La mise à jour anniversaire de Windows 10 sera disponible le 2 août
Elle s'accompagnera de multiples fonctionnalités présentées lors de la Build 2016

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Le compte à rebours est lancé ! Microsoft a annoncé le déploiement de la Windows 10 Anniversary Update pour le 2 août de cette année. Cette offre coïncidera donc à quelques jours près avec la fin de l’offre de mise à niveau gratuite vers Windows qui est fixée au 29 juillet.

Microsoft en profite pour faire un tour d’horizon rapide du côté des statistiques : « nous voulons remercier spécialement chacun d’entre vous qui avez effectué la mise à jour vers Windows 10. Avec plus de 350 millions de dispositifs tournant sur Windows 10, la satisfaction client est plus grande que sur n’importe quelle autre version précédente de Windows et l'engagement des clients est aussi incroyable avec plus de 135 milliards d'heures d'utilisation sous Windows 10 depuis son lancement ».

Microsoft a aussi rappelé de grands axes dans l’amélioration de l’expérience des utilisateurs personnels, mais également des entreprises :
  • des fonctionnalités de sécurité additionnelles : du côté des utilisateurs personnels, Microsoft évoque deux améliorations, notamment au niveau des applications Hello et de Windows Defender :
    • selon Microsoft, plus de 90 % des personnes ont abandonné des sites Web au lieu de chercher à obtenir un mot de passe oublié parce que la sécurité n'a pas été suffisamment facile à utiliser. Les nouvelles fonctionnalités de Windows Hello apportent aux applications Windows ainsi qu’au navigateur Microsoft Edge la sécurité de Windows Hello. La mise à jour permet également aux dispositifs d’accompagnement de faire usage de Windows Hello afin de déverrouiller un ordinateur, apportant ainsi un choix supplémentaire aux authentifications sécurisées rapides,
    • les améliorations dans Windows Defender, la solution antivirus maison de Microsoft, embarque la possibilité de définir automatiquement les séquences d’analyse des fichiers de l’ordinateur.


    Du côté des entreprises, Windows évoque également deux fonctionnalités phares :
    • Windows Defender Advanced Threat Protection (WDATP) qui va détecter, analyser et répondre aux attaques malveillantes de pointe sur les réseaux en fournissant une détection plus complète de renseignements sur les menaces et les attaques. Microsoft assure que ce service puise ses informations dans un vaste réseau mondial constitué de capteurs et d’experts en matière de menaces avancées. Actuellement, le service est utilisé activement dans sa phase pilote par plus de 300 entreprises sur 70 pays,
    • pour aider à protéger les entreprises d’éventuelles fuites de données, cette mise à jour apporte Windows Information Protection (autrefois connu sous le nom de protection des données entreprise) qui va leur permettre de séparer les données personnelles des données organisationnelles ;

  • Windows Ink pour la prise en charge du stylet pour les applications ;
  • une meilleure intégration de l’assistant numérique Cortana : il sera par exemple disponible sur l’écran de verrouillage. Aussi, l’utilisateur pourra interagir avec lui comme lui poser des questions ou lire une piste audio de son ordinateur sans avoir à déverrouiller son appareil. L’assistant numérique peut également sauvegarder et restituer à la demande des informations comme l’endroit où vous vous êtes garé à l’aéroport. Il est également possible d’ajouter des photos pour faire des rappels visuels, comme une bouteille de vin que vous avez appréciée au restaurant ;
  • une amélioration du navigateur web Microsoft Edge : Microsoft évoque des améliorations au niveau de la capacité d’économie d’énergie. L’entreprise a également parlé des extensions qui seront disponibles dans le Windows Store parallèlement à la mise à jour, permettant ainsi d’améliorer l’expérience de personnalisation de son navigateur (par exemple avec “Pin It Button” de Pinterest) ou de navigation (par exemple avec AdBlock ou AdBlock Plus) ;
  • une expérience améliorée pour les joueurs : avec le programme XBox Play Anywhere, il est possible d’acheter un jeu une fois et d’en profiter sur son ordinateur Windows 10 et sa XBox One avec une synchronisation des progressions, des sauvegardes de jeux et des trophées. Ce programme sera proposé sur le Store unifié de Windows 10 et XBox One. Sur XBox One, les joueurs seront en mesure de faire appel à Cortana par exemple pour chercher de nouveaux jeux, pour voir où en sont leurs amis et effectuer de nombreuses tâches. Pour l’activer, il suffit de dire « Hey Cortana, XBox On ».

Source : blog Microsoft

Voir aussi :

Windows 10 : Microsoft va verser 10 000 $ à un utilisateur pour un préjudice causé par l'échec de la mise à jour de son système d'exploitation

Windows 10 se rapproche de Windows 7 en France et pourrait bientôt prendre la première place sur le marché des OS de bureau, selon StatCounter

le forum Windows 10


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Exentius Exentius - Membre habitué https://www.developpez.com
le 30/06/2016 à 17:11
Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
[B][SIZE=4][*]une meilleure intégration de l’assistant numérique Cortana : il sera par exemple disponible sur l’écran de verrouillage. Aussi, l’utilisateur pourra interagir avec lui comme lui poser des questions ou lire une piste audio de son ordinateur sans avoir à déverrouiller son appareil. L’assistant numérique peut également sauvegarder et restituer à la demande des informations comme l’endroit où vous vous êtes garé à l’aéroport. Il est également possible d’ajouter des photos pour faire des rappels visuels, comme une bouteille de vin que vous avez appréciée au restaurant ;

Y a que moi que ça choque ?
Avatar de griggione griggione - Membre averti https://www.developpez.com
le 30/06/2016 à 17:17
Bonjour tous,

Tant qu'ils n'auront pas le CONTROLE TOTAL des unités informatiques, cela continuera.

Vives les moutons !
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Inactif https://www.developpez.com
le 30/06/2016 à 17:34
La maj sortirait plutôt le 2 août.

Sinon, la news oublie le plus important : la mise a jour corrigera pas mal de bugs.

Je rencontre quelques bugs:
alt+f4 sur le bureau, sa ne m'affiche parfois pas la fenêtre pour arrêter l'ordinateur
parfois l’ordinateur ne s’arrête pas (le pc tourne en boucle sur le message "arret de l'ordinateur"
quand je copie un ficher sur le réseau local, j'ai parfois un écran bleu error watchdog
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert éminent https://www.developpez.com
le 30/06/2016 à 20:02
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
La maj sortirait plutôt le 2 août.

Sinon, la news oublie le plus important : la mise a jour corrigera pas mal de bugs.
Donc, il faudra attendre le 2 août pour corriger les BUGs ... Pourquoi pas tout de suite ? ... ou même pourquoi pas (rêvons un peu) dès qu'ils ont été trouvés ? (ou après les quelques jours nécessaires à la correction des BUGs découverts).
Avatar de AoCannaille AoCannaille - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 01/07/2016 à 11:23
Citation Envoyé par Pierre GIRARD Voir le message
Donc, il faudra attendre le 2 août pour corriger les BUGs ... Pourquoi pas tout de suite ? ... ou même pourquoi pas (rêvons un peu) dès qu'ils ont été trouvés ? (ou après les quelques jours nécessaires à la correction des BUGs découverts).
Pense aux pauvres développeurs qui, à cause de l'équipe marketing ont une date buttoir peut être intenable pour le 2 aout.

Je ne suis pas certains que les bugs qui seront corrigé le 2 aout le sont déjà
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert éminent https://www.developpez.com
le 01/07/2016 à 20:41
Ben, en fait, je ne sais pas comment fonctionne µSoft. Mais, le plus efficace est, me semble-t-il, la correction au fil de l'eau. A chaque BUG, l'équipe responsable du produit s'y attèle immédiatement. Ensuite on recommence les développements et améliorations/nouvelles fonctionnalités ...

Je ne sais pas pour les autres, mais moi, sous SuSE Linux, j'ai entre 1 et plusieurs dizaines de corrections par jour ... tous les jours. Il s'agit de BUGs, de PB se sécurité, d'améliorations etc... mais les MaJ critiques et corrections de BUG il y en a régulièrement, au fur et à mesure qu'ils sont détectés/signalés/corrigés.
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 06/07/2016 à 12:30
Windows 10 : Microsoft confirme que la mise à jour anniversaire va embarquer un client App-V et UE-V,
des outils de virtualisation

MDOP (Microsoft Desktop Optimization Pack) est une suite de technologies disponibles sous forme d'abonnement destiné aux clients de Microsoft Software Assurance afin d'aider les professionnels de l'informatique à virtualiser leur expérience utilisateur, les applications et Windows, à gérer les fonctionnalités au sein de Windows et à restaurer la productivité des utilisateurs après un problème du système.

Intégré au MDOP, Microsoft Application Virtualization (App-V) vous permet de rendre les applications disponibles aux utilisateurs sans les installer directement sur leurs ordinateurs. App-V transforme les applications en services gérés de manière centralisée qui ne sont jamais installées et n'entrent pas en conflit avec d'autres applications. Vous pourrez entre autres :
  • isoler les applications ;
  • centraliser les permissions ;
  • préserver l’intégrité du poste client ;
  • garder une compatibilité entre les applications ;
  • déployer plus facilement une application ;
  • mettre en conformité le poste client.

Pour rappel, App-V est constitué de cinq entités :
  • Microsoft Application Virtualization Management Server : cette entité est composée du serveur de Management, du Web Service Management (ce qui permet d’administrer le serveur), de la console (qui permet de se connecter au Web Service afin d’administrer le serveur). Seul le serveur de management est obligatoire. Il est possible de rajouter le serveur de Management à un groupe de serveurs sur un autre serveur de management afin de gérer l’ensemble des serveurs à partir d’une console de Management. Outre le serveur, Application Virtualization Management Server prend en charge la mise à niveau active, la gestion des licences et une base de données pouvant être utilisée pour la création de rapports ;
  • Microsoft Application Virtualization Streaming Server : est chargé d’héberger les packages Application Virtualization en vue de les diffuser sur des clients d’un site. Ce serveur inclut uniquement la fonctionnalité de diffusion. Il n’a donc pas de console Application Virtualization Management, ni de service Web de gestion Application Virtualization ;
  • Microsoft Application Virtualization Sequencer : sert à capturer l’installation des applications pour créer des packages d’applications virtuelles. La sortie se compose des icônes de l’application, d’un fichier OSD contenant des informations sur la définition du package, d’un fichier manifeste de package et du fichier SFT regroupant les fichiers de contenu du programme d’application ;
  • Microsoft Application Virtualization Client : permet de gérer automatiquement les environnements virtuels pour les différentes bulles applicatives App-V. Il publie les applications sur les postes de travail et gère les connexions avec le serveur App-V. Le client App-V stocke les spécificités utilisateurs et les paramétrages des applications virtuelles dans chaque profil utilisateur ;
  • Microsoft Application Virtualization Terminal Services Client : réside sur un serveur hébergeant un service Terminal Server et permet de communiquer et s’authentifier auprès de Microsoft Virtual Application Server pour recevoir le code d’application et autoriser l’exécution locale d’une application séquencée.

En février dernier, un partenaire Microsoft a avancé que le client App-V serait livré avec l’édition entreprise Windows 10. Une annonce qui est désormais officiellement corroborée par Microsoft : dans un billet, l’entreprise a expliqué « qu’avec la venue de la mise à jour anniversaire Windows 10, nous réduirons l’effort de déploiement de deux composants populaire MDOP - Application Virtualization (App-V) et User Environment Virtualization (UE-V) - en les incluant dans les éditions Entreprise et Education au lieu d’exiger un téléchargement et déploiement séparés. Ils seront également inclus dans Windows Server 2016 Datacenter ».

L’entreprise prévient les utilisateurs de la version Pro qu’ils devront basculer sur la version Entreprise ou Education une fois qu’ils feront la mise à jour vers Windows 10 Update Anniversary si leur entreprise utilise App-V ou UE-V pour des fonctionnalités de gestion.

Microsoft indique que les fonctionnalités d’App-V et UE-V embarqués dans Windows 10 Update Anniversary sont les mêmes que celles qui sont dans les versions supportées par des versions précédentes de Windows qui ont été proposées avec MDOP 2015 (App-V 5.1 et UE-V 2.1 Service Pack 1).

« Tous les autres composants de MDOP restent disponibles pour la mise à jour anniversaire Windows 10 depuis le support d'installation MDOP 2015 », a indiqué l’éditeur qui a précisé que « cependant, les améliorations futures apportées à App-V et UE-V ne seront disponibles qu’à partir de la mise anniversaire de Windows 10 ou une version ultérieure ».

L’éditeur ajoute aussi que « l’App-V Management Server actuel, disponible sur le support d'installation MDOP 2015, sera supporté par la mise à jour anniversaire de Windows 10. Il ne sera embarqué NI dans la mise à jour anniversaire Windows 10, NI dans Windows Server 2016. ».

Source : blog Microsoft .
Avatar de Coriolan Coriolan - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 13/07/2016 à 11:52
Microsoft va proposer Windows 10 Entreprise en abonnement pour 7 $ par mois et par utilisateur
et propose sa Surface en tant que service

Pendant l’année dernière, lors du lancement de Windows 10, beaucoup se sont demandé si Microsoft allait transformer Windows en un service. Ce mardi, la firme de Redmond a annoncé qu’elle va suivre cette stratégie, seulement pour la version destinée aux entreprises, pour le moment.

À partir de cet automne, Microsoft va proposer Windows 10 Entreprise E3 (comprenant l’OS plus la suite bureautique en mode Cloud Office 365) en abonnement pour sept dollars par mois et par utilisateur. Yusuf Mehdi, le vice-président en charge de Windows et des terminaux de Microsoft, a précisé que les fournisseurs de services Cloud pourront offrir trois services de Microsoft en abonnement : Microsoft Azure, Office 365 et maintenant Windows 10. « Pour le prix d’une tasse de café et un donut par jour, vous pouvez bénéficier d’une sécurité accrue pour entreprises et ce pour chaque abonnement par utilisateur », a dit Yusuf Mehdi à l’occasion de la conférence de Microsoft, la Worldwide Partner Conference. « Si vous êtes un fournisseur de services Cloud, ceci est maintenant phénoménal ».

Microsoft a aussi conclu un accord avec IBM afin de lancer l’offre Surfaces as a service. Il s’agit de louer ses Surfaces aux clients intéressés par des abonnements mensuels. La firme n’a pas précisé les appareils qui vont être intégrés dans cette offre ni le prix pour en bénéficier. En plus, les fournisseurs de solutions Cloud de Microsoft et les distributeurs autorisés de Surfaces pourront vendre la Surface en tant que service aussi.

À travers ces offres, Microsoft veut permettre à ses partenaires d’offrir à ses clients business un « full IT stack », qui consiste à proposer Windows 10, Office 365, Dynamics Azure et CRM en abonnement par utilisateur payé par mois. En échange, la firme met en avant des avantages comme la sécurité accrue, un processus de concession de licences plus rapide et permettre à un partenaire de Microsoft de gérer l’IT de l’entreprise cliente.

Afin de comprendre pourquoi ceci importe et ce que cela signifie pour le futur, Microsoft avait proposé Windows 10 pour la première fois gratuitement. Tout au long de cette année, les clients de la firme se sont demandés si la firme allait continuer à suivre son ancien business model, qui consiste à faire payer aux utilisateurs une licence complète de Windows 10 ou changer de modèle économique. On s’est aussi demandé ce que voulait dire « Windows as a service ». Désormais on connait ce que projette l’éditeur, se tourner vers les abonnements, mais on ne sait toujours pas si ce modèle pourrait un jour être appliqué aux particuliers aussi.

Pour le moment, les utilisateurs peuvent mettre à niveau Windows 7 et Windows 8.1 vers Windows 10 jusqu’au 29 juillet. Une fois cette date passée, les utilisateurs devront payer 119 dollars pour Windows 10 Home et 199 dollars pour Windows 10 Professional. Les utilisateurs de Home peuvent aussi acheter un Pack Pro à 99 dollars pour passer à la version Professional. Ainsi 28 mois d’abonnement à Windows en tant que service coûteront l’équivalent d’une licence Professional de l’OS.

Il est clair que Microsoft veut pousser les utilisateurs à payer pour ses produits en tant que services. À l’image de son offre Office 365, sa collection d’applications pour Office que Microsoft corrige et améliore chaque mois. Kirk Koenigsbauer, le vice-président Corporate marketing de Microsoft, a dit aux partenaires que 70 millions d’utilisateurs paient pour utiliser Office 365 chaque mois. Lorsque Microsoft a publié ses revenus pour le premier trimestre de cette année, la firme a annoncé que le nombre d’abonnés à Office 365 a connu une hausse de 57 % par rapport à la même période l'année dernière.

Microsoft avait déjà insinué qu’elle voulait étendre le même modèle à Windows. Il y a un an, Satya Nadella le PDG de la firme avait remplacé Stephen Elop par Terry Myerson à la tête de l’entité nouvellement créée Windows and Devices Group. Il avait aussi parlé de sa vision pour le futur de Windows et sa relation avec le reste du hardware créé par Microsoft : « Windows and Devices Group va conduire Windows en tant que service à travers des appareils de tout type et bâtir tous les autres produits de Microsoft, à savoir la Surface, Hololens, Lens, Surface Hub, Band et Xbox. » Il avait aussi cité dans l’email interne envoyé aux employés que « Cela va nous permettre de créer de nouvelles catégories et en même temps générer de l’enthousiasme et de la demande pour Windows de façon globale ».

L'offre de mise à jour gratuite vers Windows 10 va s'arrêter le 29 juillet


Durant cette période, Microsoft avait informé aussi les utilisateurs que le fait d’acheter une licence de Windows ou une machine avec Windows 10 installée, veut dire qu’ils profiteront de la mouture jusqu’à la fin de la vie de la machine. Mais la firme de Redmond avait aussi insinué qu’elle voulait pousser les utilisateurs à payer pour des services additionnels durant l’utilisation de cette licence.

En décembre 2014, le directeur de l’exploitation (COO) de Microsoft Kevin Turner, a justifié l’émergence des tablettes Windows à 99 dollars par la possibilité pour Microsoft de « monétiser la durée de l'utilisation du client par des services et différents add-ons ». La question aujourd’hui est de savoir si Microsoft va forcer ses services sur les utilisateurs. Si la firme avait réussi à calmer les esprits l’année dernière, le fait qu’elle propose un abonnement à Windows aujourd’hui relance le débat.

Source : Blog Windows - Blog Microsoft

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Windows 10 : Microsoft confirme que l'édition Entreprise de la mise à jour anniversaire embarquera App-V et UE-V, des outils de virtualisation
Avatar de NSKis NSKis - En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
le 13/07/2016 à 14:29
Windows 10 en location au prix d'un donut?

Eh bien si je me fie au terrain, le donut va rester en travers de la gorge de beaucoup de monde C'est en tout cas ce qui ressort des feedbacks que j'ai reçu de la part de nos clients...

On avait déjà des clients frileux à passer à win10 à cause des histoires de flicage de l'utilisateur, mais le coût de faire payer la licence chaque mois a eu un sacré effet: Certains qui hésitaient à abandonner Microsoft dans leur entreprise, n'hésitent plus!
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Inactif https://www.developpez.com
le 13/07/2016 à 14:59
je suis pas convainque de ce modèle économique en entreprise.

1) Windows as service sa ne peut pas marcher en production, car une entreprise sa doit faire des testes avant de déployer une maj.

2) Payer tous les mois pourrais être intéressant si on veut obtenir la dernière version du produit, ce qui n'est pas le cas en entreprise encore une fois, on migre pas un parc informatique en 1 journée. faut des années. Toute les entreprise sont encore sous Windows7.
Un os en entreprise sa dure plus de 10ans (y'a encore des postes sous windows xp), 7*12*10=840€/postes. License windows pro/entreprise = 200€ un peu prés.

3) La licence windows n'est déjà pas payé lors de l'achat de l’ordinateur ?

Pour le grand publique :
1) Pour eux windows c'est gratuit/intégré à l'ordinateur
2) si un jour il fallait passer à la caisse, soit il passerait à Ubuntu soit demanderais au cousin kevin de mettre un crack.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil