Angela Merkel contre la neutralité du net ?
La chancelière allemande se prononce en faveur d'un internet à deux voies

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Alors qu’elle donnait un discours lors de la conférence Digitizing Europe organisée par Vodafone, la chancelière allemande Angela Merkel s’est érigée en défenseur d’un internet avec deux voies ; une voie afin que les fournisseurs d’accès et les autres acteurs puissent donner la priorité à certains services et une autre qui semble destiner à ressembler à ce que nous connaissons d’internet aujourd’hui.

Pendant que le concept de la neutralité du net a de plus en plus d’adhérents, elle estime se trouver au juste milieu. Pour elle, les « voies rapides » sont nécessaires pour le développement de nouvelles utilisations avancées de l'Internet, comme la télémédecine ou les voitures sans conducteurs : « un internet ouvert à l’innovation signifie un internet capable de garantir une certaine qualité de service pour des services spécifiques, » a-t-elle expliqué lors de la conférence avant de rajouter que « ceux-ci ne peuvent se développer que quand des standards de qualité prévisible sont disponibles ». Pour elle, « si nous voulons avoir des voitures sans conducteurs ou développer des applications spécifiques de télémédecine, alors il est impératif que nous ayons des connexions fiables et toujours sécurisées ».

La chancelière réclame donc une séparation des services, (une voie pour l’Internet gratuit, et une autre pour les services spéciaux) et son argumentation rappelle celle de certains opérateurs et fournisseurs d’accès qui s’érige contre la neutralité du net.

Comment un tel système à deux voies sera-t-il implémenté ou réglementé ? Y aura-t-il sur les types d’entreprises pouvant payer pour l’accès à la voie rapide ? Aucune proposition n’a été faite. D’ailleurs, la chancelière a précisé que ce serait à Bruxelles de déterminer dans quelles mesures cet Internet à deux voies pourrait être mis en place. Cependant, un rapport du quotidien Frankfurt Allgemeine qui cite des sources au sein du gouvernement indique que les services de streaming de vidéo feraient partie des entreprises qui seraient en mesure de payer pour avoir accès à la voie rapide.

Il faut rappeler que ce discours apparaît dans un contexte où l’Europe débat sur la question de la neutralité du net et les discussions sur l’avenir de la réglementation d’internet sont toujours en cours.

« Cette déclaration se range derrière la position des entreprises de télécommunications. Ce n’est pas la neutralité du net que nous voulons, mais un mouvement vers la création d'un réseau à deux vitesses où le contenu devient la base préférentielle de celui qui paie pour lui », a déclaré Markus Beckedahl, fondateur de Netzpolitik.

Son collègue, le professeur Leonhard Dobusch de l'Université libre (Freie Universität) de Berlin, lui fait écho en disant « la chose révolutionnaire à propos du Web, n’importe qui peut décider du contenu qu’il veut mettre en ligne et, par principe, n’importe qui peut y accéder. Mais si vous percez des trous dans la neutralité du net de la façon dont la chancelière Merkel le suggère, alors ce n’est plus démocratique ».

Source : The local

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de nikau6 nikau6 - Membre actif http://www.developpez.com
le 09/12/2014 à 17:30
Donc, Madame Merkel va imposer à l'Europe, et donc aux français, un internet à deux vitesse ? C'est inacceptable !
L'autodétermination des peuples, le droit des peuples à décider de leur avenirs, ca existe encore ?
En tant que français est-ce que l'on a encore le droit de décider, en toute indépendance, de ce dont notre futur sera fait ?
Si la réponse est non, alors c'est la mort de la démocratie ! La démocratie, c'est le droit pour les peuples de choisir comment ils veulent vivre !
J'emm... l'Allemagne, j'emm... Merkel et j'emm... l'Europe !

Il va falloir penser à ressortir la guillotine, et vite ! Il va être temps d'appuyer sur le bouton "reset" afin de nettoyer le système de toutes ses infections irrécupérables.
Vive la démocratie !
Avatar de Zirak Zirak - Expert éminent http://www.developpez.com
le 09/12/2014 à 17:43
Citation Envoyé par nikau6  Voir le message
Donc, Madame Merkel va imposer à l'Europe, et donc aux français, un internet à deux vitesse ? C'est inacceptable !
L'autodétermination des peuples, le droit des peuples à décider de leur avenirs, ca existe encore ?
En tant que français est-ce que l'on a encore le droit de décider, en toute indépendance, ce dont notre futur sera fait ?
Si la réponse est non, alors c'est la mort de la démocratie ! La démocratie, c'est le droit pour les peuples de choisir comment ils veulent vivre !
J'emm... l'Allemagne, j'emm... Merkel et j'emm... l'Europe !
Vive la démocratie !

Merkel dit bien ce qu'elle veut, c'est quoi le rapport avec la France ?

Ce n'est pas parce que elle suggère quelque chose, que cela va forcément avoir lieu, c'est pas voté, on a un droit de véto encore.

Sinon, si tu crois qu'on est dans une vraie démocratie, t'es bien loin du compte, avec ou sans Europe...

Après qu'elle aille dans le sens des opérateurs, dans un meeting organisé par un opérateur, de la à y voir du lobbying, je ne te jetterais pas la pierre

Moi ce que je trouve bizarre (d'où le sentiment de lobbying aussi), c'est qu'elle puisse tenir ce discours, alors que l'Allemagne a été une des plus active pour gueuler contre Google et son manque de transparence / de neutralité. C'est un peu direct comme revirement non ?
Avatar de nikau6 nikau6 - Membre actif http://www.developpez.com
le 09/12/2014 à 17:46
Citation : "D’ailleurs la chancelière a précisé que ce serait à Bruxelles de déterminer dans quelles mesures cet internet à deux voies pourrait être mis en place."
Il faut bien lire ce qui est dit. Et il faut bien prendre en compte la puissance de l'Allemagne au sein de l'Europe !

Sans l'Europe ca n'est pas forcément la démocratie mais avec c'est la fin de la démocratie !
Avatar de Zirak Zirak - Expert éminent http://www.developpez.com
le 09/12/2014 à 17:49
Citation Envoyé par nikau6  Voir le message
Citation : "D’ailleurs la chancelière a précisé que ce serait à Bruxelles de déterminer dans quelles mesures cet internet à deux voies pourrait être mis en place.
"
Il faut bien lire ce qui est dit. Et il faut bien prendre en compte la puissance de l'Allemagne au sein de l'Europe!

Je réitère ce que j'ai dit, peu importe la puissance de l'Allemagne au sein de l'Europe, plusieurs pays, dont la France, ont un droit de véto sur chaque vote.

Elle propose un truc, c'est loin d'être fait et validé par tout le monde, on peut peut-être attendre 5mn avant de tout cramer
Avatar de nikau6 nikau6 - Membre actif http://www.developpez.com
le 09/12/2014 à 17:55
Citation Envoyé par Zirak  Voir le message
Je réitère ce que j'ai dit, peu importe la puissance de l'Allemagne au sein de l'Europe, plusieurs pays, dont la France, ont un droit de véto sur chaque vote.

Elle propose un truc, c'est loin d'être fait et validé par tout le monde, on peut peut-être attendre 5mn avant de tout cramer

Disons que ca n'est qu'une raison de plus, parmi de multiples autres, de tout cramer ! Le simple fait d'envisager qu'un internet à deux vitesses pourrait nous être imposer par l'Allemagne est déjà en soit inacceptable !
Avatar de nikau6 nikau6 - Membre actif http://www.developpez.com
le 09/12/2014 à 18:01
Dans une démocratie qui fonctionnerait correctement ce serait au peuple de décider par referendum si il veut un internet à deux vitesses ou non ! Ras le bol de ces représentants qui nous imposent, ou cherchent à nous imposer, des lois dont la plupart des gens ne veulent pas.
Avatar de Rubicon Rubicon - Membre régulier http://www.developpez.com
le 09/12/2014 à 18:08
Et au lieu de gueuler contre Merkel, ce qui ne mange pas de pain (cf Méluche), posons-nous la question : est-ce que nos personnages politiques sont à la hauteur, ont une vision pour la France, sont désintéressés etc...?
Actuellement ils aboient avec la meute (qu'elle s'appelle UE, Allemagne, OTAN, US etc... ).
Si il y avait des dirigeants ayant de la bouteille, on pourrait ignorer ce genre de faits divers d'un pays étranger et voisin. Mais comme tout est très poreux, on sait que ca peut très vite glisser sur la frontière.
Avatar de TheLastShot TheLastShot - Membre averti http://www.developpez.com
le 09/12/2014 à 18:34
Citation Envoyé par nikau6  Voir le message
Dans une démocratie qui fonctionnerait correctement ce serait au peuple de décider par referendum si il veut un internet à deux vitesses ou non ! Ras le bol de ces représentants qui nous imposent, ou cherchent à nous imposer, des lois dont la plupart des gens ne veulent pas.

Alors je vais sans aucun doute me faire beaucoup d'ennemi avec ce qui va suivre mais après tout on est sur internet, lieu où le seul moyen de n'avoir aucun ennemi, c'est de ne pas y être, alors je me lance quand même.
Premièrement : Même si je suis pour le fait d'avoir une grande liberté sur internet, pour les avancés technologique et les innovations (je parle de VRAIS innovations, pas de cette mode à coller l'étiquette "innovant" juste parce qu'un ancien concept est repris par une start-up avec une dose de social). Cependant je dois avouer que certains promo cité dans l'article ne sont pas dénué de sens, ne serait-ce que l'argument de la télé-médecine qui me fait dire qu'un peu de "flicage" ne ferait pas forcément de mal (du moment qu'il n'y a pas d'abus). Dans un monde où le moindre co**ard se permet de jouer avec la vue d'autres gens sous couvert de l'anonymat (n'est-ce pas messieurs pseudo-anonymous et autres hackers ?), je ne serais pas forcément rassuré à l'idée que n'importe qui puisse tomber sur mon dossier médical ou d'autres informations personnel par quelque moyen que ce soit.
Alors on peut dire ce qu'on veut, des imbécillités du genre "ils n'ont qu'à mieux sécurisé leurs données" et autres variantes, mais ils ne faut pas oublier que la première personne en cause n'est non pas la victime, mais bien celui qui commet le délit. (Exemple un peu extrême, c'est un peu du même registre que de dire à une victime de viole qu'elle n'avait qu'à pas s'habiller de tel ou tel manière (et on arrêtera là pour cette parenthèse car ce n'est pas le sujet du débat)).

Deuxièmement (Et là ça va surement encore moins bien passer, je crains pour mon karma, mais faut que ça sorte):
La démocratie n'existe pas, c'est une utopie comme bien d'autres, car elle impliquerait, idéalement, que tout le monde participe. De plus, même si on essaie de nous rabâcher le contraire depuis des années à coût de grand discours moralisateur, la démocratie est loin d'être le meilleur système politique car il faudrait que chacun sache ce qui est bien à la fois pour lui (ce qui n'est pas toujours le cas) et pour les autres (ce qui est encore plus rare).
Et le fait de parler de "tout cramer" me fait penser que j'ai plutôt raison à propos de certains.
(Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de continuer sur ce point car ce n'est pas vraiment le sujet, mais si certains y tiennent j'espère qu'il pourront donner des arguments un minimum construit, c'est toujours plus intéressant de débattre que de se battre).
Avatar de youtpout978 youtpout978 - Membre expert http://www.developpez.com
le 09/12/2014 à 19:18
Citation Envoyé par TheLastShot  Voir le message
Alors je vais sans aucun doute me faire beaucoup d'ennemi avec ce qui va suivre mais après tout on est sur internet, lieu où le seul moyen de n'avoir aucun ennemi, c'est de ne pas y être, alors je me lance quand même.
Premièrement : Même si je suis pour le fait d'avoir une grande liberté sur internet, pour les avancés technologique et les innovations (je parle de VRAIS innovations, pas de cette mode à coller l'étiquette "innovant" juste parce qu'un ancien concept est repris par une start-up avec une dose de social). Cependant je dois avouer que certains promo cité dans l'article ne sont pas dénué de sens, ne serait-ce que l'argument de la télé-médecine qui me fait dire qu'un peu de "flicage" ne ferait pas forcément de mal (du moment qu'il n'y a pas d'abus). Dans un monde où le moindre co**ard se permet de jouer avec la vue d'autres gens sous couvert de l'anonymat (n'est-ce pas messieurs pseudo-anonymous et autres hackers ?), je ne serais pas forcément rassuré à l'idée que n'importe qui puisse tomber sur mon dossier médical ou d'autres informations personnel par quelque moyen que ce soit.
Alors on peut dire ce qu'on veut, des imbécillités du genre "ils n'ont qu'à mieux sécurisé leurs données" et autres variantes, mais ils ne faut pas oublier que la première personne en cause n'est non pas la victime, mais bien celui qui commet le délit. (Exemple un peu extrême, c'est un peu du même registre que de dire à une victime de viole qu'elle n'avait qu'à pas s'habiller de tel ou tel manière (et on arrêtera là pour cette parenthèse car ce n'est pas le sujet du débat)).

Deuxièmement (Et là ça va surement encore moins bien passer, je crains pour mon karma, mais faut que ça sorte):
La démocratie n'existe pas, c'est une utopie comme bien d'autres, car elle impliquerait, idéalement, que tout le monde participe. De plus, même si on essaie de nous rabâcher le contraire depuis des années à coût de grand discours moralisateur, la démocratie est loin d'être le meilleur système politique car il faudrait que chacun sache ce qui est bien à la fois pour lui (ce qui n'est pas toujours le cas) et pour les autres (ce qui est encore plus rare).
Et le fait de parler de "tout cramer" me fait penser que j'ai plutôt raison à propos de certains.
(Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de continuer sur ce point car ce n'est pas vraiment le sujet, mais si certains y tiennent j'espère qu'il pourront donner des arguments un minimum construit, c'est toujours plus intéressant de débattre que de se battre).

En quoi un internet à 2 voies protégerais tes données je vois pas le rapport, et on obtiens déjà assez de bon débit actuellement pour pouvoir faire fonctionner tout ce qu'elle a cité, avec la fibre, les antennes 4G déployé partout et bientôt la 5G c'est pas les ressources qui manquent, après peut être qu'en Allemagne ce n'est pas la même chose.
Avatar de tpericard tpericard - Membre habitué http://www.developpez.com
le 09/12/2014 à 19:38
Bonjour / Bonsoir,

Le discours de Mme Merkel n'est que la résurgence de la volonté de contrôle de l'internet par le pouvoir. Ici c'est le pouvoir de l'argent qui est mis en avant, mais fort à parier que le pouvoir politique s'invitera lors de la mise en place de cet internet à 2 vitesses.

C'est exactement l'utilisation d'internet transparente et sans discrimination de certains contenus qui est remise en cause. Ce principe égalitaire n'a jamais été inscrit dans aucune loi d'aucun pays, et peutn donc être balayé ! Dixit Barbara Stripling de l'american Library Association :
" Cela donne aux entreprises commerciales l'incroyable autorité légale de bloquer le trafic internet, de fournir un traitement préférentiel à certains services en ligne ou applications et d'attirer, ou au contraire d'écarter de certains sites, les utilisateurs en fonction de leurs propres intérêts commerciaux".

Quid de la France ? Force est de constater qu'en pratique cette neutralité est déjà violée (ex. la visualisation des vidéos Youtube chez free). Un site essaye de recenser ces abus http://respectmynet.eu/.

Neutralité déjà violée en Grande Bretagne où plusieurs types d'accès internet sont déjà proposés.

Alors pour conclure brièvement, je serais tenté de faire mienne cette déclaration de Jérémie Zimmermann (confondateur de la Quadrature du Net - http://www.laquadrature.net/fr )

Si demain les services internet doivent passer des accords avec les fournisseurs d'accès, comment de nouveaux acteurs pourront émerger et rivaliser avec les géants déjà en place ? Ne pas protéger la neutralité limite l'innovation, en plus de limiter l'utilisateur".

(source principale des références de mon message - article NouvelObs )
Offres d'emploi IT
Développeur php h/f
THE OTHER STORE - Ile de France - Paris (75000)
Responsable système applicatif H/F
E ConsultingRH - Nord Pas-de-Calais - Villeneuve d'Ascq
Ingénieur d'études et développement web
Goshaba - Ile de France - Paris (75000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil