son fork Jenkins a fait totalement oublier, et de l'équipe JRuby qui s'est tiré de chez Sun/Oracle dès les premiers jours après le rachat.
Avatar de Pierre Louis Chevalier Pierre Louis Chevalier - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 06/07/2016 à 19:08
Avatar de LSMetag LSMetag - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 06/07/2016 à 23:50
Citation Envoyé par Pierre Louis Chevalier Voir le message
D'une part c'est sur DVP.com qui n'est pas un jobboard "officiel" pour les recruteurs. Et bon, il y a tellement de vieilles applis Java à maintenir, sans compter que les mauvaises rumeurs sur Oracle sont plutôt récentes.
Pour le moment, je ne me risquerai pas à commencer un projet en J2EE. Trop d'incertitudes, cycles de développements "étranges", support de qualité médiocre.

Et si l'on fait la moyenne de tous les Jobboard "officiels", .NET est 2ème derrière Java.
Avatar de Pierre Louis Chevalier Pierre Louis Chevalier - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 07/07/2016 à 0:16
C'est quoi un "jobboard officiel" ? un jobboard en déclin avec 50 à 400 offres développeurs la ou developpez en propose 15 000 ? Si tu va sur http://emploi.developpez.com tu verra qu'il y à déjà tous le monde...
Il y à même un "jobboard" officiel comme tu dis qui propose plus que 23 offres développeurs, bref la misère...
Ca bouge vite l'informatique, il faut pas s'endormir sur des vieilles marques qui sont dépassées...
Avatar de LSMetag LSMetag - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 07/07/2016 à 1:56
Citation Envoyé par Pierre Louis Chevalier Voir le message
C'est quoi un "jobboard officiel" ? un jobboard en déclin avec 50 à 400 offres développeurs la ou developpez en propose 15 000 ? Si tu va sur http://emploi.developpez.com tu verra qu'il y à déjà tous le monde...
Il y à même un "jobboard" officiel comme tu dis qui propose plus que 23 offres développeurs, bref la misère...
Ca bouge vite l'informatique, il faut pas s'endormir sur des vieilles marques qui sont dépassées...
Ok je garde ça sous le coude. N'empêche que sur ces jobboards "officiels", j'avais tellement d'appels que je devais m'y reprendre à 3 fois pour pisser le matin (à 8h).
Contacter le responsable de la rubrique Accueil