Marché des PC : Linux franchit la barre des 2 % d'après Net Applications
Un exploit pour le système qui est un peu plus populaire chez les IT pros

Le , par Michael Guilloux

20PARTAGES

7  1 
Le mois de juin vient de se terminer, et les statistiques définitives de Net Applications pour ce mois sont donc prêtes. Pour rappel, Net Applications est un cabinet spécialisé dans l’analyse du trafic web et ses chiffres font partie des plus consultés quand on veut se faire une idée sur le taux d’adoption de différentes technologies : navigateurs web, systèmes d’exploitation mobile et de bureau, etc.

Pour le mois de juin 2016, la monotonie dans l’analyse des statistiques de Net Applications a été brisée et c’est Linux qui est sous les projecteurs, plutôt que Windows 10, comme ce fut le cas ces derniers mois. Certes, il ne s’agit pas d’un boom de la part du système open source, mais l’on peut tout de même parler d’un exploit.

Désormais, au moins 2 % des PC exécutent Linux. Si les statistiques de Net Applications n’ont pu être consultées que sur les deux dernières années, au moins sur cette période, on peut remarquer qu’il s’agit de la première fois que Linux franchit la barre des 2 %, avec plus précisément 2,02 % de part de marché.


Net Applications : évolution de la part de marché de Linux sur les PC entre juillet 2014 et juin 2016

Pour les parts de marché des différents systèmes d’exploitation au cours du mois de juin 2016, inutile de revenir sur la suprématie de Windows 7, qui voit toutefois Windows 10 se rapprocher.


Net Applications : Parts de marché des systèmes d’exploitation de bureau (selon les versions) au cours du mois de juin 2016

S’il s’agit d’un exploit que réalise Linux sur le marché des PC, il faut toutefois reconnaitre que ces chiffres ne sont pas à l’image d’un système qui domine le marché des serveurs, des super ordinateurs, des dispositifs embarqués et smartphones. Sans besoin de soutenir cela par des chiffres, on peut affirmer sans trop de controverse que cela s’explique par le fait que Linux n'est quasiment pas connu des non-informaticiens, et encore moins utilisé par ces derniers.

Par contre, tous les informaticiens et personnes s'intéressant au milieu de l'informatique ne sont pas censés ignorer l'existence de ce système, et dans cette catégorie des utilisateurs, on note une plus forte adoption de Linux. Les chiffres de developpez.com (*) sur les visiteurs du site montrent par exemple un taux d’adoption plus élevé et qui dépasse même celui de Mac (toutes versions confondues). En effet, au cours du mois de juin, 5,73 % des utilisateurs de PC qui ont visité les forums de developpez.com exécutaient Linux sur leur machine contre 5,68 % pour Mac. Précisons que selon Net Applications, la part de marché de Mac (toutes versions confondues) en juin 2016 était de 8,19 %, soit 4 fois plus que celui de Linux.


Developpez.com : parts de marché des systèmes d’exploitation de bureau au cours du mois de juin 2016


Net Applications : parts de marché des systèmes d’exploitation de bureau (toutes versions confondues) au cours du mois de juin 2016

Source : Net Applications

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Qu’est-ce qui freine la croissance de Linux sur les desktops ?

Voir aussi :

Forum Linux
Rubrique Logiciels Libres & Open Source

(*) Source : Google Analytics

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Songbird
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 02/07/2016 à 0:21
Citation Envoyé par gstratege Voir le message
L'interface graphique de Windows est beaucoup mieux de celles des distributions linux
Bonjour,

Ah bon ? T'es sûr ?
7  1 
Avatar de Vincent PETIT
Modérateur https://www.developpez.com
Le 02/07/2016 à 0:39
Je rejoints FatAgnus sur le fait que pour 90% des gens le formatage d'un PC pour installer une distribution Linux, est tout simplement inimaginable.

Je n'ai que Linux (Debian) sur mon PC depuis plus d'un an et je ne suis pas dans l'informatique a proprement parler donc mon ressenti est le suivant (sous entendu vue de ma fenêtre ) :

  • Il faut obligatoirement avoir un niveau débutant "très avancé" pour utiliser Linux (l'installation d'un simple pilote d'imprimante peut tout de suite devenir hors de porté, une simple règle udev pour un périphérique USB demande immédiatement des connaissances fortes pour une personne lambda, etc...)
  • L'aide est assez rare sauf sur les forums spécialisés comme celui-ci mais l'utilisateur lambda n'y vient quasiment pas.
  • Certain logiciel Windows n'ont pas encore d'équivalent sous Linux et Wine ne peut pas encore tout lancer, j'ai des exemples particuliers certes mais qui pourrait presque faire (re)basculer un acharné comme moi.

Bref, la majorité des gens ne peuvent simplement pas y aller et c'est la raison d'être de Ubuntu qui tente de palier à ça.
Je crois aussi que ce qui tue Linux c'est le nombre incroyable de distribution existante.

Linux percera lorsque :
tout sera aussi simple a installer que sous Windows pour la grande majorité des utilisateurs.
qu'il n'y aura plus qu'une seule distribution comme le fait Android ou MAC.
6  1 
Avatar de Squisqui
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 02/07/2016 à 23:46
Citation Envoyé par Vincent PETIT Voir le message
Il faut obligatoirement avoir un niveau débutant "très avancé" pour utiliser Linux (l'installation d'un simple pilote d'imprimante peut tout de suite devenir hors de porté, une simple règle udev pour un périphérique USB demande immédiatement des connaissances fortes pour une personne lambda, etc...)
J'ai de la chance. Mon imprimante, je l'ai branché et j'ai imprimé. Je n'ai jamais touché une règle udev de ma vie.
De manière plus systématique, c'est plutôt les pilotes GPU qui ont tendance à poser problèmes. Par exemple, ce n'est pas le nouveau venu qui va deviner tout seul que le pilote de son GPU Nvidia Maxwell est dans les backports non-free de sa Debian Jessie (d'ailleurs, pourquoi un débutant utiliserait Debian ?).

Citation Envoyé par Vincent PETIT Voir le message
L'aide est assez rare sauf sur les forums spécialisés comme celui-ci mais l'utilisateur lambda n'y vient quasiment pas.
Les distributions les plus populaires et user-friendly possèdent leurs forums dans un maximum de langues, ça me paraît déjà pas mal. C'est en tout cas bien plus efficace que de hurler à l'aide sur un SNS pour se faire « aider » par des gens qui n'en savent pas plus que soi.
De plus, il y a régulièrement des rassemblements IRL dans les grandes villes. Les informations à en tirer sont sans aucun doute bien plus fiables que celles qu'on peut entendre tout autour de soi lorsque ça parle informatique.

Citation Envoyé par Vincent PETIT Voir le message
Je crois aussi que ce qui tue Linux c'est le nombre incroyable de distribution existante.
Cette myriade de choix est un faux problème. On pourrait appliquer le problème à l'automobile où le conducteur est face à une centaine de véhicules de tout type. Le choix est d'autant plus décourageant car il faut mettre sur la table une grosse somme d'argents pour acheter un véhicule. Pourtant, je n'ai jamais vu personne se plaindre qu'il y ait trop de constructeurs qui présentent trop de modèles différents.
Pour en revenir au choix de la distribution, premièrement, la plupart des distributions n'ont quasiment que le nom qui changent. En écartant tous les clones, le choix se réduit très rapidement à moins d'une dizaine de noms recommandables à un néophyte (Ubuntu, Mint, OpenSuse, Fedora, Mageia, euh...). Deuxièmement, la plupart des néophytes en France ne connaissent que Ubuntu et vont donc naturellement se diriger vers Ubuntu. Quoi qu'on en pense d'Ubuntu, ça reste un bon début (t'imagines si les néophytes ne connaissaient que Gentoo et voulaient essayer de l'installer ?). Et troisièmement, je suis certain que tu ne vas pas agiter 300 noms de distributions sous le nez de quelqu'un en l'obligeant à faire un choix méticuleux tout seul.

Citation Envoyé par Vincent PETIT Voir le message
Linux percera lorsque :
tout sera aussi simple a installer que sous Windows pour la grande majorité des utilisateurs.
qu'il n'y aura plus qu'une seule distribution comme le fait Android ou MAC.
Linux ne percera jamais sur desktop. L'empire Microsoft y est bien trop fort (effet réseau, bonjour), Windows n'est pas assez mauvais pour que les gens aillent voir ailleurs (ça n'a marché que pour les navigateurs web). De plus, les gens préfèrent maintenant s'acheter des tablettes pour remplacer leurs PCs. Histoire de ne pas faire passer les distributions Linux pour des martyres, j'ajoute également que OSX n'a jamais réussi à détrôner Windows non plus et souffre des mêmes problèmes (logiciels uniquement sous Windows comme les jeux).

Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
chacune avec ses variantes graphiques (on devine tout de suite ce que ça enthousiasme les éditeurs de jeux de ne pas disposer d'un système graphique et un seul intégré dans le système comme celui de Windows)
lol ? OpenGL a longtemps été l'unique API 3D sous Linux. Mieux ! Son remplaçant Vulkan est unique sur toutes les plate-formes.
L'enthousiasme des éditeurs ne se mesure qu'à l'argent à gagner. Va présenter à ton boss un investissement à faire pour une plate-forme de 2% d'utilisateurs potentiels, crois-moi qu'il ne va pas t'envoyer bouler pour des raisons techniques. Si Linux représentait 88% des parts de marché (la position de Windows quoi), tu peux être sûr que Linux serait considéré aux yeux de tous comme la meilleure plate-forme du monde même avec des pilotes tous pourris.
Pourquoi crois-tu que Windows est largement privilégié sur PC alors qu'il est délaissé sur smartphone/tablette ?

Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
chacune avec ses variantes de bureaux
L'un empêche pas l'autre. Si tu veux du Gnome partout alors tu installes Gnome partout. Le bureau n'est qu'un choix esthétique et ergonomique. Passer de l'un à l'autre a à peu près autant d'influence que de changer de fond d'écran. Aucune contrainte technique n'est lié au bureau.
Les constructeurs de téléphones portables (Symbian) et maintenant de smartphones (Android) ont toujours appliqués chacun leur interface graphique maison. Ça n'a jamais fait chuter les ventes de téléphones. Au contraire, c'est un argument de vente majeur.

Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
les installations de logiciels qui sont une galère si on désire ne pas être prisonnier d'un "store". Imagine-t-on les windowiens infichus d'installer quelque chose si ça ne vient pas de Windows Store.
Évidemment, si tu t'enfermes dans un unique store, tu ne peux que avoir des problèmes. C'est comme si tu espérais pouvoir trouver absolument tous les produits du monde dans l'épicerie de 50m² en bas de chez toi. D'ailleurs, est-il possible d'installer des logiciels Windows RT sans passer par le Windows Store ? (c'est une vraie question, je n'ai que Windows 7 au boulot).
Les gestionnaires de paquets qui équipent toutes les plus grandes distributions sont bien plus souples que n'importe quel store. Ce n'est pas juste installer des logiciels, c'est aussi pouvoir étendre le contenu en 3 clics avec le dépôt de l'éditeur. Si un éditeur ne propose pas un dépôt, alors il reste l'installation à la Windows : Télécharger un installateur sur le site de l'éditeur puis l'exécuter. Au pire, il y a une archive avec le logiciel utilisable out of the box à ranger où on veut comme pour Windows.
S'il n'y a rien de tout ça, le logiciel en question n'est certainement pas destinés au grand public.

Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
lesquels logiciels dits "libres" sont bugués ou mal fichus dans leur grande majorité.
Comme tous les logiciels, quoi. Ce n'est qu'une fixette que tu t'es faite. Par exemple, la suite MS Office est bogué jusqu'à la moelle lorsqu'on manipule de gros documents. Tous les logiciels souffrent de bugs plus ou moins sévères dans tous les cas, la bonne action est de le signaler à l'éditeur.

Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
et on ne parle pas de la galère de faire fonctionner un périphérique malgré, il faut le reconnaître, quelques progrès substanciels.
Le problème est plus marketing que technique. Pas de pilote pour 2% de PdM ou pas de pilote pour du vieux matériels pour le nouveau Windows.
Les progrès perçus dans le support du matériel sont majoritairement grâce aux efforts des contributeurs qui ont pris le temps d'écrire un pilote libre par rétro-ingénierie.

Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
et l'aide que demanderait le malheureux débutant sur un forum linuxien sera assez savoureux. D'ailleurs il sera considéré comme atteint d'ICC (insufisance cardiaque congestive ?). Bon, c'est aussi le cas sur developpez.com quand j'ai osé dire qu'une "unité de sauvegarde" de SQL Server buguait à la restauration.
Voici une vérité universelle applicable dans absolument tous les domaines : Nous sommes cernés par les cons.

Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
Le problème de fond est que Linux est un système élitiste et malgré une apparente propagande "populiste" (le terme est à la mode) du genre "qu'attendez-vous pour migrer sur Linux", et tout ce que je viens d'énumérer ne donne vraiment pas envie d'être un "migrant".
Il y a des fanboys partout sur tout et n'importe quoi (comme dit plus, nous sommes cernés). En ce moment, c'est à la mode de cracher sur systemd alors que la majorité des détracteurs n'ont jamais lu et encore moins écrit un script d'init pour avoir un avis pertinent. D'ailleurs, ils sont au courant de l'existence d'un système d'init que depuis l'apparition de systemd.
L'idée que tu te fais de Linux est franchement éloigné de la réalité. Je ne peux que te conseiller de te faire une idée par toi-même en installant une distribution au pif citée dans ce post.
Mais vu que ton principal critère a l'air d'être le jeu vidéo, je ne vois pas comment Linux puisse t'attirer.

Citation Envoyé par sazearte Voir le message
D’ailleurs quel est l’intérêt pour une MonsieurTousLemonde de s’embêter à installer Linux sur son ordinateur, sachant qu'il à déjà Windows d'installer sur sa bécane et qu'il a déjà payé la licence lors de l'achat de sa machine. Il n'a aucun intérêt économique, le libre/la protection de ces données pareil il s'en fou complètement, la bidouillent surement pas, et Linux risque surtout de l’empêcher d'utiliser ces logiciels favoris à savoir MS Office et Photoshop cracker par un membre de sa famille informaticien.

Pour que Linux puisse percer, faudrait que Torval embauche des commerciales et investissent des milliards en campagnes publicitaires.
Complètement d'accord.
D'ailleurs, il n'y a que Google qui soit capable d'une telle prouesse. Ils ont réussi à détrôner IE (Mozilla avait sacrément prémâché le travail avant) et maintenant Chrome OS galère mais monte tout doucement (pas sûr que ce soit mieux que Windows par contre).
5  0 
Avatar de PBernard18
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 07/07/2016 à 17:41
2% ! Il y a encore du boulot ! Mais ...

La première question qui vient à l'esprit c'est : "Pourquoi des utilisateurs certes pas tout à fait néophytes se tournent de plus en plus sur les solutions open source ?"
Pour répondre à cette question, je pense qu'il faut regarder ce qui se passe aujourd’hui et ce qui se profile demain.

Aujourd'hui, les systèmes Windows sont de plus en plus difficilement maîtrisables même pour les informaticiens. A cela s'ajoute la désagréable sensation d'être constamment surveillé par l'outil informatique. En d'autre termes, la confiance que portent les informaticiens aux structures informatiques "type Windows" n'y est plus trop.
Si les pionniers de l'informatique ont largement contribué à l’essor informatique, ils sont maintenant en voie d'être dépassés par les trusts qui ont pris la main et imposent leurs lois et ces lois s'éloignent de la technologie et du service rendu à l'utilisateur pour se rapprocher de la finance et de la gouvernance mondiale.

La prise de conscience est lente. Pourtant, de plus en plus d'informaticiens commencent à concevoir leur propre solution d'hébergement par amour technique certes mais néanmoins aussi poussés par un certain raz le bol des pratiques courantes (vie privé, mouchards, publicité, turn-over logiciel, coût).

Un petit coup d’œil sur le futur proche, c'est à dire Demain, n'est guère plus réjouissant. Le système d'exploitation "type Windows" sera attaché à la machine et il ne sera plus possible d'en changer. Nos moindre faits et gestes seront tracés, enregistrés, analysés à des fins ... répressives ? financières ? stratégiques ? politique ? tous cela pour NOTRE bien évidemment !
Les techniques existent et commencent même à être déployées: la gestion numérique des droits (DRM) qui est une technique permettant de limiter ou de restreindre l'usage d'un produit informatique, l'informatique de confiance qui attribue une signature numérique à chaque objet informatique afin de vérifier ou faire vérifier que les opérations effectuées sur l'objet sont bien autorisées, les puces TPM, l'accès affecté, ...

Si du côté des professionnels de l'informatique, la prise de conscience prend forme avec et c'est bien français une certaine résistance anti-trust, l'usager classique lui n'a pas vraiment le choix. Utiliser Windows, c'est facile, simple est suffisamment intuitif pour s'en sortir. Reste ces foutus virus, ces logiciels qui s'installent tranquillement sans crier gare, ces publicités parfois dérangeantes, la vie privé bien que pour l'instant ce n'est pas très grave et des commerciaux pas toujours bien scrupuleux aux tarifs souvent prohibitifs.
La solution open source, c'est bien souvent une perte de repères, des offres trop diversifiées (Red-hat, Centos, Debian, Fedora, Ubuntu, ArchLinux, ...) et une complexité inabordable au commun des mortels même si les efforts consentis ont été considérables (installation simplifiée, interface graphique). Le soucis c'est que sorti de ces deux simplifications, c'est bien souvent le chemin de croix.

Je pense que Microsoft, Google, Facebook, ... finiront par s'effondrer sur leurs prétentions tentaculaires. Je reste persuadé que la solution libre est l'avenir de l'informatique mais cette solution manque encore de maturité pour atteindre le grand public. Reste à voir si entre temps, elle ne sera pas elle aussi au final attirée par les mêmes sirènes !
4  0 
Avatar de archqt
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 28/10/2016 à 21:58
En progressant de la sorte, je ne doute pas que mes arrière, arrière petits enfants pourront un jour connaitre linux installé sur une machine dans une grande surface ;-)
5  1 
Avatar de PBernard18
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 08/07/2016 à 14:29
Citation Envoyé par Aeson Voir le message
Ok donc on laisse tomber Linux dans ce cas mdrrr Le grand public n'en veut pas.
Pas aussi tranché sur le fait que le grand public n'en veuille pas. Il ne connait pas trop, pas de communication, ça reste encore bien compliqué - suffit de demander à deux informaticiens quelle distribution adopter pour générer une émeute technique alimentée par les différents courants de pensées -

Pour l'instant le grand public n'est pas prêt ! Pourtant il suffirait de pas grand chose pour changer la donne, juste un petit rassemblement de la communauté pour concevoir une solution LINUX unique destinée au grand public.

oui, ce petit pas est un pas de géant bien insurmontable aujourd'hui ... mais demain ?
3  0 
Avatar de Squisqui
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 20/07/2016 à 1:08
Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
Sarcasme mal venu car il est devenu très simple d'installer une carte mère moderne dans un boîtier car, blablabla
Pour quelqu'un qui traite les linuxiens d'élitistes, tu es plutôt mal placé.
Monter sa machine, c'est beaucoup plus que sortir son cruciforme. Il faut savoir quoi mettre dans sa tour. Sans renseignement suffisant, c'est un coup à se retrouver avec un GPU bas de gamme rebadgé depuis 3ans bridé par sa gigantesque VRAM de 4Go relié à un bus minable de 64bits.
Les assemblages de PC à coup de fer à souder n'existent plus, mais l'ignorance est toujours là. Est-ce vraiment une tare de n'avoir jamais ouvert une tour ?

Citation Envoyé par esperanto Voir le message
Sous Windows en effet on ne se "préoccupe" pas d'avoir la même librairie en 150 exemplaires parce que la v2.7 n'est pas compatible avec la v2.6, c'est une autre façon de voir les choses...
Non. Sous Windows par défaut, il n'y a aucune gestion des dépendances, si t'as 12 logiciels utilisant une même bibliothèque, alors la bibliothèque sera installé 12 fois dans les 12 répertoires des 12 logiciels.
Exception faite des pilotes et parfois des redistribuables MSVC qui viennent se perdre dans %WinDir% quand l'installateur est bien fait.
C'est ce qui fait qu'on est rarement confronté à des conflits, car chacun fait sa tambouille dans son coin en échange d'une perte plus ou moins conséquente d'espace disque et d'une occupation en RAM plus importante (les bibliothèques sont chargés n fois pour n logiciels utilisateur lancés).
3  0 
Avatar de Aeson
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 28/10/2016 à 23:09
En progressant de la sorte, je ne doute pas que mes arrière, arrière petits enfants pourront un jour connaitre linux installé sur une machine dans une grande surface ;-)
Bienvenu dans le futur Marty

https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=999461

de 2012...

Ca c'est recent

https://www.auchan.fr/recherche?text=Linux

C'est pas ca la cause des 2%......

Pas d’inquiétude à se faire. Le secure boot au niveau de l’UEFI est avant tout conçu pour empêcher l’installation d’OS non-Microsoft.
Fantaisie... (pour ne pas dire mauvaise fois) Je fais tourner Linux Mint sur une Surface Pro 3 sans problèmes et du premier coup.
3  0 
Avatar de solstyce39
Membre actif https://www.developpez.com
Le 30/10/2016 à 9:48
les comptes utilisateurs existaient déjà sous Windows 98 (je ne me souviens plus de la gestion existante sous Windows 95), même si à cette période là on ne parlais pas de hiérarchie d'utilisateurs et qu'il n'avaient pas pour vocation de protéger réellement le système.

Par contre dans ton premier commentaire tu parles de Windows 7.

Même sous Windows XP (depuis 2001 donc il y a de cela 15 ans) on pouvait déjà avoir une gestion plus sécurisé du système.

Donc en 15 ans personne n'a fais l'effort d'utiliser de façon saine le système, ou de le livrer configuré de façon à protéger un minimum l'utilisateur.

Réputation mérité, ok pourquoi pas, mais si en 15 ans les bonnes pratiques ne sont pas appliquées on ne peut décemment pas incriminer le fournisseur de l'outils, mais plutôt l'ensemble des entités qui gravitent autour.
3  0 
Avatar de FatAgnus
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 01/07/2016 à 23:16
Comment Developpez.com mesure ses 5,73 % d'utilisateurs PC sous Linux au mois de juin 2016 ? Avec Google Analytics ?

J'utilise Linux sur le bureau, mais je ne pense pas (et ne veux pas) être comptabilisé par Net Applications ou Google Analytics car j'utilise le bloqueur uBlock Origin.

Qu’est-ce qui freine la croissance de GNU/Linux sur le bureau ? Une des principales raisons est qu'il n'existe pas (ou pratiquement pas) d'ordinateurs vendus sous GNU/Linux. Pourquoi un utilisateur qui achète son ordinateur sous Windows va s'embêter à le formater et installer GNU/Linux alors qu'il a payé sa licence Windows ? J'ai moi-même défenestré (comprendre remplacer Windows par GNU/Linux) plusieurs ordinateurs, mais c'est une manipulation qu'un non initié ne pourra pas réaliser. Rassurez-vous Microsoft a tout de même touché le prix de la licence, bien que l'ordinateur fonctionne sous GNU/Linux.

Dans l'article « Linus Torvalds : l’interview anniversaire des 20 ans du noyau », Linus évoque aussi un y a un énorme « effet réseau » qui fait que lorsque vous avez beaucoup d’utilisateurs, c’est une bonne raison pour les retenir et pour en conquérir de nouveaux. Il mentionne également le fait que beaucoup de gens ne veulent vraiment, vraiment pas changer leur environnement ; et que s'ils sautent le pas, alors ils veulent de l’aide et du support. Le « support » n’est pas nécessairement un support commerciale mais des connaissances autour deux qui s'y connaissent peuvent les conseiller (qui ici n'a jamais dépanné une connaissance ?).
3  1 
Le code payé par les citoyens devrait être disponible pour les citoyens !
Libra : Facebook renonce à sa vision ambitieuse sur la cryptomonnaie
Rustls, une bibliothèque TLS écrite en Rust, surclasse les performances d'OpenSSL
Apprendre à gérer votre parc de machines virtuelles/conteneurs ou votre Datacenter avec PROXMOX
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web