Developpez.com

Télécharger gratuitement le magazine des développeurs, le bimestriel des développeurs avec une sélection des meilleurs tutoriels

Android vs iOS : deux écosystèmes aux styles opposés qui génèrent des milliards de dollars
Les développeurs iOS mieux rémunérés

Le , par Arsene Newman, Expert éminent sénior
Les écosystèmes iOS et Android offrent-ils la perspective de deux écosystèmes mobiles viables, lucratifs, mais aux styles opposés ? Cela est une évidence et une analyse en profondeur ne pourrait aller à l’encontre de cette réponse.

A titre d’exemple, les développeurs d’application mobile sous iOS gagnent plus d’argent que leurs confrères adeptes d’Android (de l’ordre de 500 à 1000$ par application par mois pour les premiers, contre seulement 100 à 200$), en contrepartie les développeurs Android peuvent espérer combler ce retard grâce à la combinaison de deux facteurs : un plus gros volume de vente et surtout un marché plus large.

Le dernier point soulevé figure aussi comme une des nombreuses oppositions de style entre les deux écosystèmes, ainsi les dernières études effectuées en matière de part de marché révèlent qu’Android équipe 4/5 des smartphones vendus lors de l’année 2013, alors qu’iOS n’équipe que 3/20 des smartphones.

Ces mêmes études révèlent qu’iOS est fortement implanté dans les pays les plus développés comme en Europe et en Amérique du Nord, à contrario Android est en tête dans les plus sous-développés, pays où la politique tarifaire d’Apple n’est pas la bienvenue, cette situation devient même préoccupante vu la position dominante d’Android face à son concurrent direct sur le plus grand marché au monde, à savoir l’Asie avec la Chine et l’Inde qui sont forts de leur population dépassant le milliard.


L’histoire ne s’arrête pas en si bon chemin, lorsqu’il s’agit d’évoquer les gains générés par iOS et Android ainsi que les gains engrangés par les deux firmes, iOS génère 163 milliards de $, bien devant les 149 milliards de $ générés par celui qui équipe 80% des smartphones.

Cette situation s’explique par plusieurs facteurs, alors que les deux firmes (Apple et Google) gagnent 30% sur les ventes à travers les stores d’application, la firme de Cupertino engrange l’essentiel des revenus générés par l’écosystème principalement à travers la vente de matériels, d’équipements ou d’accessoires.


De son côté, Google engrange peu des 149 milliards de $ générés, car la firme de Mountain View partage cette manne avec les principaux manufacturiers, mais aussi parce que la fracturation d’Android donne lieu à une multiplication des stores d’applications.

De plus, il est important de souligner que l’essentiel des revenus de Google proviennent de la publicité, cette dernière tend à rapporter plus lorsqu’il y a plus d’utilisateurs, ce qui explique pourquoi le géant de l’IT se préoccupe peu des revenues engrangés actuellement et tente d’attirer le plus de monde sur son environnement mobile.


Au final, ces deux plateformes offrent un exemple vivant de deux écosystèmes viables, lucratifs et surtout opposés, il ne s’agit pas d’élire le meilleur écosystème car chacun y va avec ses avantages et ses inconvénients.

Source : Etude de Vision Mobile, Analyse de l’expert Mark Hibben

Et vous ?
Qu’en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de bunam bunam - Nouveau membre du Club http://www.developpez.com
le 08/07/2014 à 14:59
Je pense qu'il manque un flux d'argent entre iOS et Android dans le sens iOS -> Android. Je m'explique, il y a pas mal d'applications qui sont payante du coté d'iOS et que l'on retrouve gratuite du coté Android. Du coup la plate-forme iOS finance une partie des développements réalisés sur Android.
Offres d'emploi IT
Developments Cobol
XLM - Belgique - Bruxelles
Ingénieur JAVA SMALLTALK (H/F)
Atos Technology Services - Centre - Tours
Coordinateur si expert alm h/f
SFIL - Ile de France - Issy-les-Moulineaux (92130)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil