L'open source aurait permis à la ville de Munich d'économiser plus de 10 millions d'euros
Un exemple à suivre par d'autres collectivités ?

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
La ville de Munich a fait le pari audacieux de s’engager en faveur de l’open source et de migrer son parc informatique vers un système d’exploitation Linux, alors que l’univers de l’open source ne jouissait pas encore de la réputation qu’elle connait actuellement.

Le déroulement de cette aventure et les résultats ont été présentés dans un récent article sur le site de la communauté d’Ubuntu.

Retour en 2006. Munich, troisième ville la plus importante d’Allemagne, dispose de plus de 16 000 PC utilisés par les employés de l’administration. La fin de la prise en charge de Windows NT est proche et celle de Windows XP suivra dans quelques années. La ville de Munich a besoin d’une alternative pour mettre fin aux migrations forcées des solutions propriétaires, qui permettra de :

  • accéder à une large gamme d’applications ;
  • faciliter l’interopérabilité avec les autres plateformes ;
  • bénéficier d’un support constant ;
  • réduire les coûts ;
  • se libérer des « vendor lock-in ».


Adopter l’open source représente un véritable défi pour la localité. Reposant essentiellement sur les technologies Microsoft et disposant d’applications sur mesure (des macros Office ecrits en VBA) pour Windows, rester dans l’écosystème Microsoft semble plus bénéfique et simple à court terme pour Munich. Cependant, une étude approfondie sur les effets à court et à long terme a finalement poussé la ville à se lancer dans l’open source.

Les administrateurs de la localité étaient conscients qu’il ne s’agissait pas d’une simple migration de l’OS, mais d’une réorganisation complète de l’ensemble de l’infrastructure informatique de la ville. Ceux-ci ont opté dans un premier temps pour un déploiement de Debian en 2006, mais ils avaient besoin d’un cycle de mise à jour plus prévisible.

C’est alors qu’en 2009, la ville de Munich lance le projet LiMux qui vise à mettre sur pied une version personnalisée d’Ubuntu et amorcé une migration de l’ensemble du parc informatique sur l’OS. Le projet devait s’étendre sur plusieurs années et il s’agissait d’une première dans l’univers de l’open source. Le pari était donc risqué et les difficultés énormes, sans compter les pressions de Microsoft. Steve Ballmer, PDG de Microsoft à cette époque, serait allé jusqu’à rencontrer le maire pour stopper le projet. Les projecteurs de l’IT étaient braqués sur le projet LiMux. Il s’agissait là d’un cas qui devait plus tard servir d’exemple en faveur ou contre l’open source.

La ville s’est cependant donné les moyens de réussir son projet : maintien d’une politique de support tout au long du processus, explication des changements auprès des employés, utilisations des blogs et bulletins pour maintenir les participants informés, mise au point des forums pour permettre aux participants d’exprimer leurs préoccupations et poser des questions, etc.

L’objectif du projet LiMux était de migrer 12 000 postes de travail sous Linux. En 2013, la localité avait affirmé avoir migré avec succès 14 800 postes de travail, sur 15 500 PC de l’administration vers Linux. Malgré cette migration massive, l’administration serait toujours restée opérationnelle et réactive. Les administrateurs et les utilisateurs ont pu, avec le temps, se familiariser avec le système d’exploitation et les outils open source.

Au final, l’adoption de l’open source aurait permis à la ville d’économiser plus de 10 millions d’euros. En 2012, près de 6,8 millions d’économies ont été enregistrées uniquement sur les licences Microsoft. En aout 2013, le cout de l’ensemble du projet a atteint 23 millions euros, alors que l’administration aurait pu débourser 34 millions d’euros pour migrer vers Windows 7 et les nouvelles versions d’Office.

Alors qu’un DSI du Royaume-Uni avait déclaré il y a quelque mois que les solutions Microsoft étaient moins chères que l’open source sur le long terme, ce cas pratique vient prouver le contraire. Un exemple à suivre ?

Source : Ubuntu


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de valkirys valkirys - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 08/07/2014 à 12:36
Citation Envoyé par Hinault Romaric  Voir le message
Au final, l’adoption de l’open source aurait permis à la ville d’économiser plus de 10 millions d’euros. En 2012, près de 6,8 millions d’économies ont été enregistrées uniquement sur les licences Microsoft. En aout 2013, le cout de l’ensemble du projet a atteint 23 millions euros, alors que l’administration aurait pu débourser 34 millions d’euros pour migrer vers Windows 7 et les nouvelles versions d’Office.

Bof, d'un coté c'est beaucoup environ un tiers mais ça ne fait que 10 millions pour une ville de 1,5 million d'habitants.
Donc ce n'est pas très rentable pour les petites villes sauf à une migration à l'échelle des départements au moins.
Avatar de Zirak Zirak - Expert éminent http://www.developpez.com
le 08/07/2014 à 12:44
Citation Envoyé par Hinault Romaric  Voir le message
Au final, l’adoption de l’open source aurait permis à la ville d’économiser plus de 10 millions d’euros. En 2012, près de 6,8 millions d’économies ont été enregistrées uniquement sur les licences Microsoft. En aout 2013, le cout de l’ensemble du projet a atteint 23 millions euros, alors que l’administration aurait pu débourser 34 millions d’euros pour migrer vers Windows 7 et les nouvelles versions d’Office.

6.8 millions en licences sur un budget total de 34 Millions en migrant vers Seven + nouvelle version d'office. Et après on vient nous dire que le coût des licences, cela ne représente rien, c'est juste 20% du budget quoi...
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 08/07/2014 à 13:00
C'est une bonne mise en pratique qui falicitera surement dans les prochaines années les projets de migrations d'autres administrations.

Il faut rappeler que Munich n'est pas seule à se tourner vers l'opensource
Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent http://www.developpez.com
le 08/07/2014 à 13:10
Citation Envoyé par valkirys  Voir le message
Bof, d'un coté c'est beaucoup environ un tiers mais ça ne fait que 10 millions pour une ville de 1,5 million d'habitants.
Donc ce n'est pas très rentable pour les petites villes sauf à une migration à l'échelle des départements au moins.

Sauf que rien n’empêchera à l'avenir la Ville de Munich de commercialiser leur OS (ou son support!) et de faire encore des bénéfices. Chose qui n'aurait pas été possible avec Microsoft.
Avatar de pmithrandir pmithrandir - Membre expert http://www.developpez.com
le 08/07/2014 à 13:22
Citation Envoyé par valkirys  Voir le message
Bof, d'un coté c'est beaucoup environ un tiers mais ça ne fait que 10 millions pour une ville de 1,5 million d'habitants.
Donc ce n'est pas très rentable pour les petites villes sauf à une migration à l'échelle des départements au moins.

C'est marrant, c'est la même réaction que celle que j'ai eu l'autre jour quand j'exposais une diminution de 50k€ par an sur un projet. "Ah mais pour vous(grosse entreprise du cac 40) 50 000€ c'est rien..."

Sauf que sur le projet qui coute 600 000€ l'année, c'est presque 10% d'économie.
Avatar de micka132 micka132 - Membre émérite http://www.developpez.com
le 08/07/2014 à 13:32
Je comprends pas : admettons la licence windows à 100€. (Aucune idée du tarif mais pour de tel volumes c'est sans doute moins cher).
15 000 postes * 100 = 1.5M€.
Le reste c'est quoi? En plus c'est si l'on part du principe où tout les pC sont changés en même temps. Ce que je n'ai jamais vu.
Enfin bref c'est bien gentil tous ces chiffres mais avoir le détail ça serait peut etre plus interressant...
Normal que la DSI de Munich nous annonce qu'elle est sur la bonne voie!
Avatar de seblutfr seblutfr - Membre averti http://www.developpez.com
le 08/07/2014 à 13:34
Et on en sait un peu plus sur les difficultés de migration, les imprévus, etc ?
Parce que bon, si je m'en tiens à cet article, accompagné d'un "source Ubuntu", lien dans lequel on n'apprend pas beaucoup plus, je suis pas vraiment rassuré sur les tenants et les aboutissants d'un projet de cette ampleur.
Avatar de smarties smarties - Membre actif http://www.developpez.com
le 08/07/2014 à 13:35
Citation Envoyé par Hinault Romaric  Voir le message
[B][SIZE="4"]Alors qu’un DSI du Royaume-Uni avait déclaré il y a quelque mois que les solutions Microsoft étaient moins chères que l’open source sur le long terme, ce cas pratique vient prouver le contraire. Un exemple à suivre ?

Quand on sait que la plupart des utilisateurs ont besoin d'une suite bureautique, d'un client mail et d'un navigateur. L'utilisateur a juste à s'adapter à son nouveau système.

De plus, on est souvent sur du client léger maintenant donc des produits MS ne se justifient pas.

Le problème va être sur les logiciels professionnels où il n'existe pas forcément aussi bien des solutions libres ou sous linux.
Avatar de ZenZiTone ZenZiTone - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 08/07/2014 à 13:35
Alors qu’un DSI du Royaume-Uni avait déclaré il y a quelque mois que les solutions Microsoft étaient moins chères que l’open source sur le long terme, ce cas pratique vient prouver le contraire. Un exemple à suivre ?

Je ne sais pas si ça peu réellement être inclu comme expérience sur du long terme, mais c'est déjà intéressant. Et plus encore, cela ouvre à l'open source plusieurs portes qui pourrait lui permettre, enfin, de prendre sa place dans l'informatique "au quotidient".
Avatar de smarties smarties - Membre actif http://www.developpez.com
le 08/07/2014 à 13:36
Citation Envoyé par micka132  Voir le message
Je comprends pas : admettons la licence windows à 100€. (Aucune idée du tarif mais pour de tel volumes c'est sans doute moins cher).
15 000 postes * 100 = 1.5M€.
Le reste c'est quoi? En plus c'est si l'on part du principe où tout les pC sont changés en même temps. Ce que je n'ai jamais vu.
Enfin bref c'est bien gentil tous ces chiffres mais avoir le détail ça serait peut etre plus interressant...
Normal que la DSI de Munich nous annonce qu'elle est sur la bonne voie!

MS Windows + suite office PRO
Offres d'emploi IT
Architecte fonctionnel et applicatif (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val-de-Marne
Analyste SI-métier (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val-de-Marne
Chargé(e) de mission au CERT Société Générale (H/F)
Société Générale - Ile de France - Val-de-Marne

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil