Developpez.com

Une très vaste base de connaissances en informatique avec
plus de 100 FAQ et 10 000 réponses à vos questions

Oracle présente son projet Avatar 2.0
Son framework web revient avec de nouvelles fonctionnalités

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Il y a trois ans, pendant la conférence annuelle des développeurs JavaOne à San Francisco, Oracle présentait Avatar, son framework web qui se concentre sur « les applications HTML5 modernes » tout en supposant « des compétences en JavaScript mineures » de la part des développeurs de l'application. Au départ l’objectif du projet était de partager des données entre des clients HTML5 et des services Java EE sur le Cloud.

Cette année, Oracle est venu avec Avatar 2.0 qui apporte quelques nouveautés. L’un des plus grands changements est probablement le fait que le serveur d’application Java EE n’est plus requis pour exécuter Avatar. Jusqu’à présent GlassFish 4 et la version 12.1.3 d’Oracle WebLogic étaient pris en charge (voire nécessaires). Avatar 2.0 peut désormais être exécuté dans une JVM séparée, dans un processus séparé et peu même aisément être lancé en ligne de commande.

Par conséquent, les utilisateurs peuvent profiter des modules HTTP intégrés (comme avec Node.js) et ne sont plus soumis aux restrictions sur l’utilisation de la pile HTTP. Cette fonction permet à Avatar 2.0 de bénéficier de plus d’applications Node standard qui utilisent le module HTTP.


Avatar 2.0 permet d’exécuter des boucles (Node.Js) d’évènements parallèles dans leurs propres threads, mais cette opération ne nécessite qu'un unique processus JVM au niveau du système d'exploitation.

Toutes les boucles d'événements partagent un seul port via l'équilibreur de charge HTTP intégré. Avec un processeur 16-core, 16 boucles (chaque boucle sera exécutée dans un thread par cœur) peuvent être gérées dans un seul processus par un port d'exploitation.

Les boucles d'événements individuels peuvent communiquer entre elles via un événement interne, un Message Bus ou un État partagé. Cela signifie que l'échange de données entre les états et les différents threads est possible lors de l'exécution.


Avatar dispose également d’un framework d’état partagé afin de faciliter la communication entre les threads. Le framework dispose Du côté du Message Bus, le framework dispose d’une fonction pour publier ou signer le passage des messages. Regardez plutôt :


Source : jaxcenter, slideshare

Et vous ?

Avez-vous déjà utilisé une précédente version d'Avatar ? Qu'en pensez-vous ?

Quelle amélioration vous intéresse le plus ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de SurferIX SurferIX - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 04/05/2015 à 11:29
Dès que je lis "Oracle", je ne lis pas l'article (ce que j'ai fait (je ne l'ai pas lu)). Je boycotte toute entreprise avec une telle mentalité. Et si je poste cela, c'est que je veux que des gens soient au courant qu'il y a des personnes qui préfèrent se coucher avec un peu moins d'argent et sans remord sur les actes qu'ils ont fait dans la journée (travailler pour une telle entreprise c'est comme être d'accord avec elle - pour ceux qui bossent chez Oracle et qui lisent mon commentaire).
Offres d'emploi IT
Freelance dev php/html/css/js/postgresql h/f
revevolutionair - Haute Normandie - Rouen (76000)
QA engineer H/F
MeilleursAgents.com - Ile de France - Paris (75000)
Ingénieur réseaux H/F
Atos - Provence Alpes Côte d'Azur - Aix-en-Provence (13100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil