Developpez.com

Télécharger gratuitement le magazine des développeurs, le bimestriel des développeurs avec une sélection des meilleurs tutoriels

La menace d'une cyberguerre internationale est-elle imminente ?
100 pays seraient en train d'établir des cyber commandos selon un analyste

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
En 2007, l’Estonie fut attaquée par des hackers et l’État fut durement touché. Les communications, les banques et l’électricité cessèrent de fonctionner. Ces attaques ont eu lieu après que le pays ait décidé de déplacer un mémorial de guerre soviétique et se sont étalées sur trois semaines. C’était le premier incident international. Il a été particulièrement éprouvant pour le pays, qui avait fait de gros investissements dans les infrastructures en ligne : cartes d’identité numériques, services bancaires en ligne etc. Depuis, les attaques au niveau international se sont multipliées sur le globe.

Une enquête menée par Defense News auprès de 293 responsables civils et militaires de la défense américaine, et dont les résultats ont été relayés par Zone Militaire, a établi que le terrorisme n’était plus la principale menace auquel les USA pourraient être confrontés ; près de la moitié des sondés a estimé être plus inquiété par une cyberguerre.

D’ailleurs, notons qu’après la guerre des étoiles de Ronald Reagan contre les soviétiques (5,5 milliards de dollars de recherche par an), puis la guerre globale contre le terrorisme de George W. Bush (130 milliards de dollars par an), la stratégie américaine internationale pour le cyberespace de Barack Obama pèse 5,5 milliards de dollars annuels de recherche et développement.

L’année dernière, le général Keith Alexander a révélé que la NSA avait mis sur pied 13 équipes capables de riposter en cas d'attaque contre les États-Unis. « Je voudrais être clair sur cette équipe ; cette équipe, appelée à défendre la nation, n'est aucunement une équipe défensive », a-t-il dit à la commission des forces armées du Sénat.

Mais à la course au cyber armement, les USA ne sont pas les seuls. Le secrétaire britannique de la défense Philip Hammond n’y est pas allé par quatre chemins. « Nous allons constituer en Grande-Bretagne une capacité de cyber frappe afin que nous puissions riposter dans le cyberespace contre les ennemis qui nous attaquent, mettant cyber à côté de terre, mer, air et espace comme une activité militaire principale ». La Grande-Bretagne compte investir 500 millions de livres sur le projet durant les prochaines années.


Philip Hammond

En France, le ministère de la défense veut accélérer son adaptation aux menaces du cyberespace. Une enveloppe de 1 milliard d'euros est prévue pour les cinq prochaines années, dont 500 millions d'investissements industriels et technologiques. Le Livre blanc de la défense réécrit en 2013 a fait de la cyberdéfense une « priorité nationale », mais il a aussi entériné la volonté de la France de se doter d'une capacité militaire offensive dans ce domaine.

Israël a pour sa part mis en place l’INCB, « Israeli National Cyber Bureau ». Il réunit de nombreuses organisations et unités du secteur de la sécurité et du ministère de la Défense.

Peter W. Singer, directeur du Centre pour la sécurité du 21e siècle et du renseignement à la Brookings Institution, a indiqué que 100 pays sont en train d'établir des commandos de cyber militaires parmi lesquels 20 sont redoutables, et un plus petit nombre pourrait mener toute une campagne d’attaques. Le problème est que, en mettant l'accent sur leurs capacités offensives, les gouvernements vont déclencher de vives réactions.

« Nous assistons à quelques-unes des mêmes manifestations qui caractérisaient la course classique aux armes que nous avons vu pendant la guerre froide ou avant la Première Guerre mondiale. Par essence, une course aux armements est le moment pendant lequel les partis passent de plus en plus sur le renforcement et la promotion de leurs capacités militaires tout en se sentant de moins en moins en sécurité – et c’est ce qui caractérise vraiment cet espace aujourd'hui », explique-t-il.

Sources : Tech Republic, zone militaire

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Sodium Sodium - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 28/04/2014 à 15:54
Entre les lunettes connectées, les androïdes, les drones et la cyberguerre, suis-je le seul à trouver que le présent ressemble de plus en plus dangereusement aux films de science fiction ?
Avatar de Askirkela Askirkela - Membre actif http://www.developpez.com
le 28/04/2014 à 16:06
Si les chiffres de cet article sont réels (et je pense qu'ils le sont), il est vrai que ça fait peur...
Un des problèmes, selon moi, des gouvernements et des directives de l'armée, c'est d'appliquer le dicton "La meilleure défense, c'est l'attaque". On le voit par la volonté de disposer d'une force offensive même dans le cas d'une cyber-attaque.

Pacifiste dans l'âme, j'ai beaucoup de mal à voir les choses comme étant une constante agression. Cela étant, j'aurai tendance à promouvoir une réelle défense (sans pour autant entraver le confort du cyber-espace) plutôt qu'à chercher le meilleur moyen de riposter à une attaque...

Concernant la menace d'une cyber-guerre, je pense qu'il s'agira dans un premier temps d'actes isolés comme ça a pu être le cas (cf. le post) ou non-revendiqués.
Quand on voit la difficulté que certains gouvernements ont à comprendre le cyber-espace, une réponse xénophobe est presque compréhensible...

Edit :
@Sodium Les avancées scientifiques se basent beaucoup sur la littérature. Pas étonnant qu'on arrive à rejoindre certains points décris dans la science-fiction
Avatar de azmar azmar - Membre averti http://www.developpez.com
le 28/04/2014 à 17:01
C'est malheureusement assez logique d’investir dans des technologie d'attaques.

"Blinder" les infrastructures requières énormément de temps et d'argent, sans compté qu'aucune défense n'est impénétrables.

C'est dans la continuité de la stratégie de dissuasion nucléaire :"Tu attaque mon pays je démolis le tiens"

On est malheureusement pas à l’abri de quelques fanatiques qui pourrai mettre à mal un pays avec des moyens ridicules (comparés à des moyens militaires classiques).

Azmar
Avatar de Kreepz Kreepz - Modérateur http://www.developpez.com
le 28/04/2014 à 17:01
Citation Envoyé par Sodium  Voir le message
Entre les lunettes connectées, les androïdes, les drones et la cyberguerre, suis-je le seul à trouver que le présent ressemble de plus en plus dangereusement aux films de science fiction ?

Ils envisagent un remake grandeur nature de Die Hard 4
Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent http://www.developpez.com
le 28/04/2014 à 17:55
Citation Envoyé par Ozeil  Voir le message
Ils envisagent un remake grandeur nature de Die Hard 4

Qui c'est bien connu est le film le plus réaliste du monde!
Avatar de Zakhar Zakhar - Membre à l'essai http://www.developpez.com
le 28/04/2014 à 21:30
En France, le ministère de la défense veut accélérer son adaptation aux menaces du cyberespace.

Trop drôle et pas crédible. Et pour s'adapter aux menaces du Cyberespace on fait un Open Bar Microsoft.

Ha ha ha, on est bien à l'abri des attaques avec ça, c'est sûr !
Avatar de alves1993 alves1993 - Membre averti http://www.developpez.com
le 28/04/2014 à 21:38
Citation Envoyé par Sodium  Voir le message
Entre les lunettes connectées, les androïdes, les drones et la cyberguerre, suis-je le seul à trouver que le présent ressemble de plus en plus dangereusement aux films de science fiction ?


t'ai pas le seul.
la science fiction se rapproche de plus en plus de la réalité

j’espère que demain ne ressemblera pas au jeux Deus Ex : Human Revolution
Avatar de - http://www.developpez.com
le 28/04/2014 à 22:54
Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
En France, le ministère de la défense veut accélérer son adaptation aux menaces du cyberespace. Une enveloppe de 1 milliard d'euros est prévue pour les cinq prochaines années, dont 500 millions d'investissements industriels et technologiques. Le Livre blanc de la défense réécrit en 2013 a fait de la cyberdéfense une « priorité nationale », mais il a aussi entériné la volonté de la France de se doter d'une capacité militaire offensive dans ce domaine.

Pour info, en France, nos cyber-combattants sont sous l'égide de l'ANSSI :

http://www.ssi.gouv.fr/fr/anssi/

Son nouveau patron depuis Mars 2014 est Guillaume Poupard (X92), spécialiste crypto, ancien boss du Département Sécurité des Systèmes d'Informations de la DGA.
Ils sont dans la Tour Mercure dans le 15ème. Je crois que leur dernier budget alloué avoisine les 100 milliions d'Euros.

Il est évident qu'au XXIème siècle, toutes les grandes puissances mondiales sont obligées de se constituer un "arsenal de cyber défense/attaque".

Puis quelques articles ici et là comme par exemple :

http://edition.cnn.com/2014/03/07/op...cyber-attacks/
http://www.voanews.com/content/russi...r/1894855.html
http://www.motherjones.com/mojo/2014...ukraine-russia

nous montrent que l'humanité s'est trouvée un nouveau terrain de chasse...

Et vues les tensions entre les US et la Russie...
Je verrais bien les US pousser leurs alliés pour les premières cyber-sanctions de l'histoire.
J'espère que je me trompe

Steph
Avatar de Zefling Zefling - Membre émérite http://www.developpez.com
le 29/04/2014 à 0:06
Citation Envoyé par Carhiboux  Voir le message
Qui c'est bien connu est le film le plus réaliste du monde!

Le monde réel est tellement absurde qu'il ne paraît pas crédible.
Avatar de Kreepz Kreepz - Modérateur http://www.developpez.com
le 29/04/2014 à 9:16
Citation Envoyé par alves1993  Voir le message
t'ai pas le seul.
la science fiction se rapproche de plus en plus de la réalité

j’espère que demain ne ressemblera pas au jeux Deus Ex : Human Revolution

Demain sera plutôt comme Watch Dogs non?
Offres d'emploi IT
Développeur web .net (H/F)
CJS - Ile de France - Montrouge (92120)
Developpeur web et base de données
ASCONIT - Rhône Alpes - Lyon (69000)
CTO associé
En cours de création - Ile de France - Paris (75000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil