Facebook se débarrasse discrètement de Bing
En faveur de son propre outil de recherche

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Lundi 08 décembre, Facebook présentait une mise à jour de l’algorithme de son outil de recherche suite aux retours de la bêta de son Graph Search afin qu’il soit « plus facile de retrouver les publications qui ont été partagées avec vous ». Le numéro un des réseaux sociaux a confirmé par l’entremise d’un de ses porte-paroles avoir cessé d’inclure les résultats issus du moteur de recherche de Microsoft sur son Graph Search. La mise à jour qui continue de mettre en lumière les publications partagées avec les utilisateurs ou qui apportent plus d’informations sur les amis ne s’étend désormais plus sur la recherche web.

« À présent, nous ne retournons plus de résultats issus du web dans Facebook Search parce que nous nous focalisons sur la façon dont nous pouvons aider les gens à trouver ce qui a été partagé avec eux sur Facebook. Nous sommes toujours partenaires de Microsoft sur de nombreux autres domaines » a déclaré le porte-parole à Reuters. Pour rappel, les deux entreprises travaillent de concert depuis le premier investissement de Microsoft qui date d’août 2007 pour un montant de 240 millions de dollars, soit 1,6% des parts de l’entreprise.

Une décision qui ne sera probablement pas appréciée chez Microsoft puisque ce revirement va sans doute faire baisser le pourcentage d’utilisation de Bing. Cette décision marque peut-être l’intérêt que porte Facebook aux technologies de recherche sur le web, marché dont Google possède le monopole. D’ailleurs, comme l’a souligné son PDG Mark Zuckerberg en juillet, plus d’un milliard de requêtes sont effectuées sur une base journalière sur Facebook et visent un large éventail d’informations que les utilisateurs partagent sur Facebook qui pourraient éventuellement remplacer le besoin de rechercher la réponse à certaines questions sur le web.

« Il y a plus d'un trillion de publications, comme certains des ingénieurs de recherche de l'équipe aiment me le rappeler, ce qui est plus important que n’importe quel corpus de recherche web qui soit » a-t-il expliqué durant une conférence téléphonique avec des analystes en juillet dernier.

Le problème avec le fait que Bing fournissait les résultats de recherche est qu’il ne se contentait pas d’afficher des résultats de Facebook, mais également d’autres services autres que celui du numéro un des réseaux sociaux. Ceci étant, ce fait pouvait représenter un certain manque à gagner pour Facebook puisque les utilisateurs pouvaient être conduits hors de son service et ne pas consommer de publicités.

En 2010, Facebook a cessé d’utiliser les annonces publicitaires de Microsoft afin de mieux contrôler le marché de la publicité. L’opération est couronnée de succès puisque l’entreprise affiche des résultats de recettes publicitaires à la hausse au fil des trimestres. Par exemple, la publicité affiche des recettes en hausse de 67 %, s'établissant à 2,7 milliards de dollars pour les mois d'avril, mai et juin 2014. De plus l’entreprise ne loupe pas le virage du mobile puisque, sur la même période, 62% de son activité provient des publicités sur terminaux mobiles, contre 59% au trimestre précédent. D’ailleurs, le groupe avait indiqué avoir désormais 1,5 million d’annonceurs.

Pour l’instant, nous ne savons pas encore si Facebook a l’intention d’étendre ses résultats de recherche au web entier, mais il est probable que Facebook nous réserve encore quelques surprises dans ce domaine.

Source : reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de cette stratégie ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
Développeur fan de scala / spark
Urban Linker - Ile de France - Paris (75011)
Software Development Engineer Mobile
People Centric - Provence Alpes Côte d'Azur - Gémenos (13420)
Analyste développeur junior java (H/F)
Atos - Provence Alpes Côte d'Azur - Aix-en-Provence (13100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil