La sphère professionnelle IT demeure l'une des plus conservatrices et en l'occurrence sexiste
Selon certaines entrepreneuses

Le , par Arsene Newman, Expert éminent sénior
Les professionnels et investisseurs IT sont sexistes ! C’est ce que pointent du doigt certaines professionnelles de l’IT à l’occasion de la discussion « Fundraising while female (collecte de fonds tout en étant une femme» lors de conférence annuelle Internet Week à New York.

Les chiffres tendent à appuyer ce constat. En effet, selon une récente étude du Pitchbook, seulement 13% des fonds d’investissement de type capital-risque comptent parmi ses fondateurs une femme, alors que dans le secteur du logiciel, les entreprises dirigées par des femmes ne représentent que 10% de toutes les transactions de type capital-risque.

« Pour les femmes qui ont connu ce préjugé (et elles sont nombreuses) le simple acte d’en parler est un sujet tabou ». Toutefois, avec le temps, les langues finissent par se délier et les histoires par être contées.

Kathryn Tucker, fondatrice de RedRover, une application de promotions d’évènements destinés aux enfants a vécu cette situation lorsqu’elle était à la recherche d’investisseurs. L’un d’entre eux avait refusé de financer son projet, car elle était une femme, allant même à justifier sa position par le fait « qu’il n’aime pas la manière de penser des femmes », car « elles manqueraient de pensée linéaire».

Dans d’autres cas, les femmes ne sont pas réellement prises au sérieux par leurs congénères males. C’est notamment le cas de Kathryn Minshew, cofondatrice de la plateforme de conseils et de recherche d’emploi « The muse ». Cette dernière avait été approchée par « un investisseur très connu, anciennement entrepreneur » qui semblait être très intéressé par son projet. Les deux parties ont alors convenu d’une réunion de travail.

Toutefois, à la dernière minute, l’investisseur s’était décommandé et avait reporté leur entrevue pour une heure plus tardive dans un cadre moins professionnel : un bar. La réunion se déroula à l’heure prévue par l’investisseur, mais ne déboucha pas sur des objectifs concrets, car ayant perdu de son professionnalisme lorsque ce dernier avait invité la cofondatrice à le rejoindre dans un salon plus intime.

Le constat est clair pour Minshew : « les fondateurs males n'ont généralement pas besoin de se soucier de l'intention des investisseurs avant d'accepter de se rencontrer dans un bar ».

Alors, faut-il se tourner vers des investisseurs de sexe féminin ? Non, répond Danielle Weinblatt, fondatrice de Take the Interview, plateforme vidéo dédiée aux interviews. Cette dernière va encore plus loin : « je déteste cette philosophie, je ne veux pas que quelqu'un se sente désolé pour moi parce que je suis une femme.»

D’ailleurs dans certains cas, cela peut être perçu comme un avantage comme pour Sheri Atwood une mère célibataire qui a lancé SupportPay, une plateforme dédiée aux familles dont les parents sont divorcés. Pour cette dernière, sa capacité à gérer sa vie professionnelle et privée a démontré son potentiel, ce qui a fini par convaincre les investisseurs.

Mais au final, ces femmes relativisent la situation, car tous les professionnels du secteur ne sont pas sexistes. Preuve du chemin parcouru, le désaveu et l’étonnement de certains hommes à l’écoute des déboires de leurs confrères du sexe opposé. Alors, la révolution serait-elle en marche ? C’est possible!

Source : Wired.com

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de BenoitM BenoitM - Membre expert http://www.developpez.com
le 04/08/2014 à 8:36
Citation Envoyé par Arsene Newman  Voir le message
en effet selon une récente étude du Pitchbook, seulement 13% des fonds d’investissements de type capital risque comptent parmi ses fondateurs une femme

Ah ce que je sache, un fonds d'investissement n'a besoin de personne pour être créer. Donc dans ce cas on pourrait dire que se sont les femmes qui sont technophobe.
(Ou simplement qu'il y a peu de femme dans les fonds d'investissement...)

La plus part des "études"/"sondages" cherchent surtout à démontrer leurs point de vue. Il n'y a bien souvent aucune objectivité ni de sens critique.

En plus ce contenter d'analyser le sexiste dans l'informatique comme-ci celui-ci n'existait que dans ce secteur, la seul chose qui pourrait avoir un tant soit peu d'utilité c'est de savoir si il est plus présent que dans les autres domaines d'activité et surtout d'analyser les causes plutôt que les effets.
Peu de femme dans les sociétés informatique, ben ca me semble logique quand tu vois le nombre de femme qui choisissent l'informatique dans leurs études.

Il faut combattre le sexiste mais ce n'est pas en faisant des constatations mal torchées qu'on va y arriver
Avatar de Katyucha Katyucha - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 04/08/2014 à 8:38
Je ne vois pas pourquoi cela a un rapport avec l'informatique...
Avatar de moustic98 moustic98 - Nouveau Candidat au Club http://www.developpez.com
le 04/08/2014 à 11:17
Je trouve le résultat logique et l'interprétation plutôt mal saine, vu le nombres de femme qui choisissent l'informatique comme spécialité dans leur étude, on ne peux pas avoir plus de femme que ça qui investissent, et si on donnait le nombre d'étudiantes en école d'ingénieur en informatique !!!

C'est au femme de choisir cette branche, d'ailleurs elle ne sont pas obligé de le faire aussi

Peut on dans ce cas la parlé de sexisme chez l'oreal si on compte le nombre d'hommes ??????
Avatar de vaild vaild - Membre actif http://www.developpez.com
le 04/08/2014 à 11:24
... en l'occurrence il ne s'agit pas de dire "y'a moins de femme en IT c'pas normal", mais "les quelques femmes en IT ont du mal à percer à cause de préjugés à la con".
ce n'est pas le même débat et il prend tout son sens vu comme ça. je suis d'ailleurs d'accord, c'est parfaitement anormal.

je rejoins cependant le point de vue Katyucha, l'analyse du sexisme dans l'informatique (et partout ailleurs), bien qu'aussi fondamentale que l'analyse de n'importe quel autre forme de ségrégationnisme, n'a pas sa place (selon moi) ici.
Avatar de benjani13 benjani13 - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 04/08/2014 à 11:33
Les faits sont réels mais les causes sont totalement fallacieuses, où comment faire dire ce qu'on veux à des chiffres...
Le problème est de savoir pourquoi si peu de femme se dirigent vers des études d'informatique. Je pense qu'il y a un cercle vicieux, les étudiantes voyant que les professionnels de l'informatique sont principalement des hommes, n'ont pas envie de se retrouver seule (et c'est bien compréhensible), et donc la tendance persiste.
Avatar de Lyons Lyons - Membre averti http://www.developpez.com
le 04/08/2014 à 12:14
Encore une étude qui critique le sexisme là où il n'y en a pas. A ce stade on peut même parler de lobbying...
C'est peut-être un peu différent aux USA mais en Suisse (ça doit être pareil en France) je n'ai jamais vu de promo avec plus de 5-10% de fille (en filière informatique). Partant de ce constat on ne peut se plaindre des chiffres énoncés dans l'article, qui me paraissent même assez élevés.
Avatar de vaild vaild - Membre actif http://www.developpez.com
le 04/08/2014 à 12:57
au risque de me répéter, le manque de femme dans le domaine de l'IT n'est pas le sujet.
lisez les autres commentaires avant de réécrire ce qui a déjà (et à tord) été dit...
Avatar de nchal nchal - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 04/08/2014 à 14:26
Pour moi, si un projet est ambitieux et concret, les investisseurs s'en foutent d'avoir une femme ou un homme en face. D'ailleurs, je pense que les femmes ont un avantage si l'investisseur est un homme car elles peuvent toujours jouer la carte du flirte (pas la peine d'en débattre, c'est un constat : l'homme est faible face à la beauté d'une femme).
Pour l'exemple de Kathryn Minshew, en acceptant de voir l'investisseur dans un bar, elle avait très bien compris ce qui était en train de se passer, faut pas prendre les gens pour des cons. Elle n'avait qu'à décliner l'offre en prétextant que le contexte d'un bar n'était pas assez professionnel pour elle, et le mec aurait très bien compris. Là, le mec ouvre une porte et elle s'y engouffre, alors forcement, le gars est pas fou, il tente sa chance...
Avatar de BenoitM BenoitM - Membre expert http://www.developpez.com
le 04/08/2014 à 14:28
Citation Envoyé par vaild  Voir le message
au risque de me répéter, le manque de femme dans le domaine de l'IT n'est pas le sujet.
lisez les autres commentaires avant de réécrire ce qui a déjà (et à tord) été dit...

Ben dans l'étude, je devrais plutot parler de la new et non de l'article proprement parler, on met en avant le % de femmes dans les fonds d’investissement.
Il donne l'impression que ceux-ci seraient plus machistes car peu de femme sont présentent à leurs tête. Or pour moi il y a des raisons objectives à cet état de fait.

Après les expériences la c'est vrai que certains cas exposer sont des gros machos débiles profond, mais bon est-ce "quelques cas" justifie le titre comme quoi IT serait le secteur le plus machiste?

De plus c'est plutot les bussiness angels qui sont machistes plus que le secteur IT.
Avatar de Orgoff Orgoff - Membre averti http://www.developpez.com
le 04/08/2014 à 17:36
J'avais lu un article sur un fond d'investissement pour des entreprises françaises réservées aux femmes chef d'entreprise, mais bizarrement on ne parle pas de sexisme. Pour l'IT, pourquoi personne ne parle de Facebook ou de Yahoo (Marissa Mayer, Sheryl Sandberg) etc ? Rien dans l'article démontré que l'IT est un secteur qui est plus sexiste qu'un autre.

Sinon pour l'invitation dans un bar pour une interview, contrairement à ce que disais une autre personne ici, ya rien de tendancieux. J'ai déjà eu le cas avec une femme qui me faisait passé un entretien d'embauche dans un bar d'hôtel de luxe, ca c'est passé de manière très pro et je connais plusieurs personnes avec le même cas.
Offres d'emploi IT
Ingénieur AS400 Adelia IWS h/f
ELANZ - Ile de France - Nanterre (92000)
Ingénieur support fonctionnel (informatique) h/f
CTS NORD - Nord Pas-de-Calais - Lille (59000)
Ingénieur système linux/unix H/F
Centre de Service Sogeti - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil