Marché des PC : Linux franchit la barre des 2 % d'après Net Applications
Un exploit pour le système qui est un peu plus populaire chez les IT pros

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Le mois de juin vient de se terminer, et les statistiques définitives de Net Applications pour ce mois sont donc prêtes. Pour rappel, Net Applications est un cabinet spécialisé dans l’analyse du trafic web et ses chiffres font partie des plus consultés quand on veut se faire une idée sur le taux d’adoption de différentes technologies : navigateurs web, systèmes d’exploitation mobile et de bureau, etc.

Pour le mois de juin 2016, la monotonie dans l’analyse des statistiques de Net Applications a été brisée et c’est Linux qui est sous les projecteurs, plutôt que Windows 10, comme ce fut le cas ces derniers mois. Certes, il ne s’agit pas d’un boom de la part du système open source, mais l’on peut tout de même parler d’un exploit.

Désormais, au moins 2 % des PC exécutent Linux. Si les statistiques de Net Applications n’ont pu être consultées que sur les deux dernières années, au moins sur cette période, on peut remarquer qu’il s’agit de la première fois que Linux franchit la barre des 2 %, avec plus précisément 2,02 % de part de marché.


Net Applications : évolution de la part de marché de Linux sur les PC entre juillet 2014 et juin 2016

Pour les parts de marché des différents systèmes d’exploitation au cours du mois de juin 2016, inutile de revenir sur la suprématie de Windows 7, qui voit toutefois Windows 10 se rapprocher.


Net Applications : Parts de marché des systèmes d’exploitation de bureau (selon les versions) au cours du mois de juin 2016

S’il s’agit d’un exploit que réalise Linux sur le marché des PC, il faut toutefois reconnaitre que ces chiffres ne sont pas à l’image d’un système qui domine le marché des serveurs, des super ordinateurs, des dispositifs embarqués et smartphones. Sans besoin de soutenir cela par des chiffres, on peut affirmer sans trop de controverse que cela s’explique par le fait que Linux n'est quasiment pas connu des non-informaticiens, et encore moins utilisé par ces derniers.

Par contre, tous les informaticiens et personnes s'intéressant au milieu de l'informatique ne sont pas censés ignorer l'existence de ce système, et dans cette catégorie des utilisateurs, on note une plus forte adoption de Linux. Les chiffres de developpez.com (*) sur les visiteurs du site montrent par exemple un taux d’adoption plus élevé et qui dépasse même celui de Mac (toutes versions confondues). En effet, au cours du mois de juin, 5,73 % des utilisateurs de PC qui ont visité les forums de developpez.com exécutaient Linux sur leur machine contre 5,68 % pour Mac. Précisons que selon Net Applications, la part de marché de Mac (toutes versions confondues) en juin 2016 était de 8,19 %, soit 4 fois plus que celui de Linux.


Developpez.com : parts de marché des systèmes d’exploitation de bureau au cours du mois de juin 2016


Net Applications : parts de marché des systèmes d’exploitation de bureau (toutes versions confondues) au cours du mois de juin 2016

Source : Net Applications

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Qu’est-ce qui freine la croissance de Linux sur les desktops ?

Voir aussi :

Forum Linux
Rubrique Logiciels Libres & Open Source

(*) Source : Google Analytics


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de FatAgnus FatAgnus - Membre régulier https://www.developpez.com
le 01/07/2016 à 23:16
Comment Developpez.com mesure ses 5,73 % d'utilisateurs PC sous Linux au mois de juin 2016 ? Avec Google Analytics ?

J'utilise Linux sur le bureau, mais je ne pense pas (et ne veux pas) être comptabilisé par Net Applications ou Google Analytics car j'utilise le bloqueur uBlock Origin.

Qu’est-ce qui freine la croissance de GNU/Linux sur le bureau ? Une des principales raisons est qu'il n'existe pas (ou pratiquement pas) d'ordinateurs vendus sous GNU/Linux. Pourquoi un utilisateur qui achète son ordinateur sous Windows va s'embêter à le formater et installer GNU/Linux alors qu'il a payé sa licence Windows ? J'ai moi-même défenestré (comprendre remplacer Windows par GNU/Linux) plusieurs ordinateurs, mais c'est une manipulation qu'un non initié ne pourra pas réaliser. Rassurez-vous Microsoft a tout de même touché le prix de la licence, bien que l'ordinateur fonctionne sous GNU/Linux.

Dans l'article « Linus Torvalds : l’interview anniversaire des 20 ans du noyau », Linus évoque aussi un y a un énorme « effet réseau » qui fait que lorsque vous avez beaucoup d’utilisateurs, c’est une bonne raison pour les retenir et pour en conquérir de nouveaux. Il mentionne également le fait que beaucoup de gens ne veulent vraiment, vraiment pas changer leur environnement ; et que s'ils sautent le pas, alors ils veulent de l’aide et du support. Le « support » n’est pas nécessairement un support commerciale mais des connaissances autour deux qui s'y connaissent peuvent les conseiller (qui ici n'a jamais dépanné une connaissance ?).
Avatar de gstratege gstratege - Membre régulier https://www.developpez.com
le 01/07/2016 à 23:46
L'interface graphique de Windows est beaucoup mieux de celles des distributions linux
Avatar de Songbird_ Songbird_ - Rédacteur https://www.developpez.com
le 02/07/2016 à 0:21
Citation Envoyé par gstratege  Voir le message
L'interface graphique de Windows est beaucoup mieux de celles des distributions linux

Bonjour,

Ah bon ? T'es sûr ?
Avatar de Vincent PETIT Vincent PETIT - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 02/07/2016 à 0:39
Je rejoints FatAgnus sur le fait que pour 90% des gens le formatage d'un PC pour installer une distribution Linux, est tout simplement inimaginable.

Je n'ai que Linux (Debian) sur mon PC depuis plus d'un an et je ne suis pas dans l'informatique a proprement parler donc mon ressenti est le suivant (sous entendu vue de ma fenêtre ) :

  • Il faut obligatoirement avoir un niveau débutant "très avancé" pour utiliser Linux (l'installation d'un simple pilote d'imprimante peut tout de suite devenir hors de porté, une simple règle udev pour un périphérique USB demande immédiatement des connaissances fortes pour une personne lambda, etc...)
  • L'aide est assez rare sauf sur les forums spécialisés comme celui-ci mais l'utilisateur lambda n'y vient quasiment pas.
  • Certain logiciel Windows n'ont pas encore d'équivalent sous Linux et Wine ne peut pas encore tout lancer, j'ai des exemples particuliers certes mais qui pourrait presque faire (re)basculer un acharné comme moi.

Bref, la majorité des gens ne peuvent simplement pas y aller et c'est la raison d'être de Ubuntu qui tente de palier à ça.
Je crois aussi que ce qui tue Linux c'est le nombre incroyable de distribution existante.

Linux percera lorsque :
tout sera aussi simple a installer que sous Windows pour la grande majorité des utilisateurs.
qu'il n'y aura plus qu'une seule distribution comme le fait Android ou MAC.
Avatar de Max Lothaire Max Lothaire - Membre averti https://www.developpez.com
le 02/07/2016 à 2:26
Citation Envoyé par Vincent PETIT  Voir le message

Linux percera lorsque :
tout sera aussi simple a installer que sous Windows pour la grande majorité des utilisateurs.
qu'il n'y aura plus qu'une seule distribution comme le fait Android ou MAC.

Pour moi, c'est difficile de faire plus simple qu'un
Code : Sélectionner tout
 apt-get install mon_logiciel
sauf en passant par une IHM ( comme celle d'ubuntu)

Pour ce qui est des distributions, en avoir qu'une seule est impossible. Linux étant libre, n'importe qui pourra toujours créer ça distribution adaptée à son propre besoin et la redistribuer.
Et n'avoir qu'un distribution pauserait plus de problème qu'autre chose. Si je suis développeur, je n'aurais pas les même besoins qu'un joueurs. Si je veux quelque chose de stable ( dans le sens ou je ne veux pas de changement trop fréquent) je ne prendrait pas la même distribution que quelqu'un qui veut constamment les dernières version de ses logiciels. Et Quid de celui qui matiendrait cette distribution unique ? Red Hat ? Cannonical ? La communauté de Débian ?
Cette difersité peut perturber le profane, mais à celui-là, tu lui balance un Ubuntu LTS et ça passe. Il regardera les autres distribution si ça l’intéresse.
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 02/07/2016 à 2:49
Citation Envoyé par Vincent PETIT  Voir le message
Je rejoints FatAgnus sur le fait que pour 90% des gens le formatage d'un PC pour installer une distribution Linux, est tout simplement inimaginable.

Je n'ai que Linux (Debian) sur mon PC depuis plus d'un an et je ne suis pas dans l'informatique a proprement parler donc mon ressenti est le suivant (sous entendu vue de ma fenêtre ) :

  • Il faut obligatoirement avoir un niveau débutant "très avancé" pour utiliser Linux (l'installation d'un simple pilote d'imprimante peut tout de suite devenir hors de porté, une simple règle udev pour un périphérique USB demande immédiatement des connaissances fortes pour une personne lambda, etc...)
  • L'aide est assez rare sauf sur les forums spécialisés comme celui-ci mais l'utilisateur lambda n'y vient quasiment pas.
  • Certain logiciel Windows n'ont pas encore d'équivalent sous Linux et Wine ne peut pas encore tout lancer, j'ai des exemples particuliers certes mais qui pourrait presque faire (re)basculer un acharné comme moi.

Bref, la majorité des gens ne peuvent simplement pas y aller et c'est la raison d'être de Ubuntu qui tente de palier à ça.
Je crois aussi que ce qui tue Linux c'est le nombre incroyable de distribution existante.

Linux percera lorsque :
tout sera aussi simple a installer que sous Windows pour la grande majorité des utilisateurs.
qu'il n'y aura plus qu'une seule distribution comme le fait Android ou MAC.

Voilà un propos sensé que, quand j'en dit le quart, j'ai, in the ass depth, une série de pouces rouges même pas vaselinés

Bon, l'aspect positif de Linux, en tant que système, est qu'il est abouti, s'installe sans souci, et il me plait qu'il ne mette pas tout dans un tas comme Windows et sépare, en partitions, le boot, le fichier swap, le système utilisateur root, le système utilisateur normal, etc. Partitionnements qui ne sont pas imposés, pour autant.

Les aspects négatifs, bien qu'ils soient distincts du système de base, sont légions. Petite énumération :
- la pétaudière des distributions (il y en a combien ?)
- chacune avec ses variantes graphiques (on devine tout de suite ce que ça enthousiasme les éditeurs de jeux de ne pas disposer d'un système graphique et un seul intégré dans le système comme celui de Windows)
- chacune avec ses variantes de bureaux
- les installations de logiciels qui sont une galère si on désire ne pas être prisonnier d'un "store". Imagine-t-on les windowiens infichus d'installer quelque chose si ça ne vient pas de Windows Store.
- lesquels logiciels dits "libres" sont bugués ou mal fichus dans leur grande majorité.
- et on ne parle pas de la galère de faire fonctionner un périphérique malgré, il faut le reconnaître, quelques progrès substanciels.
- et l'aide que demanderait le malheureux débutant sur un forum linuxien sera assez savoureux. D'ailleurs il sera considéré comme atteint d'ICC (insufisance cardiaque congestive ?). Bon, c'est aussi le cas sur developpez.com quand j'ai osé dire qu'une "unité de sauvegarde" de SQL Server buguait à la restauration.

Le problème de fond est que Linux est un système élitiste et malgré une apparente propagande "populiste" (le terme est à la mode) du genre "qu'attendez-vous pour migrer sur Linux", et tout ce que je viens d'énumérer ne donne vraiment pas envie d'être un "migrant".
Avatar de Zefling Zefling - Membre émérite https://www.developpez.com
le 02/07/2016 à 5:00
Citation Envoyé par Max Lothaire  Voir le message
Pour moi, c'est difficile de faire plus simple qu'un
Code : Sélectionner tout
 apt-get install mon_logiciel
sauf en passant par une IHM ( comme celle d'ubuntu)

Pour ce qui est des distributions, en avoir qu'une seule est impossible. Linux étant libre, n'importe qui pourra toujours créer ça distribution adaptée à son propre besoin et la redistribuer.
Et n'avoir qu'un distribution pauserait plus de problème qu'autre chose. Si je suis développeur, je n'aurais pas les même besoins qu'un joueurs. Si je veux quelque chose de stable ( dans le sens ou je ne veux pas de changement trop fréquent) je ne prendrait pas la même distribution que quelqu'un qui veut constamment les dernières version de ses logiciels. Et Quid de celui qui matiendrait cette distribution unique ? Red Hat ? Cannonical ? La communauté de Débian ?
Cette difersité peut perturber le profane, mais à celui-là, tu lui balance un Ubuntu LTS et ça passe. Il regardera les autres distribution si ça l’intéresse.

Je suis sous Debian 8/KDE et avec le gestionnaire de Logiciel, même les apt-get j'en fais rarement, sauf installation spéciale (des trucs de dév). Après, le gestionnaire de commande reste un truc super puissant, d'ailleurs même sous Windows avec Git Bash, j'ai finis pas plus l'utiliser que l'explorateur, c'est souvent plus rapide d'écrire une commande que fait 20 opérations à la souris.

En tout cas, il y a certaines distributions qui sont pour moi plus simples d'accès que Windows et certains se paient même le luxe d'être plus sexy.
D'ailleurs, je n’arrive pas trop à comprendre ce que cherche à faire MS, je viens de passer sous Office 2013 et je trouve leur interface tellement minimaliste qu'au final ça en devient contre productif, je ne sais plus où sont les limites, rien n'est clairement défini. C'est visuellement parfois compliqué de trouver quelque chose et étrangement il y a plein d'effet à la con qui donne une impression de ralentissent la navigation. C'est très désagréable. Ma boîte passe sous Windows 10 dans quelques jours et j'ai assez peur de ce que je vais trouver si tout est comme ça.

Après, mes plus gros problèmes en 2 ans & demi d'utilisation :
  • intégration GTK pas terrible sous KDE
  • certains projets files de binaire Windows, mais juste de sources pour Linux (c'est vachement plus hardcore de tester un logiciel s'il faut commencer par le compiler, même si ce n’est pas forcement compliqué)
  • beaucoup de logiciels n'existent pas sous Linux (même si pour être franc, on finit toujours pas trouver quelques choses, ça reste moins simple de trouver et il y a forcement moins de choix)
  • les drivers de carte graphiques sont vraiment en dessous de ceux pour Windows
  • beaucoup de jeux ne tournent pas (même avec Wine / PlayOnLinux)


Mais pour rien au monde je ne ferais un retour sous Windows
  • avoir un système full-UTF8 et case sensitive c'est vraiment du bonheur, quand je vois le bordel que ça peut être sous Windows.
  • le système n'est pas lourd (Au boulot, mon dossier Windows seul est plus gros que mon espace pour Système + Logiciel chez moi, j'ai beaucoup plus de softs installés et je ne suis pas près de le remplir)
Avatar de Placide Avorton Placide Avorton - Membre habitué https://www.developpez.com
le 02/07/2016 à 5:51
Qu’est-ce qui freine la croissance de Linux sur les desktops ?

Gaël Duval disait: Je fais Ulteo pour que ma mère ou mon frère n'ait plus besoin de m'appeler pour régler un problème ou installer une application.

En 2016 votre voisin comme le mien ne souhaite pas être administrateur de son poste.

Il me semble donc que cette augmentation de 1% est a mettre en corrélation avec le départ d'utilisateurs PC Windows vers des solutions type tablettes, smartphones, Chromebooks, etc...
Avatar de rthomas rthomas - Membre du Club https://www.developpez.com
le 02/07/2016 à 8:10
Le problème avec Linux c'est qu'il en existe trop de versions.
Le directeur (= ignare technique) : "Et si nous installions Linux sur nos postes?"
Admin1 : "Oui allons y pour PatinCoufinLinux"
Admin2 : "Non, Cette distrib elle est moche (ou je ne la connais pas) je suis partisan de BipBipCoyotteLinux"
....
Le directeur : "Après réflexion restons sur Windows, au moins cela fait consensus".
Avatar de BufferBob BufferBob - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 02/07/2016 à 9:38
Citation Envoyé par Michael Guilloux  Voir le message
Linux franchit la barre des 2%

c'est énoooorme.

inutile de revenir sur la suprématie de Windows 7, qui voit toutefois Windows 10 se rapprocher.

c'est même étonnant qu'il y ait autant de Windows 7 quand on songe au forcing automatisé mis en oeuvre pour effectuer la migration chez tout un chacun (vous aussi vous avez eu des soucis de CPU au taquet avec wuaueng.dll et des mises à jour uuultra looongues ?)

Qu’est-ce qui freine la croissance de Linux sur les desktops ?

bof, j'aurais plutôt tendance à prendre ça dans l'autre sens perso, Microsoft a depuis une trentaine d'années su jouer la carte commerciale et se mettre en avant, aujourd'hui même si on le voulait ce serait difficile de revenir dessus complètement, ça prendra du temps

par contre ce qui accélère la croissance de Linux sur les desktops à mon sens c'est des trucs comme Steam qui permettent désormais de lever la barrière du jeu vidéo sous Linux, je pense qu'un certain nombre d'utilisateurs, sans pour autant être des informaticiens aguerris, hésitaient à passer sous Linux par peur de ne plus pouvoir jouer à autre chose qu'à Tux Racer ou Sokoban
Offres d'emploi IT
Développeur java H/F
Capgemini - Pays de la Loire - Nantes (44000)
Spécialiste systèmes informatiques qualité et référent procédure H/F
Safran - Ile de France - Colombes (92700)
Responsable technique java/jee H/F
Capgemini - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil