Un meilleur job mieux payé ?

Deviens chef de projet, développeur, ingénieur, informaticien

Mets à jour ton profil pro

ça m'intéresse

La stratégie de Microsoft concernant des développements de produits et services sur d'autres plateformes
Lui est-elle préjudiciable?

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Depuis un petit moment, Microsoft continue de proposer des offres sur d’autres plateformes à l’instar d’Office sur iOS, délaissant un peu les utilisateurs de longue date de sa plateforme. Cependant, les analystes estiment que cette tendance arrivera bientôt à son terme. « Il est question de savoir si Microsoft envoie délibérément un signal ou alors publie simplement ses outils lorsqu’ils sont prêts », a déclaré Jan Dawson de la Jackdaw Research à propos des nouvelles plateformes préférentielles de Microsoft que sont iOS et Android. « Le problème est que si vous envoyez un message à un groupe, vous finissez par en envoyer un à un autre. Et parfois, cela peut se retourner contre vous »

Concernant l’éventuel « retournement de la situation », nous pouvons parler des loyalistes Windows Phone qui se sont plaint sur des blogs de Microsoft du fait qu’ils n’ont obtenu que très peu d’attention de la part de Microsoft sur la plupart des actions que l’entreprise a effectué au courant de l’année 2014.

Même si l’exemple le plus notoire reste la disponibilité d’Office sur iPad (depuis mars), plus l’entreprise lance des produits et services d’abord sur d’autres plateformes, achète des entreprises qui se sont spécialisées sur Android ou iOS, ou rend disponibles des fonctionnalités qui n’étaient présentent que sur Windows sur d’autres plateformes, plus les partisans de Windows sont mal à l’aise.

Il suffit de lire quelques commentaires pour s’en apercevoir. « Personnellement, je suis tout à fait d’accord avec le fait que Microsoft développe des applications pour iOS et Android. Et pourtant, je suis ETRÊMEMENT déçu de voir des capacités qui vont bien au-delà de tout ce que Microsoft propose sur sa propre plateforme. S’il fallait attendre une semaine, un mois ou deux ça ne serait pas mal. Mais quand vous me dites que je vais devoir attendre plus d’un semestre pour avoir quelque chose que je pourrais obtenir tout de suite si j’avais acheté un iPhone »

Tout est parti de Satya Nadella, le PDG de Microsoft qui a succédé à Steve Ballmer. Dès son premier jour de travail, il a réorienté la stratégie de Microsoft en optant pour le « cloud first, mobile first » et s’est empressé de donner plus de visibilité aux produits et services Microsoft sur des plateformes autres que Windows.

La semaine dernière, pendant la conférence Credit Suisse Technology qui a eu lieu le 04 décembre, le chef des opérations Kevin Turner s’est érigé en porte-parole du PDG et a expliqué que « notre spécificité nous vient de notre capacité à réinventer la productivité ... et nous allons le faire sur le mobile, afin que n’importe quel appareil puisse devenir votre appareil indépendamment du système d'exploitation ». Plus tard, il va dire « nous sommes également en train de travailler à faire fonctionner de grandes applications sur la plateforme Windows et continueront d’en apporter dessus ». Peut-être une façon de rattraper le coup ? Aïe.

Certains analystes estiment qu’aller au-delà de Windows n’était pas seulement une stratégie qui a du bon sens, mais démontrait également que Microsoft avait flairé un bon filon. « Ils doivent faire face à l’évolution du marché » a expliqué Wes Miller, qui occupe un poste stratégique au sein de Microsoft. « Les gens sur iOS dépensent de l’argent pour les applications, il y a beaucoup de dispositifs Android et ensuite il y a des Windows Phone. C’est la responsabilité de Microsoft d’aller où les utilisateurs sur mobile sont et ce n’est pas sur Windows Phone ».

Quoiqu’il en soit, alors que le sentiment qu’éprouvent les Windows fan est probablement fondé, il sera probablement de courte durée puisque les analystes prévoient une inversion de la vapeur au courant de 2015. « Cela va être corrigé en 2015 », a estimé Patrick Moorhead, analyste principal chez Moor Insights & Stratégie. « Une fois que vous migrerez vers Windows 10, qui ressemble à une plate-forme de très, très haute qualité, Office sera adapté non seulement pour ARM mais aussi tablettes x86 et les ordinateurs ».

Ce à quoi Wes Miller a fait écho en expliquant que « ce que nous voyons, c’est que la prochaine version d’Office et Windows 10 seront distribués en même temps. Et le nouveau Office offrira la meilleure expérience sur cette plate-forme.

Source : blog Office, Microsoft Investor

Et vous ?

Que pensez-vous de la stratégie de Microsoft ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Arnaud13 Arnaud13 - Membre averti http://www.developpez.com
le 10/12/2014 à 9:38
En tant que possesseur d'un Windows Phone, je penses que cette stratégie est préjudiciable pour l'image de l'entreprise. Ça ne donne pas envie de faire confiance sur les autres produits, techno, etc...
Maintenant, s'il faut juger que sur le financier, c'est certainement une bonne idée, du moins à court terme.

Pour moi, vu que Microsoft veut être un acteur majeur du mobile, c'est juste impensable de ne pas sortir les applis / nouveautés, sur ces terminaux, au moins en même temps que sur les autres systèmes.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 10/12/2014 à 10:05
A l'arrivée du nouveau PDG, Microsoft était très en retard sur le mobile
Il est donc normal d'y avoir mis les bouchées doubles pour renverser la tendance
L'idée est surtout de (re)convertir les utilisateurs iOS et Android aux produits Microsoft Mobile pour ensuite tenter de le faire migrer par le suite sur la future plateforme W10.
Tout est bon pour ces utilisateurs et tant pis si ça fait quelques déçus chez les fans
Cette stratégie prendra toute sa dimension une fois que débarquera W10 sur l'ensemble des devices (des PC aux tablettes en passant par la XBOX et les mobiles)
Avatar de nanopowered nanopowered - Membre régulier http://www.developpez.com
le 10/12/2014 à 16:27
Quand HTML 5 a pris de l'importance, Microsoft a laché Silverlight. Ils ne l'ont pas dit clairement, bien au contraire.
Alors il va falloir lire entre les lignes pour ses investissements techniques futurs ...
Avatar de Nicam Nicam - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 11/12/2014 à 17:14
Je pense que ce n'est pas HTML 5 qui a tué Silverlight, mais Apple + Microsoft.
Offres d'emploi IT
Ingénieur(e) de développement web (h/f)
Hudson - Ile de France - Paris (75000)
Concepteur/ développeur java h/f
Atos Technology Services - Centre - Orléans (45000)
Ingénieur étude et développement C++ - Startup Innovante h/f
Silkhom - Rhône Alpes - Grenoble (38000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil