Vie privée : La consultation de livres via Google Books sera-t-elle soumise a discrétion ?
Les libraires et futurs utilisateurs s'inquiètent

Le , par Katleen Erna, Expert éminent sénior
Vie privée : La consultation de livres via Google Books sera-t-elle soumise a discrétion ?

Alors que la vaste entreprise de numérisation de centaines de milliers d'ouvrages du projet de librairie Google Books déffraie la chronique et s'attire nombre de protestations, de nouveaux questionnements font surface et ajoutent une ombre au tableau.

Libraires et experts en protection de la vie privée se demandent en effet ce que Google fera des traces laissées par la consultation d'ouvrages.

Pour beaucoup de libraires (dont ceux travaillant avec Google pour la numérisation de leurs collections) la question est épineuse. En général, les médiathèques ne conservent pas très longtemps les informations relatives aux personnes empruntants leurs livres. L'American Library Association s'est d'ailleurs battue corps et âme pour défendre la vie privée des lecteurs, notamment contre l'U.S. Patriot Act, cette loi de l'administration Bush découlant directement des attentats du 11 septembre et visant à oeuvrer pour la protection contre "la menace terroriste". Le gouvernement américain fait valoir ce texte pour avoir un droit de regard sur les actions de ces citoyens et notamment, pour ficher et surveiller l'emprunt de ressources dites "sensibles", comme par exemple des ouvrages sur la confection d'explosifs ou portant sur des valeurs "anti-américaines", etc.

Avec l'étendue sans fin des titres disponibles via Google Books, la question se pose de savoir si les lecteurs verront leur vie privée aussi respectée qu'en bibliothèque.

Google a souvent été attaqué sur ce thème, et a presque toujours réagit pour respecter au mieux -selon lui- ses utilisateurs, comme dans l'affaire récente de Google Maps Street View en Suisse qui entraîna le floutage systematique des visages sur les images prises par les automobiles exploratrices de la firme.

De même, son service de localisation mobile Google Latitude n'enregistre pas les localisations de ses utilisateurs. Ces données ne sont pas conservées.

Qu'en sera-t-il alors des listes d'ouvrages consultés dans Google Books, seront-t-elles conservées et partagées avec d'autres organismes, notamment d'état ?

En guise d'ébauche de réponse, Google a posté des FAQ sur son site qui devraient être appuyées par une déclaration officielle et plus formelle dans les prochaines semaines. L'entreprise y promet que les informations personnelles de ses utilisateurs ne seront ni revendues, ni cedées à des tiers, mais n'explique pas si elles seront conservées, et si oui pour quelle durée ?

Pour l'instant, rien n'est clair. Google a mis en ligne l'année dernière une ébauche du réglement de fonctionnement de Google Books, suite a des plaintes lui ayant été adressées pour violation de droits d'auteur. Le tribunal de New York tranchera le 7 octobre sur l'acceptation ou non de ce texte comme réglement officiel et définitif.
Ces conditions d'utilisation du service sont totalement muettes en ce qui concerne la vie privée, ce qui préocupe certains opposant au dispositif si le texte est approuvé en octobre et par là-même, non modifié. Il leur sera néanmoins toujours possible de saisir le Département de la Justice américain à ce sujet.

Source: Conférence de Michael Zimmer, professeur à l'University du Wisconsin à Milwaukee, dans l'enceinte de l'Université de Californie vendredi 28 août 2009.

A votre avis, Google Books sera plutôt une extension des bibliothèques, ou une extension de la recherche sur Internet ? Quelles différences cela implique-t-il ?

La vie privée des internautes consultant des textes sur GoogleBooks sera-t-elle respectée ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de shkyo shkyo - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 01/09/2009 à 7:52
Citation Envoyé par Katleen Erna  Voir le message
...

A votre avis, Google Books sera plutôt une extension des bibliothèques, ou une extension de la recherche sur Internet ? Quelles différences cela implique-t-il ?

La vie privée des internautes consultant des textes sur GoogleBooks sera-t-elle respectée ?

C'est bien beau de vouloir le tout gratuit dans tous les domaines, mais si google s'assoit sur les droits d'auteurs, qui va vouloir écrire des livres pour la modique somme de ... 0€ ?? Pas moi en tout cas, quand on sait le temps qu'il faut pour écrire un livre, si c'est pour rien en retirer, il n'y aura vite plus beaucoup d'auteurs...

Quand au respect de la vie privée, google a déjà montré plusieurs fois que ce détails technique était souvent secondaire tant qu'il peut faire son business...
Avatar de grafikm_fr grafikm_fr - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 01/09/2009 à 10:49
Citation Envoyé par shkyo  Voir le message
C'est bien beau de vouloir le tout gratuit dans tous les domaines, mais si google s'assoit sur les droits d'auteurs, qui va vouloir écrire des livres pour la modique somme de ... 0€ ??

Et quand tu va à la bibliothèque pour emprunter un bouquin, tu paies combien à l'auteur (à part le 1er exemplaire que la bibliothèque a dû acheter)?

Il faut voir sous quelle forme ça va se présenter, mais si ce sont vraiment des scans (un gros un truc dans lequel tu peux pas copier-coller à la barbare), ce sera guère différent de ce qu'on a deja dans une bibliothèque. A part qu'il y aura beaucoup plus de références...
Avatar de shkyo shkyo - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 01/09/2009 à 11:00
Citation Envoyé par grafikm_fr  Voir le message
Et quand tu va à la bibliothèque pour emprunter un bouquin, tu paies combien à l'auteur (à part le 1er exemplaire que la bibliothèque a dû acheter)?

Il faut voir sous quelle forme ça va se présenter, mais si ce sont vraiment des scans (un gros un truc dans lequel tu peux pas copier-coller à la barbare), ce sera guère différent de ce qu'on a deja dans une bibliothèque. A part qu'il y aura beaucoup plus de références...

A priori, en France, une partie des recettes des abonnements et des emprunts de livres, doit être reversé pour les droits d'auteurs, comme le font les radios avec la sacem.
Avatar de grafikm_fr grafikm_fr - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 01/09/2009 à 11:07
Citation Envoyé par shkyo  Voir le message
A priori, en France, une partie des recettes des abonnements et des emprunts de livres, doit être reversé pour les droits d'auteurs, comme le font les radios avec la sacem.

Oui m'enfin la France n'est pas le monde entier
L'un des buts d'une bibliothèque c'est quand même de mettre à disposition des livres en consultation pour une somme modique (voire gratuitement pour une bibliothèque universitaire par exemple). Le tout c'est d'éviter des dérives.

Personnellement, j'espère que ce système va bien marcher, déjà Google books permet de chercher pas mal de choses, dont des bouquins que tu trouveras jamais par d'autres moyens...
Avatar de shkyo shkyo - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 01/09/2009 à 11:48
Attention, je ne suis pas forcement contre, mais je m'inquiète des dérives du tout gratuit payé par la pub, je crains qu'à force d'aller dans ce sens, la qualité générale des choses mises à disposition baissent...
Avatar de Qwert Qwert - Membre habitué http://www.developpez.com
le 01/09/2009 à 12:30
Citation Envoyé par shkyo  Voir le message
Attention, je ne suis pas forcement contre, mais je m'inquiète des dérives du tout gratuit payé par la pub, je crains qu'à force d'aller dans ce sens, la qualité générale des choses mises à disposition baissent...

Et ben, on retournera en librairie...
Avatar de - http://www.developpez.com
le 01/09/2009 à 16:42
Citation Envoyé par Katleen Erna  Voir le message
A votre avis, Google Books sera plutôt une extension des bibliothèques, ou une extension de la recherche sur Internet ? Quelles différences cela implique-t-il ?

Pour le moment, je trouve google book pas terrible, je n'ai jamais vu de livres qui m'interessaient en aperçut complet. Des fois je trouve a la limite des livres avec aperçut limité, donc pour l'instant, il ne m'empêchera pas d'acheter des livres, ou d'aller à la bibliothèque. Pour moi, google book n'est qu'une outil de recherche me permettant de trouver des noms de livres potentiellement intéressants.
Mais sur le long terme, son objectif est de proposer tous les livres, y compris les récents, en aperçut complet ? car dans ce cas, je pourrai vraiment être intéressé par ce service.
Offres d'emploi IT
Ingénieur électronique traitement du signal h/f
Atos - Rhône Alpes - Grenoble (38000)
Poste Ingénieur Production Débutant
Procter & Gamble - Lorraine - France
Ingénieur JAVA SMALLTALK (H/F)
Atos Technology Services - Centre - Tours

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil