Microsoft veut développer son offre de blockchain as a service sur Azure
Et dévoile le projet Bletchley pour un middleware blockchain sécurisé

Le , par Coriolan

21PARTAGES

6  0 
Microsoft a levé le voile sur le projet Bletchley, destiné à développer un ensemble d’outils permettant d’étendre l’usage des blockchains dans l’entreprise. En effet, la firme travaille sur des solutions qui aideront les entreprises à construire un écosystème d’applications sur la technologie.

Une blockchain se définit comme un moyen d’échange capable de sécuriser tout type de transaction, sans la présence d’un organe central de contrôle. Cette technologie agit comme une base de données distribuée qui gère une liste d'enregistrements protégés contre la falsification ou la modification par les nœuds de stockage. Une blockchain est donc une chronologie décentralisée et sécurisée de toutes les transactions effectuées depuis le démarrage du système réparti.

Le premier outil contenu dans Bletchley concerne « les cryplets ». Ils constituent des services qui permettent d’acheminer les données de l'extérieur à l’intérieur d’un système de blockchain sans compromettre la sécurité. C’est « un nouveau bloc de construction de la technologie Blockchain pour assurer la sécurité des opérations et de la communication entre Azure, l’écosystème middleware et les plateformes technologiques utilisées par les clients ».

Le second outil qui vient juste après est le middleware : c’est un ensemble d'outils qui ne sont pas disponibles nativement dans une blockchain. Ils fournissent des services cloud comme la gestion d’identité et du management opérationnel, ainsi que des solutions analytiques et de machine learning. Ce middleware peut être intégré au blockchain à l’aide des cryplets.


Architecture du projet Bletchley qui visualise où sont placés les cryplets et le middleware dans une application de blockchain

Les cryplets et le middleware (cf schéma ci-dessus) ont l’avantage d’être interopérables avec une variété de langages de programmation et de plateformes cloud. Dans le futur, les entreprises auront la possibilité d’opérer leurs propres cryplets sur leurs propres datacenters en utilisant Azure Stack, au lieu de recourir au cloud public de Microsoft.

Les entreprises pourront utiliser les cryplets et le middleware quelle que soit la plateforme de blockchain qu’elles ont décidé d’utiliser. Il sera plus facile d’implémenter ces technologies avec des blockchains comme Ethereum qui supportent les Smart Contracts (Contrats Intelligents). Les outils fournis par Microsoft seront tout simplement agnostiques concernant ce qu’ils connectent.

Si pour le moment la technologie du blockchain en est à ses débuts, elle constitue néanmoins l’avenir de Microsoft et une importante opportunité de marché. La firme a déjà conclu un partenariat avec le R3 CEV, un consortium de 40 banques qui se sont engagées à utiliser son offre blockchain-as-a-service (Baas).

Avec ce projet, Microsoft positionne en force son offre cloud pour aider les entreprises à adopter cette technologie de blockchain en plein essor. Il vise à offrir des solutions capables d’assurer l’interopérabilité entre Azure, le middleware et les différents services de blockchain offerts par des startups de moindre ampleur. « Les outils de Microsoft peuvent se connecter avec n’importe quelle autre solution », a précisé Marley Gray, directeur du développement et de la stratégie blockchain de Microsoft. Nous saurons plus sur le projet Bletchley lors de la prochaine Worldwide Partner Conference qui se tiendra à Toronto du 10 au 14 juillet.

Services Azure & évaluation d'un mois gratuit

Sources : blog Microsoft, Github Azure

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !


 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web