Red Hat annonce la disponibilité de JBoss Enterprise Application Platform 7
La solution est certifiée Java EE 7 et supporte Java SE 8

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Durant sa conférence DevNation qui est axée sur le développement full stack, Red Hat a à nouveau parlé de JBoss Enterprise Application Platform (JBoss EAP) 7 qui est disponible en version bêta depuis janvier.

Mark Little, directeur technologique de JBoss et vice-président de l’ingénierie chez Red Hat, a expliqué que le serveur open source d’applications Java EE a été optimisé pour les environnements cloud. Pour être plus précis, cette mouture a été pensée pour fonctionner de concert avec Red Hat OpenShift, le PaaS cloud de Red Hat. Avec OpenShift, Red Hat estime que la nouvelle offre JBoss apportera les avantages des conteneurs, de l’équilibrage des charges, d’une mise à l’échelle élastique, mais également de la capacité à effectuer des déploiements dans un conteneur directement depuis l’environnement de développement intégré.

JBoss EAP 7, qui est certifié Java EE 7 et supporte Java SE 8, combine les API Java EE 7 avec des outils DevOps comme JBoss Developer Studio 10. Cet EDI peut être utilisé sans frais supplémentaires par les membres des communautés de développeurs JBoss ou Red Hat afin de développer, tester et déployer des applications en local ou sur le cloud. JBoss EAP prend également en charge Jenkins, Arquillian, Maven ainsi que plusieurs autres frameworks web et JavaScript populaires.

Pour Red Hat, « les entreprises doivent être en mesure de choisir quand et comment elles vont migrer vers de nouvelles architectures et paradigmes de programmation. Cette liberté est une caractéristique de l’open source et une philosophie qui est intégrée à Red Hat. Avec JBoss EAP 7, nous répondons à la fois aux besoins des entreprises technologiques et des développeurs avec une vision équilibrée dont l’objectif est d’établir un pont entre la réalité de conception et de maintien d’une entreprise aujourd’hui et l’aspiration des innovations technologiques demain ».

Red Hat en a profité pour présenter également sa solution JBoss Core Services Collection, un ensemble de services qui permet aux développeurs de profiter de services communs qui sont essentiels, « facilitant ainsi la conception d’applications sécurisées qui seront déployées dans des environnements hétérogènes ». Pour le moment, cinq services sont disponibles dans la boîte à outils, notamment :
  • JBoss Operations Network, qui est un serveur de monitoring et management conçu pour gérer le middleware JBoss et les applications Java ;
  • une fonctionnalité serveur « single sign-on » intégrée qui supporte les authentifications SAML, OAuth, et d’autres protocoles pour simplifier la gestion des authentifications ;
  • le serveur Apache HTTP ;
  • le daemon Apache Commons Jsvc qui optimise les performances de Java sur des systèmes Unix ;
  • des connecteurs pour d’autres serveurs web à l’instar de Microsoft IIS et Oracle iPlanet.

Il y a dix ans de cela, JBoss a été racheté par Red Hat. Craig Muzilla, vice-président senior de la plateforme d’applications chez Red Hat, s’est félicité de cette acquisition et n’a pas manqué de faire observer l’évolution depuis le rachat : « nous avons finalisé l’acquisition de JBoss, la seconde acquisition la plus onéreuse de Red Hat à ce jour, il y a exactement dix ans. Tout d’abord, notre seul produit était un serveur d’applications Java. Mais, depuis le temps, nous avons conçu le portfolio de produits middleware et de développement d’applications le plus complet qui soit, permettant aux développeurs de disposer des outils dont ils ont besoin pour créer, intégrer, déployer et gérer les applications des entreprises.

La technologie qui était au cœur de l’acquisition de JBoss reste jusqu’à ce jour l’un des éléments fondamentaux de ce portfolio Red Hat JBoss Middleware, qui célèbre aujourd’hui une étape importante en elle-même avec le lancement de JBoss Enterprise Application Platform 7, donnant aux développeurs de logiciels Java une rampe vers le cloud computing natif et OpenShift ».

JBoss EAP 7 embarque à la fois des ajouts et des retranchements. Les modules PicketLink ont été dépréciés et la note de version de la plateforme indique que tous les modules PicketLink pourront être complètement retirés dans les versions à venir. JAX-RPC quant à lui n’est plus pris en charge dans cette version, JAX-WS étant l’une des méthodes privilégiées pour l’appel de fonctions à distance. De nombreux supports au sein de la plateforme ont été retirés, en particulier ceux qui ciblent des caractéristiques spécifiques à des applications externes comme Apache Web Server et ActiveMQ.

Du côté des ajouts, le support Enterprise JavaBeans (EJB) a reçu des correctifs d’interopérabilité et de compatibilité. Les appels à distance EJB entre JBOSS EAP 7 et JBOSS EAP 5 sont désormais possibles avec CORBA par exemple. L’interface de gestion de lignes de commande de JBoss EAP 7 est désormais disponible même quand le serveur est hors ligne. Elle peut intégrer le serveur et le lancer directement en mode admin-only.

télécharger JBoss EAP 7

Source : blog Red Hat (JBoss Core Services Collection), JBoss EAP 7, site dédié à la DevNation

Voir aussi :

Red Hat réalise 2 milliards de dollars de chiffre d'affaires annuel et devient la première société de l'open source à franchir ce cap


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil