L'IT s'est-il engouffré dans une sorte « d'App-pocalypse » ?
Un développeur peint un tableau sombre dû à l'essor des écosystèmes mobiles

Le , par Cedric Chevalier, Expert éminent sénior
Le futur se trouve peut-être dans le mobile. En tout cas, c’est la conséquence qui découle des différents rapports des entreprises spécialisées dans l’analyse des marchés, comme IDC ou encore Gartner, qui prédisent une fin des plus sinistre pour le PC. De façon conséquente, tout laisserait aussi croire qu’on s’acheminerait vers la fin du « World Wide Web », qui serait alors remplacé par le « World Wide App ».

Si cela devait arriver, à quoi devrait-on s’attendre ? Jeff Atwood, illustre blogueur et créateur de Stack Overflow, donne son opinion sur l’écosystème mobile dans un billet titré "App-pocalypse Now".


Les galeries d’applications pour les plateformes mobiles majeures foisonnent d’applications de tout type. Mais seulement, comme le fait remarquer Atwood, juste 1% sont dignes d’intérêt et les 99% restants, mériteraient tout simplement les honneurs de la poubelle. On se souvient encore de l’affaire du BlackBerry World, qui surabondait de dictionnaire, de guides touristiques. D’un autre côté, on a aussi des applications du type Mc Donald, Coca-Cola qui pourraient être avantageusement remplacées par une simple visite du site web.

L’écosystème mobile en général est très fragmenté. Android constitue d’ailleurs un excellent exemple. Atwood pense que les meilleures pages du mobile se sont écrites à l’ère ou Apple était le seul maître des lieux.

Il ne faudrait pas croire qu’Atwood parle comme un « Apple Fan Boy », mais que son point de vue est celui d’un développeur. Selon lui, l’introduction des autres acteurs dans le domaine a compliqué la tâche. Par exemple, tout développeur mobile doit maîtriser au moins quatre plateformes différentes pour être à la page (Android et iOS sous smartphones et tablettes).

Le modèle économique des applications mobiles est complexe. La tendance des utilisateurs c’est d’avoir des applications gratuites. En effet, lorsqu’on dispose d’une pléthore d’applications sur son mobile (qui ne satisfassent pas toujours), on considère que payer 1 euro pour une application c’est une arnaque pure et simple, or on a un café au même prix.

De plus, le système d’évaluation des applications avant leur téléchargement est très mauvais selon Atwood. Un simple texte, des étoiles, ou encore des captures d’écran ne sont pas fiables à 100% pour savoir ce qu’une Application a dans le ventre. Il faut à tout prix l’essayer pour savoir si elle conviendra ou pas.

Or, la gratuité ne nourrit pas le développeur. Pour qu’il puisse vivre de son art, il faudrait qu’il s’adapte à la situation. D’où cette tendance fâcheuse qu’ont les applications gratuites à demander l’accès à toutes les informations sensibles des utilisateurs.
Source: Blog Jeff Atwood

Et vous ?

Selon vous les applications mobiles phagocytent-elles le web ?

La fin du web est-elle aussi programmée comme la fin du PC ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Paul TOTH Paul TOTH - Expert éminent sénior http://www.developpez.com
le 28/02/2014 à 11:06
alors selon moi il n'y a pas 4 plateformes, il n'y en a qu'une: Android

et ceci n'a strictement rien à voir avec le Web.

Ce qui pourrait disparaître c'est le développement d'application web, soit un retour vers le client natif après nous avoir réclamer le 0-installation en mode web.

le web c'est très bien pour un tas de chose, c'est juste assez pénible pour faire des applications de gestion, même en HTML5.

Quand au paiement des développeurs, les applis natives sont une façon de protéger ses créations, HTML5 ne le permet pas. Les pubs sont un mode de financement, il serait intéressant d'en avoir d'autres...pourquoi pas via le diffuseur par exemple. Quand les sites de presses réclament une taxe Google, Google accepte, les développeurs devraient non pas payer (une fois à l'inscription) pour développer sur Android, mais être payé pour le faire, c'est tout de même grâce à eux que le système existe
Avatar de Uranne-jimmy Uranne-jimmy - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 28/02/2014 à 12:09
A mon avis c'est transitoire...
Pour le moment les mobiles sont pas encore des PC, ils n'ont pas l'écran, pas la ram, pas la carte graphique. Au fil des améliorations (écran désolidarisé du hardware, augmentation de la puissance de calcul, amélioration de l'internet sans fil) on retombera sur un système où un navigateur est suffisant. Du moins j'espère.

Par contre : arrêtez de balancer comme ça que les supports fixes vont disparaitre, dans un monde aussi largement peuplé de joueurs, le pc à encore un bel avenir.
Avatar de frfancha frfancha - Membre averti http://www.developpez.com
le 28/02/2014 à 12:18
Citation Envoyé par Paul TOTH  Voir le message
le web c'est très bien pour un tas de chose, c'est juste assez pénible pour faire des applications de gestion, même en HTML5.

Avec AngularJS c'est (presque) facile
Avatar de jemsouse jemsouse - Nouveau Candidat au Club http://www.developpez.com
le 28/02/2014 à 12:55
Citation Envoyé par Uranne-jimmy  Voir le message
A mon avis c'est transitoire...
Pour le moment les mobiles sont pas encore des PC, ils n'ont pas l'écran, pas la ram, pas la carte graphique. Au fil des améliorations (écran désolidarisé du hardware, augmentation de la puissance de calcul, amélioration de l'internet sans fil) on retombera sur un système où un navigateur est suffisant. Du moins j'espère.

Par contre : arrêtez de balancer comme ça que les supports fixes vont disparaitre, dans un monde aussi largement peuplé de joueurs, le pc à encore un bel avenir.

Euh... dois-je rappeler qu'à l'heure actuelle les tous derniers smartphones haut de gamme sont d'une puissance suffisante pour faire tourner la plupart des applications de nos bons vieux PC.
Dois-je aussi mentionner que dans votre idée des améliorations du smartphone, l'écran serait désolidarisé du hardware ? WTF ?! On a le hardware d'un côté, l'écran de l'autre... mais... mais ça me rappelle quelque chose ! Ah oui ! C'est un PC !
A l'heure actuelle, si on regarde ce vers quoi tend le marché des navigateurs avec tout leurs plugins, etc... on s'approche de navigateurs qui sont de véritables systèmes d'exploitation en poussant un peu. Regardons Chrome et son marketplace, ça ressemble fort à Android...
Avatar de Uranne-jimmy Uranne-jimmy - Membre expérimenté http://www.developpez.com
le 28/02/2014 à 13:48
Haut de gamme, voilà les termes que tu emplois : inaccessible à la majorité. Et face à mon pc, ces smartphones tiennent pas la route, faut pas rêver.
Quand je dis désolidarisé du hardware, je parle pas d'un écran de pc, je parle d'un système genre holographique, ou autre, qui prend la place d'un microprojecteur et qui n'est pas limité à la taille de notre poche.
Et je soutiens l'idée que le marché des app est fortement lié au fait qu'il soit plus rapide de passer pour le moment par une application que par un site web sur un smart phone, et que cette variable changera. Oui, je vois bien un futur ou les smartphones sont des ordinateurs très portatif et impliqué dans notre vie (sans penser que ce soit bien pour autant), et que malgré tout, le gain de poids et de place permis par un pc fixe empêchera toute disparition de celui-ci.
Avatar de KsassPeuk KsassPeuk - Membre actif http://www.developpez.com
le 28/02/2014 à 15:38
Citation Envoyé par jemsouse  Voir le message
Euh... dois-je rappeler qu'à l'heure actuelle les tous derniers smartphones haut de gamme sont d'une puissance suffisante pour faire tourner la plupart des applications de nos bons vieux PC.

Si tu prends le cas du jeu, on est loin du compte hein ... Et même avec l'évolution de la puissance des smartphones une carte graphique est plus grande qu'un smartphone (enfin, de la majorité des smartphones), de fait tu peux y mettre plus de coeurs de traitement, et tu seras donc capable (modulo l'exploitation correcte de ces processeur) de faire tourner des jeux qui demandent plus de puissances graphique sur un PC (et non, il n'y a pas de limite en terme d'expérience, dont le joueur se contentera et qui fera qu'on aura plus besoin de faire plus puissant).
Citation Envoyé par Uranne-jimmy  Voir le message
Au fil des améliorations (écran désolidarisé du hardware, augmentation de la puissance de calcul, amélioration de l'internet sans fil) on retombera sur un système où un navigateur est suffisant. Du moins j'espère.

Personnellement, je ne vois pas l'intérêt - pour l'utilisateur - de transformer les navigateurs en OS (c'est littéralement ce qui se passe ...) :
  • si on met la totalité de la couche applicative (client) dans une page internet, on doit ni plus ni moins re-DL la page à chaque fois qu'on veut y accéder (perte de temps), ou alors on l'a gardé dans un cache et quitte à se casser le cul à stocker des trucs chez l'utilisateur, une application native c'est bien aussi,
  • à force de tout interpréter on crée des codes qui écrit en natif ne seraient certainement pas plus difficiles à créer et maintenir, mais qui n'aurait pas besoin d'être interprétés ...
  • C'est déjà compliqué d'écrire un code qui fonctionne quand on l'exécute sur un OS, alors faire un code qui fonctionne, est interprété par un interpréteur dont on doit aussi s'assurer qu'il marche bien quand on l'exécute sur un OS, ça peut difficilement réduire la probabilité de bug,
  • à quoi bon avoir un OS pour faire tourner le navigateur si on n'utilise que le navigateur.

Ah par contre du côté des boîtes qui proposent des applications en ligne c'est sûr, c'est tout benef !
  • créer un système d'abonnement est un jeu d'enfant, on peut faire payer l'utilisateur plus cher et plus souvent
  • on peut profiter de l'accès aux "cookies" pour aller choper deux/trois infos à vendre aux copains
  • comme toutes les infos clients sont dans "le cloud" (à prononcer "cloude"), on peut le rendre complètement dépendant de notre plateforme

Alors ok, créer des applications pour faire une vulgaire surcouche du navigateur qui se contente d'afficher deux trois pages web, c'est stupide. Mais faire du tout web ou l'utilisateur n'accède à son application que par le net, c'est dangereux.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent http://www.developpez.com
le 28/02/2014 à 15:50
Aujourd'hui, un PC et un mobile c'est à peu près la même chose.
Par contre, les PC auront toujours un longueur d'avance côté puissance tout simplement qu'avant de pouvoir miniaturiser, on créé en grand format
Et en plus de la taille, un mobile est aussi limité par la puissance électrique...

Les applications sur PC et mobile ont les mêmes buts : utiliser les ressources matérielles (ce qui n'est pas possible via un navigateur) et permettre une utilisation hors connexion.
La différence sur mobile, est qu'en raison des débits très faibles au lancement du marché des smartphones, il y a eu le besoin de précharger le maximum de chose pour solliciter le moins possible le web. c'est tout
et puis c'est resté une mauvaise habitude (mais qui risque de se perdre avec le développement de la 4G et supérieur qui offrent enfin des débits à peu prêt correctes -- car la 3G, c'était encore sacrément limité et surtout limité en data / mois)

La consommation des applications mobiles va complètement changer quand il sera possible d'avoir un bon débit et un accès data illimité.
Du coup, il sera plus intéressant pour les utilisateurs d'aller directement sur le web plutôt que de devoir passer par le serveur d'appli + télécharger l'appli + installer + mettre en route l'appli
Les gens vont au plus simple et pratique
A un moment sur mobile, il était plus pratique de passer par un appli que par le web mobile

Cette folie des appli a tout va n'a de sens que par les limitations du réseaux.
Une fois ces contraintes terminées, les contraintes des appli disparaîtront aussi

Ensuite, les prévisions de Gartner et IDC sont aussi fiables que celles du fils de Paco Rabanne et Madame Irma.
Le PC ne va pas mourir.
Le marché s'adapte c'est tout.
De nouveaux produits arrivent sur le marché, ce n'est pas pour autant qu'ils vont chasser tous les autres.
Essayer un peu de faire du traitement texte ou de la comptabilité sur un mobile, même sur une tablette c'est loin d'être top.
Et à partir du moment où on connecte une souris et un clavier sur une tablette, est-ce qu'on peut toujours appeler ça un appareil mobile ?

Le vélo n'est pas mort avec l'invention de l'automobile
avec le velib', c'est même revenu à la mode
De même que la charrette qui revient en force dans les villages pour le ramassage scolaire ou encore des ordures ménagères (loin de moi l'idée de faire un parallèle entre les enfants et nos déchets ménagers mais les 2 exemples étaient présentés ensemble dans le reportage que j'ai vu sur ce sujet

Tout ça pour dire que le PC pourrait très bien revenir en force dans quelques années lorsqu'il y aura de grandes désillusions sur le mobile (ondes ? hacking en folie ? ...)
Avatar de Jaujon Jaujon - Membre à l'essai http://www.developpez.com
le 28/02/2014 à 16:14
Je ne partage absolument pas le point de vue de ces apôtres du tout-application!
Dans les usages, on voit bien que le navigateur est au cœur des usages des consommateurs. Il est le point central où l'on va à la recherche d'informations, et le recours à une application intermitente est contraignant est contre-intuitif. L'essor et la mise en avant des "stores", recueil d'applications, est avant tout une offensive commerciale de la part des éditeurs de ces nouveaux écosystèmes android et iOS afin de récupérer un maximum de royalties.
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow - Membre expert http://www.developpez.com
le 28/02/2014 à 16:35
Encore une prédiction à la c** de ces gourous de tout et de rien, qui, pour se faire mousser, ponde un papier au titre accrocheur et polémique, afin de vendre leurs idées sans aucun fondement autre, que les papiers d'autres gourous tout aussi dénuer du moindre intérêt.
Avatar de BugFactory BugFactory - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 28/02/2014 à 17:11
Pour défendre le gourou en question, son article est bien intéressant que ce que ce résumé peut laisser croire. Il explique que de nombreuses app seraient avantageusement remplacées par un site web, et je pense qu'il est sarcastique en disant que le web est mort.
Offres d'emploi IT
Dev msaccess et vba
MOUVEMENT CONSEIL DEBARGUE - Ile de France - Champs-Sur-Marne (77420)
Développeur web / angularjs H/F
Atos - Rhône Alpes - Grenoble (38000)
Analyste/ Technicien Exploitation h/f
Atos Technology Services - Alsace - Strasbourg

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil