La programmation fonctionnelle a de beaux jours devant elle
Grâce aux perspectives offertes par les futurs langages Streem et Mochi

Le , par Arsene Newman, Expert éminent sénior
Si la programmation orientée objet demeure un paradigme de programmation incontournable, il n’en reste pas moins que la programmation fonctionnelle montre de plus en plus le bout de son nez, à l’instar de la popularité grandissante du langage Haskell, mais aussi au vu des perspectives offertes par les futurs langages en cours de développement comme Streem et Mochi.

Fruit d’une initiative personnelle de Yukihiro Matsumoto, connu pour être l’auteur du langage Ruby, le langage Streem est décrit sur GitHub comme étant un langage de script concurrent basé sur un modèle de programmation similaire à Shell et fortement influencé par certains langages fonctionnels comme Ruby et Erlang.

Quant à la motivation derrière un tel projet, l’auteur l’étaye en ces termes : « La motivation principale est d’expérimenter la programmation concurrentielle avec le modèle de flux qui est une abstraction plus élevée du modèle de programmation basé sur les flux, ce dernier pourrait être la base du futur modèle de programmation concurrente sous Ruby 3.0 ».

Pour l’analyste John Rymer de Forrester Research, « Streem permettra l’application des langages fonctionnels à des environnements dynamiques », ce qui répond à une demande de plus en plus croissante et explique le fleurissement d’initiatives similaires, à l’image d’ « AWS qui palie à cette demande grâce à son service Lambda, lui-même basé sur les expressions lambda sous Java et sur le langage F# », ainsi donc « si Streem est plus efficace, plus expressif et plus concis que les alternatives disponibles actuellement, ce serait bien plus utile pour l’ensemble de la communauté ».

Du côté de l’autre langage : Mochi, ce langage peut être décrit comme étant un savant mélange entre concepts fonctionnels et non fonctionnels, ce qui donne lieu à un langage à typage dynamique, fortement influencé par Python au vu de la syntaxe semblable et à l’interpréteur qui traduit un code Mochi en bytecode Python3, tout en offrant des macros inspirées du langage Lisp et une optimisation de la récursivité terminale.

Au final, ces facteurs expliquent les critiques positives perçues à l’annonce de Mochi, mais il semblerait que l’omniprésence de Python soit le principal facteur d’engouement autour du langage, vu l’absence de fonctionnalités similaires sous Python.

Source : Streem sur GitHub , Mochi sur GitHub

Et vous ?
Qu’en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de AmericainDad AmericainDad - Futur Membre du Club http://www.developpez.com
le 19/12/2014 à 10:14
Ah coool mais on oubli F# dans cette article....
Offres d'emploi IT
Consultant MAO gestion financière h/f
EASY PARTNER - Ile de France - Meudon (92190)
Stage Développement Microsoft (H/F)
Atos Technology Services - Provence Alpes Côte d'Azur - Aix en Provence
Directeur Technique
COOPTALIS - Nord Pas-de-Calais - Région Lilloise

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil