Le gouvernement britannique adopte le format ODF
Microsoft conteste et ne voit pas l'avantage pour les citoyens

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
Le Royaume-Uni a finalement adopté le format ODF (Open Document Format for Office Applications) pour le partage des documents au sein du gouvernement et des institutions publiques.

L’annonce a été faite hier, 22 juillet 2014, par « l'UK Cabinet Office », qui a également mentionné que les formats PDF et HTML étaient aussi autorisés. Pour le gouvernement, le but est de rompre avec la dépendance des logiciels propriétaires, qui obligent les citoyens à payer des licences pour avoir recours aux applications permettant de consulter les documents du gouvernement.

« Nous avons écouté ceux qui ont affirmé que les normes ouvertes permettent de réduire les coûts et facilitent le travail au sein du gouvernement », justifie Francis Maude, dans le document présenté par le gouvernement britannique. « C’est un grand pas en avant pour notre programme numérique, qui va aider à sauver les citoyens, les entreprises et le contribuable de 1,2 milliard de livres sterling (1,5 milliard d’euros) au cours de cette législature. »

La décision du gouvernement britannique intervient après trois ans d’étude, minés par les pressions de Microsoft pour contrer l’adoption du format ODF.

L’éditeur de la suite Office souhaitait que son format ouvert OpenXML (OOXML) soit adopté à côté d’ODF. Suite à la montée en puissance du format ODF, Microsoft avait développé OpenXML qui avait été utilisé comme format par défaut pour sa suite Office à partir d’Office 2007.

Dans une lettre ouverte publiée en février 2014, Michael Van der Bel, responsable de la division britannique de Microsoft, avait exhorté le gouvernement britannique à ne pas imposer ODF, arguant que le service public devrait avoir le droit de choisir entre ODF et OpenXML. « Imposer un standard ouvert pour les documents électroniques ignore complètement les avantages du choix de formats modernes et de ce fait, est susceptible d’augmenter, et non diminuer les coûts … avec des risques que les citoyens soient insatisfaits », avait affirmé celui-ci.

Après réflexion, le gouvernement britannique a décidé de rejeter la proposition de Microsoft, estimant qu’OpenXML ne répond pas aux critères des formats ouverts tels que définis par le gouvernement.

Suite à cette annonce, Microsoft a affirmé qu’elle ne voit pas en quoi cette décision serait favorable pour les citoyens britanniques. Par ailleurs, la firme a estimé qu’elle n’aura pas un grand impact important sur son écosystème, car ses solutions de productivité supportent pleinement ODF.

« La bonne nouvelle pour les utilisateurs d’Office est qu’Office 365 et Office 2013 offrent un excellent support du format ODF, de sorte que leurs investissements actuels et futurs dans Office restent sûrs », a déclaré un porte-parole de Microsoft. La firme n’a pas manqué de rappeler au passage que le fait d’imposer un format unique avait un impact négatif sur la concurrence et sur l’innovation.

Le gouvernement britannique a annoncé que sa décision avait pour effet immédiat. Microsoft devrait s’y faire et se débrouiller à offrir un support complet d’ODF dans ses outils.

Source : Communiqué du gouvernement britannique

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ? Peut-on faire pareil en France ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Haseo86 Haseo86 - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 23/07/2014 à 19:44
Tu m'étonnes qu'ils sont pas contents chez Microsoft, cette manne qu'ils sont en train de perdre par petits bouts.

En tout cas c'est une très bonne décision, comme quoi ni les pressions financières ni la désinformation (essayer de dire qu'ODF est "moins moderne" qu'un DOCX, ridicule) ne portent leurs fruits.
Avatar de 23JFK 23JFK - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 23/07/2014 à 19:56
Quiconque possède et manipule de vieilles (au moins 7 ans) archives numériques, ne peut qu'adhérer à cette décision.
Avatar de dfiad77pro dfiad77pro - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 23/07/2014 à 19:58
Citation Envoyé par Haseo86  Voir le message
Tu m'étonnes qu'ils sont pas contents chez Microsoft, cette manne qu'ils sont en train de perdre par petits bouts.

En tout cas c'est une très bonne décision, comme quoi ni les pressions financières ni la désinformation (essayer de dire qu'ODF est "moins moderne" qu'un DOCX, ridicule) ne portent leurs fruits.

Ils n'ont pas tellement tord , l'ODF à encore quelques lacunes (notamment certaines définitions de styles complexes ).

Cela dit Microsoft tendance à ne s'améliorer qu'à coups de pieds dans le derrière, donc ça leur fera du bien
Avatar de gael.picot gael.picot - Membre habitué http://www.developpez.com
le 23/07/2014 à 20:23
Microsoft, c'est la grosse bête qui a peur d'un petit format de fichier ouvert.

Plus sérieusement, si office est tellement supérieur à LibreOffice (au niveau pare-feu comme dirait une ancienne ministre... *blague*) et supporte de manière excellente ce format. Pourquoi ça empêcherai, la concurrence d'imposé un format qui est bien supporté par toute les suite bureautique plutôt que de laissé des format qui impose une suite particulière?
Avatar de Haseo86 Haseo86 - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 23/07/2014 à 20:25
Certes, des fonctions très avancées peuvent être manquantes, mais ce n'est pas l'utilisation qu'en fait la vaste majorité des administrations.

Et puis, de là à sous-entendre que l'ODF est tellement archaïque que son adoption va entraîner des coûts supérieurs à l'achat de licences Microsoft, ça devient ridicule.
Avatar de Squisqui Squisqui - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 23/07/2014 à 21:08
Ça peut paraitre implicite, mais rien n'indique que les administrations Britannique utiliseront Libre/OpenOffice. MS Office supportant l'ODF, MS peut malheureusement encore conclure des contrats avec le gouvernement en jouant la carte de l'habitude des utilisateurs ou l'absence de perte de productivité dû à un éventuel changement de logiciel, etc...

Du côté Français, les pdf sont très nombreux, mais non standards pour certains obligeant à installer l’infâme Adobe Reader.
Avatar de Ph. Marechal Ph. Marechal - Membre à l'essai http://www.developpez.com
le 23/07/2014 à 21:15
Les citoyens, eux, commencent à voir où se trouve leur avantage et c'est tant mieux
Avatar de gael.picot gael.picot - Membre habitué http://www.developpez.com
le 23/07/2014 à 21:34
Tout ça rappel un peu la bataille pour les standard du web à l'arrivé de firefox après une longue période de moyen-age avec IE6.

J'espère que c'est un bon présage pour les standard de bureautique....
Avatar de gael.picot gael.picot - Membre habitué http://www.developpez.com
le 23/07/2014 à 21:43
Citation Envoyé par Squisqui  Voir le message
Ça peut paraitre implicite, mais rien n'indique que les administrations Britannique utiliseront Libre/OpenOffice. MS Office supportant l'ODF, MS peut malheureusement encore conclure des contrats avec le gouvernement en jouant la carte de l'habitude des utilisateurs ou l'absence de perte de productivité dû à un éventuel changement de logiciel, etc...

Du côté Français, les pdf sont très nombreux, mais non standards pour certains obligeant à installer l’infâme Adobe Reader.

Apparemment, en lisant l'article, il sous-entend bien que la possibilité d'utilisé des logiciel fermé reste ouverte.
Avatar de Mouke Mouke - Membre averti http://www.developpez.com
le 23/07/2014 à 22:52
Personnellement je ne vois que Microsoft qui défend son steak. C'est logique à mon sens.

Cependant, j'approuve la décision du gouvernement britannique, même si je suis personnellement adepte de MS Office. Comme déjà dit par d'autres, on peut parfaitement utiliser l'ODF sur MS Office et il suffit amplement à la plupart des gens.
Offres d'emploi IT
Testeurs / recetteurs informatique
INFORMATIS TS - Poitou Charentes - Niort (79000)
Testeur h/f
Atos - Provence Alpes Côte d'Azur - Aix-en-Provence (13100)
Ingénieur développement ui tv numérique h/f
CELAD - Provence Alpes Côte d'Azur - Sophia Antipolis

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil