Linux : bientôt la fin du support de matériel 32 bits ?
Ubuntu Desktop et Server pourraient ne plus proposer d'images 32 bits dès octobre 2016

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
La majorité des systèmes d'exploitation récents disposent d'une version 32 et 64 bits. D'autres systèmes existent d’ailleurs uniquement en version 64 bits. C'est le cas de Mac OS X d’Apple depuis la version 10.8 « Mountain Lion », même si le système reste rétrocompatible avec les applications 32 bits. Chez Microsoft par exemple, depuis 2012, la version 64 bits est imposée aux utilisateurs professionnels désireux d'installer les produits cloud.

Les systèmes 64 bits présentent bien évidemment des avantages par rapport aux 32 bits. Avec les systèmes 32 bits par exemple, sans des techniques telles que l'extension d'adresse physique (EAP), il n'est pas possible d'adresser plus de 4 Go de mémoire centrale. La technique EAP se réfère à une fonctionnalité des processeurs x86 qui permet d'adresser jusqu'à 64 Gio de mémoire physique sur des systèmes 32 bits (limités à 4 Gio sans EAP), pourvu que le système d'exploitation le supporte.

Si les processeurs 32 bits présentent cette limitation, ceux de 64 bits peuvent, quant à eux, adresser 16 exbioctets (264 octets) de mémoire. C’est pourquoi, dès qu'il y a plus de 4 Go sur une machine, la mémoire au-delà de 4 Go ne sera directement adressable qu'en 64 bits. Un inconvénient des processeurs 64 bits est le fait que le passage de 32 bits à 64 bits augmente la consommation de mémoire. Ce qui pourrait, entre autres raisons, justifier le maintien des systèmes 32 bits.

Toutefois, la tendance à l’abandon du support des systèmes 32 bits semble générale chez les distributions Linux en particulier. En décembre dernier, Google a annoncé la fin du support de Chrome sur Linux 32 bits, notamment Ubuntu Precise (12.04), et Debian 7 (Wheezy). Comme l’expliquait la société en ce moment, cela vise à fournir la meilleure expérience pour les versions Linux les plus utilisées. Google a toutefois rassuré que son navigateur va continuer à fonctionner sur ces plateformes, sauf que celles-ci ne recevront plus de mises à jour et correctifs de sécurité.

Avec la sortie de Fedora 24 le mois dernier, la distribution Linux a également pris cette direction. Si Fedora Workstation propose encore des versions 32 bits, Fedora Server, quant à lui, n’offre plus d’image 32 bits. Les développeurs du projet ont également fait savoir qu’ils ne souhaitent plus supporter les images 32 bits, ce qui laisse croire que cette distribution Linux pourrait complètement s’en débarrasser dans les versions à venir.

Le problème, c’est que créer des images pour du matériel qui ne peut pas exécuter des logiciels 64 bits est devenu coûteux pour les développeurs qui doivent consacrer du temps et des efforts pour les tester, mais également en assurer la maintenance. C’est d’ailleurs ce que mentionne Dimitri John Ledkov du projet Ubuntu. Dans un récent message dans la liste de diffusion du projet, Ledkov a donc proposé un plan pour réduire les installations de versions 32 bits, afin d’arriver à la fin de leur support.

Le plan sera amorcé dès Ubuntu 16.10 censé débarquer en octobre 2016, d’après la numérotation de cette mouture. À travers sa proposition, Ledkov suggère de ne plus offrir de version 32 bits aussi bien pour Ubuntu Desktop que pour Ubuntu Server. Toutefois, il envisage de continuer à fournir le port i386 (relatif aux applications 32 bits), afin de supporter Multi-arch et les applications tierces existantes qui ne sont disponibles que sous forme de binaires i386. Pour information, Multi-arch vous permet d'installer des bibliothèques de paquets venant de différentes architectures sur un même système. Cela permet le plus souvent d'installer à la fois des logiciels 32 et 64 bits sur la même machine, tout en conservant une résolution des dépendances automatique correcte.

Ce support sera maintenu jusqu’à Ubuntu 18.04 LTS. À partir de la version 18.10 d’Ubuntu, c’est-à-dire en octobre 2018, Ubuntu pourrait alors mettre fin à tout support des logiciels 32 bits. Dès ce moment, Ledkov explique que les utilisateurs ne pourront exécuter les applications i386 existantes que dans une machine virtuelle ou un conteneur.

La version la plus récente, Ubuntu 16.04, bénéficiant d’un support à long terme (LTS), les utilisateurs pourront toujours exécuter leurs applications 32 bits sur cette mouture, au moins jusqu’en avril 2021.

Source : Liste de diffusion Ubuntu

Et vous ?

Que pensez-vous du fait de mettre fin au support des matériels et logiciels 32 bits ?

Voir aussi :

Forum Libres & Open source
Forum Linux


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de grigric grigric - Membre du Club https://www.developpez.com
le 04/07/2016 à 15:08
Linux ne se imite pas à Ubuntu et Fedora... Les sociétés qui fournissent des Linux se limitent au 32.... pas d'info des autres distribs, genre Debian...
Avatar de saint_win saint_win - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 04/07/2016 à 15:52
Zuut je venais d'installer Ubuntu Mate sur mon Raspberry pi 2 :-( J'espère que Debian ne va pas faire la meme chose car qu'elle distrib pour la Raspberry pi 2 pourra t on installer? Il faudra passer a une Raspberry 3 obligatoirement ?? C'est franchement dommage.
Avatar de dourouc05 dourouc05 - Responsable Qt https://www.developpez.com
le 04/07/2016 à 16:15
@saint_win : le texte est lapidaire sur ce point, mais ce sont les architectures "de bureau" x86/i386/i586 (selon les gens, les noms donnés changent un peu, pour désigner la même réalité d'aujourd'hui) qui tombent en désuétude (une très grosse partie du parc informatique tourne maintenant sur du x86_64), ça ne concerne pas vraiment le monde de l'embarqué comme ARM.
Avatar de disedorgue disedorgue - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 04/07/2016 à 17:35
Bonjour,

Il y a au moins une bonne nouvelle dans tout ça: on ne sera plus ennuyé par les demandes de mise à jours
Avatar de squizer squizer - Membre habitué https://www.developpez.com
le 05/07/2016 à 9:17
On a des noyaux 64 bits depuis 2001, il serait temps de se débarrasser du 32 bits dans les cas classiques
Avatar de grigric grigric - Membre du Club https://www.developpez.com
le 05/07/2016 à 12:13
@squizer: je ne vais pas jeter mes vieilles machine en x86 juste parcequ'elles ne font pas du 64, tant qu'elles fonctionnent et font leur travail correctement, pourquoi les changer ?
Avatar de SkyZoThreaD SkyZoThreaD - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 05/07/2016 à 12:40
On parle d'open source, rien ne t'empêche de compiler tout en 32b.
Avatar de esperanto esperanto - Membre averti https://www.developpez.com
le 05/07/2016 à 16:54
Il existe des distributions spécialement conçues pour continuer de fonctionner avec du matériel ancien.
Au lieu de vouloir absolument faire tourner la dernière Ubuntu sur un 386 (j'exagère à peine) essayons plutôt de tirer parti, pour une fois, de la multiplicité des distributions à ce point décriée et utilisons la bonne distribution. Par contre c'est vrai que ce sera plus probablement LXDE que KDE-Plasma5, mais si c'est pour un serveur, quelle importance?
Avatar de RaphaelG RaphaelG - Membre habitué https://www.developpez.com
le 06/07/2016 à 1:38
Citation Envoyé par esperanto  Voir le message
Il existe des distributions spécialement conçues pour continuer de fonctionner avec du matériel ancien.
Au lieu de vouloir absolument faire tourner la dernière Ubuntu sur un 386 (j'exagère à peine) essayons plutôt de tirer parti, pour une fois, de la multiplicité des distributions à ce point décriée et utilisons la bonne distribution. Par contre c'est vrai que ce sera plus probablement LXDE que KDE-Plasma5, mais si c'est pour un serveur, quelle importance?

Oui mais beaucoup des distros spécialisées dans les ordinosaures sont basées sur d'autres distros. Dans le lien que tu donnes, c'est le cas d'HandyLinux et d'antiX qui sont construites à partir de Debian.
Et si Debian abandonne aussi l'archi 32bit ...
Mais je ne crois pas que Debian abandonne l'archi 686 dans un avenir proche.
Par contre la disparition de paquet comme Chrome en 32bit ...
Avatar de esperanto esperanto - Membre averti https://www.developpez.com
le 06/07/2016 à 7:29
Citation Envoyé par RaphaelG  Voir le message
Oui mais beaucoup des distros spécialisées dans les ordinosaures sont basées sur d'autres distros. Dans le lien que tu donnes, c'est le cas d'HandyLinux et d'antiX qui sont construites à partir de Debian.
Et si Debian abandonne aussi l'archi 32bit ...
Mais je ne crois pas que Debian abandonne l'archi 686 dans un avenir proche.
Par contre la disparition de paquet comme Chrome en 32bit ...

Le jour où Debian abandonnera le 32 bits, rien n'empêchera ces distributions de forker pour de bon, de cesser à se synchroniser systématiquement (si tant est qu'elles le fassent)
Elles construiront alors elles-mêmes les nouveaux paquets, à partir des sources téléchargées sur les sites des logiciels eux-mêmes.
A condition bien sûr que ces sources compilent encore en 32 bits, mais j'imagine que les environnements de bureau conçus pour les petites config, comme xfce ou lxde, continueront de le faire. Mais un éventuel KDE6 ou Gnome4 pourraient arrêter de le faire et vues les exigences des versions actuelles, on pourrait difficilement le leur reprocher. S'agit pas non plus de faire tourner Plasma 5 sur 386.
Offres d'emploi IT
Responsable transverse - engagement métiers H/F
Safran - Ile de France - Corbeil-Essonnes (91100)
Expert décisionnel business intelligence H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Consultant sap finance/controlling H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil