Pourquoi l'ICANN s'entête à créer un « conseil de sécurité » de l'internet avant 2015 ?
La réponse dans un appel entre les organisateurs

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
L’Intiative NETmundial (INM) a fait face à plusieurs vagues de contestations depuis le dévoilement du plan des organisateurs de s'octroyé, avec deux autres organisations, des sièges permanents.

L’Internet Society (ISoc) s'est opposé au projet et a refusé le siège permanent qui lui était réservé en disant que l'organisation du conseil de coordination de l'INM n'était pas conforme à ses principes de longue date.

Il y a eu par la suite une contestation d'un groupe de la société civile visant à boycotter l’INM.

Voyant la viabilité de leur projet menacée, les organisateurs ont fini par se rétracter en supprimant les sièges permanents. Mais cela n'a pas permis d'améliorer la situation. La chambre de commerce internationale (ICC BASIS) s'est rangée du côté de l’ISoc en s'opposant à « la manière dont l'INM est organisée, conçue et structurée ».

Comme si cela ne suffisait pas, le Forum sur la gouvernance de l'Internet(IGF), l’une des organisations à qui un siège permanent avait été offert dans le conseil de coordination, a refusé de nommer un représentant au conseil s'inquiétant du fait que le programme serait empiété dans sa mission.
Tous ces obstacles n'ont cependant pas arrêté Fadi Chehade, le PDG de l'ICANN et principal conducteur de l'INM.

La semaine dernière, l’ICC a demandé aux organisateurs de l'initiative de différer la création d'un conseil de coordination jusqu'à ce qu'un certain nombre de questions soient résolues. Même si le PDG de l'ICANN a littéralement supplié la chambre de commerce de rejoindre le projet de gouvernance, il a cependant refusé de retarder la création du conseil.

La semaine précédente, l'Internet Architecture Board (IAB) a fait la même remarque. Il a déclaré que « la création d'un conseil de coordination très structuré pour l'initiative peut entraver le développement d'une large participation, et ainsi peut être prématurée ... donc l'IAB ne participera pas au conseil. »

Le groupe de la société civile « Just Net Coalition » dans la même position que les autres a fait savoir qu'il ne va pas y adhéré, et un second groupe de la société civile a noté qu'il y avait « des doutes très importants » sur les objectifs de l’initiative.

Malgré le rejet de ses alliés les plus proches et les appels au sursis, l'ICANN est déterminé à créer un «conseil de coordination» pour son Initiative NetMundial de gouvernance de l'Internet ce mois. Mais pourquoi?

Interrogé sur la question, le PDG de l'ICANN a répondu que c'était parce que les trois organisateurs ne voulaient pas continuer à répondre à toutes les questions eux-mêmes et que le conseil de coordination devrait lui-même conduire l'initiative. Mais la vraie réponse a été donnée dans un appel entre les organisateurs qui a été mis en ligne. Chehade refuse de retarder la date limite de candidature du Conseil, soutenant qu'un retard serait peu susceptible de produire beaucoup plus de candidats. Il ajoute aussi qu'« il y a des joueurs de très haut niveau qui se sont déjà investis » dans le projet, et les retarder pourrait nuire à l’initiative.

Source

Et vous ?

Quelles pourraient être les intentions des organisateurs de l’INM ? Pourquoi tant de précipitations malgré les nombreuses contestations ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de gangsoleil gangsoleil - Modérateur http://www.developpez.com
le 18/12/2014 à 10:24
Citation Envoyé par Michael Guilloux  Voir le message
Quelles pourraient être les intentions des organisateurs de l’INM ? Pourquoi tant de précipitations malgré les nombreuses contestations ?

C'est leur seul moyen de faire un conseil de régulation. S'ils laissent passer cette "chance", ils n'en auront pas d'autre, et l'internet risque de leur "échapper", avec les milliions qui vont avec.
Avatar de SurferIX SurferIX - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 04/05/2015 à 11:34
Citation Envoyé par Traroth2  Voir le message
En gros, ce sont des gens sans légitimité qui se cooptent entre eux. C'est très bien que ça soit boycotté !

De toutes les manières, dès qu'il y a des personnes qui veulent se mettre à diriger quelque chose, cela impliquera toujours d'imposer des lois ou de limiter quelque chose. Donc forcément, il faut à tout prix ignorer - ou empêcher si cela prend trop d'ampleur - de telles aberrations.
Offres d'emploi IT
Lead developpeur php back end h/f
Adequat Tertiaire - Auvergne - Clermont-Ferrand (63000)
Développeur frontend H/F
Alaloop - Ile de France - Bidart (64210)
Développeur .net h/f
CRESCENDO BROTTEAUX - Ile de France - Paris (75000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil