Google prépare une version pour enfants de Chrome et YouTube
Qui seraient disponibles dans les prochains mois

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Grâce à la technologie, l’accès aux informations est grandement facilité. Tellement facilité qu’accéder par exemple à du contenu explicite est un jeu d’enfant. Comme les enfants sont souvent attirés par l’électronique (que ce soit nos smartphones pour pouvoir jouer ou nos tablettes s’ils n’en ont pas eux-mêmes), il est important d’exercer un contrôle du contenu auquel ils peuvent accéder pour les protéger.

C’est sans doute dans cette optique que Google a confirmé certaines rumeurs qui circulaient depuis un moment sur le fait que l’entreprise était en train de travailler sur des versions customisées de ses services spécialement pour des enfants de moins de 13 ans. Les premiers sur la liste seraient d’abord YouTube, son service de vidéo en streaming, et Chrome, son navigateur.

Pavni Diwnji, vice-présidente de l’ingénierie chez Google, a évoqué ce projet dont elle est responsable pendant une interview accordée à USA Today. «La plus grande motivation au sein de l’entreprise c’est que tout le monde a des enfants », a-t-elle rappelé avant de rajouter que ce fait donne une impulsion suffisante pour que Google veuille « changer nos produits pour qu'ils soient à la fois amusants et sûrs à utiliser pour les enfants ». La mère de deux enfants âgés de 8 et 13 ans ne s’attend pas à ce que ce projet soit acclamé par tous, mais rappelle une simple vérité : « les enfants ont déjà la technologie à l’école et à la maison ». Alors, la meilleure approche selon elle serait simplement d’y voir que la technologie est utilisée de la meilleure des façons.

Pour l’instant, très peu de détails ont filtré concernant notamment la date de sortie ou même le contenu. Elle avance cependant que des versions spécifiques des deux services évoqués plus haut devraient être lancées dès le début de l’année prochaine. De plus, elle dit que ces plateformes customisées prendraient davantage en compte les désirs et les besoins des enfants, tout en les protégeant des choses qui peuvent être inadaptées, voire choquantes. Pour mieux illustrer son propos, elle explique par exemple comment sa fille âgée de 8 ans n'a pas réussi à trouver des images du dessin animé Thomas et ses amis en tapant le mot « train » dans Google. À la place, le site la redirigeait vers des horaires de train, ce qui n’a bien entendu pas ravi la petite fille. « Elle est venue me voir et m’a dit ‘maman, tu devrais parler à Google de Thomas le petit train parce que Google ne le connait manifestement pas’ » a-t-elle dit en riant.

«Nous voulons que les enfants soient en sécurité en utilisant nos produits», poursuit Pavni Diwanji. « Les enfants utilisent déjà les nouvelles technologies à l'école ou à la maison, alors autant les aider à les utiliser le mieux possible. ». Pour elle, en tant que parent, elle croit fermement que leur rôle est d’accompagner les enfants dans leur découverte de l’outil plutôt que de se contenter de restreindre leur utilisation de la chose. « Je veux pouvoir leur faire confiance. Treize n’est pas un nombre magique, je voudrais leur apprendre ce qui est bien et ce qui est mal et réunir la famille autour de la technologie ».

En 2012, Facebook avait manifesté sa volonté de se lancer dans un projet similaire. Cependant, le numéro un des réseaux sociaux a dû se heurter à des barrières comme la difficulté de compatibilité avec la loi, mais aussi la grande controverse qui en a suivi.

De plus, la loi sur la protection en ligne de la vie privée des enfants a été utilisée par la Federal Trade Commission pour infliger des amendes à 20 entreprises pour l'exploitation d’informations de jeunes utilisateurs sans le consentement parental. D’ailleurs, c’est dans ce cadre qu’en septembre dernier Yelp a reçu une amende de 450 000 dollars pour avoir omis de mettre en œuvre une fonction opérationnelle de contrôle d’âge avant d’accéder à son application.

Source : USA Today

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Haseo86 Haseo86 - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 06/12/2014 à 15:09
Que ce soit Google, Facebook ou un autre, je suis contre le fait qu'une société décide à ma place de ce qui est bon ou pas pour moi ou ma famille.

Google ferait mieux de participer à l'instruction des utilisateurs quant à l'utilisation d'Internet, plutôt que de chercher à contrôler.

Au delà du discours mielleux et commercial, difficile de ne pas simplement voir une volonté de faire rentrer les internautes le plus tôt possible dans l'écosystème Google, plus ou moins bien déguisée tout comme la quasi totalité des projets de ces grands groupes.
Avatar de Paul TOTH Paul TOTH - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 06/12/2014 à 15:46
Je suis partagé sur le coup

Pour: ma fille de 5 ans utilise parfois la Freebox pour regarder des vidéos sur YouTube, je suis généralement pas loin, mais il m'arrive de douter de la provenance d'une vidéo et de craindre qu'elle ne tourne à une parodie scato voir pire...comme on en trouve parfois sur le net. Du coup, un service qui filtre en amont le contenu n'est pas une mauvaise idée en soit.

Contre: ma fille de 5 ans n'est pas supposée choisir ses vidéos sur Youtube, de fait je la laisse parfois cliquer sur les vidéos associées à celle que j'ai sélectionné, et c'est là qu'on arrive parfois à des choses pas tout à fait appropriées. Un bon service de VOD avec un coût raisonnable et un catalogue fourni me semblerait une bien meilleure solution qu'un filtrage dont on ne sait encore rien mais qui ne devrait pas faire de miracle...mais bon on a plus de chance de voir sortir GoogleKids que de la VOD digne de ce nom
Avatar de nanopowered nanopowered - Membre régulier http://www.developpez.com
le 06/12/2014 à 16:39
J'avais testé diverses solutions censées protéger les enfants des contenus choquants et elles se sont avérées être de vrai passoires.
Celle ci me donne de l'espoir.
Avatar de pcaboche pcaboche - Rédacteur http://www.developpez.com
le 08/12/2014 à 7:38
Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
(...) l’entreprise était en train de travailler sur des versions customisées de ses services spécialement pour des enfants de moins de 13 ans. Les premiers sur la liste seraient d’abord YouTube, son service de vidéo en streaming, et Chrome, son navigateur.

Donc les enfants de moins de 13 ans ne pourront plus voir un abruti de Suédois beugler des insanités tout en jouant à Call of Duty ou tout autre jeu estampillé PEGI 16 ou PEGI 18 ? (ou classification équivalente, ESRB ou autre)

Et Google serait prêt à renoncer aux revenus publicitaires générés par l'abruti de Suédois sus-mentionné ?

Honnêtement, j'ai du mal à y croire...


(à ce sujet, si vous ne l'avez pas vu, je vous conseille de regarder le dernier épisode de South Park, "Rehash", disponible gratuitement en ligne).
Avatar de ZenZiTone ZenZiTone - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 08/12/2014 à 9:22
Citation Envoyé par pcaboche  Voir le message
Donc les enfants de moins de 13 ans ne pourront plus voir un abruti de Suédois beugler des insanités tout en jouant à Call of Duty ou tout autre jeu estampillé PEGI 16 ou PEGI 18 ? (ou classification équivalente, ESRB ou autre)

Et Google serait prêt à renoncer aux revenus publicitaires générés par l'abruti de Suédois sus-mentionné ?

Honnêtement, j'ai du mal à y croire...


(à ce sujet, si vous ne l'avez pas vu, je vous conseille de regarder le dernier épisode de South Park, "Rehash", disponible gratuitement en ligne).

Je dirais plutôt que des pubs ciblées pour des enfants vont générer des revenus plus important.

Quant au sujet, il y a des pours et des contres... Gérer le contenu et l'ergonomie en fonction du type de personne est une bonne chose en soit. En revanche, il faut pas que les enfant (et les parents) oublient qu'internet est un endroit publique et qu'il peut y avoir des personnes mal intentionnées derrière leurs écrans.
Avatar de pcaboche pcaboche - Rédacteur http://www.developpez.com
le 08/12/2014 à 9:48
Citation Envoyé par ZenZiTone  Voir le message
Je dirais plutôt que des pubs ciblées pour des enfants vont générer des revenus plus important.

Ah ouais...

Donc en gros, on aura toujours l'abruti de Suédois en train de beugler "I can't FAAAAAP" (="je peux pas me branl********r") tout en jouant à des jeux d'épouvante ou tout en dégommant des mecs à coup de sniper, la seule différence c'est que les pubs seront plus adaptées au public (des trucs genre "mon petit poney" ou autre...)

Bien joué Google !
Avatar de pmithrandir pmithrandir - Membre expert http://www.developpez.com
le 08/12/2014 à 9:52
Sans même parler de censure, je pense qu'on peut très bien imaginer que l'algo de google qui s'adapte a nos habitudes, puisse aussi le faire en fonction de notre age estimé.

Il suffit de mettre en avant les bon lien, et de rétrograder les autres.
A 5 ans, voir des films, mois sympa que des Dessins Animés par exemple.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 08/12/2014 à 11:36
J'ai testé plusieurs logiciels de contrôle parentale et c'est assez affligeant
Du coup, j'ai adopté une solution radicale où je bloque tout par défaut et j'ouvre l'accès au tombe goutte
Un peu à la manière d'une bibliothèque, mon enfant y trouve uniquement ce que mon épouse et moi y auront mis et je ne trouve pas ça plus mal

Je n'ai pas envie que mon enfant soit "googlisé" dés son plus jeune âge
Pour le moment, je m'occupe surtout de l'éveiller au monde et ce n'est pas à Google de le faire mais aux parents

Après, ce qui me laisse perplexe, c'est pour les autres
Autrement dit, les parents qui se servent de la TV est du net comme nounou mais qui ne font absolument rien pour les sécuriser...
Je me dis que pour les enfants de ces parents démissionnaires, même si ce n'est pas top, c'est tjrs mieux que rien
Avatar de yann2 yann2 - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 08/12/2014 à 12:56
Bonjour

Je trouve cela très bien mais, google ne pourra pas remplacer un adulte qui surveille. Un enfant sur internet, j'estime que ça doit être surveillé autant que sur une plage. Il ne viendrait à l'esprit de personne de laisser son chérubin sans surveillance sur une plage, même si celle-ci a une zone limitée de natation pour les enfants. Ben là, c'est pareil

Yann
Avatar de gangsoleil gangsoleil - Modérateur http://www.developpez.com
le 08/12/2014 à 15:00
Donc, sur le bureau du PC familial :
  • L'icone "Chrome pour enfant", a utiliser en se loguant avec son compte moins de 18 ans, ce qui permet d'avoir des pubs ciblées [et pas accès au mauvais contenu qui est mal selon pas nous].
  • L'icone "Chrome normal", pour aller sur les sites que les parents ne veulent pas que les enfants regardent


On peut trouver l'idée "de base" louable, mais qu'est-ce qui est autorisé pour les enfants : un reportage sur un génocide, c'est plus ou moins effrayant que Chucky ? Un reportage sur la dernière tuerie dans l'école XXXXXX ? Quel traitement pour les flux "d'information" sur des sujets polémiques ?

Je ne vois vraiment aucune raison à ce que quelqu'un décide pour moi ce que mes enfants peuvent ou ne peuvent pas voir. Et je préfère de loin qu'ils sachent réfléchir, et agir en conséquence, plutôt que de me baser sur la morale de Google ; et tant pis s'ils voient la vidéo avec le bout de sein de Janet Jackson.

[Anecdote perso]
Ça me rappelle qu'il y a quelques années, un "spécialiste" de la vie privée avait défié les gens regardant une émission de trouver son adresse perso ; j'ai réussi en 30 secondes, simplement avec google, bien qu'il ait vérifié le matin même depuis chez lui. La raison ? Il était auteur pour le parlement européen d'un rapport sur la pédophilie, et il avait un filtre parental, qui l'empêchait de voir ce résultat depuis chez lui, mais qui était accessible par tout le monde.
C'est ainsi que grâce à son merveilleux filtre parental (il en vantait les mérite), son adresse perso était accessible à tous, sauf à lui.
Offres d'emploi IT
Gestionnaire de production métiers H/F
Cyclad - Ile de France - Montreuil (93)
Développeur javascript (H/F)
CTS Consulting - Pays de la Loire - Nantes (44000)
Business Manager ingénieur Energie
COOPTALIS - Ile de France - Région Parisienne

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil