Julian Assange quittera « sous peu » l'ambassade d'Équateur à Londres
Où il est réfugié depuis 26 mois déjà

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Lors d’une conférence de presse Julien Assange, le fondateur de WikiLeaks, a assuré qu’il quittera « sous peu » l’ambassade d’Equateur de Londres où il est réfugié depuis juin 2012 pour échapper à une extradition vers la Suède alors qu'un mandat d'arrêt européen est maintenu contre lui. Pour rappel, le mandat d’arrêt a été lancé fin 2010 à la suite d'une plainte déposée par deux Suédoises qui l'accusent de viol et d'agression sexuelle, dans la région de Stockholm, cette année-là. Une accusation que réfute l'intéressé et qui déclare redouter par-dessus tout d'être déporté de Stockholm aux États-Unis. Washington, selon lui, n'aurait pas renoncé à lui demander des comptes au sujet de la publication par son site de centaines de milliers de documents secrets du gouvernement et de l'armée américaine.

« Je peux confirmer que je vais quitter sous peu l'ambassade » a déclaré Julian Assange, en ajoutant que son départ n'obéirait « peut-être pas aux raisons invoquées par les médias du groupe Murdoch et Sky News », selon lesquels il souffrirait de problèmes de santé. Les médias ont parlé de problèmes pulmonaires et cardiaques.

A ses côtés se trouvait Ricardo Patino, le ministre équatorien des Affaires étrangères. Ce dernier a suggéré le lancement d'une campagne internationale pour « libérer » le fondateur de WikiLeaks qui bénéficie depuis le 18 août 2012 de « l'asile politique ». « Il faut mettre un terme à cette situation. Deux ans c'est tout simplement trop long. Il est temps de libérer Julian Assange » a affirmé le chef de la diplomatie équatorienne.


« Nous continuons à lui offrir notre protection (...). Nous continuons à être disponible pour parler aux gouvernements britanniques et suédois en vue de trouver une solution à cette sérieuse violation des droits humains de Julien Assange » a-t-il poursuivi.

Cependant, Kristinn Hrafnsson, porte-parole de WikiLeaks, s’est empressé de relativiser la portée de ces déclarations. Selon lui, l'orateur commentait sur le mode de la dérision «une fausse rumeur» dans les médias. « Ce qu'a voulu dire Julian, c'est que son plan est de partir dès que le gouvernement britannique honorera ses engagements », a expliqué Hrafnsson, sans autres précisions. « Il espère sortir très bientôt comme un homme libre », a-t-il justifié.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole du Foreign Office s'est cependant borné à rappeler la ligne officielle : « nous avons clairement fait valoir que nous agirions en fonction de nos lois, et que M. Assange sera extradé en Suède. Nous continuons de compter sur l'Équateur pour contribuer à mettre un terme à cette situation difficile et coûteuse ».

En effet, la surveillance de l'ambassade coûte annuellement quelque 10 millions de livres aux contribuables britanniques. Jusqu'ici, le gouvernement de David Cameron a refusé d'accorder un sauf-conduit qui permettrait à Assange de quitter le pays. Et Scotland Yard a indiqué qu'il serait immédiatement arrêté s'il posait un pied sur la voie publique. La justice suédoise quant à elle a maintenu à la mi-juillet la validité du mandat d'arrêt européen émis à l'encontre d'Assange.

Source : rediffusion de la conférence

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de nchal nchal - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 18/08/2014 à 17:05
Je pense que faire tomber un criminel pour un autre crime que celui dont il est accusé est une technique ancienne mais qui a fait ses preuves (cf. Al Capone)
Donc faire croire au monde que Assange a violé des jeunes filles, pour avoir une raison de le mettre en prison et à partir de là, faire ce qu'ils veulent de lui, c'est prendre les gens pour des cons --' (or, on connait tous la politique de la maison, il ne faut jamais prendre les gens pour des cons, mais il ne faut pas oublier qu'ils le sont)
Bref, encore une fois, le principe de liberté fondamentale est bafoué mais j'ai l'impression que plus le temps passe et plus les libertés deviennent un droit dont nous ne pouvons plus vraiment jouir.

Un dernier point, arrêter de vouloir nous faire croire que des personnes aussi puissantes que Assange vont prendre le risque de violer des femmes alors que les putes de luxe, ça existe et ça porte pas plainte...
Avatar de kain_tn kain_tn - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 18/08/2014 à 17:37
Ça a peut-être changé entre temps mais de mémoire il ne s'agissait pas de viol/agression sexuelle à proprement parler mais de "surprise-sex" _ Un truc qui n'existe pas dans la loi Française et qui est difficilement traduisible, non?

Après, j'ai peut-être raté quelques épisodes depuis.
Avatar de Agrajag Agrajag - Membre actif http://www.developpez.com
le 19/08/2014 à 9:38
faut aussi savoir qu'en Suède, ils vouent un culte au viol, dans une forme d'hystérie œstrogénique :
"J'ai pas explicitement dit que j'étais d'accord, donc techniquement je peux porter plainte"
"Oh je t'ai pas raconté!? la semaine dernière on a essayé de me violer..."

http://www.dnat.be/index.php/actuali...apres-le-congo

Un baiser volé peut s'apparenter à une forme de viol, et vous amener en taule dans certains pays gouverné par les blonds.
Les suédois parlent de "taux de viols en régression" un peu comme on parlerai d’immigration ou de chômage.

Alors que le sujet est plus que sérieux, et le viol un acte grave, la Suède semble banaliser complètement ce genre de faits.
Seulement quand un gros poisson tombe dans le filet, on l'exhibe et on prends des photos.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 20/08/2014 à 11:34
Citation Envoyé par Agrajag  Voir le message
faut aussi savoir qu'en Suède, ils vouent un culte au viol, dans une forme d'hystérie œstrogénique :
"J'ai pas explicitement dit que j'étais d'accord, donc techniquement je peux porter plainte"
"Oh je t'ai pas raconté!? la semaine dernière on a essayé de me violer..."

Un baiser volé peut s'apparenter à une forme de viol, et vous amener en taule dans certains pays gouverné par les blonds.
Les suédois parlent de "taux de viols en régression" un peu comme on parlerai d’immigration ou de chômage.

Alors que le sujet est plus que sérieux, et le viol un acte grave, la Suède semble banaliser complètement ce genre de faits.
Seulement quand un gros poisson tombe dans le filet, on l'exhibe et on prends des photos.

Je pense que ta formulation n'est pas correct car tu présentes la chose à l'envers de ton propos
Les suédois font une psychose sur le viol, une cause nationale même
Les cas de viols (avérés ou non) sont surexposés médiatiquement et les peines encourues y sont les plus lourdes d'Europe
Là où, dans certains pays, la parole de la victime est souvent mise en doute (parfois au delà de l'acceptable allant jusqu'à la présenter en affabulatrice), en Suède, sa parole n'est pratiquement jamais remise en cause
Il arrive même que les poursuites judiciaires continuent alors que la plaignante s'est rétractée

En Suède, on est un peu tombé dans l'excès de la répression sur ce sujet
C'est tout l'inverse de la banalisation
Avatar de BenoitM BenoitM - Membre expert http://www.developpez.com
le 20/08/2014 à 14:10
Citation Envoyé par Agrajag  Voir le message
Un baiser volé peut s'apparenter à une forme de viol, et vous amener en taule dans certains pays gouverné par les blonds.
Les suédois parlent de "taux de viols en régression" un peu comme on parlerai d’immigration ou de chômage.

Beuh ca me semble fortement ressemblé à un viol.
Tu sais le viol ca se limite pas à la pénétration...
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 21/08/2014 à 10:11
Le hic, avec un raisonnement à la suédoise qui va considérer le "baiser volé" comme du viol et qu'il n'y a plus de graduation de l'acte ni de mise en contexte
Les rapports humains, c'est rarement tranchés et fixés dans la roche
Y a pas mal de flou qui dépend des gens, de leur humeur, du contexte, du milieu social et religieux

On va se retrouver dans le cas où les rapports humains vont être figés où il n'y aura plus d'initiative de peur que la justice nous tombe dessus
En gros, avant de tenir la main ou d'embrasser une femme, il va falloir entamer des pourparler, négociation et signature de contrat devant un professionnel assermenté pour être sûr et certain qu'il n'y a pas méprise

Quand on passe une soirée avec des amis et qu'on en discute après, c'est très rare que tout le monde l'est vécu exactement pareil
Certains "se sont éclatés", d'autres se sont fait chier, etc.

Dans un rencart, c'est pareil
L'un des 2 pense plaire à l'autre mais se méprend
Qui ne s'est jamais pris un râteau de sa vie ?

Comment peut on considérer comme un crime d'avoir tenté une approche ? Même maladroite ?

Un viol, c'est quand l'un dit non et que l'autre n'en tient pas compte et poursuit en force
Autrement dit, on donne un baiser volé et si l'autre te repousse (la gifle est un excellent indicateur lol) et que ça s'arrête là, je ne vois pas où il y a viol

Ensuite, il y a le qualificatif d'agression sexuel, qui n'existe pas en Suède à ma connaissance, qui peut s'appliquer
Mais là encore, le contexte est ultra important
Si c'est une main aux fesses à une inconnue : la méprise n'est pas possible. Le cas d'agression ne fait pas de doute
Par contre, si c'est dans le cadre d'un rencart, cela peut être juste une méprise : "j'ai droit de t'embrasser mais de te toucher les fesses ?"...

Tout ça pour dire que tout ne peut pas être écrit et figé dans la loi et la justice ne peut pas tout réglementer
D'autant plus que la loi est la même pour tous les citoyens d'un pays et qu'elle ne doit pas tenir compte des spécificités culturelles et religieuses de chaque communauté (l'approche de la sexualité des musulmans n'est pas la même que celles des laïcs, etc.)

Je finirai par dire que la Suède fait aussi une énorme erreur en déséquilibrant totalement les rapports humains : tout est en faveur des femmes
Autrement dit, un homme se méprend par un baiser volé à une femme : c'est un viol
Inversement, une femme se méprend par un baisé volé à un homme : pas de viol...
Pourtant, où la différence ?
A noté que le cas des rapports homosexuels sont ignorés en Suède où l'homosexualité est encore considéré comme une "déviance" dans les pays nordiques et laissé de côté. "Entre homo, on est forcément consentant"... vous voyez le genre

Note :
Je ne suis pas du tout un spécialiste juridique de la Suède mais un amateur de romans policiers des pays nordiques.
En général, ces livres sont bien documentés mais cela ne peut pas être considérés comme une source fiable à 100% donc je m'excuse si j'ai écrit des énormités.
N'hésitez à me corriger si je suis dans l'erreur
Avatar de D.Evan D.Evan - Membre régulier http://www.developpez.com
le 21/08/2014 à 15:19
Citation Envoyé par Agrajag  Voir le message
faut aussi savoir qu'en Suède, ils vouent un culte au viol, dans une forme d'hystérie œstrogénique :
"J'ai pas explicitement dit que j'étais d'accord, donc techniquement je peux porter plainte"
"Oh je t'ai pas raconté!? la semaine dernière on a essayé de me violer..."

http://www.dnat.be/index.php/actuali...apres-le-congo

Un baiser volé peut s'apparenter à une forme de viol, et vous amener en taule dans certains pays gouverné par les blonds.
Les suédois parlent de "taux de viols en régression" un peu comme on parlerai d’immigration ou de chômage.

Alors que le sujet est plus que sérieux, et le viol un acte grave, la Suède semble banaliser complètement ce genre de faits.
Seulement quand un gros poisson tombe dans le filet, on l'exhibe et on prends des photos.


C'est une chose que je fais rarement, mais, dans ce cas, je tiens quand même à réagir, non pas au sujet, mais à ton commentaire !

Bien qu'étant plus en accord avec @Saverok sur la qualification du "viol" en Suède, je me dois quand même de souligner que, le site que tu indique comme référence pour ton article à un certain penchant pour ... l'extrémisme et la manipulation (chose qui est assez drôle d'ailleurs, provenant d'un site qui critique "La manipulation des masses et des opinions" !)

Je qualifierais même, au risque de m'attirer les foudres, ton site web de xénophobe.

Quelques commentaires intéréssants, en première page :

  • Pourquoi devons-nous combattre la Charia ?
  • [Devant une photo une femme ensanglanté photoshopée] Victim of muslim gang rape in sweden
  • Photos de violeurs qui se ressemble étrangement ... et d'ailleurs, un article qui ne les dénonces pas du tout !


Et attendez de voir les arguments, et les informations de l'article, qui sont, il faut bien le dire, à mourir de rire et frise le ridicule à ce niveau :

  • Les Suédoises – les jeunes, surtout – auraient une forte prédispositon à l'alcoolisme, ce qui en ferait des victimes idéales. (Une source peut-être ?)
  • Selon les sources, 75% à 85% des crimes en Suède sont perpétrés par des immigrés musulmans.
  • ( L'un des meilleurs ) : Les violeurs sont en majorité des Algériens, des Lybiens, des Tunisiens et des Marocains. Selon eux, le fait qu'une femme ne soit pas voilée est un appel au viol. L'un d'entre eux avoue : « c'est mieux de violer une Suédoise plutôt qu'une Arabe. La Suédoise aura de l'aide après, et de toute facon elle a déjà baisé. Alors que la fille arabe elle aura des problèmes avec sa famille, cela sera source de honte. Il est important qu'elle reste vierge jusqu'au mariage »
  • (Commentaire de la photo du "viol"): Sachant qu'en Suède, il est interdit de signaler la couleur de peau ou l'ethnicité des agresseurs, ceux-ci ont été identifiés comme « deux Suédois, un Finlandais et un Somalien », alors qu'ils sont tous les quatre des immmigrés originaires de Somalie.
  • Allez, un dernier pour la route, histoire de rire, une des raisons pour invoquer les viols en Suède (et je cite !) ??? Le réchauffement climatique : La chaleur entraînerait les Suédoises à se dévêtir davantage.
    Je vis en Australie, j'ai intéret à dire à tout le monde de faire attention, parce que si en Suède il fait si chaud que les violeurs sont tout esmoustilleés par ces corps dénudés ...


Plus sérieusement, dans un débat constructif, quand on cherche à avoir un peu d'impact en citant des sources, on évite de se tourner en ridicule en citant des articles profondément engagés, qui, par nature, déforme les vérités et l'objectivité. (C'est un peu, bien que j'aime bien à titre personnel le personnage en lui-même et une partie de son travail, comme de citer Michael Moore, comme une référence sur les théories du complot ...)

Amicalement,

D. Evan
Avatar de BenoitM BenoitM - Membre expert http://www.developpez.com
le 21/08/2014 à 15:27
Citation Envoyé par Saverok  Voir le message
Le hic, avec un raisonnement à la suédoise qui va considérer le "baiser volé" comme du viol et qu'il n'y a plus de graduation de l'acte ni de mise en contexte
Les rapports humains, c'est rarement tranchés et fixés dans la roche

Et tu crois que la police et les juges sont des cons en Suède? Que tout les baisers ne sont pas fait par un inconnu ? Qu'ils sont incapable de voir un contexte général?
Ah ce que je sache les prisons suèdoises ne déborde pas d'innocent mis en prison car ils ont embrassé une fille
Avatar de D.Evan D.Evan - Membre régulier http://www.developpez.com
le 21/08/2014 à 15:43
@BenoitM

Je pense plutôt que Saverok essaye d'indiquer, non pas que l'on va en prison pour un "baiser volé", mais que, dans un pays sans distinction (je ne suis pas expert) "d'agression sexuelle" et particulièrement sévère sur ce sujet, un acte , pas forcément mal intentionné, pourrait (et non est ) assez facilement être interprété de différente manière, et relégué au rang de viol.

Si je cherche à embrasser de force ma femme de ménage, dans la Loi Française, il s'agirait d'une agression sexuelle, dans la Loi Suédoise, d'un viol, et que par concéquent, cette notion peut être sujette à discussion sur la base de la législation française (le mot viol paraît "ridicule"). Maintenant, comme en France, il s'agit d'une qualification d'un crime ou d'un délit, non d'une peine prononcée, qui dépendra d'un juge et de son appréciation, ou de l'invalidation de la plainte si elle n'est pas reconnu receivable (ma femme de ménage était légérement vétue et m'a invité).

Peut-être que je me trompe, mais, c'est plus là, le sens que j'ai compris à ses propos.
Avatar de spidetra spidetra - Membre averti http://www.developpez.com
le 21/08/2014 à 16:11
@D.Evan : J'ai signalé le lien vers le site de démocratie nationale, il y a deux jours, sans aucune réaction de la modération du site.

Pour info:
Démocratie Nationale est le remplaçant du Front National en Belgique.
Ce parti n'a plus le droit d'utiliser le nom de Front National et il s'est donc rebaptisé.
C'est Marine Le Pen elle-même qui a demandé cette interdiction car ce parti est trop extrême, même pour le FN.
Offres d'emploi IT
Data scientist H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (78114)
Ingénieur sénior en développement mobile / projet innovation H/F
Safran - Ile de France - Hauts de Seine
Développeur - software craftsman (H/F)
Société Générale - Ile de France - Hauts-de-Seine

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil