SQL Server 2014 disponible en version RTM
La sortie grand public prévue pour le 1er avril

Le , par Francis Walter, Expert éminent sénior
Microsoft a annoncé la sortie de SQL Server 2014 en version RTM (Release To Manufacturing). Cette nouvelle version sort environ deux ans après la dernière mise à jour majeure : SQL Server 2012. Elle était déjà disponible en version CTP (Community Technology Preview) depuis juin 2013.

SQL Server 2014 apporte de nouvelles fonctionnalités dont la plus importante est l’intégration du traitement des transactions en ligne (OLTP). Cette fonction offre des performances 30 fois supérieures aux applications transactionnelles.

« L'explosion des données dans le monde entier crée de nouveaux défis et de nouvelles opportunités pour les entreprises qui cherchent à transformer leurs activités pour mieux répondre aux conditions changeantes du marché. Les entreprises ont besoin de meilleures performances de leurs applications transactionnelles pour répondre à la demande des clients en temps réel, pas à la fin de la journée lorsque le processus par lots est terminé », explique Microsoft. OLTP offre des « performances incroyables » aux applications transactionnelles afin de mieux répondre aux besoins des entreprises.

SQL Server 2014 permet une plus grande disponibilité et une meilleure protection des données avec de nouveaux scénarios hybrides. Les clients peuvent augmenter la résilience de leurs applications, sans ajouter des coûts supplémentaires importants. L’outil SQL Server Backup pour Windows Azure rend la récupération des données beaucoup plus rapide et robuste, ce qui permet aux entreprises de « mieux anticiper les besoins des clients pour des solutions de haute disponibilité et de reprise après sinistre ».

On notera aussi que la fonctionnalité In-Memory Columnstore (DW) qui était déjà présente avec SQL Server 2012 est maintenant actualisable, multipliant la vitesse d’exécution des requêtes par 100 avec une hausse des taux de compression de données.

SQL Server 2014 est également accessible en tant que machine virtuelle prête à l’emploi au sein de Windows Azure, permettant de faire un déploiement de la technologie In-Memory dans le Cloud en seulement quelques minutes.

Plusieurs entreprises ont déjà testé avec succès les différentes fonctionnalités qu’apporte SQL Server 2014. C’est le cas de :
  • Bwin qui a réussi à multiplier le nombre de requêtes qu’elle exécute par seconde par 16.
  • Ferranti qui a pu collecter de grandes quantités d’informations grâce à des compteurs intelligents en utilisant de la mémoire OLTP. Grâce à ce système, le nombre de transactions traitées est passé de 5 millions par mois à 500 millions par jour. Un véritable exploit.


SQL Server 2014 sera disponible en version finale le 1er avril prochain.

Source : Annonce de Microsoft

Et vous ?

Avez-vous testé les versions CTP1 et CTP2 ? Qu’en pensez-vous ?

Que pensez-vous des nouvelles fonctionnalités de SQL Server 2014 ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de temoanatini temoanatini - Membre averti http://www.developpez.com
le 20/03/2014 à 11:02
Tout ces chiffres font tourner la tête !

Ma question, existe-t-il une version express ? Ou bien est-ce prévu ?

Et qui (l'argent du beurre et le sourire de la crémière) ne soit pas trop bridée au niveau des nouveautés ?
Avatar de marps marps - Nouveau membre du Club http://www.developpez.com
le 20/03/2014 à 11:18
Que pensez-vous des nouvelles fonctionnalités de SQL Server 2014 ?

J'entends parler depuis un bout de temps des bdd in-memory, notament mysql qui a pu être chargé et utilisé in-memory et dont les performances sont décuplés.

Je trouve ce concept en adéquation avec les nouvelles demandes métiers de par delà le monde. Par contre tout n'est pas rose. Tout passer en mémoire nécessite donc une machine bien fournit et surtout plus cher que si on laissait sur du disques physiques. De plus le chargement en mémoire de grosses bases prends du temps et la mémoire si on reboot un serveur (coupure prolongé où intervention bénine), on devra (sql ) devra tout rechargé en mémoire et l'intervention de 3 minutes pourra se transformer en 20-30 minutes.

Mais à son lot de nouveautés amènera des solutions matérielles adéquate je présume.

Après je vais parler de sql server 2014 dans le cloud. Faire très attention car quand on ne maitrise pas la technologie (accès serveur pour configuration optimal) on peut se retrouver avec de gros désagrément. De plus je ne parle pas du temps de requêtage plus long (envoi requête, traitement, rendu) qui dépendra de la connexion . Surtout qu'au début les restauration n'était pas pris en charge
Avatar de SQLpro SQLpro - Rédacteur http://www.developpez.com
le 20/03/2014 à 14:04
Citation Envoyé par imikado  Voir le message
Cela veut dire, que SQL serveur gerera enfin le cache ? (Comme mysql , Postgresql et Oracle )

Vous être franchement en retard... Cela fait depuis l'origine que MS SQL Server met en cache toutes les requêtes qu'il effectue. D'ailleurs tous les SGBDR de type C/S fonctionnent de la même façon :
  • cache des données des tables et index
  • cache des requêtes et plan d'exécution


A +
Avatar de SQLpro SQLpro - Rédacteur http://www.developpez.com
le 20/03/2014 à 14:18
Citation Envoyé par imikado  Voir le message
Je suis sincèrement intéressé, un de nos admin a demander la semaine dernière à un des formateurs qui lui a répondu qu'à part un cache de plan d'execution, sql server ne gérait pas de cache.

Ce formateur est un con !

SQL Server gère différents caches à différents niveaux :
1) cache des données : contient les tables et les index
2) cache des procédures : contient des requêtes et le plan d'exécution associé
3) cache du journal de transaction : une partie des journaux de transaction est virtualisé en cache
4) cache de métadonnées : la descriptions des objets de la base, des privilèges, comptes d'utilisateurs et compte de connexion est en mémoire
ETC...

La fonctionnalité IN MEMORY est une fonctionnalité avancée et complémentaire qui permet de :
1) ne plus journaliser en amont, mais en aval, diminuant les opérations d'écriture physique sur les disques
2) d'exécuter du code natif au lieu de code interprété et compilé à la volée, pour des procédures simples avec des requêtes complexes
Ceci permet de booster de 8 à 25 fois, les performances intrinsèques de certaine requêtes et procédures.
Un petit exemple est SBI Liquidity Market au japon qui est passé de 35 000 transactions par secondes à 200 000 transactions par seconde, simplement en changeant la technologie du traditionnel OLTP au "in memory"...

https://www.microsoft.com/casestudie...d=710000003429

A +
Avatar de aieeeuuuuu aieeeuuuuu - Modérateur http://www.developpez.com
le 20/03/2014 à 14:24
Citation Envoyé par marps  Voir le message
Tout passer en mémoire nécessite donc une machine bien fournit et surtout plus cher que si on laissait sur du disques physiques.

Il n'est nullement question de tout passer en RAM, mais uniquement certaines tables pour lesquelles cela sera positif pour les performances. Typiquement, les tables à faible volumétrie mais fortement sollicitées.
Avatar de SQLpro SQLpro - Rédacteur http://www.developpez.com
le 20/03/2014 à 14:39
Citation Envoyé par temoanatini  Voir le message
Tout ces chiffres font tourner la tête !

Ma question, existe-t-il une version express ? Ou bien est-ce prévu ?

Et qui (l'argent du beurre et le sourire de la crémière) ne soit pas trop bridée au niveau des nouveautés ?

Il y aura bien une version Express 32 et 64 bits. Mais sans le "In memory" spécifique à la version Enterprise. Cependant elle disposera de la journalisation "asynchrone".

A lire : http://msdn.microsoft.com/en-us/libr...ql.120%29.aspx

A +
Avatar de Reward Reward - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 21/03/2014 à 9:34
Très très impressionnant ces chiffres.

Merci pour tes précisions SQLPro !
Avatar de HelpmeMM HelpmeMM - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 21/03/2014 à 10:26
Effectivement la version Express n'aura pas de fonctionnalité OLTP pas plus que la version standard, il faudra donc se tourner vers la version entreprise ou la version BI ce qui évidemment change fortement le prix

Mais d'un autre coté , en général quand on utilise de l'express c'est que nos besoin sont à la hauteur de l'express, une version gratuite qui ne démérite pas loin de là.
Avatar de SQLpro SQLpro - Rédacteur http://www.developpez.com
le 21/03/2014 à 10:33
Oui, et encore une fois Microsoft devance largement Oracle... qui n'est pas prêt sur cette technologie du "In Memory", qui, disons le, a été introduite par SAP avec Hana DB : http://en.wikipedia.org/wiki/SAP_HANA

Rappelons que SQL Server est depuis la version 2005, passé largement devant Oracle en terme de fiabilité et de sécurité.... La base de données "National Vulnerability Database" du NIST (US) pointe environs 5 fois plus de failles de sécurité chez Oracle que chez Microsoft sur le SGBDR et la correction des failles met beaucoup plus de temps chez Oracle que chez Microsoft. les experts considèrent aujourd'hui qu'Oracle a 5 années de retard sur le sujet !

Rappelons aussi le prix de vente du logiciel qui est entre 2 et 24 fois plus cher chez Oracle que chez Microsoft, même si Oracle parvient pour certaines de ses gros client à accorder des réductions digne d'un marchand de tapis (jusqu'à 75 % !).

A +
Avatar de temoanatini temoanatini - Membre averti http://www.developpez.com
le 21/03/2014 à 13:51
"In Memory" [...] a été introduite par SAP avec Hana DB

et MySQL et son engine MEMORY ?

Je ne l'ai jamais utilisé mais est-ce que ça ne date pas d'avant ?

... à moins que ce ne soit que pour des utilisations temporaires et que la sérialisation des données ne soit pas possible avec...

EDIT: oui c'est assez vieux (avant la 4.1 ~2002 ?) et c'est pas mal limité aussi...
Avatar de imikado imikado - Rédacteur http://www.developpez.com
le 21/03/2014 à 14:24
Citation Envoyé par SQLpro  Voir le message
Vous être franchement en retard... Cela fait depuis l'origine que MS SQL Server met en cache toutes les requêtes qu'il effectue. D'ailleurs tous les SGBDR de type C/S fonctionnent de la même façon :
  • cache des données des tables et index
  • cache des requêtes et plan d'exécution


A +

Relisez la suite de nos échanges avec iberserk en page 1
Avatar de yoyo88 yoyo88 - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 21/03/2014 à 16:42
Une petite question pour les pro de SQL Server.

Les évolutions de SQL server 2014 sont t'elle significative par rapport a 2012 ?
Nous somme en trains de nous pencher sur la migration sur SQL 2012 et nous avons commencer a utiliser certains principe introduit dans 2012 (comme OLAP).

Y'a t'il vraiment des plus a passer sur 2014 quitte a retarder de quelque mois notre migration ?
Offres d'emploi IT
développeur C C++
non renseigné - Provence Alpes Côte d'Azur - Fos-sur-Mer (13270)
Développeur php5 junior/confirmé (h/f)
PAC Recrutement - Provence Alpes Côte d'Azur - Aix-en-Provence (13290)
Développeur full stack h/f
MADIRCOM pour son client DATANANAS - Ile de France - 75010 PARIS

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil