Developpez.com

Une très vaste base de connaissances en informatique avec
plus de 100 FAQ et 10 000 réponses à vos questions

Google Play Store : plus d'1,5 millions d'applications disponibles
Et des revenus qui ont plus que doublés, selon le baromètre App Annie

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
D’après une étude publiée par App Annie révèle qu’en l’espace d’un an, le nombre d’applications disponibles sur Google Play a augmenté de près de 60%, dépassant ainsi les 1,5 millions d’applications avec 200 000 nouvelles applications qui ont fait leur apparition sur la vitrine de Google ces six derniers mois. Le nombre d’applications téléchargées quant à lui a connu une croissance annuelle de 50%. En parallèle, les revenus en provenance de la vitrine ont plus que doublés en l’espace d’un an ; App Annie parle d’une augmentation de revenus 2,4 fois supérieure.



Comme le montre ces statistiques, les pays les plus demandeurs en applications sont respectivement les Etats-Unis, qui conservent leur place de leader, le Brésil qui gagne 5 places, la Russie, la Corée du Sud et l’Inde. App Annie note que le Brésil, le Mexique, la Turquie et l’Indonésie font l’expérience d’un taux de téléchargement exponentiel grâce auquel ils sont propulsés dans le classement.

Côté revenus, le Japon conserve sa couronne de pays le plus acheteur sur Google Play, suivi par les Etats-Unis qui gagnent une place, la Corée du Sud, l’Allemagne et la Grande-Bretagne. La France quant à elle se contentera de la septième place en perdant une place au passage. Taiwan et Hong Kong se sont particulièrement illustrés dans ce top 10.

Autre fait intéressant, même si les revenus générés par les jeux comptent pour 90% des revenus de Google Play contre 80% un an plus tôt, les autres catégories d’applications ont constitué 60% des téléchargements de Google Play.


Les freemiums, ces applications dont le téléchargement est gratuit mais qui contiennent des achats in-app, ont constitué près de 98% des revenus générés sur la vitrine même si ils ne représentaient que la moitié des applications téléchargées sur Google Play.



Source : rapport App Annie

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Shuty Shuty - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 27/06/2014 à 11:36
Il semblerait qu'il soit temps de se lancer. Autrement, j'aimerai bien savoir sur google à enfin battu apple au niveau des revenus... Sans compter sur les quantité de download.

Sur un échantillon égale.
Avatar de bedane bedane - Membre régulier http://www.developpez.com
le 27/06/2014 à 14:12
[...]des revenus qui ont plus que doublé (sans s)
Avatar de sombre005 sombre005 - Nouveau membre du Club http://www.developpez.com
le 29/06/2014 à 11:53
C'est pas mal pour eux.

Si j'ai envie de développer une application sur Android j'ai envie d'attendre encore quelques temps.

On utilise le javascript pour les applications mais j'aime pas le javascript

J'attends que Google essaie de développer Go et Dart pour permettre la création d'application pour android.
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités http://www.developpez.com
le 29/01/2015 à 22:08
L'écart entre le nombre de téléchargements effectués sur Google Play et sur l'App Store
a plus que doublé en 2014

Mise à jour du 22 / 01 / 2016 : Rétrospective App Annie 2015

Le baromètre d'App Annie indique encore une fois une tendance qui se confirme de plus en plus : Google Play fait deux fois mieux en nombre de téléchargements, tandis qu’iOS conforte son avance en chiffre d'affaires généré. Dans la rétrospective de l'année passée, App Annie avait noté une avance de 60 % des téléchargements Google Play par rapport à iOS. Cette avance est de près de 100 % pour 2015.

Cette croissance importante des téléchargements au niveau mondial sur Google Play provient essentiellement des marchés émergents, les cinq principaux contributeurs étant le Brésil, l'Inde, l'Indonésie, la Turquie et le Mexique. Ces pays représentent à eux seuls quasiment la moitié de la croissance des téléchargements Google Play d'une année sur l'autre. Pour App Annie, cette différence importante pourrait marquer le début de changements majeurs dans le marketing mobile, notamment des augmentations significatives dans les dépenses publicitaires sur Android.

Même si les deux stores ont enregistré une hausse considérable de leur chiffre d'affaires, iOS, qui a bénéficié d'une forte croissance en Chine, aux États-Unis et au Japon (ces trois pays représentant près de 90 % de la progression totale du CA de l’App Store iOS d'une année sur l'autre), conserve toutefois une avance confortable sur Google Play.


App Annie note que 2015 a été une année charnière pour le streaming vidéo sur les terminaux mobiles grâce à la combinaison de plusieurs facteurs à l'instar d'une amélioration des caractéristiques matérielles, extension des services et baisse du prix des forfaits de données. Profitant de ces évolutions, les développeurs ont lancé de nouveaux services sur abonnement et introduit les abonnements via achats intégrés ce qui a eu pour conséquence d'augmenter sensiblement les revenus.

Pour la première fois, le volume de téléchargements annuel de Google Play a dépassé celui de l'App Store aux États-Unis. Les téléchargements de jeux représentent une part importante de cette hausse, le nombre de téléchargements de jeux sur Google Play représentant 1,5 fois celui sur iOS en 2015, une hausse presque équivalente aux valeurs de l'année précédente.

En France, du côté des applications, les utilisateurs se sont plus intéressés aux réseaux sociaux. En effet, parmi les applications les plus téléchargées sur les deux stores au courant de l'année 2015, figure en premier lieu Facebook Messenger, suivi de Facebook, Snapchat, WhatsApp Messenger et Skype. Du côté des jeux, figure en première position Candy Crush Soda Saga, suivi par Clash of Clans (qui a d'ailleurs généré le plus gros chiffre d'affaires en France dans cette catégorie), Subway Surfers, Candy Crush Saga et Despicable Me.

App Annie s'est également penché sur les wearables et les téléviseurs et estime qu'ils apparaissent désormais comme les plateformes applicatives du futur en ouvrant de multiples opportunités aux éditeurs.

Source : App Annie


Même si la plateforme d’applications Android ne se montre pas aussi lucrative pour les développeurs que celle d’iOS, force est de constater que le nombre de téléchargements croît de façon exponentielle du côté du petit bonhomme vert.

En 2014, Google Play affichait 60 % de téléchargements de plus qu’Apple au niveau mondial selon le baromètre App Annie. Une performance qui a permis à Android de creuser un écart deux fois plus grand avec la plateforme concurrente. Bien que ce soit une bonne nouvelle pour Google, le fait d’être la plateforme qui enregistre le plus fort taux de téléchargements ne lui a pas permis de combler ses lacunes en matière de revenus.



En effet, pendant que sa courbe de téléchargement s’éloigne de plus en plus de celle d’iOS, les courbes décrivant les revenus générés par les deux plateformes continuent leur croissance tout en gardant sensiblement la même distance. « IOS maintient son large avantage en termes de monétisation en générant plus de 70 % de revenus annuels sur les applications que Google Play » remarque App Annie. « Cependant, les deux vitrines ont observé une solide croissance de leurs revenus durant l’année 2014 ».


Le diagramme ci-dessus montre que les deux plateformes ont enregistré une très forte croissance en matière de revenus cette année. Elles peuvent toutes les deux remercier les applications de messagerie qui dominent le palmarès des applications les plus téléchargées (comme Facebook Messenger, Whatssap, Skype, Viber ou encore Snapchat), ou encore les jeux comme celui du Britannique King qui propose Candy Crush Sage. En termes de revenu, c’est Clash of Clans du Finlandais Supercell qui a réussi à se placer en tête.

En France, cette dénivellation est encore plus prononcée : les téléchargements sur la plateforme Google Play comptent pour environ 30 % de plus que ceux de l’App Store, mais ce dernier génère 80 % de revenus de plus.

« Les achats intégrés dominent le marché, en particulier dans les jeux, où les applications payantes sont de moins en moins importantes, le succès de Minecraft constituant une exception », avance Bertrand Schmitt, le directeur général d'App Annie.

Le 8 janvier dernier, Cupertino expliquait que « Apple annonce aujourd’hui que la première semaine de janvier a établi un nouveau record en matière de facturation sur l’App Store. Les clients du monde entier ont dépensé près d’un demi-milliard de dollars en achats d’apps et achats intégrés. Le Nouvel An 2015 à lui seul bat tous les records dans l’histoire des ventes de l’App Store. Ces faits suivent une année 2014 elle-même record, où la facturation a augmenté de 50 % et les apps ont généré un chiffre d'affaires dépassant les 10 milliards de dollars pour les développeurs ». Si nous devons donc nous référer au fait que l’Apple Store a généré 70 % de revenus annuels de plus sur les applications que Google Play, nous obtenons 5,89 milliards générés sur la plateforme de Google. Notons que depuis son lancement en juillet 2008, l'App Store aurait rapporté 25 milliards de dollars cumulés aux développeurs selon Apple.

« Cet écart dans la monétisation est assez logique. Android a plus de succès dans les pays émergents et le prix d'entrée des smartphones est plus bas, autour de 100 dollars, hors subvention d'opérateur : le pouvoir d'achat des utilisateurs est plus faible », avance Bertrand Schmitt.

Source : App Annie, Apple
Avatar de danardf danardf - Nouveau membre du Club http://www.developpez.com
le 07/02/2015 à 6:33
Hmm et pourtant, le nombre d'appli Android qui ne fonctionnent pas, qui présentent des bugs, ... etc, est toujours énorme.
Avatar de raphchar raphchar - Membre averti http://www.developpez.com
le 22/01/2016 à 13:58
Citation Envoyé par danardf  Voir le message
Hmm et pourtant, le nombre d'appli Android qui ne fonctionnent pas, qui présentent des bugs, ... etc, est toujours énorme.

Peut-être parce que les gens téléchargent testent et voyant que ça ne fonctionne pas désinstallent. Ce qui expliquerait que le Google Store aient de moins bons chiffres d'affaire.
Avatar de Zirak Zirak - Expert éminent http://www.developpez.com
le 22/01/2016 à 14:27
Citation Envoyé par danardf  Voir le message
Hmm et pourtant, le nombre d'appli Android qui ne fonctionnent pas, qui présentent des bugs, ... etc, est toujours énorme.

C'est pour cela qu'il y a plus de téléchargements justement, c'est le temps de trouver une appli qui fonctionne...

(je suis sous Android, ce n'est pas du bashing )
Avatar de Le Vendangeur Masqué Le Vendangeur Masqué - Nouveau Candidat au Club http://www.developpez.com
le 23/01/2016 à 11:31
Citation Envoyé par raphchar  Voir le message
Peut-être parce que les gens téléchargent testent et voyant que ça ne fonctionne pas désinstallent. Ce qui expliquerait que le Google Store aient de moins bons chiffres d'affaire.

Y'a de ça un peu, mais y'a surtout trois autres facteurs qui explique cette rentabilité inférieure:
1/ la culture du soit-disant "tout gratuit", où Google n'a cessé d'asséner que les apps doivent être gratuites et financées par la pub. Très bien… excepté que la pub ça ne rapporte pas des masses, surtout quand ton appli est dilué parmi des millions d'autres, et que crise aidant, le marché publicitaire s'est un peu effondré.
2/ le fait que "tout le monde" utilise Android: tout le monde ça surtout dire des tas de gens qui ont un smartphone, mais qui l'utilise plus comme un simple téléphone portable amélioré (grand écran, tactile…) que pour ses fonctionnalités intelligentes (internet, usage d'applications). Bref un tas de monde qui ne téléchargera probablement jamais rien, que ça soit payant ou gratuit.
3/ et en rapport avec le point n°2 sur la clientèle, hors du problème des gens peu intéressés par la technologie (donc qui ne télécharge pas), y'a aussi une clientèle plus technophile mais qui semble avoir comme on dit "des oursins dans les poches". Et c'est au fond très logique: quelqu'un qui achète du smartphone Android parce que c'est "pas cher" ne sera sûrement pas enclin à dépenser pour des applications.

Ce qui est a remarquer c'est que quand on voit le graphique sur les téléchargements avec un doublement par rapport à iOS qui est resté stable, on pourrait se dire que le chiffre d'affaire d'Android a dû lui aussi faire un bon. Et bien pas tant que ça, et c'est paradoxalement celui côté Apple qui creuse l'écart et augmente le plus.
Bref question rentabilité, Android continue de reculer face à iOS, et parts de marché élevées ou pas, l'omniprésence du robot vert ne se traduit clairement pas par des bénéfices supplémentaires pour les développeurs.
Je pense que 2016 sera l'année on nombre de devs finiront par laisser tomber Android. Surtout que côté Apple y'a de nouveaux marchés qui se développent (TV, tablettes pro, montres), bref des possibilités de faire de l'argent pour ceux qui ont un peu d'audace.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 25/01/2016 à 10:27
Citation Envoyé par Le Vendangeur Masqué  Voir le message
2/ le fait que "tout le monde" utilise Android: tout le monde ça surtout dire des tas de gens qui ont un smartphone, mais qui l'utilise plus comme un simple téléphone portable amélioré (grand écran, tactile…) que pour ses fonctionnalités intelligentes (internet, usage d'applications). Bref un tas de monde qui ne téléchargera probablement jamais rien, que ça soit payant ou gratuit.
3/ et en rapport avec le point n°2 sur la clientèle, hors du problème des gens peu intéressés par la technologie (donc qui ne télécharge pas), y'a aussi une clientèle plus technophile mais qui semble avoir comme on dit "des oursins dans les poches". Et c'est au fond très logique: quelqu'un qui achète du smartphone Android parce que c'est "pas cher" ne sera sûrement pas enclin à dépenser pour des applications.

Sur quelles bases qualifies-tu les personnes d'avoir "des oursins dans les poches" ?
On peut tout simplement considérer ces personnes comme ayant un pouvoir d'achat plus réduit, non ?

Aujourd'hui, on ne vend presque plus que des smartphones.
On les a mêmes à 1€ avec les forfaits.
Sans compter que l'Afrique et l'Asie, où le marché de l'occasion est très développé, sont également les continents où Android a les plus grandes part de marché et sans jugement de valeur, on peut considérer que le pouvoir d'achat y est plus faible qu'en occident.
Avatar de Zirak Zirak - Expert éminent http://www.developpez.com
le 25/01/2016 à 11:00
Citation Envoyé par Saverok  Voir le message
Sur quelles bases qualifies-tu les personnes d'avoir "des oursins dans les poches" ?

Parce que si tu veux pas mettre 1 smic dans ton téléphone, t'es un radin c'est tout !

Le Vendangeur est un pro-Apple, il ne dit pas que des bêtises mais son discours est très loin d'être objectif et parfois à la limite du troll (comme sur ce point par exemple, si tu prends les différents cas énoncés, il ne lui vient pas à l'idée que si des gens n'achètent pas de l'Apple, c'est juste car c'est hors de prix, pas forcément car ils ont des "oursins dans les poches").
Offres d'emploi IT
Thémeur drupal H/F
alter way - Ile de France - Saint-Cloud (92210)
Développeur java/j2ee confirmé (H/F)
Décision RH - Bretagne - Vannes (56000)
Ingénieurs h/f
Sogeti - Bretagne - Rennes (35000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil