Google répond point par point aux accusations du groupe média News Corp
Sur son abus de position dominante en Europe

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
La semaine dernière, News Corp., un groupe de divertissement et de communication fondé à Adélaïde en Australie par la famille Murdoch, écrivait une lettre ouverte à la Commission Européenne où les stratégies d’affaires de Google étaient critiquées. Robert Thomson, PDG de l’entreprise, avançait que Google est une « plateforme pour la piraterie » et que l’entreprise « configure régulièrement les résultats de ses recherches d’une façon qui est très loin d’être objective ».

Pour lui, le Californien profite de sa position pour ne pas laisser place à la concurrence. Aussi, si cette domination n’est pas arrêtée, elle conduira sans doute à un monde moins bien informé. News Corps dénonce également le processus de « certification » mis en place par Google pour les appareils Android qui lui permet de « refuser l'accès à des compagnies » proposant du contenu. Une lettre écrite dans un contexte où Google se trouve être l’objet d’une enquête pour abus de position dominante en Europe.

Par le biais de Rachel Whetstone, Vice-Présidente Senior du service Global Communications de l’entreprise, Google a répondu point par point dans un billet daté du 25 septembre 2014 un message intitulé « Dear Rupert ».

Tout d’abord concernant l’accusation de « plateforme de piraterie », Google rappelle avoir retiré plus de 222 millions de pages web de ses résultats de recherche qui enfreignaient le copyright seulement pour l’année 2013. « Le temps moyen pour les enlever est désormais évalué à six heures. Et nous décrémentons la position des sites web qui violent souvent le copyright dans le positionnement des résultats de recherche ». De plus, l’entreprise a rappelé avoir investi des dizaines de millions de dollars pour une technologie innovatrice (appelée ContentID) pour s’attaquer au problème de piratage sur YouTube.

News Corp avançait que « le pouvoir de Google rendait difficile aux tiers l’accès à une information indépendante et significative. Google veut exploiter position dominante dans le marché pour étouffer la concurrence ». « Dans la recherche, Google est confronté à beaucoup de concurrence : y compris Amazon pour la recherche produit, Kayak et Expedia pour les vols, et Yelp et TripAdvisor pour l’information locale. Alors que des entreprises comme Expedia et Yelp s’opposent à ce que nous fournissions des réponses directes aux questions des utilisateurs, leurs revenus, profits et trafic depuis Google continuent d’augmenter » objecte Rachel Whetstone.

Quant à sa domination sur le monde des médias, Google rappelle que de nombreux internautes vont directement sur les sites d’organes de presse en citant ceux du Wall Street Journal et du Sun, qui, rappelons-le, appartiennent au groupe News Corp.

Concernant la certification Android qu’évoque Robert Thomson, elle n’existe pas répond Google. « Android est un système d’exploitation open source. Pour proposer une application dans Google Play, il suffit de respecter certaines normes techniques pour qu’elles fonctionnent en toute sécurité sur les appareils Android. »

Si le commissaire européen en charge des affaires relatives à la concurrence devait prendre position après les arguments et les contre-arguments apportés par l’échange entre Google et News Corp, il n’est pas certain qu’il soit plus éclairé à présent.

Source : blog Google

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent http://www.developpez.com
le 30/09/2014 à 10:16
J'en pense qu'un média sous la coupe du groupe Murdoch est très très trèèèèès mal placé pour parler d'objectivité de l'information.

Pour rappel, leurs différents médias à travers le monde sont connus pour couvrir l'actualité, surtout politique, de façons très partiale.

Mais bon, la honte ne tue pas visiblement!

Et du coup, on arrive presque pas à croire le fond de leur message.
Avatar de Algo D.DN Algo D.DN - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 01/10/2014 à 19:36
Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
Concernant la certification Android qu’évoque Robert Thomson, elle n’existe pas répond Google. « Android est un système d’exploitation open source. Pour proposer une application dans Google Play, il suffit de respecter certaines normes techniques pour qu’elles fonctionnent en toute sécurité sur les appareils Android. »

Non, c'est simplement des prérequis (exigences) contractuels pour les concurrents de la sphère smartphones/tablettes.

La certification Gougel c'est juste faire allégeance, et tout ceux qui privilégient mes solutions se verront gratifiés, une part du gâteau de search, un accès privilégié à mes services...
Offres d'emploi IT
Développeur python h/f
1000MERCIS - Ile de France - Paris (75000)
Développeur ios H/F
Oodrive - Bretagne - Vannes (56000)
Analyste confirmé soc cybersécurité (h/f)
Atos - Ile de France - Les Clayes-sous-Bois (78340)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil