Developpez.com

Une très vaste base de connaissances en informatique avec
plus de 100 FAQ et 10 000 réponses à vos questions

Une institution financière révèle l'envers du décor des brevets Android de Microsoft
Les fabricants pourraient se détourner de la société

Le , par Arsene Newman, Expert éminent sénior
Plusieurs mois après la finalisation des négociations entre Microsoft et le gouvernement chinois concernant le rachat de Nokia par le géant de l’IT, M-CAM une institution financière qui conseille les entreprises et les investisseurs en matière de financement, de propriétés intellectuelles et de capitaux immatériels vient de publier une étude sur une partie méconnue de ses négociations : les brevets Android détenus par Microsoft.

En effet suite à ce rachat, le gouvernement chinois a entamé un examen antitrust, ce dernier a permis de mettre au jour une liste détaillée de 310 brevets Microsoft, comprenant 73 brevets de type SEPs (Standard-Essential Patents for smartphones), 127 brevets implémentés sous Android et 110 brevets de type non-SEPs).

Selon l’étude de M-CAM, cette publication traduit la volonté du gouvernement chinois « de contrecarrer la mainmise de Microsoft sur le marché des smartphones », alors que la divulgation de la liste détaillée permettra aux fabricants « de découvrir qu’ils détiennent des brevets sur des technologies Android antérieures à ceux de Microsoft, de quoi ouvrir une brèche qui pourrait aboutir à une renégociation ou à l’octroi de licence par Microsoft. »

M-CAM s’est aussi intéressée à la valeur commerciale des 127 brevets actuellement implémentés sous Android, elle révèle que seulement 21% des brevets sont à valeur commerciale, de quoi mettre en doute la viabilité globale des packages de licences de Microsoft.


Plus encore, M-CAM rappelle qu’à ce jour, plus de 135.000 brevets relatifs à la plateforme Android existent, 25.000 d’entre eux ont expiré ou ont été abandonnés et se trouvent donc dans le domaine public, de quoi inciter les fabricants à se tourner vers d’autres brevets.


Pour les besoins de son étude, l’institution financière est allée encore plus loin dans ses investigations, ce qui a révélé que 40 brevets Microsoft commercialement viables sont similaires à des brevets émis ultérieurement et détenus par de grands noms du secteur, comme : Apple, Dell, Intel, Sony, IBM ou encore Alcatel-Lucent.

Au final, cette étude minimise le mythe des brevets Android détenus par Microsoft et vient jeter le doute sur leur crédibilité et sur leur authenticité. Quant à Microsoft, elle profiterait du flou entourant les brevets Android pour engranger 2 milliards de dollars annuel, de quoi soutenir sa division EDD (Entertainment and Devices Division) en perte de vitesse.

Source : Annonce de M-CAM , Etude de M-CAM

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ? Vers la fin des royalties perçus par Microsoft sur Android ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 21/07/2014 à 10:37
Ah mais quelle surprise...

Vue la manière dont ils essayaient de maintenir le secret sur les brevets concernés, surtout qu'on ne vienne pas dire que Microsoft ne savait pas que ses brevets étaient du flan.
Avatar de Ukualai Ukualai - Nouveau membre du Club http://www.developpez.com
le 21/07/2014 à 11:03
Difficile à dire si on ne connait pas exactement les brevets concernés...

Et puis c'est pas très claire... il n'est question que de 310 brevets? Cela me semble bien faible pour une entreprise comme Microsoft.
En plus 73 sont jugé essentiel pour les smartphones donc rémunération il y a même si elle est faible... en cumulant on doit atteindre quelque dollars.

Finalement on n'apprend pas grand chose de cet article et cela ressemble plus à de la propagande anti Microsoft de la part du gouvernement Chinois.
Avatar de Lutarez Lutarez - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 21/07/2014 à 11:26
Citation Envoyé par Arsene Newman  Voir le message
Selon l’étude de M-CAM, cette publication traduit la volonté du gouvernement chinois « de contrecarrer la mainmise de Microsoft sur le marché des smartphones »

La menace de Microsoft sur les smartphones en Chine ? Avant de faire leur étude, ont-ils au moins regarder les parts de marché de WP en Chine ?
Bref, je me suis arrêté à cette phrase qui démonte à elle-seule toute cette jolie étude de propagande.
Avatar de Chuck_Norris Chuck_Norris - Membre émérite http://www.developpez.com
le 21/07/2014 à 11:30
C'est quand même drôle. Sur certains articles je lis régulièrement comme quoi Developpez.com fait de la "propagande" pro-Microsoft, et sur d'autres (comme celui-ci) de la "propagande" anti-Microsoft. Cela me paraît difficile de faire de la propagande dans les deux sens, donc peut-être que l'explication la plus simple est qu'il n'y a pas de propagande, non ?

Pour en revenir au sujet. Microsoft ponctionne les fabricants de téléphones sous Android depuis bien avant le rachat de Nokia. Pourtant, qu'on-t-ils inventé de si révolutionnaire dans le monde du smartphone ? Qui a entendu parlé de technologies implémentées dans Windows Mobile qui auraient été honteusement copiées sur Android ?

Je ne dis pas qu'il n'y en a pas. Mais Microsoft n'était pas constructeur de mobile et son OS disposait d'une part de marché extrêmement réduite. Tout ça laisse quand même penser que Microsoft pourrait peut-être se comporter en vulgaire patent-troll. Pas très glorieux, mais dans quel bénéfice dans ce cas ? Le cash ? S'il est vrai que les royalties rapportent du blé, je ne pense pas que Microsoft compte en tirer un revenu significatif. Par contre, l'arme psychologique est bien plus probable : "avec Windows Phone vous ne paierez pas pour une utilisation illégale de brevets contrairement à Android, donc choisissez bien, choisissez Windows Phone".

Pour ceux qui me diront que "tu ne sais pas, ils sont sûrement de bonne foi"... peut-être que je n'en ai pas la preuve, mais vous non plus vous n'avez pas la preuve du contraire. Mais en voyant les faits et les dérives malheureusement communes des brevets, mon hypothèse est hélas dans l'ordre du possible.

La seule chose dont on peut être sûr en revanche, c'est que les brevets logiciels, c'est de la pure cochonnerie et que cela ne doit s'importer en Europe sous aucun prétexte.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 21/07/2014 à 11:56
Citation Envoyé par Chuck_Norris  Voir le message
Microsoft ponctionne les fabricants de téléphones sous Android depuis bien avant le rachat de Nokia. Pourtant, qu'on-t-ils inventé de si révolutionnaire dans le monde du smartphone ? Qui a entendu parlé de technologies implémentées dans Windows Mobile qui auraient été honteusement copiées sur Android ?

Je ne dis pas qu'il n'y en a pas. Mais Microsoft n'était pas constructeur de mobile et son OS disposait d'une part de marché extrêmement réduite. Tout ça laisse quand même penser que Microsoft pourrait peut-être se comporter en vulgaire patent-troll. Pas très glorieux, mais dans quel bénéfice dans ce cas ? Le cash ? S'il est vrai que les royalties rapportent du blé, je ne pense pas que Microsoft compte en tirer un revenu significatif. Par contre, l'arme psychologique est bien plus probable : "avec Windows Phone vous ne paierez pas pour une utilisation illégale de brevets contrairement à Android, donc choisissez bien, choisissez Windows Phone".

Pour ceux qui me diront que "tu ne sais pas, ils sont sûrement de bonne foi"... peut-être que je n'en ai pas la preuve, mais vous non plus vous n'avez pas la preuve du contraire. Mais en voyant les faits et les dérives malheureusement communes des brevets, mon hypothèse est hélas dans l'ordre du possible.


Les brevets en question rapportent 2 milliards € à Microsoft chaque année.

C'est une somme qui est loin d'être négligeable.

Ensuite, pourquoi ces brevets seraient t'ils exclusifs au mobile ???
Je ne vois rien qui laisse penser ça.
Microsoft a fait beaucoup de travaux sur les interfaces tactiles qui s'appliquent à tous les types de devices (smartphone mais aussi PC, borne, etc.)
De même, beaucoup de protocoles de sécurité ou de gestion de paramétrage s'appliquent autant aux PC, qu'aux serveurs et aux smartphones.
Pourquoi tenez-vous tant à dissocier l'OS Android de l'OS Windows ?
Ce sont 2 OS qui, certes, tournent sur des devices de nature différente, mais cela reste des OS et un OS rempli, dans les grandes lignes, les mêmes services et fonctionnalités quelque soit son device, c'est à dire : "permettre aux couches logicielles d'utiliser simplement les ressources matérielles"

Je rejoins le point de vu de Ukualai comme quoi, rien n'est dit dans cet article.
Il n'y a que des nombres de brevet mais sans en dire la nature.
Il n'y en aurai qu'un seul que ça ne changerai rien au problème car il suffirai qu'il touche à un fonction vitale que l'effet serait le même.
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 21/07/2014 à 12:51
Attention ce sont des accords de "non attaque" qui rapporte de l'argent et non les brevets directement

Pour rappel, Microsoft avait éssayé il y a bien longtemps de faire de même avec Linux et TomTom
Heureusement pour Tomtom, l'OIN l'avait protégé.

Enfin pour revenir au topic ce n'est pas la première fois qu'un de ces brevets est invalidé, ce n'est pas un problème chinois
The Federal Patent Court of Germany has invalidated Microsoft's FAT patent which has been extensively used by the company against Android device manufacturers to gather royalties and impose sales bans over the last few years.

http://www.neowin.net/news/microsoft...tes-fat-patent
Avatar de Nicam Nicam - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 21/07/2014 à 21:42
Jusque preuve du contraire, il n'y a pas de brevet invalidé ...

Ce qui me parait bizarre, c'est surtout que les geants qui ont misé sur Android n'ont pas réussi à voir ce que semble vouloir démontrer cette étude.
Étonnant non ? Surtout lorsqu'on s'appelle Google et Samsung (qui sont loin d’être des PME de quartier ...)
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 21/07/2014 à 22:13
Citation Envoyé par Nicam  Voir le message
Jusque preuve du contraire, il n'y a pas de brevet invalidé ...

Ce qui me parait bizarre, c'est surtout que les geants qui ont misé sur Android n'ont pas réussi à voir ce que semble vouloir démontrer cette étude.
Étonnant non ? Surtout lorsqu'on s'appelle Google et Samsung (qui sont loin d’être des PME de quartier ...)

Pour Google, ils n'ont pas hésité à qualifier cette pratique d'extorsion
C’est la même tactique que nous avons vu maintes fois de la part de Microsoft. Faute de succès sur le marché des smartphones, ils ont recours à des mesures légales pour extorquer du profit des réalisations des autres et entraver l’innovation

Ensuite vous noterez que Microsoft est allé les voir individuellement, au lieu de s'attaquer à Google...

Je trouve dommage pour Android, qu'ils n'aient pas fait comme Tom Tom à l'époque
Avatar de khazna khazna - Membre actif http://www.developpez.com
le 23/07/2014 à 13:43
Citation Envoyé par Nicam  Voir le message
Jusque preuve du contraire, il n'y a pas de brevet invalidé ...

Ce qui me parait bizarre, c'est surtout que les geants qui ont misé sur Android n'ont pas réussi à voir ce que semble vouloir démontrer cette étude.
Étonnant non ? Surtout lorsqu'on s'appelle Google et Samsung (qui sont loin d’être des PME de quartier ...)

Ce que je pense:
Google et Samsung n'ont pas eu accès aux informations que le gouvernement chinois a eu... Le gouvernement chinois a exigé de Microsoft la liste des brevets qu'ils ont utilisés par le passé contre des fabricants de smartphones android. Microsoft a été obligé de les fournir car la Chine a le pouvoir de bloquer tout produit Microsoft sur son territoire (et ça fait beaucoup en jeu). La Chine a aussi accès au code source des autres produits Microsoft (par exemple ils développent des patchs pour windows xp)...
Offres d'emploi IT
Sécurité des systèmes d'information / risques opérationnels (H/F)
DEXIA CREDIT LOCAL - Ile de France - Paris (75000)
Développeur windev
Agence J4S - Picardie - Amiens (80000)
Architecte technique généraliste H/F - Nord
Cegedim Outsourcing - Ile de France - Lille (59000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil