Developpez.com

Télécharger gratuitement le magazine des développeurs, le bimestriel des développeurs avec une sélection des meilleurs tutoriels

Moscou va obliger les entreprises de l'Internet à stocker leurs données en Russie
Une nouvelle loi adoptée par le pays

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
Les services en ligne des grandes entreprises de l’internet comme Facebook, Google ou encore Microsoft pourraient être interdits sur le territoire russe, si celles-ci ne se plient pas à une nouvelle loi adoptée par le pays.

Vladimir Poutine, président de la Russie, a ratifié récemment une loi controversée qui oblige les entreprises de l’internet à stocker les données des utilisateurs sur des serveurs basés en Russie.

La loi avait été votée début juillet par la chambre basse du Parlement russe (la Douma) et entrera en vigueur dès le premier septembre 2016. Les réseaux sociaux, les services de messagerie, les moteurs de recherche, etc. ont donc deux ans pour se conformer à cette loi.

La liste des serveurs basés en Russie qui seront utilisés par ces entreprises devra être transmise aux autorités russes, selon cette loi. De plus, l’autorité de contrôle des médias, Roskomnadzor, aura le droit de restreindre sur ces sites l'accès aux informations qui violent les lois russes déjà en vigueur dans le champ des données personnelles.

Vadim Denguine, l'un des députés à l'origine du texte, avait justifié cette décision par le fait que « la majorité des Russes préfèrent que leurs données restent sur le territoire de la Russie ».

Mais, derrière ce geste, se cache le besoin de Moscou d’avoir une main mise sur les données des utilisateurs. Actuellement, la Russie ne peut pas accéder légalement aux données manipulées par les entreprises étrangères sans passer par une demande juridique susceptible de ne pas aboutir. Le gouvernement s’était vu refuser l’accès aux données des utilisateurs de Facebook et Twitter, qui sont activement utilisés par l’opposition russe.

Il s’agit donc pour la Russie de contourner cette mesure en obligeant le stockage des données des citoyens russes sur le territoire.

Il faut également noter qu’en avril, la Russie avait adopté une autre loi qui obligera à partir du 1er août, tout blogueur dont le site est consulté par plus de 3 000 visiteurs, à se plier aux mêmes exigences que les médias, très surveillés en Russie.

Source : annonce de la Douma


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de valkirys valkirys - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 24/07/2014 à 11:39
Citation Envoyé par Hinault Romaric  Voir le message
Mais, derrière ce geste, se cache le besoin de Moscou d’avoir une main mise sur les données des utilisateurs. Actuellement, la Russie ne peut pas accéder légalement aux données manipulées par les entreprises étrangères sans passer par une demande juridique susceptible de ne pas aboutir. Le gouvernement s’était vu refuser l’accès aux données des utilisateurs de Facebook et Twitter, qui sont activement utilisés par l’opposition russe.

Les russes n'y vont pas à moitié c'est sure, mais bon refuser de livrer les données demandées légalement c'est donner de bonnes raisons au gouvernement/parlement russe de faire ce genre de chose.

Après le brésil veut faire pareil...
Avatar de clairetj clairetj - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 24/07/2014 à 11:47
Citation Envoyé par valkirys  Voir le message
Les russes n'y vont pas à moitié c'est sure, mais bon refuser de livrer les données demandées légalement c'est donner de bonnes raisons au gouvernement/parlement russe de faire ce genre de chose.

Après le brésil veut faire pareil...

Ba rien ne les empêchent de demander les données légalement (par la voie d'une demande juridique) sauf que, comme dit dans la news, la demande n'est pas à 100% sur d'être validée (il suffit que la raison de la demande ne plaise pas trop ou autre) et c'est ça leur problème: c'est de ne pas être dans la situation "je veux donc j'obtiens" (légalement ou pas d'ailleurs)
Avatar de matpush matpush - Membre averti http://www.developpez.com
le 24/07/2014 à 11:49
Mais, derrière ce geste, se cache le besoin de Moscou d’avoir une main mise sur les données des utilisateurs. Actuellement, la Russie ne peut pas accéder légalement aux données manipulées par les entreprises étrangères sans passer par une demande juridique susceptible de ne pas aboutir. Le gouvernement s’était vu refuser l’accès aux données des utilisateurs de Facebook et Twitter, qui sont activement utilisés par l’opposition russe.

La tournure de la phrase donne une impression de diabolisation de la Russie. Jusqu'à maintenant, c'est plutôt de l'autre côté de l’Atlantique que cette pratique est courante. Moi je pense qu'ils veulent mettre leurs données à l'abri.
Avatar de Gugelhupf Gugelhupf - Modérateur http://www.developpez.com
le 24/07/2014 à 12:13
Et pourquoi les entreprises comme Google, Microsoft et autres ne mettraient pas leurs serveurs en territoire neutre ? (exit USA, Russie, Chine etc)
Avatar de valkirys valkirys - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 24/07/2014 à 12:17
Citation Envoyé par matpush  Voir le message
La tournure de la phrase donne une impression de diabolisation de la Russie. Jusqu'à maintenant, c'est plutôt de l'autre côté de l’Atlantique que cette pratique est courante. Moi je pense qu'ils veulent mettre leurs données à l'abri.

Impression confirmé car personne ne parle du bresil de cette façon.

Citation Envoyé par Gugelhupf  Voir le message
Et pourquoi les entreprises comme Google, Microsoft et autres ne mettraient pas leurs serveurs en territoire neutre ? (exit USA, Russie, Chine etc)

Avec le patriot act, que les serveurs soient au USA ou non le gouvernement américain peut accéder aux données.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 24/07/2014 à 12:53
Citation Envoyé par valkirys  Voir le message
Avec le patriot act, que les serveurs soient au USA ou non le gouvernement américain peut accéder aux données.

Non.
Le Patriot Act n'est valable que sur le sol Américain
Microsoft a remporté une victoire sur ce sujet il y a peu sur des données stockées en Irlande : http://www.developpez.net/forums/d14...ient-tete-fbi/

Attention au ton de l'article partisan anti-russe
Les USA l'on fait et en abuse largement
Le Brésil l'envisage
L'UE l'a envisagé (c'est mis de côté pour le moment mais pas abandonné. Ca pourrait revenir dans le débat à tout moment)
Avatar de mmw01 mmw01 - Nouveau membre du Club http://www.developpez.com
le 24/07/2014 à 12:55
comme le dit matpush cette article nous oriente sur la voie de la condamnation de la Russie. bien sur ils peuvent vouloir avoir accès aux données de leur ressortissants mais après avoir lu l'article (d'avant hier je crois) qui traite du souhait de la Russie de réduire sa dependance des géants de l'IT americains, on peut comprendre le fond de leur pensée.
Avatar de laerne laerne - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 24/07/2014 à 13:47
Puis je sais pas, je suppose qu'ils préfèrent que les employés de l'administration russes leake par erreur des données sur des serveurs sur le sol russe plutôt que sur le sol américain. Surtout maintenant qu'on connait l'étendue de la surveillance de la NSA. Je suis surpris que ça arrive si lentement, en fait.
Avatar de cocowin cocowin - Membre du Club http://www.developpez.com
le 24/07/2014 à 15:11
Cela signifie que si (par exemple) Facebook ne bouge pas ses serveurs, les citoyens russes ne pourront plus aller sur Facebook ?

Si oui, ça fait peur...
Avatar de Mr_Exal Mr_Exal - Membre expert http://www.developpez.com
le 24/07/2014 à 15:20
@Cocowin : ils s'en foutent ils ont VKontakte.
Offres d'emploi IT
Développeur Sharepoint (H/F) - IDF
Synchrone technologies - Ile de France - Paris
Architecte Système LINUX H/F
EXPERIS IT - Ile de France - PARIS
Ingénieur Développement JAVA / JEE orienté Finance H/F
Talan - Ile de France - Paris (75008)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil