Developpez.com

Une très vaste base de connaissances en informatique avec
plus de 100 FAQ et 10 000 réponses à vos questions

Le superordinateur Odyssey de l'université de Harvard détourné pour miner des dogecoins
Valeur du butin : des centaines voire des milliers de dollars

Le , par Arsene Newman, Expert éminent sénior
Avec la popularisation des crypto-monnaies de type BitCoin et LiteCoin, de plus en plus d'internautes partent à la recherche de l'eldorado et par conséquent se mettent à miner. Toutefois, alors que le minage est assez lucratif lors des premiers temps d'une crypto-monnaie, plus le temps passe plus le filon se tarit nécessitant alors plus d'efforts pour le minage et donc plus de puissance de calcul.

Une des solutions possibles est d'avoir à sa disposition un superordinateur, c'est ce qu'a tenté à ses dépens un membre de la prestigieuse Université d'Harvard, qui a utilisé le superordinateur à des fins lucratives pour miner la crypto-monnaie Dogecoin, une variante de Bitcoin. L'information a été révélée par James A.Cuff assistant du centre de recherche en calculs, ce dernier a affirmé que le responsable de ces agissements s'est vu retirer toutes ses accréditations d'accès à l'infrastructure informatique de l'Université, de manière permanente et non réversible.

Baptisé Odyssey, le superordinateur de Harvard est un cluster basé sur la gamme serveur Dell PowerEdge M600 embarquant les processeurs Intel Xeon E5410 de 2,3 Ghz. Le cluster regroupe 4096 cœurs différents ce qui confère à Odyssey 32.4 Téra Flops. Néanmoins, les crypto-monnaies utilisent des méthodes cryptographiques de ce fait, le nombre de Flops importe peu, c’est le nombre de hash calculé par seconde qui fait office de mesure de référence.
Ainsi, avec autant de puissance de calcul, la question qui se pose est « A combien est estimée la valeur totale des dogecoins minés ? ». Premier élément de réponse, le nombre de hash généré par le processeur Xeon E5410 est de l’ordre approximatif de 20 Khash/sec, Odyssey inclut 4096 cœurs soit 1024 processeurs Xeon, ce qui donne une puissance totale de 20Mhash/sec. Alors, affolant ? Pas tant que ça, 20 Mhash/sec correspond à la puissance de 13 GPU embarqués sur l’AMD 7990, quant au ASIC A1 utilisé pour ce genre de tâche, il affiche une puissance de 30 Mhash/sec.

Autres éléments de réponse, la cotation actuelle d’un dogecoin, estimée actuellement à 0,012$. Au final et avec tous ces détails, Harvard estime que le montant total des dogecoins minés varie entre plusieurs centaines à quelques milliers de dollars.

Source : Harvard Crimson

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de 6-MarViN 6-MarViN - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 24/02/2014 à 14:52
Je comprends toujours pas comment on peut miner du bitcoin (et pour être franc j'ai toujours du mal a concevoir comment une monnaie purement virtuel peut se traduire en argent reelle).

Sinon, je suis épaté qu'il l'ai pas tout simplement vire le mec au lieur de juste lui interdire l’accès au Supercalculateur.
Avatar de Elepole Elepole - Membre éprouvé http://www.developpez.com
le 24/02/2014 à 15:51
Je pense qu'il manque un élément indispensable a cette news pour savourer tous l'effet comique de la chose:

Le Dogecoin a été crée a l'image d'un certain meme: Doge, a savoir ceci:



Such comic
Much ironic
Wow
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent http://www.developpez.com
le 24/02/2014 à 23:14
Citation Envoyé par 6-MarViN  Voir le message
Je comprends toujours pas comment on peut miner du bitcoin (et pour être franc j'ai toujours du mal a concevoir comment une monnaie purement virtuel peut se traduire en argent reelle).

Le principe est très simple. A la base, une monnaie n'a pas de valeur. Elle en prend au fur et à mesure que de plus en plus de gens sont prêts à faire des échanges commerciaux avec et en particulier à en acheter avec d'autres devises. D'un point de vue économique, pour faire simple, la valeur d'une devise se calcule simplement : la totalité de la masse monétaire est égale à la valeur de totale de tout ce qu'on peut acheter avec (ce qui explique aussi le principe de l'inflation : la masse monétaire augmente, mais la valeur totale de ce qu'on peut acheter reste la même. Donc la valeur de la monnaie baisse). Donc l'idée, c'est de distribuer l'argent gratuitement, puisque au départ, ça ne vaut rien. Mais comme on veut le disperser au maximum, on va le mettre dans des paquets cryptés. Tout le monde peut participer au décryptage, et une fois décrypté, la somme contenue dans le paquet sera répartie parmi les participants au pro rata de la participation au décryptage. Pour le Bitcoin, on a vu qu'au fur et à mesure, les paquets nécessitaient plus de puissance et contenaient de moins en moins d'argent. Logique, puisque sa valeur augmente.

Et donc il faut participer au décryptage (miner) pour obtenir des Bitcoins (ou autres).

Personnellement, je trouve l'expérimentation passionnante, mais pas (encore ?) concluante, pour une raison simple. Le mécanisme du Bitcoin ne permet pas d'assurer le minimum de stabilité dans le cours nécessaire pour qu'on puisse réellement s'en servir dans les transactions courantes. J'ai du mal à imaginer un boulanger acceptant une monnaie dont la valeur peut être divisée par 10 (ou multipliée) d'un jour à l'autre. C'est beaucoup trop incertain. Plus extrême encore : si tu voulais vendre une maison, tu serais prêt à accepter des bitcoins ? Moi, pas trop...
Avatar de pvincent pvincent - Membre confirmé http://www.developpez.com
le 27/02/2014 à 10:35
Je trouve que ce principe ressemble furieusement à la titrisation pratiquée par les banques qui a largement contribué à la crise des subprimes de 2007/2008.
On voit bien que le point crucial, c'est l'existence ou non d'un "payeur en dernier ressort", quand tout le monde à la fois veut convertir sa monnaie virtuelle en dollars (par exemple).

A quand le prochain "bank rush" comme c'était courant dans les USA du XIXeme?
Avatar de phili_b phili_b - Expert confirmé http://www.developpez.com
le 27/02/2014 à 11:48
Et personne ne parle ici de la plateforme japonaise de Bitcoins MtGox , dirigée par un français, qui s'est évanouie dans la nature ?

En plus cette monnaie virtuelle est tellement "bien faite" que si elle survit mais que MtGox coule, alors d'après les articiles lus à droite et à gauche aucun des gens n'ayant leur compte chez MtGox ne pourra récupérer sa mise.

Citation Envoyé par 6-MarViN  Voir le message
Je comprends toujours pas comment on peut miner du bitcoin (et pour être franc j'ai toujours du mal a concevoir comment une monnaie purement virtuel peut se traduire en argent reelle).

C'est clair. La spéculation parait ancrée dans le réel à côté bien qu'elle parie sur les bulles.
Avatar de AralVor AralVor - Futur Membre du Club http://www.developpez.com
le 27/02/2014 à 13:01
MtGox est une bourse dont le fonctionnement était défectueux (elle perdait de l'argent à cause de l'exploitation frauduleuse du fonctionnement du bitcoin)

Les gens qui avaient de l'argent sur cette bourse, lorsqu'elle a fait faillite, l'ont perdu (que ce soit des bitcoins ou des dollars d'ailleurs).

Le problème initial n'a aucun rapport avec la fiabilité de la monnaie. En l'occurence la technique qui a mené à la faillite de MtGox était connue et toutes les autres bourses l'intègraient déjà dans leur fonctionnement depuis longtemps.

Une analogie pourrait être que l'exploitation frauduleuse consistait à acheter un truc sur internet, le recevoir chez soi, et appeler le vendeur pour dire que l'on n'a rien reçu. Si le vendeur vérifie juste que vous avez bien payé par exemple et que vous avez droit à cet objet, au lieu de vérifier également le suivi de livraison, alors il va vous en renvoyer un. Dans cet exemple, le problème n'est pas la vente à distance, mais le fait de ne pas faire les vérifications adéquates en cas de réclamation, et c'est exactement ce qui s'est passé pour MtGox.

Cet éco système autour des monnaies virtuelles étant en train d'apparaître, il n'est pas surprenant que des événements de ce type se produisent... On peut penser que ce ne sera plus le cas au fur et à mesure que tout ce petit monde arrivera à maturité, mais incriminer pour autant le principe qui est en lui-même révolutionnaire n'est certainement pas la bonne approche.

Bref, le bitcoin a un potentiel énorme, mais pour en discuter de manière constructive, il faut à minima s'y intéresser pour comprendre les problèmes que peuvent poser son utilisation..
Avatar de AralVor AralVor - Futur Membre du Club http://www.developpez.com
le 27/02/2014 à 13:10
Citation Envoyé par phili_b  Voir le message
Et personne ne parle ici de la plateforme japonaise de Bitcoins MtGox , dirigée par un français, qui s'est évanouie dans la nature ?

En plus cette monnaie virtuelle est tellement "bien faite" que si elle survit mais que MtGox coule, alors d'après les articiles lus à droite et à gauche aucun des gens n'ayant leur compte chez MtGox ne pourra récupérer sa mise.

C'est clair. La spéculation parait ancrée dans le réel à côté bien qu'elle parie sur les bulles.

Je ne comprends pas ce que tu veux dire, mais comme dit plus haut, une monnaie, qu'elle soit physique ou pas, n'a que la valeur qu'on lui accorde. A moins que tu ne comptes utiliser des billets de banque pour te nourrir ou construire ta maison..

La majorité de ton argent est de toute façon déjà virtuel, c'est un chiffre dans un ordinateur quelque part, i.e : ton compte en banque..
Avatar de 23JFK 23JFK - Membre éclairé http://www.developpez.com
le 27/02/2014 à 17:38
Citation Envoyé par Traroth2  Voir le message
Le principe est très simple. A la base, une monnaie n'a pas de valeur. Elle en prend au fur et à mesure que de plus en plus de gens sont prêts à faire des échanges commerciaux avec et en particulier à en acheter avec d'autres devises. D'un point de vue économique, pour faire simple, la valeur d'une devise se calcule simplement : la totalité de la masse monétaire est égale à la valeur de totale de tout ce qu'on peut acheter avec (ce qui explique aussi le principe de l'inflation : la masse monétaire augmente, mais la valeur totale de ce qu'on peut acheter reste la même. Donc la valeur de la monnaie baisse). Donc l'idée, c'est de distribuer l'argent gratuitement, puisque au départ, ça ne vaut rien. Mais comme on veut le disperser au maximum, on va le mettre dans des paquets cryptés. Tout le monde peut participer au décryptage, et une fois décrypté, la somme contenue dans le paquet sera répartie parmi les participants au pro rata de la participation au décryptage. Pour le Bitcoin, on a vu qu'au fur et à mesure, les paquets nécessitaient plus de puissance et contenaient de moins en moins d'argent. Logique, puisque sa valeur augmente.

Et donc il faut participer au décryptage (miner) pour obtenir des Bitcoins (ou autres).

Personnellement, je trouve l'expérimentation passionnante, mais pas (encore ?) concluante, pour une raison simple. Le mécanisme du Bitcoin ne permet pas d'assurer le minimum de stabilité dans le cours nécessaire pour qu'on puisse réellement s'en servir dans les transactions courantes. J'ai du mal à imaginer un boulanger acceptant une monnaie dont la valeur peut être divisée par 10 (ou multipliée) d'un jour à l'autre. C'est beaucoup trop incertain. Plus extrême encore : si tu voulais vendre une maison, tu serais prêt à accepter des bitcoins ? Moi, pas trop...



"Tout le monde peut participer au décryptage, et une fois décrypté, la somme contenue dans le paquet sera répartie parmi les participants au pro rata de la participation au décryptage."

Il me semble plutôt que dans son principe, le minage c'est: De trouver un nombre aux propriétés prédéterminées en utilisant une fonction hash() qui prend pour arguments le hashcode du hashacode du hashcode ...n_fois... d'un paquets de transactions en cours de validation + des hashcodes déjà validées et donc admis dans la blockchain (blockchain=registre comptable public des transactions bitcoins), le tout pour obtenir un nouveau bloc de données "certifié" qui va venir compléter la blockchain qui pourra à son tour servir de référence dans la validation d'un nouveau paquet de transactions bitcoins devant être validées. Le décryptage ne sert donc pas dans la création du bitcoin, mais dans la vérification/validation individuelle, permanente (et collective) de la blockchain par les porte-monnaies virtuelles des utilisateurs qui en profitent pour récupérer le bilan des transactions qui les concernent afin d'établir le nombre de bitcoins dont l'utilisateur dispose sur son compte et de vérifier en même temps la validité des autres transactions qui constituent la blockchain.

Pour ce qui est de la valeur d'une monnaie, c'est principalement:
  1. Une affaire de confiance (D'ailleurs la devise du bitcoin est : "en la cryptographie nous avons confiance"): la valeur du bitcoin étant dû à la supposée infalsifiabilité de la blockchain que contribuent à créer les mineurs en validant les transactions et en les intégrant à la blockchain, tâche pour laquelle ils sont rémunérés en bitcoins.
  2. Le nombre d'utilisateurs qui pour l'heure reste marginal et est donc plus propice à la spéculation qu'à des transactions courantes vu que le processus de minage et les mineurs eux-mêmes principaux détenteurs de bitcoins, organisent la rareté du bitcoin par le rapport économique du classique offre/demande.
Avatar de Pelote2012 Pelote2012 - Membre chevronné http://www.developpez.com
le 04/03/2014 à 9:26
Merci Traroth2 j'avais du mal à comprendre.
Offres d'emploi IT
HPC on-site system engineer tgcc h/f
Atos - Ile de France - Bruyères-le-Châtel (91680)
Développeur php full-stack
EASY PARTNER - Provence Alpes Côte d'Azur - Sophia Antiplois
charge(e) de recrutement IT
Adaming - Ile de France - Paris (75000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil