Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Une intelligence artificielle bat des experts de l'armée de l'air américaine
Dans des simulations de combats aériens

Le , par Stéphane le calme

129PARTAGES

12  0 
ALPHA est une intelligence artificielle, spécialement conçue pour piloter une flotte de drones de combats dans les missions de combats aériens dans un environnement de simulation de haute fidélité, qui a été développée par Psibernetix en collaboration avec l’armée de l’air américaine. Il s’agit donc là essentiellement de recherche.

Les premiers tests réalisés avec ALPHA ont montré qu’il surpasse déjà les systèmes précédemment développés par les laboratoires de recherche de l’armée de l’air américaine, ainsi qu’une série d’adversaires humains qu’il a battus à chaque fois.

L’un des adversaires d’ALPHA a été un vétéran de l’USAF (United States Air Force) le colonel Gene Lee, qui dispose à son actif de nombreuses années d’expérience en tant qu’instructeur et coordinateur de combat aérien, n’a pourtant pas pu remporter une seule bataille contre les avions pilotés par Alpha.


Dans la simulation de combat, ALPHA s’est servi de quatre pilotes de chasse pour défendre un littoral contre deux avions et n’a subi aucune perte. Les deux avions qui lançaient l’attaque (l’équipe bleue) étaient plus lourdement armés que les avions qui défendaient (équipe rouge). ALPHA avait parfois reçu un handicap de vitesse et de mouvement, pourtant il a réussi à chaque fois à détruire les avions ennemis après avoir effectué des manœuvres d'esquive. Les chercheurs, qui ont fait le rapport de ces affrontements, ont noté que non seulement il n’a pas pu détruire un seul avion d’ALPHA, mais en plus ses avions étaient détruits par ceux de l’équipe rouge chaque fois après des engagements prolongés.

« J’ai été surpris par la manière dont elle était consciente et réactive. Elle semblait être consciente de mes intentions et réagir instantanément à mes changements en vol et à mes déploiements de missiles. Elle savait comment déjouer le tir que je faisais. Elle changeait instantanément entre les actions défensives et offensives en fonction des besoins », a avancé le colonel, décrivant Alpha comme étant «  l’IA la plus agressive, réactive, dynamique et crédible que j’ai jamais vue ».

Pour parvenir à ce résultat, Psibernetix avance qu’ALPHA utilise une technique dérivée des algorithmes de logique floue, une extension de la logique classique aux raisonnements approchés consistant pour un système à analyser un large éventail d’options avant de prendre une décision. Parce qu'une simulation d’avion de chasse émet de nombreuses données sujettes à des interprétations, il n’est pas toujours évident de décider de la manœuvre la plus avantageuse ou à quel moment il serait plus propice de faire feu. Ici, les systèmes se basant sur la logique floue peuvent analyser chacune de ces données avant de prendre une décision. La réalisation maîtresse des chercheurs ici était de permettre de faire ce calcul en temps réel.

Doug Barrie, un analyste de l'aérospatiale militaire, a avancé « qu’ici, vous avez un système d'IA qui semble être en mesure d’assurer dans un environnement air - air, qui est extraordinairement dynamique, a un nombre extraordinaire de paramètres et, sur le papier, s’est plus que retenu face à un pilote de combat talentueux et expérimenté ». Selon lui, « c’est comme si un maître d’échecs perdait face à un ordinateur ».

Actuellement, l’IA n’utilise qu’un seul processeur de 3,2 Ghz, et fonctionne à une fréquence de 154 Hz. Le système capte l’intégralité des données de tous ses capteurs toutes les 6,4 millisecondes, organise les données, et crée une cartographie du scénario, analyse l’état du combat, et modifie ses décisions pour s’adapter aux changements enregistrés. Les ingénieurs précisent qu’il reste encore largement possible d’optimiser les temps de calcul, et qu’à terme, l’IA pourrait atteindre une vitesse de 1100 Hz.

Pour les chercheurs, « les vitesses auxquelles ALPHA peut intelligemment opérer servent d'avantages certains dans le contexte du combat air-air. Combiner ces forces dans des escouades qui combinent appareils avec humains à bord et sans humain à bord pourrait s’avérer être une force de combat extrêmement efficace. Les appareils contrôlés par ALPHA se porteraient joyeusement volontaires pour prendre des risques tactiques, tandis que les appareils avec humains réaliseraient des tâches de support plus sûres ».

Pour l'instant, ALPHA est encore dans sa phase de test. Psibernetix caresse le rêve de la voir voler, elle ou une autre IA, au côté de pilotes humains :« ALPHA pourrait déterminer en continu les meilleurs moyens d’effectuer des tâches commandées par son copilote, ainsi que lui fournir des conseils tactiques pour le reste de son vol », a estimé Kelly Cohen, professeur en aérospatiale à l’Université de Cincinnati.

Source : Journal of Defense Management (au format PDF), Psibernetix

Voir aussi :

Jeu de Go : les développeurs s'imposent face à Lee Sedol, l'IA de Google terrasse la star du Go par un score de 4-1

le forum intelligence artificielle

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Exentius
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 29/06/2016 à 17:51
Ce n'es pas étonnant. Une bonne IA de combat a un temps de réaction, et une capacité de calculs nettement supérieure à un humain normal.
De plus un drone n'est pas sujet aux problème de voile rouge en vol ou autres liés à des mouvements rapides en vol.
Pour moi il n'y a pas photo.
4  0 
Avatar de Aurelien Plazzotta
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/06/2016 à 21:21
Ce qui est pour moi alarmant, c'est que les pilotes soient relégués au second plan pour des tâches plus sûres ou même au rang de co-pilote selon l'article.

Ils deviendront au fil du temps de moins en moins aptes à prendre, vivre et accepter le risque et toute les décisions sous stress permettant d'atteindre éventuellement l'excellence.
In fine, les pilotes deviendront de moins en moins aptes (tout court).

Bien évidemment, la dégradation de la formation théorique et pratique va s'opérer sur des dizaines d'années. Mais les humains sont déjà sur la pente descendante. Et les premiers à trinquer sont les militaires, ceux chargés officiellement d'assurer la protection des populations.

Je vois pas pourquoi certains utilisateurs ont infligé un -1 à Grabeuh qui est le seul à percevoir le danger, parmi ceux ayant réagi au fil de discussion.
4  0 
Avatar de Cafeinoman
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 29/06/2016 à 19:23
Rien a voir avec la singularité, au final ca n'est rien de plus qu'un système expert très perfectionné. Si tu essais de discuter avec lui, le résultat sera nul...
Cela semble logique également que les systèmes de combats autonomes soient plus avancé dans le air-air que pour les drones aux sols : pas de risque qu'il descende un civil. Et clairement, la vitesse de calcul et l'absence de problèmes avec les accélérations violente en combat rapproché les mettent devant les humains...
3  0 
Avatar de Grabeuh
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 29/06/2016 à 18:03


Vivement le jour où cette IA se retounera contre nous !
5  3 
Avatar de yetimothee
Membre averti https://www.developpez.com
Le 29/06/2016 à 22:02
Donc, faisons la guerre dans les jeux vidéos et l'amour pour de vrai ! A bon entendeurs...
2  0 
Avatar de Bigb
Membre actif https://www.developpez.com
Le 29/06/2016 à 22:08
Tout ce qu'on n'aime pas dans le développement de l'IA... On est assez intelligent pour développer des IAs perfectionnées, mais pas encore assez pour le faire dans des cas utiles et pour le bénéfice de tous.
2  0 
Avatar de KEKE93
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 29/06/2016 à 17:43
C'est tout à fait normal que l'US Air Force se lance dans l'IA pour les avions de chasse après les nombreux déboires du F35 Lightning II...
Le F35 est un avion de chasse furtif très bon pour repérer des avions ennemis des centaines de kilomètres à l'avance mais...nul en combat rapproché.
Pour le combat rapproché, l'US Air Force veut faire du vénérable F16 ( 40 ans déjà! ) un drone de combat équippé d'une Intelligence Artificielle et opérant de concert en escadre avec d'autres F35 et F16.
Ainsi le F16 aura une seconde vie.
1  0 
Avatar de BufferBob
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 01/07/2016 à 7:46
Citation Envoyé par Orgoff Voir le message
Beaucoup d'inventions viennent de l'armée, c'est pas si surprenant que cela.
je dirais plutôt que beaucoup d'inventions passent dans le domaine militaire avant d'atterrir éventuellement dans le domaine civil, peut-être aussi parce qu'en tant que chercheur (humain, pas aussi moral que dans les films) on peut se sentir égoïstement valorisé quand le ministère de la défense s'intéresse à ses travaux, et qu'un contrat avec l'armée signifie également la fin de la course aux financements
1  0 
Avatar de shenron666
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 07/07/2016 à 12:10
Citation Envoyé par KEKE93 Voir le message
Pour le combat rapproché, l'US Air Force veut faire du vénérable F16 ( 40 ans déjà! ) un drone de combat équippé d'une Intelligence Artificielle et opérant de concert en escadre avec d'autres F35 et F16.
Ainsi le F16 aura une seconde vie.
Ta remarque concernant une seconde vie au F16 m'intéresse, si tu as un article je suis preneur.

De mon point de vue, le F22 est destiné à remplacer les F16, et compte tenu des limites physiques du pilote une IA pourrait pousser plus à l'extrême les manoeuvres.
Les avions pilotés comportent un cockpit pour le pilote, ses commandes, le tableau de bord, le hud, le siège éjectable... et toute cette place occupée par des éléments dont l'IA n'aura que faire pourra être économisée.

Je pense que l'idée est de développer à terme des avions plus petits, plus manoeuvrables inhabitables et pilotés par une IA embarquée.
1  0 
Avatar de znathan
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 29/06/2016 à 18:29
Maintenant cela devient sérieux! J’espère qu'ils prendraient toutes les précautions que la foudre ne le touche pas si jamais ils arrivaient à l’insérer dans un avion de combat.
1  1