Attention aux informations que vos télévisions connectées peuvent stocker !
Un possesseur d'une smart TV exprime ses inquiétudes

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Michael Price, avocat dans le Programme de la sécurité nationale et la liberté au Centre Brennan pour la justice à l’école de droit de NYU, a décidé de s’offrir une nouvelle télévision un peu plus dans l’ère du temps ; une télévision connectée. Ô joie lorsqu’il possède ce nouveau joujou qui peut lui apporter du contenu multimédia en streaming, des jeux, des applications bref une panoplie de fonctionnalités que son ancienne télévision n’était pas capable de lui délivrer.

Bien entendu, en tant qu’avocat, il parcourt les lignes décrivant la politique de vie privée. Il va garder le sourire jusqu’à la page 46 qui stipule que la smart TV enregistre le lieu, le moment, l’activité et la durée de son utilisation. Des cookies sont utilisés pour enregistrer « quand vous avez vus un contenu particulier ou un courriel », la télévision enregistre des informations sur « les applications que vous utilisez, les sites web que vous visitez et la manière dont vous interagissez avec le contenu ». Les requêtes « do-not-track » sont tout simplement ignorées.

Mais ce n’est pas tout. Le fait le plus troublant pour Price sera sans doute le microphone incorporé dans la télévision. La télévision est proposée avec un service de reconnaissance vocale, pratique pour les utilisateurs qui ne savent plus où ils ont posé la télécommande par exemple. Cependant, le revers de la médaille est l’inclusion d’une petite mise en garde qui peut ne pas retenir notre attention : « s’il vous plaît, sachez que les mots prononcés incluent des informations personnelles ou d’autres information sensibles, ces informations feront partie des données collectées et transmises à une tierce partie ». En clair : vous pourrez ne pas regarder la télévision tout le temps mais votre télévision vous mettra toujours sur écoute et transmettra des données à une tierce partie.


Bien entendu il est toujours possible de désactiver la collecte des données, cependant vous ne serez plus en mesure de profiter à fond des fonctionnalités « intelligentes » de votre dispositif ou des fonctionnalités haut de gamme ; la personne utilisant l’appareil se trouvera en face de deux choix : garder ses informations personnelles ou profiter des fonctionnalités haut de gamme de sa télévision.

Pour Price, même si ces données sont importantes pour fournir au consommateur une expérience personnalisée et confortable, il ne peut s’empêcher de remarquer que ses données sont « extrêmement personnelles, protégées par la Constitution, qui ne sauraient être vendues aux annonceurs et devraient requérir un mandat afin que les forces de l’ordre puissent y avoir accès ».

Malheureusement, aux Etats-Unis, les lois actuelles n’offrent que très peu de protection de la vie privée pour des dispositifs électroniques ce qui inclut les courriels, les enregistrements téléphoniques ou les données stockées sur le Cloud qui sont considérés comme des « enregistrements de tiers ». Un problème en passe de devenir un facteur préoccupant avec l’émergence de l’internet des objets qui connecte des objets physiques à internet. Comme Price le dit, « Vos plafonniers, thermostat, votre machine à laver – et même vos chaussettes – peuvent être reliés et interagir en ligne. Aussi, le FBI n’aura pas à planter de mouchard dans votre salon ; vous le ferez vous-même ». Raison pour laquelle il en appelle à la sensibilisation des entreprises sur les données de leurs consommateurs dès lors qu’elles décident de les collecter.

Prince met donc le doigt sur un réel problème en rapport avec la vie privée afin d’informer (ou de rappeler) à quoi peuvent faire face les possesseurs d’objets connectés sur internet. Pour sa part, il a terminé ses observations et remarques sur une pointe d’humour en disant qu’il irait au marché acheté un nouveau chapeau en aluminium et un cône de silence.

Source : blog Brennan Center

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Tryph Tryph - Membre émérite http://www.developpez.com
le 03/11/2014 à 13:11
sinon, pour dire une évidence sur le sujet: c'est juste n'importe que notre télé puisse écouter en permanence et transmettre à on ne sait qui tout de qu'elle entend.
Avatar de Fanvan Fanvan - Membre actif http://www.developpez.com
le 03/11/2014 à 13:40
Enfin ! Le produit grand public dont nous rêvions tant, qui va mener l'humanité sur la voie du progrès, de la sagesse et de la concorde : le téléviseur à reconnaissance vocale ! Parce qu'encore, dans des situations de handicap, ça pourrait être utile, mais sinon, franchement, qui a besoin d'un téléviseur à reconnaissance vocale ?

La triste réponse : presque tout le monde. La seule idée pouvoir lancer l'enregistrement de NT1 en continuant à manger le big mac qu'on a commandé avec son smartphone (oui, avec son smartphone, le pied !) sans lever le petit doigt est une formidable innovation sans laquelle la vie n'a plus de sens.

Le pire, c'est que l'humanité y court, y court les yeux grands ouverts vers ce cauchemar orwellien du tout connecté, toute émerveillée des hochets minables offerts par l'innovation, par la perpétuelle révolution du web au moins 3-4.0 orchestrée par le grand barnum du n'importe-quoi-mais-online. Bravo, bravo.

Après la grande vague du "Internet of Things", qui a bien dû durer 2 ou 3 ans à la fin des années 2000, Cisco nous promet maintenant "The Internet of Everything".
Everything.
Everything, c'est toi, c'est moi, ma télé et mes charentaises. Tous des périphériques, qu'il faut monitorer.

« Faites attention » ? Non, plus la peine. Tout est sous contrôle, rassurez-vous.
Avatar de Shuty Shuty - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 03/11/2014 à 13:53
C'est tout de même incroyable que même en regardant ou en éteignant sa télé qu'on puisse encore être espionné...
Avatar de ZenZiTone ZenZiTone - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 03/11/2014 à 14:08
Citation Envoyé par Shuty  Voir le message
C'est tout de même incroyable que même en regardant ou en éteignant sa télé qu'on puisse encore être espionné...

En quoi ça l'est?
Avatar de Pat_AfterMoon Pat_AfterMoon - Membre averti http://www.developpez.com
le 03/11/2014 à 15:27
Il n'est pas dit que la télé enregistre en permanence (la télécommande a un bouton "parlez" pour les requêtes vocales). Il s'agit "juste" d'un service de commande vocale qui fait appel à un traitement serveur, au même titre qu'un Siri ou qu'une requête vocale sur Google. Et d'ailleurs les autres services de ce type conservent eux aussi les requêtes vocales.

Quand à l’intérêt, sur une télé, c'est sur que pour changer de chaine ou le volume du son, c'est inutile. Mais par contre pour effectuer des recherches avec le navigateur web ou même juste avec l'appli YouTube, c'est quasi indispensable, sinon c'est clavier virtuel et les 4 flèches de directions pour choisir les lettres une par une.

Pour ceux qui ne connaissent pas, Smart TV de Samsung, c'est un Linux customisé pour la TV, en gros ça ressemble beaucoup à Android, avec galerie d'applis et des tas de services. On est plus proche d'une tablette géante que d'une TV traditionnelle.
Avatar de vohufr vohufr - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 03/11/2014 à 16:30
Si la télé peut enregistrer tout ce qu'on dit, vous n'allez pas croire qu'elle ne le fera pas. Surtout quand on voit les applis samsung installées et non désinstallables sur ses tablettes android.
Ils font clairement de la collecte de données privées. C'est la NSA and Co qui vont être contents de ce genre d'appareils !

Ce genre de produits sont à bannir et boycotter !
Avatar de laerne laerne - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 03/11/2014 à 19:13
Il me semble qu'on a vite une attitude anti-progressiste sur ce forum. C'est pas parce qu'on peut assassiner quelqu'un avec un couteau de cuisine qu'on doit les interdire. À la place on met un cadre légal qui décourage les gens à assassiner avec couteau de cuisine et qui neutralise ceux qui ont franchi la ligne.
Les deux vrais problème que je vois*:
— Une technologie qui évolue trop vite par rapport aux problèmes qu'elle soulève et un gouvernement qui ne suis plus et qui très souvent ne comprends plus et se laisse entièrement influencer par certaines voix fortes aux intérêts personnels.
— Des technologies intégrées all-in-one, avec des conditions d'utilisations all-in-one indigeste et incompréhensible, qu'on ne sait plus ce que peuvent faire les technologies ou pas dans le temps demandé par la course à la technologie actuelle.
Ce genre de produit n'est pas à bannir, ce genre de condition d'utilisation et de comportement programmé du produit est à bannir. On a même vu l'inverse avec les torrent et Hadopi, ou on a interdit un produit pour combattre une pratique. Ça n'a été ni efficace pour combattre la pratique, ni fait beaucoup d'heureux parmis les utilisateurs de la technologie.
Avatar de 23JFK 23JFK - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 03/11/2014 à 20:56
Des télés qui enregistrent ce qui se passe dans le salon mais qui refusent (DRM oblige) d'enregistrer les émissions qu'elles diffusent...
Avatar de vohufr vohufr - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 03/11/2014 à 21:52
Citation Envoyé par laerne  Voir le message
Il me semble qu'on a vite une attitude anti-progressiste sur ce forum. C'est pas parce qu'on peut assassiner quelqu'un avec un couteau de cuisine qu'on doit les interdire. À la place on met un cadre légal qui décourage les gens à assassiner avec couteau de cuisine et qui neutralise ceux qui ont franchi la ligne.
Les deux vrais problème que je vois*:
— Une technologie qui évolue trop vite par rapport aux problèmes qu'elle soulève et un gouvernement qui ne suis plus et qui très souvent ne comprends plus et se laisse entièrement influencer par certaines voix fortes aux intérêts personnels.
— Des technologies intégrées all-in-one, avec des conditions d'utilisations all-in-one indigeste et incompréhensible, qu'on ne sait plus ce que peuvent faire les technologies ou pas dans le temps demandé par la course à la technologie actuelle.
Ce genre de produit n'est pas à bannir, ce genre de condition d'utilisation et de comportement programmé du produit est à bannir. On a même vu l'inverse avec les torrent et Hadopi, ou on a interdit un produit pour combattre une pratique. Ça n'a été ni efficace pour combattre la pratique, ni fait beaucoup d'heureux parmis les utilisateurs de la technologie.

Je suis totalement d'accords avec toi, mais ces temps ci, c'est ce que j'appelle de la naïveté. Car une entreprise qui a accès à des données, les utilises sans sourciller. Google, Yahoo, MS, Apple, Huawei cisco... et tellement d'autres, ont tous eu leurs lots de scandales ces dernières années. Alors pourquoi pas Samsung.
Avatar de Pat_AfterMoon Pat_AfterMoon - Membre averti http://www.developpez.com
le 04/11/2014 à 0:11
Citation Envoyé par 23JFK  Voir le message
Des télés qui enregistrent ce qui se passe dans le salon...

Au même titre que les téléphones, tablettes, ordinateurs, consoles de jeux ... connectés !

Citation Envoyé par 23JFK  Voir le message
Des télés ... qui refusent (DRM oblige) d'enregistrer les émissions qu'elles diffusent...

C'est presque ça en vrai. Les fonctions d'enregistrement et de time shifting (pause d'une émission en direct) nécessitent un disque dur en USB, mais il faut une partition dédiée à ça. Avant tout, la télé formate la partition dans un format spécial qui est illisible sur PC. Je me demande même s'il n'y a pas une clé unique qui rend la partition uniquement lisible sur la télé l'ayant formatée. Je suppose que ça correspondrait à une version très "ayants droit" de la copie privée (je peux regarder ce que j'ai enregistré uniquement sur MA télé).
Offres d'emploi IT
Controleur de Gestion de Zone
RatpDev - Ile de France - 75 - Paris
Stage en Ressources Humaines
Procter & Gamble - Lorraine - usines en France
Ingénieur en développement demandware (H/F)
altima - Nord Pas-de-Calais - Roubaix (59100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil