Developpez.com

Club des développeurs et IT pro
Plus de 4 millions de visiteurs uniques par mois

Le Royaume-Uni désuni quant à un "Hadopi-like"
Des experts estiment qu'il coûterait plus cher que les pertes des majors

Le , par Katleen Erna, Expert éminent sénior
Le Royaume-Uni désuni quant à un "Hadopi-like", dont des experts estiment qu'il couterait plus cher que les pertes des majors

Outre manche, le gouvernement du royaume de Sa Majesté connait un grand clivage. En effet, les avis sont très partagés quant à l'éventuelle mise en route d'un projet britannique suivant le modèle Hadopi. Le mois dernier, un nouvel amendement proposé dans le cadre du projet de loi Digital Britain ( rapport sur le développement du numérique en Grande-Bretagne à l'horizon 2012 ) évoque la possibilité de suspendre l'abonnement Internet des contrevenants. Mais, contrairement à notre texte national qui expose tous les utilisateurs de réseaux P2P à cette sanction, la Grande Bretagne la réserverait aux téléchargeurs les plus actifs. Pour autant, le ministre de la propriété intellectuelle David Lammy s'oppose totalement à la riposte graduée.

Les principaux concernés par la question, les artistes, sont très nombreux à être montés au créneau (alors que leurs homologues français étaient majoritairement restés en retrait des débats médiatiques).

Ainsi, la Featured Artists Coalition (dont font partie les britanniques Robbie Williams, Radiohead, Iron Maiden, Travis et bien d'autres) s'oppose haut et fort à la coupure internet des utilisateurs, de même qu'à la repression du téléchargement en général. Les groupes et chanteurs membres de cette coalition préfèreraient voir appliquée une licence globale "ce que les majors rejettent, car cela leur ferait perdre leur monopole sur l'édition musicale". Certains musiciens du groupement ont d'ailleurs déjà amorcé leur bas de fer avec les maisons de disques, en s'affranchissant d'elles par la publication directe de leurs oeuvres sur la toile (comme Radiohead notamment, et Nine Inch Nails aux Etats-Unis).

Face à eux, Lily Allen est la figure de proue du mouvement anti-piratage. Elle ne se gêne d'ailleurs pas pour critiquer copieusement ses collègues "collabos" sur son blog.

Les FAI du pays où l'on roule à gauche entrent également dans la bataille, à l'instar de British Telecom, dont le responsable du département des consommateurs s'est exprimé publiquement via le tabloïd The Mirror. John Petter a déclaré que les bénéfices effectués par les fournisseurs d'accès anglais sont minuscules, et il craint que ces chiffres ne baissent encore du fait des mesures mises en place pour combattre le piratage Internet.

Il estime que leurs revendications sont bien trop gourmandes et surtout, irréalistes : "Affirmer que les gens achèteraient toute la musique qu'ils téléchargent est tout simplement absurde" s'insurge-t-il. Il redoute de plus l'émergence d'une "course aux armements" dans ce conflit où les coups de massue du gouvernement pourrait pousser les internautes a se retrancher vers des services underground comme le VPN (permettant de se rendre indectable via un tunnel sécurisé).

L'homme dénonce également une autre aberration : de récentes estimations chiffrent le fonctionnement du dispositif (dans ce que devraient verser les FAI) à plus de 365 millions de livres sterling (environ 405,5 millions d'euros) par an, alors que l'institut de recherche Jupiter Research annonce que les pertes enregistrées par l'industrie du disque britannique seront de 200 millions de livres sterling (environ 221,1 millions d'euros) pour l'année 2009.

La "solution" serait donc plus coûteuse que le "problème" !

Source : Le blog de Lily Allen ; Résumé de l'interview de John Petter sur le site de The Mirror

Lire aussi : Hadopi 2 définitivement adoptée, les premières sanctions attendues début 2010 : le dispositif piègera-t-il les "bons" contrevenants ?

Que pensez-vous des réponses britaniques à la crise du disque ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de spdev666 spdev666 - Membre habitué http://www.developpez.com
le 24/09/2009 à 7:46
On dirait que les britaniques se posent mieux la question que nous.

Je n ai jamais entendu les grand media français parler du probleme du cout par rapport aux sommes en jeu pour les maisons de disques, ni du VPN.

Par contre, je crois savoir que la France est (ou etait) parmis les pays ou le piratage est le plus développé. Est (toujours) le cas ? Qu en est il de la Grande Bretagne ?
Avatar de kain_tn kain_tn - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 24/09/2009 à 8:09
Citation Envoyé par Katleen Erna  Voir le message
Que pensez-vous des réponses britanniques à la crise du disque ?

J'aimerais que nos dirigeants soient aussi éclairés et qu'ils arrêtent de recruter leurs soit-disant experts dans un caniveau en sortant d'une beuverie...
Je pense que ça montre bien à quel point notre système politique est corrompu et contrôlé par les lobbies. Le problème c'est que la cupidité d'une poignée de dirigeants archaïques va contribuer à endetter le pays en faisant appliquer une loi aussi chère qu'inefficace... (sans entrer dans le débat sur son aspect liberticide)

Un autre point que je trouve intéressant: les artistes britanniques s'impliquent dans le débat (ils sont quand même les premiers concernés puisqu'ils sont utilisés comme prétextes pour justifier ces lois) tandis que chez nous, les nôtres font les morts (ou partent en Suisse pour ne pas payer leurs impôts )
Avatar de s4mk1ng s4mk1ng - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 24/09/2009 à 11:04
Bah eux au moins ont plus réffléchi que nous autant d'un point de vue financier que d'un point de vue "moral"(ils veulent prendrent les gros téléchargeurs...).
Et le fait que les artistes s'expriment est une première puisque en France on avait eu le droit à deux,trois artistes seulement.
Avatar de - http://www.developpez.com
le 24/09/2009 à 12:36
decidement, on a vraiment beaucoup a apprendre des anglais. Un vrai debas publique ou toutes les personnes concernaient s'impliquent. Et apres on va encore nous faire croire que la france est une democratie ?!
Quand a lilly allen, elle ferais mieux de s'acheter du talent et apres elle pourra bloguer.
Avatar de BainE BainE - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 24/09/2009 à 17:22
Lili Allen arrête sa carrière !!!



Cette loi aura au moins eut un bon coté.

Sinon elle a fermé son blog, TorrentFreak a détecté qu un des ses commentaires était le parfait copier/coller d un autre site et le soir ce même site en poussant un peu plus les vérification a trouvé 2 compilations maisons en mp3 de divers chanteurs/groupes en libre téléchargement.
Elle est pas forte un peu la demoiselle.

l article complet
Avatar de ogaby ogaby - Membre actif http://www.developpez.com
le 24/09/2009 à 18:19
Citation Envoyé par spdev666  Voir le message
On dirait que les britaniques se posent mieux la question que nous.

Je n ai jamais entendu les grand media français parler du probleme du cout par rapport aux sommes en jeu pour les maisons de disques, ni du VPN.

Par contre, je crois savoir que la France est (ou etait) parmis les pays ou le piratage est le plus développé. Est (toujours) le cas ? Qu en est il de la Grande Bretagne ?

Oh tu sais le pays qui pirate le plus change souvent...

Ipsos révèle en effet que les Français sont des petits rigolos. Seulement 15 % d'entre eux avouent télécharger illégalement de la musique et de la vidéo. Un pourcentage ridicule, alors que la moyenne mondiale est de 44 % pour la musique et 38 % pour la vidéo.

Les leaders, sans grande surprise, sont les Chinois, avec 78 % qui piratent de la musique, et 73 % de la vidéo. Suivent la Russie (64/45 %), l'Inde (48/36 %) et l'Espagne (44/34 %).

http://www.pcinpact.com/actu/news/53...onse-ipsos.htm
Avatar de Louis Griffont Louis Griffont - Inactif http://www.developpez.com
le 25/09/2009 à 11:29
Une fois de plus les anglais nous donnent une leçon, pas de démocratie, mais d'intelligence politique !

Au fait c'est qui cette Lili haleine ?
Avatar de BainE BainE - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 25/09/2009 à 12:08
Citation Envoyé par Louis Griffont  Voir le message
Au fait c'est qui cette Lili haleine ?

Elle a fait un cd de pop anglaise, comme les 150 autres qui sont sortis la même année, qui un peu marché, c'est une parolière de talent aussi (enfin talent, originale, enfin elle écrit des paroles quoi), elle met de fuck entre chaque mot de sa chanson.
Avatar de Valère Valère - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 25/09/2009 à 12:23
C'est aussi une artiste qui s'est fait connaitre grâce à internet, qui encore hier sur son site publiait des remixes quelle avait fait il y a quelques années ("A l'époque je ne savais pas que c'était interdit") sans en avoir le droit, et qui s'est fait monter le bourrichon par la propagande des majors.

Résultat, elle crache dans la soupe, elle s'est attaqué à ses clients, qui ont réagi vigoureusement.

Je la plains plus qu'autre chose, pov' gamine.
Avatar de _skip _skip - Expert éminent http://www.developpez.com
le 25/09/2009 à 13:47
Ah c'est elle qui chante cette connerie où y'a des "fuck you" toutes les 2 phrases? Ce titre me fait couper la radio dans ma voiture, je supporte pas la vulgarité dans les chansons.

N'empêche que cette gourdasse peine à faire le poids face aux "collabos" qui comptent parmi leurs membres des groupes d'un tout autre calibre.
Offres d'emploi IT
Senior test automation engineer (H/F)
Talend - Ile de France - Suresnes (92150)
Développeur web php / js H/F
EXTERNATIC - Pays de la Loire - Nantes (44000)
Ingénieur développement java jee h/f
Atos - Lorraine - Metz (57000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil