Dronecode : la fondation Linux se lance dans un projet open source pour les drones
Plus de 1200 développeurs y contribuent déjà

Le , par Amine Horseman, Expert éminent sénior
La Fondation Linux vient d'annoncer le lancement d'un nouveau projet collaboratif à but non lucratif dénommé Dronecode. Le projet a pour but de créer une plateforme open source commune pour les drones (UAV) et va accélérer considérablement le travail des développeurs qui n'auront plus à programmer leurs drones à partir de zéro.

Les membres fondateurs comprennent entre autres : 3D Robotics, Baidu, Box, DroneDeploy, Laser Navigation, Intel, jDrones, Qualcomm, Squadrone, Walkera et Yuneec ainsi que d'autres. On dénombre déjà plus de 1200 développeurs qui travaillent sur ce projet avec plus de 150 commits par jour. La plate-forme a déjà été adoptée par de nombreuses organisations à la pointe de la technologie des drones, y compris HobbyKing, Horizon Ag et PrecisionHawk.


« En devenant un projet collaboratif de la Fondation Linux, la communauté Dronecode recevra le soutien nécessaire d'un projet de grande envergure » a déclaré Jim Zemlin, le directeur exécutif de la Fondation Linux à propos de ce sujet.

Ce projet misera une « méritocratie fondée sur la contribution » ce qui permettra aux autres parties et les développeurs d'influencer et de participer à l'élaboration de la plateforme. Pour devenir membre collaborateur du projet: vous devrez remplir ce formulaire, toutefois, pour voir le code source et/ou y contribuer directement, veuillez visiter la page dédiée aux sous projets dans le site web officiel de Dronecode.

Source: Linux Fondation, site web de Dronecode

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Cafeinoman Cafeinoman - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 14/10/2014 à 10:27
Une bonne nouvelle au vu du developpement des techno de drones. Il ne manque qu'une chose, les schéma pour l'impression 3D des pièces et leur montage!
Avatar de bi_turbo bi_turbo - Membre actif http://www.developpez.com
le 14/10/2014 à 13:37
Je me doutais de la reference a de PX4 et la galaxie APM..., qui sont assez complets et Open source hardware . ( On peut tirer sois meme sa carte electronique ou en commader. La seule limite AMHA est que c est base sur des microcontrolleurs. J ai essaye d en porter sur la FOX board G20 avec du linux + Xenomai, la consomation energetique a explose ...)

Ceci pour dire la plateforme serait elle ouverte ?
Qu apporte DRONECODE par de plus par rapport a ROS.org ?

Par ailleur j ai fait un tour sur le site. L inscription semble reserve au "corporate."
Avatar de vohufr vohufr - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 15/10/2014 à 21:04
Quel est l'interet de linux pour quelque chose qui est géré par un atmega seul ?
Quels avantages par rapport à multiwii qui est libre aussi ?
Avatar de monnoliv monnoliv - Membre habitué http://www.developpez.com
le 10/11/2014 à 20:28
Citation Envoyé par vohufr  Voir le message
Quel est l'interet de linux pour quelque chose qui est géré par un atmega seul ?
Quels avantages par rapport à multiwii qui est libre aussi ?

Tout à fait d'accord, on confond à nouveau embarqué et Linux. Faute de connaissance, on fait compliqué alors qu'on peut faire simple (et tout aussi puissant au regard de ce qu'il faut faire).
Questions évidentes:
Pourquoi consommer de précieux Watts pour la gestion du bidule quand il est facile de consommer seulement quelques milliWatt?
Pourquoi bouffer des 10aines (voire des 100aines) de MB de mémoire alors que quelques kB (OS inclus) suffisent?
Pourquoi payer 50-100€ l'embarqué alors que 20€ suffisent?
Pourquoi passer des 10aines d'heures à configurer un OS alors qu'on peut passer ce temps sur l'applicatif?

Tout ça va accoucher d'un monstre qui ne sera même pas capable de temps réel (certainement pas au sens de ce qu'un OS léger, FreeRTOS par ex. peut faire).

Voilà, c'était le coup de gueule-troll du jour.
Avatar de vohufr vohufr - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 10/11/2014 à 23:24
monnoliv > ça me rassure aussi.

Je peux admettre d'utiliser un Raspberry pour faire autre chose que le contrôle direct du drone. Analyse de données ou d'images. Mais quand on voit à quel point le raspberry est lent. Même en C, il faut traverser tellement de couches avant d'atteindre le processeur que je vois mal comment on peut piloter un appareil avec...
Offres d'emploi IT
Scrum master H/F
Safran - Ile de France - Osny (95520)
Architecte de données (H/F)
Société Générale - Ile de France - Ile de France
Analyste SI-métier (poste également ouvert aux stagiaires, alternants et VIE du groupe)-(H/F)
Société Générale - Ile de France - Val-de-Marne

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil