Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La technologie Autopilot serait-elle à l'origine d'un accident mortel d'une voiture Tesla Model S ?
Une enquête préliminaire a été ouverte

Le , par Miary

142PARTAGES

5  0 
L’organisme chargé de la sécurité routière américaine, la NHTSA, a ouvert une enquête préliminaire pour contrôler l’efficacité du système de pilotage automatique utilisé par le constructeur automobile Tesla pour ses modèles récents. Cette enquête vient après qu’un propriétaire de Tesla Model S soit décédé à la suite d’un accident sur une autoroute aux États-Unis.

Le conducteur, du nom de Joshua D. Brown, conduisait sa Model S, en enclenchant le système de pilotage automatique, quand il fut coupé par un camion qui a tourné à gauche du véhicule, au niveau d’une intersection. À l’heure actuelle, l’origine de l’accident n’a pas encore pu être définie, mais ce qui est sûr c’est que la manœuvre du poids lourd a été subite au point que la technologie Autopilot, et encore moins le conducteur n’ont pu enclencher à temps le système de freinage.

Étant informé sur l’enquête préliminaire, Tesla a affirmé qu’il a fallu 210 millions de kilomètres avant qu’un accident mortel se produise à bord d’un de ses véhicules autonomes alors que, d’après les statistiques, il y aurait un mort tous les 151 millions de kilomètres sur les routes américaines. Le constructeur automobile a aussi affirmé qu’enclencher le système de pilotage automatique n’exempte pas le conducteur de poser les mains sur le volant. Cela est d’autant plus recommandé, d’après Tesla, vu que cette technologie est encore en développement.

Ce n’est pas la première fois que la technologie Autopilot est pointée du doigt dans un accident. C’est le cas notamment d’un propriétaire d’une Tesla X qui a affirmé qu’en enclenchant le mode pilotage automatique, sa voiture s’est comportée d’une manière bizarre et a fini par foncer toute seule dans un mur de parking. Après analyse du journal de bord du véhicule accidenté, Tesla avait alors affirmé que le système de pilotage automatique n’a pas été enclenché avant l’accident. Mais cette fois-ci, le constructeur reconnaît que sa technologie Autopilot ne serait pas encore totalement efficace.

Mieux comprendre les fonctionnalités de la technologie Autopilot du constructeur Tesla

Le système de pilotage automatique permet à un véhicule, de marque Tesla, de suivre parfaitement la route. Il n’est pas activé automatiquement. Si le conducteur actionne le clignotant, le véhicule va changer automatiquement de voie. Il dispose aussi d’un régulateur de vitesse dynamique qui permet d’adapter la vitesse selon le trafic. Cette technologie dispose aussi d’une fonctionnalité qui permet de contrôler numériquement le moteur, le volant et les freins afin d’éviter les collisions frontales et latérales ainsi que les sorties de route. Avec cette dernière fonctionnalité, comment se fait-il alors que la voiture de Joshua ne se soit pas arrêtée à temps en voyant le semi-remorque qui a roulé perpendiculairement ?

Selon Tesla, le fond du ciel était très lumineux, au moment de l’accident, il se pourrait alors que les capteurs n’aient pas remarqué le côté blanc de la remorque. Dans les mêmes conditions et en mode manuel, le conducteur aurait-il pu échapper à l’accident ? Il n’est pas facile de répondre à cette question tant que les circonstances de l’accident ne sont pas élucidées. Quoi qu’il en soit, le système de pilotage automatique est censé apporter plus de sécurité aux passagers par rapport à la conduite manuelle. En effet, la technologie utilise de nombreux capteurs, détectant ainsi le moindre obstacle, du moins si les capteurs fonctionnent bien. Ce qui n’est pas le cas de la vigilance humaine qui peut être détournée assez facilement.

À ce propos justement, quelques semaines auparavant, le constructeur automobile a déclaré que les capteurs utilisés par son système de pilotage automatique ne détectent pas tous les obstacles, surtout quand ils sont très fins. La portée des capteurs est aussi limitée, ils ne peuvent pas détecter les obstacles qui se trouvent au-dessus du toit et en dessous du tableau de bord. En d’autres termes, le « champ de vision » des capteurs se limite donc au niveau du parebrise. On comprend donc mieux pourquoi Tesla insiste tant sur le fait qu’enclencher le mode pilotage automatique ne signifie pas que le conducteur enlève ses mains du volant. Toutefois, il n’écarte pas des améliorations sur sa technologie Autopilot.

Il faut attendre la fin de l’enquête préliminaire de l’agence pour la sécurité routière américaine pour savoir si des correctifs et des améliorations seront apportés au système de pilotage automatique de Tesla. Si la défaillance vient du capteur, le constructeur automobile pourrait aussi rappeler ses véhicules pour une révision des capteurs.

Si on se base sur la déclaration de Tesla, Autopilot est une technologie en voie de développement, elle peut donc présenter certaines failles. Or la sécurité des passagers à bord est un des atouts des véhicules utilisant une intelligence artificielle. Le système de pilotage automatique, conçu par Tesla, serait-il à l’origine de cet accident mortel ou est-ce que cela serait dû à un manque de vigilance de la part du conducteur ? Il faut attendre la conclusion de l’enquête préliminaire pour déterminer les responsabilités dans cet accident qui a coûté la vie à un conducteur de Tesla Model S.

À l’ère où l’intelligence artificielle intègre le monde automobile, Tesla affirme que le pilotage automatique reste une technologie en développement. Il peut présenter des failles. Cependant, s’il est supervisé par un conducteur, il améliore considérablement la sécurité à bord et réduit les efforts à fournir par le conducteur. Est-ce une manière pour Tesla de reconnaître que son système de pilotage automatique pourrait bien être à l’origine de cet accident ?

Sources : Tesla Motors, The Washington Post

Et vous ?

Que pensez-vous de la technologie Autopilot ?

Voir aussi :

Certains constructeurs d'autos collectent des données à distance sur les voitures, ce que la police pourrait réclamer à des fins d'application de la loi.

ekin Patrol, une voiture de police intelligente dotée d'un système de reconnaissance faciale et testée en Europe et au Moyen-Orient

Toyota annonce un partenariat avec Microsoft pour développer des services de voiture connectée basés sur la plateforme de cloud Microsoft Azure

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de dk
Membre actif https://www.developpez.com
Le 23/01/2017 à 22:24
J'aimerai bien connaître le protocole utilisé par les équipes d'enquêteurs, parce que j'ai du mal à croire qu'en 6 mois les mecs ils soient capables d'analyser et de tester tout le système du pilotage automatique, de la conception à la réalisation, et de déclarer que tout est OK. Est-ce qu'ils ont au moins tenté de reproduire l'accident ? En l'état la conclusion de l'enquête est étrangement favorable.
7  0 
Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 04/07/2016 à 12:09
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Etant donné que la technologie Autopilot est une machine learning, on peut considérer qu'elle sera ad vitam aeternam en développement car en évolution permanente.
Je trouve que c'est un argument foireux de la part de Tesla pour se couvrir de 100% des situations.

Les questions à se poser sont :
* la technologie est elle fiable à 100% ou non ? (question rhétorique)
* si ce n'est pas le cas, les clients et les autorités en sont elles suffisamment informées ?
Quand on voit la complexité des normes avioniques, où les avions évoluents dans un environnement "simple" (énormément surveillé par le contrôle aérien, pas d'obstacle fixes ni d'impondérable du type animal qui traverse la route...) Il faudrait des normes beaucoup plus strictes pour de l'IA sur route.

Si on impose ce genre de certifications, je ne suis pas sûr qu'autant de monde se lancerait dans la voiture autonome... Et surtout ça évoluerait beaucoup moins vite!
5  0 
Avatar de berceker united
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 10/08/2016 à 9:45
Après l'accident mortel avec une voiture auto-piloté, il fallait bien trouver une histoire ou cette fonction a sauvé une personne.
Il aurait pu se garer sur le coté et appeler les secours vu qu'il était conscient jusqu'à l'hôpital qui se trouve à environs 30 kilomètre. Donc cette histoire c'est de la COM .
5  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 04/07/2016 à 13:35
Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
Parce qu'en tant que conducteur automobile je dois détecter la voiture qui est devant moi , derrière sur les côtés à des vitesses différentes
Si seulement il n'y avait que les voitures.
Il ne faut pas oublier les motos qui roulent entre les fils, les vélos, les piétons, les revêtements de routes variables, la qualité des marquages au sol variable et parfois inexistante, les panneaux de signalisation, les feux tricolores parfois en panne, les travaux, les bus (prioritaires en ville quand ils quittent un arrêt), etc, etc, etc.

Une voiture 100% autonome, je n'y crois pas mais alors pas du tout.
Parler de semi autonomie me semble plus juste : sur l'autoroute, par exemple, car se sont des routes en espace clos maîtrisé, avec la possibilité d'y mettre des capteurs sur la route en complément de ceux des véhicules, etc.

Qu'on lâche un peu une Google Car sur une route de campagne par temps de pluie, ou en montagne en hivers ou encore dans le centre ville d'une cité médiévale (dans le vieux Lyon, par exemple).
Je serai vraiment curieux de voir le résultat
4  0 
Avatar de andry.aime
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 04/07/2016 à 7:47
Citation Envoyé par Miary Voir le message
vu que cette technologie est encore en développement.
Je croyais que c'est déjà en production, la victime est donc un bêta-testeur.
3  0 
Avatar de Omote
Membre averti https://www.developpez.com
Le 10/08/2016 à 17:04
Sur quoi on se base pour dire qu'il a eu la vie sauve? Il s'est rendu à l’hôpital par ses propres moyens mais rien ne dit que si il s'était simplement arrêté et avait appelé les urgences, le résultat aurait été différent.

Il faut arrêter la démagogie autour du système de Tesla. Ce n'est pas un auto pilote mais un système d'aide à la conduite. Tesla a mal choisi son nom (probablement volontairement) et il en résulte que les conducteurs ne comprenant pas la nuance mettent leur vie en danger en étant moins alerte et se permettant des fantaisies (comme regarder un DVD en conduisant...).

Oui la véritable auto autonome et les drones automatisés feront très probablement parties de notre avenir pas trop lointain. Très probablement avec beaucoup d'avantages mais le jour n'est pas encore arrivé.
3  0 
Avatar de Paul_Le_Heros
Membre actif https://www.developpez.com
Le 04/07/2016 à 5:20
Alors : l'objet intelligent tue, et/ ou s'il est connecté, il vous dénonce. Le beau futur !
3  1 
Avatar de berceker united
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 11/08/2016 à 12:12
- Bonjour Gendarmerie nationale veuillez souffler dans le ballon
- biippp!... Vous êtes à 128 grammes d'alcool par litre dans le sang.
- Oui mais c'est la voiture qui conduit toute seul donc c'est elle qui doit souffler dans le ballon monsieur l'agent !
2  0 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 02/07/2016 à 12:33
Si on se base sur la déclaration de Tesla, Autopilot est une technologie en voie de développement, elle peut donc présenter certaines failles
Sidérant! Parce que pour certains, une fois développée, une technologie ne présentent plus de failles???

Là, il faut changer de métier parce que avec ce genre de discours, il va y avoir des milliers de morts...
1  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 04/07/2016 à 10:50
Citation Envoyé par Miary Voir le message
Le constructeur automobile a aussi affirmé qu’enclencher le système de pilotage automatique n’exempte pas le conducteur de poser les mains sur le volant. Cela est d’autant plus recommandé, d’après Tesla, vu que cette technologie est encore en développement.
Etant donné que la technologie Autopilot est une machine learning, on peut considérer qu'elle sera ad vitam aeternam en développement car en évolution permanente.
Je trouve que c'est un argument foireux de la part de Tesla pour se couvrir de 100% des situations.

Les questions à se poser sont :
* la technologie est elle fiable à 100% ou non ? (question rhétorique)
* si ce n'est pas le cas, les clients et les autorités en sont elles suffisamment informées ?
1  0