Des robots connectés qui peuvent « apprendre les uns des autres »
Le Cloud et les objets connectés refaçonnent notre vision des robots domestiques

Le , par Amine Horseman, Expert éminent sénior
Il aura fallu plusieurs années de recherche pour parvenir à créer des robots pouvant ramasser des objets de façon totalement autonome. La friction n’est pas une notion facile à faire comprendre à ces machines. Comment appliquer la bonne pression pour ne pas écraser l’objet ? Comment savoir quand l’objet va nous glisser des doigts ? Quelle est la meilleure façon pour orienter cet objet lorsqu’on le porte ? Autant de questions qui nous semblent très logiques en tant qu’êtres humains, et pourtant pas si faciles à implémenter dans une machine.

« Imaginez que vous êtes un robot », nous explique Ken Goldberg, professeur à Berkeley : « tout est flou et instable. Vous ne pouvez pas maîtriser parfaitement vos propres mains. C’est comme si vous portiez d'énormes gants de cuisine et des lunettes, enduits de vaseline ».

Mais même s’il existe maintenant des robots capables de manipuler des ampoules, de déplacer des gobelets en plastique et autres objets sensibles sans les endommager, il reste extrêmement difficile pour ces machines de manipuler des objets pour lesquels ils n’ont pas été programmés. Ceci requiert une énorme masse de données à traiter, souvent bien au-delà des capacités de calcul embarquées dans le robot.

C’est pour cela que, depuis quelques années, les chercheurs se tournent vers le Cloud. L’équipe de Ken Goldberg, par exemple, a doté dernièrement ses robots de la possibilité de se connecter à un réseau d’ordinateurs pour effectuer des tâches complexes, comme ramasser un objet de poids, de densité et de fragilité inconnus.


L’Union Européenne aussi s’y met, en lançant le projet RobotEarth qui est décrit comme « une toile mondiale pour les robots : un réseau géant et le référentiel de base de données où les robots peuvent partager des informations et apprendre les uns des autres ». Du coup, si un robot se trouve dans une situation inconnue, il se connecte au Cloud et envoie une requête pour demander aux autres robots si l’un d’eux sait ce qu’il faut faire dans ce genre de situation. L’apprentissage « robot à robot » pourrait donc se faire en temps réel.

Ceci ouvre la voie à de nouvelles possibilités qui ne pouvaient pas être envisagées auparavant. La fusion de la robotique, du Cloud et des objets connectés pourrait refaçonner la vision que nous nous faisons des robots de service. Nous avions déjà vu des prototypes de robots destinés à aider les malades et les personnes âgées. Maintenant, on peut imaginer des scénarios beaucoup plus poussés. Goldberg nous donne un exemple : « imaginez que vous achetez un jouet. Alors, quand le robot – qui ne l’a jamais vu – s’approche de lui, il lui demande : ‟Vous appartenez à quel type d’objet ? Comment je peux vous ramasser ?” Et l’objet répondra : ‟Je suis plus lourd sur la face inférieure que sur la gauche, et j’appartiens à la catégorie des jouets pour enfants” ». Nous pourrons donc espérer voir prochainement des smart robots domestiques qui font le ménage à notre place.

Source : TED Ideas Blog

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ? Vers des robots plus intelligents grâce au Cloud ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Kropernic Kropernic - Membre expert http://www.developpez.com
le 28/11/2014 à 9:34
Y a qu'à moi que ça fait penser aux Borgs de Star Trek ??
Avatar de vanskjære vanskjære - Membre habitué http://www.developpez.com
le 28/11/2014 à 11:05
Ou un début de terminator avec le cloud en tant que skynet. Et des robots qui cherche à savoir comment attraper Sarah Connor car ils ne savant pas si elle est fragile.
Avatar de NahMean NahMean - Membre averti http://www.developpez.com
le 28/11/2014 à 11:32
Je me demande si les genres de films comme Terminator ou IRobots ou autres n'avaient jamais exister, aurions-nous une vision en mal de ce que pourrait faire un robot intelligent ?
Avatar de Kropernic Kropernic - Membre expert http://www.developpez.com
le 28/11/2014 à 11:35
A mon avis, le grand public aurait une vision beaucoup moins mauvaise.

Mais il ne faut pas oublier que les films prennent toujours leurs inspirations quelque part.

Chez les initiés, les craintes seraient quand même là je pense.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 28/11/2014 à 14:41
Citation Envoyé par NahMean  Voir le message
Je me demande si les genres de films comme Terminator ou IRobots ou autres n'avaient jamais exister, aurions-nous une vision en mal de ce que pourrait faire un robot intelligent ?

Bien avant les films, il faut chercher dans la littérature et cette littérature pessimiste sur la technologie est née suite aux gros accidents / traumatismes (le nucléaire avec Hiroshima / Nagasaki puis Tchernobyl, par exemple)
Quand la science dérape, il y a une remise en cause qui laisse place à tous les fantasmes

Et puis, dans le cas précis de l'IA, le sujet est hautement philosophique et religieux donc forcément, ça alimente les polémiques
Il existe pas mal de débats plus ou moins fantaisiste sur Frankenstein et sa créature, remplace la créature par l'IA et ça fonctionne tout autant

Sinon, puisqu'on est en train de parler cinéma et de l'IA avec l’avènement de la singularité, il y a un film récent qui traite ça pas mal : transcendance
Avatar de thelvin thelvin - Modérateur http://www.developpez.com
le 28/11/2014 à 15:52
Citation Envoyé par NahMean  Voir le message
Je me demande si les genres de films comme Terminator ou IRobots ou autres n'avaient jamais exister, aurions-nous une vision en mal de ce que pourrait faire un robot intelligent ?

Personnellement, on me dit que mes robots échangent leurs informations d'apprentissage avec le Cloud, je pense "What ? Mais je ne veux pas que le reste du monde apprenne mes fantasmes aussi clairement que mes robots les connaissent !"
Une sorte de version high-tech de "si tu vis pas seul avec ta copine/femme, tu peux pas te balader à poil chez toi."

Je me suis jamais bien concerné de ma propre vie privée informatique, mais c'est parce, d'une part, Google et les publicitaires n'ont aucune idée de ce qu'il y a dans la pièce, et d'autre part, personne que je connais ne tient d'agence de publicité en ligne.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 28/11/2014 à 16:07
Citation Envoyé par thelvin  Voir le message
Je me suis jamais bien concerné de ma propre vie privée informatique, mais c'est parce, d'une part, Google et les publicitaires n'ont aucune idée de ce qu'il y a dans la pièce, et d'autre part, personne que je connais ne tient d'agence de publicité en ligne.

La domotique et l'internet des objets sont en train de changer ça
Avec les objets connectés (robots y compris), on pourra absolument tout savoir : la taille du domicile, les meubles, leur disposition, les aller et venu dans le domicile, les données médicales, les habitudes alimentaires, le comportement sexuel, l'hygiène, etc etc etc
Absolument tout sera tracé, analysé, optimisé, marchandé

Un rêve pour certains
Un cauchemar pour d'autres
Offres d'emploi IT
Data scientist H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (78114)
Ingénieur sénior en développement mobile / projet innovation H/F
Safran - Ile de France - Hauts de Seine
Développeur - software craftsman (H/F)
Société Générale - Ile de France - Hauts-de-Seine

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil