Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Humour : Surfer sur Internet rendrait intelligent
D'après une étude menée par des chercheurs américains

Le , par Katleen Erna

0PARTAGES

0  0 
Humour : Surfer sur Internet rendrait intelligent, d'après une étude menée par des chercheurs américains

Une équipe de scientifiques de l'Université de Los Angeles a mené une étude sur des personnes âges de 55 à 78 ans faisant leurs premiers pas sur Internet. Après une semaine de surf, les "cobayes" ont commencé à montrer de meilleures aptitudes décisionnelles et de meilleures performances lors de tests de logique.

Les chercheurs en ont tiré la conclusion que la pratique d'Internet stimulait l'activité neuronale et optimisait les fonctions cognitives de ces internautes débutants (d'âge mûr).

"Les résultats suggèrent que lancer une recherche sur le web peut être une forme toute simple d'exercice de gymnastique mentale sur les personnes âgées." ont-ils déclaré, avant de poursuivre en expliquant que l'utilisation de la toile faisait travailler certains endroits clés du cerveau humain, qui s'atrofient généralement avec l'âge.

Internet modifierait aussi la manière dont notre esprit encode de nouvelles informations. Sur les 24 adultes qui s'étaient portés volontaires pour cette étude, la moitié était faite d'utilisateurs assidus du web, tandis que les autres en avaient une très petite expérience.

Au départ, toutes ces personnes durent pratiquer des recherches en ligne alors qu'elles étaient en même temps connectées à un scanner enregistrant l'activité électrique de leur cerveau. Puis, ils purent retourner à leur domicile avec la consigne d'effectuer de telles recherches pendant une heure par jour, durant sept jours consécutifs.

Puis, tous les participants eurent à nouveau droit à un scanner. D'après les scientifiques, les éléments de l'échantillon qui n'avaient jusque là eu casiment aucune expérience en ligne montraient une nette amélioration dans les zones contrôlant la mémoire et la prise de décision.

L'équipe du laboratoire où a été effectuée cette étude souhaiterait maintenant mesurer les impacts du même type d'actions sur des adolescents.

Source : University of California, Los Angeles

Alors, l'Internet rend-il vraiment plus intelligent ? Les programmes scolaires se composeront-ils bientôt uniquement de 6 heures journalières de requêtes à lancer sous Google pour garantir le meilleur QI à nos enfants ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de 113.113
Inactif https://www.developpez.com
Le 26/10/2009 à 8:36
Ah ben! voilà une bonne nouvelle de la Terre ...Toutefois, lorsque l'on surfe sur les forums de discussion français, c'est plutôt la crétinerie qui se développe chez les ados! 'Y devront attendre d'être vieux ...Sauf à Developpez.net, évidemment.

-

Quant au QI des 'ptites têtes de bille, il faut nécessairement y associer le QE (quotient émotionnel) et le QA (quotient affectif, sentimental). Rien de neuf en somme afin d'aspirer à une once de créativité ...Pour tout cela, les gesticulations médiatiques du Web y participent grandiosement; et à tout prendre du déficit scolaire actuel en informatique, le ludisme extra-scolaire est infiniment positif, même pour les crétins. Non?

-

Ce qui est merveilleux grâce aux Web, c'est qu'on peut y croiser des ados crétins, et communiquer avec eux; hors du Web, c'est franchement plus difficile de leur raconter quelque chose. Le plus merveilleux sera d'y croiser demain davantage de vieux crétins ...
0  0 
Avatar de cahnory
Membre averti https://www.developpez.com
Le 26/10/2009 à 8:53
Le problème c'est surtout la définition de l'intelligence. Pour je pense qu'internet et le monde informatique en général ont une certaines logique qui peut-être ne se retrouve pas ailleur ou du moins pas de façon identique. De là on peut penser que oui, utiliser cette logique et se la faire sienne apporte quelque chose au cerveau (que ça se traduise sur un scanner ou pas) comme les chiffres, autre système, ne nous apporte pas simplement qu'une façon de compter ou le langage qui en plus de nous faire communiquer nous permet une plus grande réflexion...
0  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/10/2009 à 9:36
euh.....

si surfer sur me web consiste à balancer des conclusions formelles après étude sur un échantillon de 24 Américains(sur plus de 300,000,000), alors ma conclusion perso est que le web rend con. En tous cas, la proportion d'études faites sur des échantillons ridicules et avec des conclusions orientées me parait énorme de nos jours(je dis pas que c'était mieux avant, hein).
0  0 
Avatar de Aurelien.Regat-Barrel
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/10/2009 à 10:03
Citation Envoyé par cahnory Voir le message
Le problème c'est surtout la définition de l'intelligence.
Bien dit. En fait, quand on parle d'intelligence, on parle souvent d'intellect. D'ailleurs, le QI est associé à un quotient d'intelligence alors qu'il ne mesure que l'intellect = la puissance calculatoire de notre cerveau en somme. C'est le hardware, donc ça peut se mesurer. Mais pour ce qui est du software qui tourne dessus...
0  0 
Avatar de 113.113
Inactif https://www.developpez.com
Le 26/10/2009 à 10:26
Citation Envoyé par Aurelien.Regat-Barrel Voir le message
(...) C'est le hardware, donc ça peut se mesurer. Mais pour ce qui est du software qui tourne dessus...
Vachement bien vu!

Dans le même ordre d'idées "cerveau-ordi", les petits ordi grand-public actuels proposent des performances assez fantastiques. Toutefois, les requêtes de performance y sont sollicitées ...à 10%, généralement: à l'image de notre cerveau! Exemple personnel: j'adore faire crasher mon pc quand y regardant la télé (2ème moniteur), je lance PhotoShop en traitement de fichiers multiples et que je surfe le Web sur des super sites tout en flah et que je rédige au mieux de ma connaissance le .html et .css de mon petit site personnel tout en écoutant le dernier streaming .mp3 que je d'achever de capturer lorsque j'ai lancé une défragmentation à la suite simultanée d'un petit scan de sécurité avec deux trois outils géniaux d'anlyse ...C'est sûr, à 80% de CPU Usage (ProcessExplorer), ça rame un peu.

Mais le plus étourdissant, c'est qu'il se plante parfois quand je ne fais qu'y regarder la télé. Là je me dis: c'est mon cerveau qui a fait flipper l'ordi!
0  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 26/10/2009 à 10:35
+1, j'avais jamais vu ça comme ça !
Sinon je pense que c'est encore une nouvelle étude à la c** qui servira à rien. Heureusement qu'elle est en catégorie Humour !
0  0 
Avatar de Aurelien.Regat-Barrel
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/10/2009 à 11:50
Citation Envoyé par 113.113 Voir le message
Vachement bien vu!
Hé hé, voilà qui me motive à concrétiser mon projet de blog sur le sujet. Cela fait un an que j'accumule des réflexions et analogies de ce genre mais beaucoup plus poussée. C'est assez fascinant en fait. Par exemple, tes yeux sont des périphériques d'entrée, et ta voix un périphérique de sortie... je te laisse poursuivre le délire

Citation Envoyé par 113.113 Voir le message
Dans le même ordre d'idées "cerveau-ordi", les petits ordi grand-public actuels proposent des performances assez fantastiques. Toutefois, les requêtes de performance y sont sollicitées ...à 10%, généralement: à l'image de notre cerveau!
En fait, cette histoire des 10% est un mythe... et c'est d'ailleurs un peu la même chose avec notre processeur : on n'utilise jamais 100% des différentes unités au même moment. Alors si on fait une moyenne oui ça fait peut être 10%, mais il n'empêche qu'on les exploite à 100% quand on en a besoin.

Ca serait intéressant de corréler les 90% de temps où notre processeur est sous-utilisé avec les 90% de temps où notre cerveau est lui-même sous utilisé... quand mon processeur calcule, mon cerveau se tourne les pouces pour attendre le résultat, et quand j'analyse les résultats, mon processeur ne fait rien... c'est le genre de "réflexions" que je compte développer
0  0 
Avatar de souviron34
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/10/2009 à 12:05
Citation Envoyé par Katleen Erna Voir le message
Alors, l'Internet rend-il vraiment plus intelligent ? Les programmes scolaires se composeront-ils bientôt uniquement de 6 heures journalières de requêtes à lancer sous Google pour garantir le meilleur QI à nos enfants ?
Primo on parle de gens d'âge murs, pas d'enfants..

Donc l'expérience et les connaissances accumulés par 50 ou 60 ou 70 ans de vie ont forcément un (très grand) impact sur ce qu'on peut tirer de nouvelles informations....

Secondo en dehors de ce qu'on dit certains collègues (cités ci-dessous), il est absurde donc de prendre un échantillon de personnes et d'appliquer la déduction à un échantillon différent.

Tertio cela montre bien la dérive de cette société soi-disant médiatique et "universitaire", où la moindre "étude" soi-disant scientifique est utilisée pour des effets d'annonce (et malheureusement possiblement de nouvelles techniques (qui, sans dire leur nom, seront du marketing, pour "vendre" les services de tel ou tel "formateur" ou de tel ou tel logiciel....))

Citation Envoyé par 113.113 Voir le message
Ah ben! voilà une bonne nouvelle de la Terre ...Toutefois, lorsque l'on surfe sur les forums de discussion français, c'est plutôt la crétinerie qui se développe chez les ados! 'Y devront attendre d'être vieux ...Sauf à Developpez.net, évidemment.



-

Quant au QI des 'ptites têtes de bille, il faut nécessairement y associer le QE (quotient émotionnel) et le QA (quotient affectif, sentimental). Rien de neuf en somme afin d'aspirer à une once de créativité ...Pour tout cela, les gesticulations médiatiques du Web y participent grandiosement; et à tout prendre du déficit scolaire actuel en informatique, le ludisme extra-scolaire est infiniment positif, même pour les crétins. Non?

-

Ce qui est merveilleux grâce aux Web, c'est qu'on peut y croiser des ados crétins, et communiquer avec eux; hors du Web, c'est franchement plus difficile de leur raconter quelque chose. Le plus merveilleux sera d'y croiser demain davantage de vieux crétins ...



Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
euh.....

si surfer sur me web consiste à balancer des conclusions formelles après étude sur un échantillon de 24 Américains(sur plus de 300,000,000), alors ma conclusion perso est que le web rend con. En tous cas, la proportion d'études faites sur des échantillons ridicules et avec des conclusions orientées me parait énorme de nos jours(je dis pas que c'était mieux avant, hein).

0  0 
Avatar de 113.113
Inactif https://www.developpez.com
Le 26/10/2009 à 12:45
En fait, cette histoire des 10% est un mythe... et c'est d'ailleurs un peu la même chose avec notre processeur : on n'utilise jamais 100% des différentes unités au même moment. Alors si on fait une moyenne oui ça fait peut être 10%, mais il n'empêche qu'on les exploite à 100% quand on en a besoin.
Mon commentaire ne participe pas du "mythe des 10%".

Je m'explique: considérons un moteur thermique dotés de 4 pistons, celui-ci d'une automobile. Allumons le moteur, et roulons à 10% de sa puissance. Que constatons-nous? Ben! les 4 pistons fonctionnent ...Essayons maintenant d'imaginer qu'à faible allure 3 de ceux-ci décident de s'arrêter, au prétexte que la puissance du moteur n'en a pas besoin. Résultat: le moteur craint d'exploser, l'automobile s'arrête sinon ralentit! Cela en va ainsi de notre cerveau, et d'un ordi. Non? Toutefois, il est vrai que si l'automobile pouvait poursuivre sa route, son conducteur garderait sa liberté de choisir son itinéraire ...et d'apprendre une nouvelle façon de conduire.

Je considère même que le concept du "mythe des 10%" procède d'un [ame="http://fr.wikipedia.org/wiki/Sophisme"]sophisme[/ame], en ce qu'il s'établit sur une négation pour enfin définir que cela est absolument vrai, sous certaines configurations. L'histoire des 10% n'est pas un mythe; c'est une réalité avérée ...par ceux-la mêmes qui tendent à dénoncer le "mythe".

Réthorique complexe appliquée aux esprits rigides! Un délice de l'esprit ...Le nôtre, j'en conçois l'intérêt.
0  0 
Avatar de Aurelien.Regat-Barrel
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/10/2009 à 13:25
Je pense saisir ce que tu veux dire, mais on pourrait brasser longtemps du vent parce que ce principe de "on utilise 10% du cerveau" ne veut rien dire : 10% de quoi ? On utilise 10% fonctions disponibles ? On utilises chaque fonction à seulement 10% de ses capacités ? 10% des neurones ? etc... On le qualifie de mythe parce que c'est une fausse vérité très employée par certains charlatans pour te vendre une méthode miracle qui te rend + intelligent, qui va faire progresser ton enfant + vite à l'école, etc...

Mais dans tous les cas on est dans le domaine du hardware, on cherche à faire de l'overclocking. Le domaine du software qui tourne sur la bécane est complètement délaissé, alors qu'il est capital. Certes, tu possèdes une grande intelligence. Mais quelle utilisation en fais-tu ? Fais-tu une utilisation intelligente de tes ressources ? La réponse à cette question dépend directement de notre capacité à percevoir l'étendue du réseau applicatif auquel on participe, c.a.d l'intelligence (ou la bêtise !) collective du système auquel on est relié et participe.
0  0