Un meilleur job mieux payé ?

Deviens chef de projet, développeur, ingénieur, informaticien

Mets à jour ton profil pro

ça m'intéresse

Le recrutement des développeurs sera plus important que jamais en 2015
Vers une amélioration de la situation du développeur ?

Le , par Arsene Newman, Expert éminent sénior
L’Année 2015 n’est pas encore là et pourtant la balance est plus que jamais en faveur des développeurs, du moins de l’avis de la société de consulting Dice et de son directeur qui s’est exprimé en ces termes : « La prochaine année qui se profile semble bien prometteuses pour les développeurs. Suite à la forte demande et à des recruteurs qui cherchent à embaucher un nombre important de nouveaux employés, les développeurs ont vraiment un fort potentiel de négociation ».

Preuves en est, l’étude semi-annuelle de l’analyste révèle que tous les voyants sont au vert pour un foisonnement du recrutement des développeurs au sein des entreprises des différents secteurs et non pas seulement les entreprises IT, les think tanks de l’informatique ou encore les startups type Silicon Valley.

L’ensemble des indicateurs établis par Dice se traduisent par différents constats, comme une part plus importante de recruteurs (75% contre seulement 70% en juin 2014) qui prévoient de recruter plus de développeurs au cours des six prochains mois (premier semestre 2015) qu’au cours des six derniers mois (dernier semestre 2014) ou encore un plus grand nombre d’entreprises (72% contre 68% en juin 2014 et 65% en décembre 2013) prédisant une croissance supérieure à 10% au début de 2015.

Cette conjoncture pousse alors les candidats à demander à être mieux payés selon 64% des recruteurs (contre 61% en juin 2014), alors que 40% des développeurs quittent leur emploi de leur propre chef (en hausse de 3% par rapport à juin 2014).

Du côté des entreprises, ces dernières souhaitent retenir leur personnel qualifié, ce qui engendre un recours plus important aux contre-offres, selon 40% des sondées (en hausse de 10%) même si l’effet escompté n’est pas toujours au rendez-vous et pour cause : les développeurs ne sont pas uniquement à la recherche d’une compensation financière en échange de leurs compétences, mais aussi à la recherche de plus de reconnaissance de la part de leurs employeurs, à un ressenti d’accomplissement personnel ou de réel apport au succès commercial de l’entreprise. Ce dernier constat est d’ailleurs appuyé par plusieurs études, comme celle de Vision Mobile qui ne place pas l’argent comme principale motivation des développeurs.


Quant aux développeurs ciblés, il semblerait que les entreprises privilégient en premier lieu les candidats ayant une expérience de 6 à 10 ans dans le développement ou encore ceux disposant d’une expérience de 2 à 5 ans, alors que les développeurs les plus expérimentés en termes d’année semblent plus en retrait.


Finalement, l’ensemble de ces facteurs place les développeurs en position de force pour négocier leur emploi et s’affirmer enfin comme une véritable valeur ajoutée au sein de l’entreprise.

Source : Etude de Dice

Et vous ?
Qu’en pensez-vous ?
Pensez-vous que le développeur est mieux considéré qu’avant au sein des entreprises ?
Pensez-vous que le développeur pourra tirer parti de cette forte demande ? Comment ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Zirak Zirak - Expert éminent http://www.developpez.com
le 22/12/2014 à 10:42
Citation Envoyé par Arsene Newman  Voir le message
Et vous ?
Qu’en pensez-vous ?

Qu'il s'agit, encore une fois, d'une étude américaine, pays où les développeurs ne sont pas considérés de la même façon qu'ici, et dont le marché du travail n'est pas du tout le même, et que je suis bien content pour eux.

Citation Envoyé par Arsene Newman  Voir le message
Pensez-vous que le développeur est mieux considéré qu’avant au sein des entreprises ?

En France, je n'ai pas spécialement l'impression.

Citation Envoyé par Arsene Newman  Voir le message
Pensez-vous que le développeur pourra tirer parti de cette forte demande ? Comment ?

Le dev américain surement, chez nous, rien ne dit que nous aurons la même tendance dont nous pourrions profiter.

Quand à la façon d'en profiter, il n'y en a pas 50, demander de l'évolution (niveau responsabilité, tâches ou salaire) pour voir si la société veut vous garder ou tenter sa chance ailleurs (en gros les mêmes choix qu'actuellement quoi ).
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 22/12/2014 à 14:40
@Zirak
Je n'aurai pas mieux dit

Le gap entre les situation des développeurs aux USA et en France est tel qu'il est impossible de faire la moindre comparaison.
Avatar de Potomac Potomac - Membre habitué http://www.developpez.com
le 22/12/2014 à 23:18
tout à fait d'accord avec Zirak,

aux USA on peut faire carrière dans le développement informatique, même à 50 ans ( quand je dis développement informatique c'est vraiment du développement, le "codage", les mains dans le cambouis, avec la passion similaire à un artisan qui aime le travail bien fait )

en France le développeur est surtout vu comme une ressource jetable qui doit rentrer dans des cases : très jeune, sur-diplômé, et dont la date de péremption arrive très vite, le jeunisme et la volonté de faire du travail low-cost dans les SSII faisant des ravages,

le métier de développeur est sans doute l'un des métiers les plus méprisés en France, autour de moi je vois de plus en plus de développeurs qui ont plus de la trentaine qui galèrent, ils n'ont pas envie de devenir chef de projet/manager car c'est un métier totalement différent de celui de développeur, du coup des portes se ferment de plus en plus pour ceux qui ne veulent pas se plier à ce système de pensée bien franco-français
Avatar de DevTroglodyte DevTroglodyte - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 23/12/2014 à 9:29
Citation Envoyé par Potomac  Voir le message
en France le développeur est surtout vu comme une ressource jetable

On dit "variable d'ajustement", tssss.

Sinon, on ne peut qu'espérer que les mentalités changent... Et dire que derrière ça se plaint que les "cerveaux" français partent à l'étranger...
Avatar de Mr_Orthonic Mr_Orthonic - Nouveau Candidat au Club http://www.developpez.com
le 23/12/2014 à 15:44
En Belgique ils ont tendance à remplacer les développeurs par des indiens qui travaillent à distance,
Merci l'Europe
Avatar de landry161 landry161 - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 27/12/2014 à 12:55
Citation Envoyé par Zirak  Voir le message
Qu'il s'agit, encore une fois, d'une étude américaine, pays où les développeurs ne sont pas considérés de la même façon qu'ici, et dont le marché du travail n'est pas du tout le même, et que je suis bien content pour eux.

En France, je n'ai pas spécialement l'impression.

Et moi qui suis en Côte d'Ivoire que pourrais-je dire alors
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 28/12/2014 à 23:42
Citation Envoyé par Potomac  Voir le message
aux USA on peut faire carrière dans le développement informatique, même à 50 ans ( quand je dis développement informatique c'est vraiment du développement, le "codage", les mains dans le cambouis, avec la passion similaire à un artisan qui aime le travail bien fait )

c'est parfaitement exact mais il y a une différence énorme entre les entreprises aux USA et celles en France c'est que les entreprises Hi Tech aux USA gagnent plus d'argent en proportion que les entreprises françaises, désolé d'être brut de coffrage et d'évoquer encore une fois l'aspect économique...
donc qui dit entreprise qui gagne plus d'argent dit salaires plus élevés...
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 31/12/2014 à 19:15
La vérité c'est que il y à bien une demande bien supérieure à l'offre dans le domaines du développement, et le chômage de l'IT en général n'ayant pas non plus rien à voir avec ça, sans parler du fait que les chiffres du chômage en France sont biaisés par le fait que c'est un moyen de prendre des vacances rémunérés pour certains.

c'est archi-faux sans compter les clichés habituels...
Au Luxembourg peut-être ( parce que ton profil montre ce pays ) mais pas du tout en France.

La croissance économique des entreprises de hitech/technologies de l'information n'a pas dépassé...1% en 21014.

1% c'est quasiment le même chiffre de la croissance du PIB français , à peine mieux, dans une hypothèse "haute" dirions-nous.
Cela signifie que ce secteur économique semble être très tributaire des services aux entreprises françaises et que le service informatique s'exporte peu..exception faite de gros acteurs comme Cap Gemini ou autre.
Donc comme je l'ai écris dans un autre fil de discussion que les entreprises des technologies de l'information en France font essentiellement du "franco-français".
Or c'est raté étant donné que le marché Français , national, est bouché,donc peu de perspectives de croissance , sans compter les charges qui augmentent...

Ensuite pour ce qui est de la sous-traitance offshore cela semble peu profiter aux acteurs du numérique sinon cela permettrait aux ESN/SSII d'augmenter leurs marges , gagner plus d'argent et avoir plus de croissance économique...quoique ce n'est pas mécanique.

Pour ce qui est des start-ups webs et les "pure-player" étant donné que leur visibilité est relativement restreinte( faire une recherche sur le site de classement www.alexa.com) eh bien c'est pareil elles ne font pas de profits mirobolants puisque que pour qu'une start up web gagne de l'argent il faut que ses pages internet soient vues par le plus grand nombre.

Pour en revenir à l'emploi, une croissance de 1% autrement dit peanuts c'est tout juste pour faire tourner ces entreprises du numérique, en d'autres termes celles qui peuvent gagner de l'argent "peuvent faire tourner la boutique".
Les autres qui ne gagnent pas d'argent ont du soucis à se faire.
Autrement dit avec une si faible croissance économique , non seulement ça ne suffit pas à résorber les 45400 informaticiens au chômage et en plus ça ne suffit pas à créer suffisamment de postes en informatique.

La faible croissance de l’activité prévue pour 2014 (0,7% selon Syntec Numérique) devrait difficilement contribuer à résorber le chômage.

et même si la croissance de ce secteur économique était plus élevée , on peut très bien avoir des entreprises dont le chiffre d'affaire croît mais qui n'embauchent pas.
Avatar de U-Ribellu U-Ribellu - Inactif http://www.developpez.com
le 31/12/2014 à 19:32
Les informaticiens c'est pas des développeurs. Si tu es technicien en carte perforées tu es informaticien au chômage je veux bien le croire.
Il y à zéro chômage sur les développeurs qualifiés techniquement et humainement

Non mais les développeurs sont des informaticiens et j'en connais qqunq au chômage qui sont très compétents, ils ont juste le malheur d'être "encore développeurs" passé la quarantaine.
Eh oui : heureusement pour les uns, malheureusement pour les autres, tout le monde ne veut pas devenir chef de projet après un an ou deux de développement

PS : je crois qu'il ne faut pas prendre très au sérieux les propos de ce "Pierre Louis Chevalier" qui nous conseille de "Ne pas prendre la vie au sérieux, vous n'en sortirez pas vivant" : on appelle ça du cynisme non ?
Avatar de Pierre Louis Chevalier Pierre Louis Chevalier - Expert éminent http://www.developpez.com
le 01/01/2015 à 21:28
Citation Envoyé par U-Ribellu  Voir le message
Non mais les développeurs sont des informaticiens et j'en connais qqunq au chômage qui sont très compétents, ils ont juste le malheur d'être "encore développeurs" passé la quarantaine.
Eh oui : heureusement pour les uns, malheureusement pour les autres, tout le monde ne veut pas devenir chef de projet après un an ou deux de développement

Le Chômage à 40 ans c'est pas une fatalité, les développeurs de 40 ans dans les autres Pays ils sont pas au chômage, ils sont appréciés et respectés, voir courtisés et payé des fortunes pour les meilleurs.
Il y à un problème avec "l'esprit français", quand tu as un mec qui ne fou rien à part chier sur la direction et le patron parce que il crois que parce qu'il est âgé il est plus intelligent tu as pas d'autre choix que de le virer.
Il y à aussi un problème c'est que le français est souvent feignant et menteur, les études donnent que le français passe en moyenne 50% de son temps de présence au travail pour ses distractions perso genre jouer ou aller sur des sites pornos, de paris sportifs ou autres.
Quand les gens font leur boulot, qu'ils aient 25 ans ou 50 ans aucune raison de les virer, quand tu as des gens qui foutent plus rien à part foutre la merde tu es obligé de les virer. Le problème c'est la sale mentalité française de feignant et de diabolisation de la direction. Heureusement tous les français sont pas comme ça, il y en à qui bossent bien , et ils sont pas au Chômage, sauf une fois de temps en temps pour prendre 2 ans de vacances au frais des Assédics. Après tout puisque le système le permet pourquoi ne pas les prendre ces deux ans de vacance rémunérées, ça serais bête de pas en profiter, on peu pas leur en vouloir... Ça tu peu le faire en France, dans les autres pays comme l’Angleterre c'est impossible, parce que ça dure pas deux ans et que tu doit vraiment te rendre dans une agence, voir pour faire un travail pour la collectivité dans certains pays, et tu ne peu pas simplement valider un formulaire une fois par mois sur internet tranquille sur ton bateau ancré à Tahiti, c'est un avantage franco français.
Tout cela fausse totalement les statistiques, car il y aussi au sois disant "chômage" des purs escrocs et des "vacanciers". Tu es développeur, tu es travailleur, tu es à jour dans les technologies et tu es compétent, tu es pas au chômage.
Le chomage ça ne devrais pas exister, un développeur nul pourquoi il se reconvertis pas par exemple comme Boucher ? Il y à des dizaines de milliers de postes non pourvus... Réponse : parce que Boucher c'est fatiguant ! et pas question d'aller glander sur internet pendant les heures de travail... voila pourquoi. C'est pas un problème de chômage, c'est un gros problème de poil dans la main.
Offres d'emploi IT
Développeur c# asp.net h/f
NEXTGEN RH - Aquitaine - Bordeaux (33000)
Business Manager Energie (H/F)
Alten - Ile de France - Boulogne
Technicien en Fibre Optique FRANCE
Links IT SERVICES - Ile de France - FRANCE

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil