Développement mobile : l'interface utilisateur est la source principale de frustration chez les développeurs
D'après une enquête

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
La plateforme de développement d’application mobile Kony a publié les résultats de son étude relative aux approches traditionnelles sur la conception d’une application mobile et son développement. Il faut dire que le boom de la vente des appareils mobiles a également entraîné une explosion du développement d’applications pour ces dispositifs. Par conséquent, une grande pression repose sur les épaules des développeurs et des concepteurs d’applications qui doivent non seulement fournir la plus grande variété d’applications mais également proposer la meilleure expérience utilisateur qui soit.

«Les départements informatiques d'aujourd'hui ont du mal à suivre le rythme avec les exigences de leur entreprise à mobiliser leur entreprise», a expliqué Dave Shirk, le vice-président exécutif et le chef du marketing de Kony. Et il a poursuivi en disant que « les DSI sont confrontés au défi de fournir rapidement des applications mobiles pour leurs entreprises, et cette enquête met en lumière l'un des plus grands obstacles : les utilisateurs professionnels, concepteurs et développeurs ne voient pas la chose du même œil lorsqu’il s’agit de l'expérience utilisateur et la conception de l'interface, ce qui peut entraîner des retards coûteux et les échecs d'applications mobiles, laissant à l’entreprise le soin de rechercher une meilleure réponse ».

Aussi, Kony a publié « combler le fossé : conception et développement d’application mobile », une étude qui voudrait mettre en relief les points les plus complexes dans le processus du développement d’applications mobiles entreprise. Pour les besoins de l’enquête, Kony a constitué un univers de 340 développeurs et concepteurs en provenance d’entreprises de la trempe de Cisco, Qualcomm ou encore United Airlines. Les réponses ont été scindées en deux groupes suivant le profil (développeur d’application mobile ou personne qui participe à la conception/design de l’application mobile)

Concernant le cycle de vie standard, du début à la livraison de l’application, 21,4% du panel des développeurs a indiqué qu’il était de deux mois au maximum, 28,6% du panel l’a situé entre deux et quatre mois, 38,1% du panel ont parlé d’un intervalle compris entre quatre et six mois. Le reste (11,9%) a parlé d’un semestre au minimum.

L’étude a vu en l’interface utilisateur la principale source de frustration. Les développeurs ont déclaré que les trois principales raisons qui motivent le changement de l’interface utilisateur sont le fait que sa conception ne soit pas bien établie dès le départ (alors elle change au fur et à mesure que le développement avance), le fait que des problèmes ont été identifiés une fois qu’elle a été utilisée ou encore parce qu’elle n’aborde pas une ou plusieurs exigence fonctionnelles.


L’étude note également que les demandes de modifications ralentissent le développement. Plus de la moitié des développeurs (56,2%) a déclaré que 25 à 75% de leurs projets reçoivent les demandes de modification qui influent sur l'interface utilisateur. Près d’un développeur sur cinq a indiqué que tous leurs projets reçoivent des demandes de modification ayant un impact sur l'interface utilisateur.


En outre, près de 40% des développeurs ont expliqué qu'il fallait 25 à 50% d'effort de développement supplémentaire pour traiter ces demandes de modifications qui influent sur l'interface utilisateur. Environ un tiers ont avancé qu'il fallait 50 à 100% d'efforts supplémentaires et près de 5% ont avancé que lesdites modifications demandaient plus du double de l'effort de développement initial.

Plus de la moitié du panel développeurs explique que, durant la phase de test, au moins un défaut à corriger sur quatre implique un changement dans l’interface utilisateur.


L’autre panel explique que les applications mobiles étaient principalement développées pour le département des ventes et du marketing (36%), de services sur le terrain (31,8%) ou de Business Intelligence/Analytique (24%)



Les aspects les plus difficiles dans la collaboration avec les équipes de développeurs pour la création d’applications mobiles selon ce panel sont : la communication des entrées aux développeurs qui a reçu la note de 3,8/5 dans l’échelle de difficulté, la collaboration avec les développeurs durant le cycle de développement (3,32/5) et le fait que les développeurs ne comprennent pas l’importance de l’expérience utilisateur (3.0/5).


Quand il a fallu classer par ordre d’importance la fonctionnalité la plus importante dans l’application, ils ont tout d’abord cité l’accès facilité et simplifié à l’information, l’adhésion aux lignes directrices de l’entreprise, une interface utilisateur lisse et enfin une expérience utilisateur intuitive.

« La conception de l’application mobile est souvent négligée dans le processus de développement, mais les entreprises se rendent compte que la plupart des applications mobiles font un flop en parlant de l'adoption par les utilisateurs à cause d’une conception et d’une expérience pauvres », a déclaré Dave Shirk dans un communiqué.

Source : résultat de l'enquête (au format PDF)

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de dfiad77pro dfiad77pro - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 17/12/2014 à 12:27
Petit coup de gueule pour avoir connu des situations catastrophique dans le domaine
Il faudrait peut être impliquer le développeur dans l'utilisation du produit qu'il développe !

- De nombreux projets sont développés par des gens que l'on à pas formés à l'utilisation d'une application et au contexte métier.
- De nombreux Designer ne sont pas "ergonomes" ( savoir utiliser Photoshop n'est pas savoir designer une application)
- Les utilisateurs réels ne sont souvent consultés qu'à la fin de la réalisation, ce qui casse tout
- La gestion de projet à l'ancienne est un souvent un frein à ces changements : Au final pour un simple soucis d'UI le client n'est pas content et repasse à la caisse, vive la réputation !
- Lorsque de mauvais Ergonomes sont mis à la tête de la conception, le développeur n'a souvent pas le pouvoir de proposer ( et souvent il "propose", et n'est jamais valorisé pour ça, vive le carriérisme )

Tout cela cumulé à une politique de restriction des coûts, à 1000 branches SVN/autre différentes, et à une informatique frileuse qui a peur d'évoluer pour rester dans son maigre budget ça fais lourd.
Un développeur n'est pas une machine à transcrire les SPECs ! Il faut l'impliquer dans la conception et lui permettre d'exposer ses idées

on à trop tendance à vouloir faire des dossiers de SPEC parfait , externalisables en chine,
mais on oublie que ça n'existe pas des spécifications réellement parfaites ( notamment sur l'UI et le contexte métier variable).

bon j'arrête un peu de caricaturer , il reste encore des entreprises sérieuses en France
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 17/12/2014 à 14:48
Ce topic et le post de dfiad77pro ressemblent étrangement à un plaidoyer pour l'Agile, non ?
Avatar de dfiad77pro dfiad77pro - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 17/12/2014 à 15:17
Citation Envoyé par Saverok  Voir le message
Ce topic et le post de dfiad77pro ressemblent étrangement à un plaidoyer pour l'Agile, non ?

Exactement,
En fait comme j'ai connu les 2 extrêmes je milite toujours pour le vrai Agile, je m'épanouis dans ce mode de travail

En fais ce sont limite tout mes posts hors technique
Avatar de Olve.OnRollOver Olve.OnRollOver - Membre régulier http://www.developpez.com
le 17/12/2014 à 16:24
" What percentage of your project receive change requests that impact the user interface "
19% disent que 100% de leur projet reçoivent des changement qui ont un impact (du changement de la couleur du bouton à qqchose de plus important) sur l'interface utilisateur. Et non qu' " un développeur sur cinq a indiqué que l’interface utilisateur était totalement à revoir ".

Quoiqu'il en soit, cela montre bien une chose : il y a encore un trop gros fossé entre dev pur et designer pur.

Article très intéressant quoiqu'il en soit.
Avatar de Olve.OnRollOver Olve.OnRollOver - Membre régulier http://www.developpez.com
le 17/12/2014 à 16:43
Citation Envoyé par Saverok  Voir le message
Ce topic et le post de dfiad77pro ressemblent étrangement à un plaidoyer pour l'Agile, non ?

Pas vraiment, car comme le dit dfiad77pro
- Les utilisateurs réels ne sont souvent consultés qu'à la fin de la réalisation, ce qui casse tout

Il est surtout là le problème. Et plus que consulté il apparaît surtout qu'ils devraient être plutôt " impliqués ".

A lire de toute urgence : conception participative, pour les projets Dev&Des : http://www.ergonomie-interface.com/c...-utilisateurs/
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 17/12/2014 à 16:59
Citation Envoyé par Olve.OnRollOver  Voir le message
Pas vraiment, car comme le dit dfiad77pro

Citation Envoyé par dfiad77pro  Voir le message
- Les utilisateurs réels ne sont souvent consultés qu'à la fin de la réalisation, ce qui casse tout

Il est surtout là le problème. Et plus que consulté il apparaît surtout qu'ils devraient être plutôt " impliqués ".

Ben justement, dans l'Agile, il y a une présentation aux utilisateurs à chaque fin de sprint.
L'Agile a un fonctionnement itératif qui permet d'ajuster le dev et ces ajustements sont faits à la demande des utilisateurs.
Avatar de sazearte sazearte - Membre expert http://www.developpez.com
le 17/12/2014 à 17:26
Si on remmonte a l'origine du développement, le développeur développait et c'était tout.
Aujourd'hui il doit faire le cahier des charges, les maquettes..., et maintenant le design et l'interface graphique !!!

C'est juste que c'est le designer qui doit faire l'interface, et le développeur de la coder c'est tout.
Avatar de dfiad77pro dfiad77pro - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 17/12/2014 à 18:19
Citation Envoyé par sazearte  Voir le message
Si on remmonte a l'origine du développement, le développeur développait et c'était tout.
Aujourd'hui il doit faire le cahier des charges, les maquettes..., et maintenant le design et l'interface graphique !!!

C'est juste que c'est le designer qui doit faire l'interface, et le développeur de la coder c'est tout.

Beaucoup de grandes entreprises n'ont aucun designer pour leur application...
C'est souvent le chef de projet métier qui fait des maquettes ( souvent horribles ...) et le dev qui met un peu son grain de sel en fonction des normes.

Cela dit moi j'adore faire du design ça me fais souffler lorsque j'ai trop le nez dans le code.
Avatar de sazearte sazearte - Membre expert http://www.developpez.com
le 17/12/2014 à 18:55
Cela dit moi j'adore faire du design ça me fais souffler lorsque j'ai trop le nez dans le code.

Le problème est tout simplement la !
Es tu qualifiée pour faire du design ? a tu eu une formations, des cours ?

Le problème du développeur, c'est que comme c'est lui qui fait le programme, il le connait par cœur, par conséquent sont interface et ces tests ne sont pas objectif.

Le mieux dans ce genre de cas c'est de montrer le programme un une autre personnes qui n'a rien a voir avec le projet et de lui demander de l'utilisez/de le faire planter.

Si il plante le logiciel ou si il ne comprend rien ou bien mets 15 minutes pour faire u truc basiques, il y'a un problème.
Avatar de dfiad77pro dfiad77pro - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 17/12/2014 à 19:52
Citation Envoyé par sazearte  Voir le message
Le problème est tout simplement la !
Es tu qualifiée pour faire du design ? a tu eu une formations, des cours ?

Le problème du développeur, c'est que comme c'est lui qui fait le programme, il le connait par cœur, par conséquent sont interface et ces tests ne sont pas objectif.

Le mieux dans ce genre de cas c'est de montrer le programme un une autre personnes qui n'a rien a voir avec le projet et de lui demander de l'utilisez/de le faire planter.

Si il plante le logiciel ou si il ne comprend rien ou bien mets 15 minutes pour faire u truc basiques, il y'a un problème.

Oui dans mon cas j'ai des formations est un passé d'entreprise qui fait qu'on m'accorde du crédit pour cela
Bien-sûr il est inconcevable de faire un bon design sans prendre en compte les avis des utilisateurs que l'on soit Ergonome ou non .
Offres d'emploi IT
Ingénieur d'applications H/F
Atos - Rhône Alpes - Grenoble (38000)
Développeur mobile
Confidentiel - Ile de France - Paris (75000)
Ingénieur développement web - optimisation de l'application web h/f
Dassault Systèmes SE - Ile de France - Vélizy, DS SE Campus

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil