« Les données des internautes sont leur propriété, et non celle des annonceurs »,
Tim Berners-Lee s'insurge contre la publicité ciblée

Le , par Cedric Chevalier, Expert éminent sénior
À qui doit appartenir l’immense quantité de données des utilisateurs collectées sur le web ? À eux-mêmes ou alors aux entreprises technologiques ? Sir Tim Berners-Lee s’est récemment penché sur la question, pour offrir en toute franchise et sincérité son opinion.

Pour le père du web, il n’y a pas de question ou encore de débat qui tient. Les données collectées sur les utilisateurs reviennent de droit aux utilisateurs, même si la réalité est tout autre.

Pour l’expert, l’immense quantité de données que les entreprises collectent sur les utilisateurs à leur insu n’est pas utilisée au maximum de leur possibilité. Au point où, chaque fois que l’expert entend le mot « big data », il ne peut s’empêcher de penser à de la publicité ciblée. Quel gâchis!

Il y a beaucoup plus de possibilités et de potentiel dans les données que détiennent les entreprises. Possibilités qui ne peuvent se révéler que si, et seulement si, les utilisateurs eux-mêmes les exploitent.

En prenant exemple sur sa personne, Tim affirme estime que « si l’on fusionne les données de son smartphone et de sa maison avec celles des compagnies de cartes de crédit ou encore celles des réseaux sociaux, il aura à travers son ordinateur une bonne visibilité sur sa vie ».

Ce n’est pas tout. L’expert s’exprime aussi sur la confidentialité des données. Pour lui, les organismes gouvernementaux ou encore les grosses compagnies ne doivent plus avoir les pleins pouvoirs sur les données des utilisateurs. Un mécanisme pour rétablir l’équilibre doit être mis en place.

Le père du web prône la transparence. Pour lui, les utilisateurs doivent être mis au courant chaque fois que des données sensibles sur leur personne sont utilisées. Ceci contribuera, selon lui, à créer un climat de confiance durable entre les utilisateurs, les gouvernements et les firmes, qui sera bénéfique pour tous.

Une vision certes séduisante, mais ne serait-elle pas utopique à l’allure où internet évolue ?

Source: The Guardian

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Pierre Louis Chevalier Pierre Louis Chevalier - Expert éminent http://www.developpez.com
le 09/10/2014 à 18:25
C'est vrai que la pub ciblée à l'insu de l'Internaute c'est chouette. Par exemple tu va sur un site de lingerie ou de sex toy pour offrir un cadeau de st valentin à ta femme, et 5 minutes après quand tu surfe le net tu n'à plus que des pubs de lingerie ou de sex toy qui te remplisse ton écran. Très classe au boulot, et pas mal non plus à la maison si tu as une femme des enfants : tu es classé à vie pervers sexuel
Avatar de djuju djuju - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 09/10/2014 à 19:01
Sur le plan éthique, je suis d'accord avec Tim.
Malheureusement, je pense que c'est utopique. La collecte de données personnelles par des entreprises ne date pas de l'internet.
Déjà à l'époque on collecté grâce à des sondages, à des BD clientèle etc... Personne ne remettait en cause que ces données appartenaient à l'entreprise collectrice et nom au individus dont les données étaient collectées. Bien sur, avec l'internet la collecte est plus simple et il y a plus de données accessibles. Mais sur le fond, c'est la même chose et il y a des jurisprudences dans bien des pays qui feront qu'un juge attribuera surement la propriété des données à l'entreprise et non à l'individu.
En France les individus ont tout de même un droit de regard et de rectification, mais les données ne leur appartiennent pas pour autant.
Avatar de e-ric e-ric - Membre expert http://www.developpez.com
le 09/10/2014 à 19:57
Salut

Nuance, avec les sondages, une personne répondait consciemment et pouvait envoyer bouler le sondeur si elle voulait aussi, l'intrusion était minime.
Ce n'est pas vraiment le cas avec les techniques actuelles où l'information est soutirée insidieusement.

Je pense que les internautes devraient être plus éduqués en naviguant de manière prudente et anonyme, en ne répondant pas bêtement à toutes les offres prétendument avantageuses (tellement qu'un vendeur s'empresse de vous la fourguer...) et dans la mesure du possible en boycottant les sites qui exigent des cookies ou des informations personnelles par exemple, pour moi cela revient à prendre pied dans mon propre logement, c'est de l'intrusion. Dans la vie réelle, ce serait une violation de propriété.

En gros des informations personnelles qui ne m'apportent rien et a fortiori collectées à mon insu n'ont a priori pas lieu d'être.

@+
Avatar de Simara1170 Simara1170 - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 10/10/2014 à 10:20
Effectivement, avant l'avènement d'internet, aucun sondeur n'a jamais eu mes infos personnelles, puisque je ne les donnais pas... Et aujourd'hui sur internet, la NSA croit que mon prénom est "Toto", et mon patronyme "Carotte sauvage"...
Par contre, ça serait marrant qu'un consortium de plaignants se crée portant plainte pour atteinte à la vie privée contre toutes les entreprises IT...
Elles se cacheront derrière leur CLUF, sauf que toute clause d'un CLUF qui n'est pas en accord avec la législation étant jugée nulle et non avenue, y'aurais moyen de faire casquer toutes les grosse boîtes comme FB ou Google...
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 10/10/2014 à 10:47
Sur le principe, je suis 100% avec cette déclaration
Par contre, cela est totalement utopique et la loi sur le sujet ne va pas dans ce sens

Lors de la revente d'un commerce, le fichier client a énormément de valeur et peut parfois supplanté le fond de commerce
Preuve que ce fichier est bien la possession du commerçant

Il existe des indices pour en mesurer la valeur et il me semble que les fichiers clients sont côtés en bourse (ou le seront bientôt)

Le web se construit avec des business modèles dont le plus populaire repose sur la collecte et l'exploitation des données personnelles à des fins de publicités ciblées

C'est triste mais c'est ainsi
Avatar de Angelsafrania Angelsafrania - Membre averti http://www.developpez.com
le 10/10/2014 à 11:23
Citation Envoyé par djuju  Voir le message
En France les individus ont tout de même un droit de regard et de rectification, mais les données ne leur appartiennent pas pour autant.

Pas qu'un droit de regard et de rectification, je croyais qu'on pouvais aussi demander la suppression de nos données personnelles http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-dr...t-dopposition/
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 10/10/2014 à 13:58
Citation Envoyé par Angelsafrania  Voir le message
Pas qu'un droit de regard et de rectification, je croyais qu'on pouvais aussi demander la suppression de nos données personnelles http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-dr...t-dopposition/

En théorie, oui
Par contre, ce n'est jamais appliqué
La CNIL n'a jusqu'à présent, jamais verbalisé le non respect de ce droit

Dans le meilleurs des cas, les données sont anonymisées mais cela reste totalement invérifiable et n'est jamais contrôlé.

Le budget de la CNIL et ses moyens d'actions sont juste ridicule au vu de ses missions
Avatar de Simara1170 Simara1170 - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 10/10/2014 à 14:10
Et quid de déposer une trademark sur son patronyme/prénom/date de naissance? Ca serait rigolo (en plus, je crois que tu peux le faire très facilement en Alsace-Lorraine, ou un ménage est assimilable à une entreprise )
Avatar de pcaboche pcaboche - Rédacteur http://www.developpez.com
le 13/10/2014 à 5:00
Citation Envoyé par Simara1170  Voir le message
Et quid de déposer une trademark sur son patronyme/prénom/date de naissance?

C'est possible, mais il faut déposer la "marque" dans chaque pays où tu souhaites "exploiter" cette marque, définir pour quel(s) secteur(s) d'activité tu souhaites protéger cette marque, et c'est limité dans le temps (il faut renouveler le depôt de marque).

Ça coûte un peu d'argent mais surtout ça prend du temps, parce qu'ils doivent vérifier si une marque similaire existe déjà, auquel cas ta demande peut ne pas aboutir.

Donc à toi de voir dans quels cas ça pourrait t'être utile.
Avatar de pcaboche pcaboche - Rédacteur http://www.developpez.com
le 13/10/2014 à 6:10
Vous savez ce qui est pire que de se faire espionner à des fins marketing ? Se faire espionner à des fins marketing et se retrouver avec des suggestions complètement à côté de la plaque.

Exemple 1 : on fait quelques recherches sur les valeurs nutritionnelles de certains aliments et on se retrouve avec des pubs du genre "Salut, moi c'est Mike. Plutôt que de trouver un vrai boulot, j'ai préféré faire autre chose : tous les jours je vais à la gym, je me gave de stéroïdes, j'ai des muscles de malade et je dis à des losers comme toi que grâce à ma méthode révolutionnaire (te bouger le cul et bouffer des légumes), toi aussi tu peux avoir des muscles de malade et emballer les gonzesses. Alors qu'est-ce que tu attends ? Achète ma méthode pour seulement $99.99 (offre limitée dans le temps)"

Exemple 2 : Je suis abonné à plusieurs chaînes Youtube présentées par des trentenaires qui parlent de jeux rétros (JDG, AVGN, Lord Karnage...) parce que c'est ma génération et j'ai grandi avec ce genre de jeu (et je me reconnais dans cette frustration de perdre bêtement à un jeu de cette époque). À l'inverse, j'en ai strictement rien à cirer d'un abruti de Suédois très populaire chez les débiles de moins de 15 ans qui n'ont d'autre à f**** que d'écouter un bon Aryen faire des bruits de pet dans son micro (je ne citerai pas son nom pour ne pas lui faire de la pub gratuite, mais vous voyez sans doute de qui je veux parler (sinon, c'est pas grave...)).

Je veux dire, on peut difficilement être plus à côté ses pompes... Pour arriver à un résultat aussi m*rdique, c'était bien la peine d'espionner mes habitudes de vie jusque dans mon navigateur, mon téléphone, mes baskets ou je ne sais quoi d'autre !

En fait, Google c'est un peu comme une copine de longue date qui ne comprend rien à vos centres d'intérêts : elle pense tout savoir sur vous et vos passions, mais pour votre anniversaire elle vous offre un album de Justin Bieber parce que c'est à la mode... (au moins, elle connaît votre anniversaire... )

Il y a un proverbe Shadok qui dit "il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries plutôt que l'inverse". Là, Google pousse ce concept à son paroxysme : employer les meilleurs ingénieurs du monde pour nous fournir les pires conneries de la planète.

Tout ça pour ça... on se dit que ça vallait vachement la peine, tiens...
Offres d'emploi IT
Lead dév ios #webmarketing #r&d
MATIERE GRISE - Ile de France - Paris (75000)
1 chef de projet digital
Stratis - Provence Alpes Côte d'Azur - Toulon
Ingénieur d'étude .net
ID Soft - Centre - Blois (41000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil