Des partisans de Java EE soutenus par Red Hat et IBM décident de poursuivre leur propre développement de la plateforme
Indépendamment d'Oracle

Le , par Michael Guilloux

125PARTAGES

6  0 
Face à la négligence manifeste de la firme de Larry Ellison à l’égard de la plateforme Java, plusieurs développeurs et évangélistes Java et Java EE d’Oracle ont décidé de se séparer de l’entreprise, afin de mieux faire avancer les communautés Java et Java EE.

Il y a quatre semaines, certains de ces développeurs qui ont décidé de suivre leur propre voie se sont réunis au sein d’un même groupe appelé Java EE Guardians, pour lancer une pétition adressée à la haute direction d’Oracle. Ce groupe de partisans de Java EE a également vu certaines organisations et personnages imminents rejoindre leur cause. C’est le cas notamment de James Gosling, le concepteur de Java.

Se disant « préoccupés par le manque d’engagement actuel d’Oracle vis-à-vis de Java EE », les Java EE Guardians se disent déterminés à faire tout ce qui est en leur pouvoir « pour préserver les intérêts de la communauté Java EE ». Pour cela, ils ont publié un plan d’action qui prévoit entre autres de poursuivre dans une certaine mesure le développement de Java EE. Il s’agit notamment de travailler sur des fonctionnalités qui sont censées être dans Java EE 8. Le groupe de partisans de la plateforme met en avant les fonctionnalités relatives à la sécurité, Java Message Service, et Jax-RS. Et ce, disent-ils, en travaillant en collaboration avec des fournisseurs tels que Red Hat, IBM, Tomitribe et Payara.

Les fournisseurs en question - Red Hat, IBM, Tomitribe et Payara – ont annoncé la semaine dernière, lors de la conférence DevNation pour l’open source, une initiative baptisée MicroProfile. Il s’agit d’un projet de collaboration pour poursuivre le développement de l’édition entreprise de la plateforme Java, et ce, indépendamment d’Oracle.

Dans les deux cas, il ne s’agit pas de forks de Java EE, mais de projets dont l’objectif est de faire avancer la plateforme existante en apportant leurs propres améliorations. Quant à la question de créer un fork Java EE, Reza Rahman, l’un des leaders de Java EE Guardians et ancien évangéliste Java EE chez Oracle affirme qu’un fork de Java EE dans « le sens open source pure » serait « beaucoup trop risqué d'un point de vue juridique ». « Ce qui peut être fait est de recréer des API à partir de zéro sans utiliser des API Java EE existantes. Cela est à la fois dur et très regrettable, car les API Java EE sont tellement répandues », ajoute-t-il.

Pour revenir à l’initiative MicroProfile, son but est d’apporter les microservices à Java EE. Autrement dit, il s’agira de rendre plus facile pour les développeurs d'utiliser des technologies et API Java EE familières pour construire des applications microservices. MicroProfile est donc une extension de la plateforme Java EE, misant sur les mêmes technologies et normes, mais de façon adaptée pour la construction de microservices, mais également pour la décomposition des applications existantes en microservices.

Une application en microservices est une application découpée en plusieurs petits composants. Chaque composant est pensé de sorte à être développé, déployé, exécuté et géré séparément des autres composants. L’application sera donc l’assemblage de chaque microservice. Cette approche est en contraste avec les applications traditionnelles monolithiques qui sont entièrement développées en une seule pièce. Les différents composants d’une architecture en microservices pourront donc communiquer entre eux via des API accessibles sur http, grâce à des outils et techniques familiers aux développeurs.

Parmi les avantages des microservices, on note la modifiabilité. Étant donné que le code d’un microservice est autonome de celui des autres, une mise à jour d’un composant n’impacte pas les autres microservices. L’indépendance entre les différents services favorise surtout le développement de chaque composant en même temps, ce qui est beaucoup plus difficile avec les applications traditionnelles.

MicroProfile est donc un projet assez ambitieux pour l’avenir de Java EE. Il faut également noter que si une Java EE 8 est attendue à la mi-2017, ce qui ne serait d’ailleurs pas possible d’après les partisans de la plateforme, la première version de MicroProfile est annoncée vers le mois de septembre. Celle-ci devrait étendre Java EE avec une base initiale de capacités de microservices autour de Jax-RS (Java API for RESTful Services), CDI (Contexts and Dependency Injection) et Java API for JSON Processing (JSON-P). Pour aider à étoffer cette première version de MicroProfile, les développeurs sont invités à rejoindre le groupe ou voter, sur le site microprofile.io, pour les technologies qu’ils aimeraient y voir.

Sources : Plan d’action de Java EE Guardians, Red Hat, IBM, Payara, microprofile.io

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de kiprok
Membre averti https://www.developpez.com
Le 18/08/2017 à 15:20
Tandis que certains alchimistes cherchent à transformer le plomb en or, Oracle lui, pour faire le malin, transforme tout ce qu'il touche en plomb... (opensolaris/mysql/openoffice/java)
11  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 06/07/2016 à 0:35
Espérons qu'Oracle lâche Java. C'est la meilleure chose qui pourrait arriver, désormais.
6  0 
Avatar de 23JFK
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/07/2016 à 17:46
Qu'en pensez-vous ?

Que Larry Ellison est en train d'appliquer une grosse quantité de vaseline sur la rondelle du département java.
6  0 
Avatar de disedorgue
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 08/07/2016 à 10:57
On se croirait dans une vrai tragédie grec:

Un Dieu (Sun), créa le café (Java), un Oracle s'en empara pour chercher à le soustraire à la vue des Hommes...
Certains nouveaux Titans (IBM,Redhat,...) mécontents du comportement de l'oracle se concertent pour aider ces pauvres hommes à récupérer leur café...

A quand la suite

6  0 
Avatar de fabien29200
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 07/07/2016 à 16:14
On peut déjà imaginer les nouveaux projets :

- Porter plainte contre Google parce qu'ils ont créé une classe Collections2 dans Guava (qui est clairement une violation de droit d'auteur rapport à la la classe Collections de la JVM)

- Faire breveter tous les noms de projets commençant ou finissant par "J" et réclamer des royalties à tous les projets qui sont dans ce cas

- Inclure la base de données Oracle dans la JRE

5  4 
Avatar de Cafeinoman
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 06/07/2016 à 7:19
Au moins, ça met la pression sur oracle. Il faut simplement espérer que quand tous les recours de la plainte contre google seront épuisé, ils prennent conscience que jouer les pattern troll avec java ne leur rapportera rien, et ouvrent le langage.

Pour ce qui est de l'initiative microprofile en elle même, c'est une bonne idée. Après, concrètement, est-ce que ca ne va pas se traduire par une standardisation de wildfly swarm, en amélioré ? Pas que ca me gêne, au contraire...
3  0 
Avatar de JackJnr
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 06/07/2016 à 9:10
C'était sûr qu'un langage aussi répandu que Java serait quoi qu'il arrive soutenu par de gros acteurs de l'industrie. Il est probable que dans les 5 années qui arrivent Java souffre un peu, mais ça ne sera qu'un petit caillou au final
3  0 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 07/07/2016 à 0:16
C'est quoi un "jobboard officiel" ? un jobboard en déclin avec 50 à 400 offres développeurs la ou developpez en propose 15 000 ? Si tu va sur http://emploi.developpez.com tu verra qu'il y à déjà tous le monde...
Il y à même un "jobboard" officiel comme tu dis qui propose plus que 23 offres développeurs, bref la misère...
Ca bouge vite l'informatique, il faut pas s'endormir sur des vieilles marques qui sont dépassées...
3  0 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 07/07/2016 à 17:06
Ce qui est génial dans la communication de Oracle, c'est son respect et sa grande transparence envers la communauté des utilisateurs...

Personnellement, j'adore cette pointe de flou (Oracle travaille avec des partenaires clé de JAVA... Des partenaires qui ne sont pas nommés... Par contre, le public sait que certains gros "partenaires clé" se sont désolidarisé de Oracle et développent de leur côté), cela laisse planer le doute et ajoute du suspense à l'affaire

Mais pourquoi donc est-ce que Oracle n'indique pas clairement qui sont ces "partenaires clé"?
3  0 
Avatar de LSMetag
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 08/07/2016 à 14:10
Citation Envoyé par Pierre Louis Chevalier Voir le message
Heureusement qu'on est pas au chomage à 31 ans pour cause de "vieillesse"
Tu sais, quand on dépasse les 30 ans, certains employeurs nous considèrent déjà comme "vieux". Les jeunes diplômés sont plus malléables et crédules.
3  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web